AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre

One sour, one sweet, one lime (kijune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 320
Age : vingt ans
occupation : mannequin
avatar : hyunbin
DC : (bae noma)
Points : 53

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mer 14 Juin - 14:47

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



song -- « Bro’, on devrait vraiment y aller. » répète-t-il à nouveau en direction de Kijae. Les deux sont affalés sur le canapé, sans la moindre grâce ou délicatesse. Devant eux, le télévision passe un vieux film en noir et blanc, c’est à peine s’ils suivent vraiment. Ils sont juste là. Ils ne font rien de particulier. Ils existent simplement. June était simplement en train de regarder son fil d’actualité sur son téléphone quand il tomba sur la publicité d’une nouvelle boite de nuit, mais elle semblait plus appartenir au style de clubs bien étranges. Aucune photo, ça sentait presque le traquenard. Mais beaucoup de personnes affirmaient qu’elles s’y rendraient ce soir, que c’était la soirée à ne pas rater. « J’crois qu’il y’aura des strip-teaseuses en plus, avec des vrais boobs et tout. » Ses joues rosissent déjà à cette simple pensée. Ce n’est pas qu’il est obsédé, mais il aime simplement les jolies choses. Et des poitrines avantageuses en font définitivement parti. « Quand on sera trop connus, on pourra même pas sortir de chez nous tranquille tu sais. » Nouvel argument, le dernier qui finit par faire céder Kijae. Ce n’est jamais très difficile entre eux de toute façon. Il y’en a toujours un pour faire craquer l’autre, encore plus quand il est question de filles.

Les deux garçons se préparent rapidement. June a juste enfilé un jeans et une veste en cuir que le dernier magazine pour lequel il a posé lui a offert. Moins d’une demi-heure plus tard, ils sont déjà en bas de l’immeuble dans la voiture de June. Il ne sait pas très bien conduire, il est même dangereux au volant, mais il arrive souvent à les faire arriver en une seule pièce. Il est un peu intimidé devant le vigile, il n’est pas très habitué à venir dans ce genre d’endroits, mais il tente de garder un air calme. Un sourire et il montre tranquillement sa carte. Aussitôt à l’intérieur, il vient s’accaparer le bras de son meilleur ami, son regarde se perdant déjà un peu partout autour d’eux. Il est déjà un peu tard alors les gens sont déjà bourrés, dansent et se collent les uns aux autres un peu partout. La musique est assourdissante mais il aime ça. Il lance un sourire à Kijae et l’entraine vers le bar.


CODAGE PAR AMIANTE



w o r k o f a r t
“We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 31
Age : vingt-et-un ans
nom de scène : s-kij
occupation : rapper lover; trainee dans l'attente.
avatar : jung jinhyeong (@pastel breathing)
DC : pi nari ; an minjae
Points : 106

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5761-she-asked-me-do-i-do-this-everyday-i-said-barely http://www.lights-camera-action.org/t5871-sung-kijae-come-and-get-it http://www.lights-camera-action.org/t5870-sung-kijae http://www.lights-camera-action.org/t6771-s-kij-sung-kijae
Message
Mer 14 Juin - 19:45

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



Allure larvatique. Kijae et June, tous les deux dans le canapé. La télévision les accompagne, il y a même un vieux film qu'aucun ne regarde. Kijae aime bien ne rien faire. Ce n'est pas un grand intellectuel qui se plaît à détailler les plans du film. Lui, ce qu'il voit c'est que rien ne l'intéresse dedans. Aucune jolie fille, pas de couleur. C'est plus frustrant qu'autre chose. Monsieur a les yeux rivés sur un manga, il le feuillette un peu ou pense. Il se détend l'esprit, c'est ça la vie d'artiste. La voix de June vient à ses oreilles. Il approuve. « T'as raison. En plus, on voit rien de croustillant dans mon manga. » Déception. Kijae, c'est un visuel dira t-on. Il a besoin d'être stimulé. Et June lui apprend une bonne nouvelle. « Sérieux ? Ok, on ferait mieux de se dépêcher. » Là, on a un Kijae très enthousiasmé. Ses joues ont changé de couleur et c'est la même pour June. Deux débiles, ouais ils ont une passion pour les cadeaux de dame nature. - bon, ceux des chirurgiens sont aussi acceptés - Un argument en plus et les voilà qui se lèvent. Faut dire que c'est trop tentant pour qu'ils y résistent. Puis June a raison, quand ce seront des vraies stars ; rien de tout ça ne sera possible. Kijae s'habille comme il faut. Il demande un petit avis à son bro mais tout semble parfait. Ils ont le style. Direction la voiture. June a une conduite douteuse mais ils arrivent à destination. En un seul morceau, Kijae croit en lui. (bon, ses cris dans les aigus sur la route, il faudra les oublier) Ils sortent et avancent pour finalement se retrouver devant le vigile. Il est assez intimidant. Ils ont beau être grands, les biceps de l'homme sont bien plus travaillés que les leurs. Sourires timides, ils montrent leurs cartes et l'entrée leur est ouverte. Dès qu'ils sont à l'intérieur, Kijae sent le bras de June venir s'enrouler autour du sien. Habitude, ils sont proches. Et Kijae observe la foule. Ils voient des gens qui dansent, d'autres qui prennent le verre de trop et ceux qui sont déjà au bout. Certains sont collés à d'autres, la musique est bien trop forte. Et puis son regard finit sur June. Il sourit et l'entraîne vers le bar. C'est sûr qu'il vaut mieux repérer un peu la zone. Ils commandent leurs boissons. Kijae regarde à nouveau dans le club. Il cherche les filles. Les fameuses strip-teaseuses. « Bro, je les vois pas. Mon radar ne sonne pas. Pas de grosses poitrines en vue. » Aucune honte devant June à être bien explicite. L'autre sait très quels genre de films Kijae apprécie ou juste qu'il est assez intéressé par l'anatomie féminine. Leurs verres arrivent finalement et Kijae décide de bouger. Il attrape June par le bras et l'emmène sur un des nombreux canapés. Il ne réfléchit jamais à ses gestes. Ils lui paraissent totalement logiques. Kijae goûte sa boisson. C'est plutôt bon. Pas comme le prix mais bon, c'est la vie. Quand il sera une star internationale, il n'y pensera plus. Et alors qu'il est assis aux côtés de June, son regard est comme capté. « Bro, regarde. » Il désigne de la tête deux garçons en train de faire plus ample connaissance et cela avec leurs bouches. Wow, spectacle qu'on ne lui a jamais offert. « Oh, il y met la langue. » Remarque inutile, stupide, totalement à taire mais ce n'est pas le genre de Kijae. Il ne sait pas pourquoi mais il continue de regarder. C'est plus divertissant que les gens bourrés. Kijae, il est comme une adolescente. Ses yeux suivent, scrutent le baiser passionné. « T'as déjà fait ça ? Enfin, avec un gars ? C'est trop énorme. » Enfin non, ça n'a rien de bien fou mais bon, pour Kijae c'est une grande découverte. Lui, il s'est jamais penché sur deux gars qui s'embrassent. Il a toujours eu le nez dans les seins d'une demoiselle. D'ailleurs, il pense encore aux stripteaseuses. Est-ce qu'on l'aurait trompé ? Misère. Il continue de regarder, sauf que ses yeux dérivent un peu sur June.

CODAGE PAR AMIANTE



✩✭✫✮ hidden thoughts
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 320
Age : vingt ans
occupation : mannequin
avatar : hyunbin
DC : (bae noma)
Points : 53

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Dim 18 Juin - 18:08

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



song -- Kijae et June, c’est un peu les mêmes personnes. Ils se ressemblent. C’est surement pour ça qu’ils sont aussi débiles aussi, ils doivent se partager le même cerveau. Des petits cons qui ne cherchent pas à être autre chose. Kijae, il est facile à influencer aussi. June a simplement besoin de promesses de jolies filles à grosses poitrine pour que le jeune homme soit tout de suite partant pour sortir. Le mannequin est dans le même état, cette vision le fait rêver. Alors si en plus elle peut devenir une réalité, ce n’en est que plus parfait encore. C’est avec cette belle pensée en tête que les deux futures célébrités (à leur avis) se dirigent vers ce nouveau club en vogue et y arrivent même sans trop de dégâts. Miracle quand on connait la façon de conduire de June, un camionneur serait beaucoup plus délicat. Ils passent devant le vigile intimidant. Ils dépassent pas mal de gens en taille, mais c’est autre chose quand il est question de muscle. June ce n’est qu’une perche, ce n’est pas pour rien qu’il est mannequin. A l’intérieur, leurs yeux divaguent un peu partout. Verres en main, les deux garçons s’improvisèrent chasseurs. Leur proie ? N’importe quelle fille avec un bonnet au-delà du C, minimum raisonnable pour eux. [b]« Tu crois que l’annonce c’était du mytho ? » demande-t-il en fronçant les sourcils, il n’a pas envie qu’ils se soient fait avoir. Ils sont deux gros pervers. Ils aiment les belles poitrines et les fesses galbées, il n’y a aucun mal à ça. Ce n’est pas comme s’ils étaient des harceleurs, ils le seraient surement s’ils étaient laids. Mais c’est pas le moment de poser des hypothèses. Ils s’assoient sur un canapé et Kijae attira finalement son attention. Deux mecs. Il ne sait pas pourquoi, mais il n’arrive pas à détourner les yeux du spectacle. Dans sa petite compagne, il n’y a pas vraiment de gays. C’est quelque chose qu’il connait mais dont il n’a jamais témoigné. « Bro, il lui a mis la main au cul. » rajoute-t-il dans sa délicatesse légendaire. June hoche négativement de la tête. « Non et toi ? ça doit faire bizarre non ? » Leur peau, elle n’est pas aussi douce que celle d’une fille. Enfin. Il n’est pas très sûr. Il présume c’est tout, rien de fondé dans tout ça. Puis autre chose capte son attention, un petit groupe de filles qui observent les deux mecs aussi. Son regard descend légèrement. Bonne taille de poitrine. « Regarde les filles là-bas. » Puis une idée l’éclaire. Pas nécessairement la meilleure. De toute façon, avec June, mieux vaut s’attendre au pire. Vraiment. « Je crois que j’ai compris, les deux mecs, ils font ça exprès. » C’est vraiment simple, comme une formule mathématique, deux plus deux égales à trois. Il se demande presque pourquoi ils n’y ont jamais pensé avant. Il capte le regard de Kijae. « Approche-toi de moi. » Il attire son meilleur ami vers lui, détaille son visage, ses lèvres pulpeuses. Ce n’est pas vraiment possible de mettre un visage de fille à sa place, mais il est beau quand même. Alors doucement, il prend possession de ses lèvres. Caresses douces mais qui devient de plus en plus sauvage. Il faut faire comme les mecs qu’ils ont vus. Il approfondit leur baiser. Son cœur bat bizarrement.
CODAGE PAR AMIANTE



w o r k o f a r t
“We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 31
Age : vingt-et-un ans
nom de scène : s-kij
occupation : rapper lover; trainee dans l'attente.
avatar : jung jinhyeong (@pastel breathing)
DC : pi nari ; an minjae
Points : 106

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5761-she-asked-me-do-i-do-this-everyday-i-said-barely http://www.lights-camera-action.org/t5871-sung-kijae-come-and-get-it http://www.lights-camera-action.org/t5870-sung-kijae http://www.lights-camera-action.org/t6771-s-kij-sung-kijae
Message
Ven 23 Juin - 19:35

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



Kijae, il se sent trompé. C'est une trahison pour lui. Il est venu principalement pour les filles. Où sont les stripteaseuses promises par le club ? Certainement pas dans son champ de vision et ça pour son plus grand déplaisir. C'est l'arnaque du siècle, du vol tout simplement. Pourtant, ce soir Kijae est face à un autre spectacle. Deux garçons qui s'embrassent. Bien sûr, depuis qu'il était ici il avait vu quelques gestes ambigus mais jamais rien d'aussi explicite. Surtout que dans sa campagne à lui, il n'y avait rien ni personne comme ça. De petites rumeurs traînaient, étaient murmurées à propos d'un garçon au lycée mais rien de fou. Enfin, Kijae il a toujours pensé que c'était des rumeurs. Bref, ce baiser inattendu ça l'attire. Il est curieux, ses yeux suivent les trajectoires, courbes de leurs lèvres. Kijae, c'est qu'un gosse. Il n'a jamais prétendu avoir la science infuse, il se contente de réflexions peu intelligentes. Des observations qui lui passent par les lèvres, s'écoulent. Il ferait mieux de se taire mais ce n'est pas son style. Encore moins avec June. Il doit lui partager ce que sa moitié de cerveau pense. Kijae lui montre le spectacle. Commentaires qui s'enchaînent. Il lâche un wow après la remarque de June. Ce n'est pas un frôlement accidentel, c'est délibéré. Une main posée sur les fesses de l'autre. Kijae, il a l'expression d'une vieille commère. Bouche bée devant le "show". Et June lui répond. « Non plus. ça doit être moins doux je crois. » Cliché de la peau douce, bien ancré dans sa tête et dans ses souvenirs. Kijae continue d'observer. Il n'est pas dégoûté, il a envie de continuer. Peut-être qu'il trouve ça amusant. à vrai dire, il n'en sait rien. C'est la première qu'il voit deux gars le faire en public. Il est sorti de son observation par la voix de June. Ses yeux dévient, glissent sur les filles. Bien sûr, Kijae en bon gentleman passe de visage à la poitrine. Il aime bien savoir à quoi s'en tenir et ses joues rougissent légèrement. Les filles sont à son goût. Ses envies de séduction resurgissent. « Elles sont vraiment charmantes. » Il se racle la gorge. June et lui partagent cette même passion pour le corps féminin et les jolies créatures. Peut-être pour ça qu'ils s'entendent si bien. Kijae n'est pas une lumière mais June semble avoir compris quelque chose. Il se retourne pour le regarder parler. « Bro, tu crois ? ça a l'air d'être une bonne technique. » Les filles continuent de regarder les deux garçons. Et puis June plonge son regard dans le sien. Eclair de génie à l'horizon. Approche-toi de moi. Kijae obéit, il bouge un peu pour être moins loin. C'est étrange. June et lui se regardent. Kijae l'observe réellement. Ses yeux, son nez, sa bouche. Des lèvres pulpeuses, voilà ce qui l'émerveille. Le visage de June dans un corps féminin, ça lui plairait bien. Telle est la conclusion, pourtant celle-ci s'évapore rapidement. June vient tout doucement l'embrasser. C'est avant tout une technique pour draguer, c'est ce qu'il faut noter. Pourtant, tout devient plus fougueux. C'était doux mais ils intensifient les choses, se laissent porter par leur instinct. Le baiser est chaud, les mains de Kijae viennent se balader sur son meilleur ami. Il encadre son visage mais pour peu de temps. Mains joueuses qui glissent, elles veulent répliquer la scène qu'ils ont pu voir. Hanches, cuisses. C'est étrange de toucher June ici, enfin surtout lorsque leurs lèvres ne se quittent pas. Bizarrement, Kijae parvient à la conclusion que la peau de June est aussi douce que celle d'une fille. Peut-être même plus. Finalement, Kijae rompt leur baiser à bout de souffle. Ses joues rosées trahissent son appréciation. Et puis il vient chuchoter à l'oreille de June. « Bro, elles nous regardent ? » Oui, ce spectacle se devait d'avoir un public. « Ta peau est douce. C'est quoi le nom de ta crème ? » Information utile, nécessaire à la survie de Kijae le womanizer. Il tourne légèrement la tête en direction des filles, celles-ci semblent avoir vu leur baiser. Il leur sourit et sa main vient sur la cuisse de June. L'une d'entre elles les fixe. Elle finit par s'approcher, verre à la main, sourire aux lèvres. Elle s'assoit et son amie vient la rejoindre. Kijae détaille leurs longues jambes. Sauf qu'elle prend la parole. Quelques banalités et elle dérive. « Vous êtes venus seuls ce soir ? » Il acquiesce. « Vous êtes vraiment un beau couple. » Elle ne s'arrête pas là. « C'est cool de voir que vous assumez. » Couple ? Assumer ? Qu'est-ce que c'est ?

CODAGE PAR AMIANTE



✩✭✫✮ hidden thoughts
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 320
Age : vingt ans
occupation : mannequin
avatar : hyunbin
DC : (bae noma)
Points : 53

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Sam 1 Juil - 15:53

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



song -- Le souci avec les cons est que, quand ils se pensent intelligents, personne ne peut plus leur enlever cette idée de la tête. Et June en ce moment, il se prend pour le Einstein des temps modernes, comme s’il venait de faire la découverte du siècle. Cela semble même si évident qu’il se demande pourquoi il n’y a pas pensé bien avant. Ces deux garçons aux gestes les plus explicites ne permettent pas le moindre doute. June ne pense pas à leur possible homosexualité, c’est un concept tellement loin et peu rencontré dans sa vie. Non, il ne voit en ces effusions qu’une manière d’attirer les charmantes jeunes femmes autour d’eux qui semblent, par il ne savait quelle sorcellerie, attirées par les deux qui hommes qui s’embrassent et se touchent sans gêne. June ne pensera jamais avoir tort et d’ailleurs Kijae n’est pas plus difficile à convaincre. Le cerveau déjà bien usé qu’ils se partagent à deux fonctionne de la même manière. Et entre eux, ils sont capables de faire n’importe quoi pour réussir à toucher des filles et surtout, avoir l’honneur de toucher leurs courbes généreuses. Les boobs, toute une religion pour eux. June hoche de la tête, le visage un peu trop sérieux pour la situation. Discussion digne de l’avenir de tout un état. Il confirme, comme si une peau douce était l’exclusivité de la gente féminine. Le spectacle a beau être une première pour eux, ils continuent à observer les deux amoureux. C’est en quelque sorte attirant, parce que c’est une nouveauté pour eux. Il n’y a pas à dire, la vie en grande ville regorge de surprises inattendues. Kijae partage son avis sur les filles. Charmantes. June n’aurait pas dit mieux. Naturellement, il demande à Kijae de se rapprocher de lui, mais de chichi entre eux. Ils ne se sont jamais regardés d’aussi près. C’est étrange mais pas gênant ni désagréable. Pourquoi pas. Et leurs lèvres se touchent, chastement au début avant d’en demander plus. June ferme doucement les yeux. Il sait que c’est Kijae qu’il embrasse, il reconnait son parfum. Pourtant c’est agréable et tendre, comme s’il embrassait une fille. Les mains de Kijae s’aventurent sur son corps, réplique du spectacle qu’ils ont eu plus tôt. C’est bon. Et la pensée le fait rougir, devant lui, Kijae est dans le même état il lui semble. June regarde discrètement sur le côté. [b]« Je crois que oui. » les filles ont l’air en effet de les regarder d’un air intéressé. « Je te la montrerai en rentrant à la maison bro’, c’est ma maquilleuse qui me l’a donné. » Il s’imagine bien lui étaler la crème sur le corps, Kijae a la peau douce aussi, ça pourrait être sympa. June a un sourire discret en levant les yeux sur les jeunes femmes qui les regardent, il est toujours intimidée par les filles, surement à cause de toutes les pensées déplacées qui traversent son esprit dès qu’il regarde une poitrine serrée dans un haut moulant. Kijae a sa main sur sa cuisse et automatiquement June qui vient la couvrir de la sienne, caressant discrètement sa peau. Il laisse Kijae faire le début de la conversation, du moins ce qui y ressemble avant de se tendre légèrement. Une couple qui s’assume, eux ? June a plus envie de s’assumer avec leurs boobs à vrai dire. « Euh oui…c’est un peu dur parfois mais, on essaye. » Il ne sait même pas qu’est-ce qu’il raconte, il s’humidifie nerveusement les lèvres avant de se tourner vers Kijae. « N’est-ce pas…hm…bébé ? » Il a envie d’éclater de rire, mais d’être sauvé aussi. Situation gênante, il préfère laisser son autre moitié de cerveau agir aussi.
CODAGE PAR AMIANTE



w o r k o f a r t
“We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 31
Age : vingt-et-un ans
nom de scène : s-kij
occupation : rapper lover; trainee dans l'attente.
avatar : jung jinhyeong (@pastel breathing)
DC : pi nari ; an minjae
Points : 106

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5761-she-asked-me-do-i-do-this-everyday-i-said-barely http://www.lights-camera-action.org/t5871-sung-kijae-come-and-get-it http://www.lights-camera-action.org/t5870-sung-kijae http://www.lights-camera-action.org/t6771-s-kij-sung-kijae
Message
Dim 30 Juil - 18:25

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



Deux enfants stupides, voilà ce qu'ils sont. Cons, jeunes. Ils n'ont pas la science infuse même s'ils s'amusent à le croire. Leur plan, ils le pensent sans faille. Ils en sont tellement convaincus que ça en devient plus que ridicule. Mais bon, avec Kijae et June, ça a toujours été comme ça. Ils sont incorrigibles. Et ce baiser, il est selon leur merveilleuse conclusion- la porte d'entrée vers un monde magique; un avec des filles. Elles semblaient intéressées par les deux autres garçons alors s'embrasser, c'était le seul moyen de les attirer. Kijae et June, ils n'ont juste pas pu mesurer la portée de leur geste. Un baiser, un échange chaud et langoureux. C'est étrange pour eux mais pas spécialement dérangeant. Ils savent que leur apparence est loin d'être un frein. Ils sont beaux. C'est un fait. Alors ils s'embrassent, se touchent en espérant attirer la gente féminine. Et ce stratagème porte ses fruits. Une fille vient accompagnée par son amie. Chacun la leur. Et le cerveau de Kijae lui offre de belles images. Il faut dire que la tenue des demoiselles est parfaite, enfin très à son goût. Imagination florissante, fantasmes qui ressortent. Il est charmé, elles sont magnifiques. Il sait très bien que June pense pareil. Ils sont presque la même personne, surtout à force de partager ce cerveau aux nombreuses failles. Kijae a la main posée sur la cuisse de son meilleur ami. Il faut bien parfaire l'acte. Il se met bien dans le personnage, peut-être même un peu trop. Sauf qu'entre June et lui, ce n'est pas gênant. Ils se connaissent alors ça n'a rien de choquant. June aussi vient être le parfait homme de la situation. Il recouvre sa main de la sienne. Il faut croire qu'ils jouent encore mieux que leurs prédécesseurs. Et Kijae commence à sentir la caresse. La peau qui glisse doucement sur la sienne. Il n'y porte pas beaucoup d'attention, c'est tellement doux que ça devient normal. Et c'est lui qui lance la conversation. Parle, parle. Mais il ne comprend pas les réponses de la demoiselle. Assumer ? Que veut-elle dire ? June prend le relais, il laisse Kijae méditer les paroles. Il a les neurones qui chauffent. Kijae, il ne fait qu'écouter. Pause, il se repose l'esprit. Et puis June se tourne vers lui, ça sent le roussi. Et puis...la bombe est lancée. "Bébé". Le cœur de Kijae manque un battement, il le fixe. Il essaie de ne pas rigoler. Il doit se contenir alors il sourit nerveusement, essaie d'étouffer un éclat de rire. Sa main se serre autour de la cuisse de June. La situation est vraiment gênante. Enfin, il espère que les filles n'y verront que du feu. « Oui...On..fait avec. » Ils aimeraient surtout faire des choses avec elles, m'enfin bon ce n'est pas à l'ordre du jour apparemment. La plus enthousiaste sourit et Kijae la détaille. Elle est vraiment magnifique. Et puis étrangement, ses yeux dérivent vers la main de la jeune femme. Elle tient celle de son amie. Et si une pensée lui vient, celle-ci est balayée par la voix de la demoiselle. « Pour nous aussi c'est parfois dur mais il faut se serrer les coudes. » Les deux filles se sourient sous les regards choqués des deux. Et puis elles finissent par s'embrasser chastement. Kijae, il n'en peut plus. C'est peut-être le plus gros plot twist de l'univers. Il ne l'a pas vue arriver celle-là. Il regarde June alors que les filles se susurrent des mots doux. Et puis il se penche vers lui, murmure. « Bro...C'est pas notre soirée je crois. » L'intouchable, elles sont prises et en plus ensemble. Il va falloir changer de religion ce soir, les boobs ne sont plus au menu. Et la discussion reprend. « Ma copine et moi, on a pas envie de se cacher. » Petit rire et Kijae copie. Eclat faussé, il doit renoncer aux courbes généreuses. Sa main quitte la cuisse de June pour venir sur sa nuque. Caresse presque inconsciente alors qu'il ne sait pas trop quoi dire. « Sinon, on organise une afterparty. Il n'y aura que des gens comme vous et nous alors si ça vous dit. » Proposition et Kijae se tourne vers June. Il va le laisser choisir. S'il doit voir le menu sans rien pouvoir commander, ça va être déprimant. « Alors bébé, ça te dit ou tu es trop fatigué ? » Bébé, toujours cette envie de rire qui lui revient. Il croit mourir à chaque fois qu'il parle et pourtant, il n'est pas dégoûté de ce mot ou de ce contact. C'est une sensation étrange.



CODAGE PAR AMIANTE



✩✭✫✮ hidden thoughts
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 320
Age : vingt ans
occupation : mannequin
avatar : hyunbin
DC : (bae noma)
Points : 53

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Jeu 24 Aoû - 21:31

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



song --
Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Le pire est surement le fait qu’ils ne s’en rendent pas compte eux-mêmes. A leurs yeux, tout est clair, limpide. Leur technique quant à elle est infaillible. Elle a marché sur les deux garçons en face d’eux, attirant le regard de plusieurs jolies jeunes femmes alors il n’y avait pas de raison pour que cela se passe autrement. Ils savaient que leur plastique était loin d’être désagréable, ils ne feraient surement pas les métiers qu’ils font aujourd’hui sans cela. Pour le reste, quelques chastes contacts charnels n’allaient pas poser de problèmes, surtout quand ils pourront enfin avoir les filles de leurs rêves et arriver à ce but commun qu’ils ont, poser la tête sur le plus grand nombre de poitrines possible. Les filles en face d’eux étaient parfaitement à leur goût. De toute façon, Kijae et June ne sont pas difficiles. Ils aiment les femmes, toutes les femmes. Un joli visage est un bonus non négligeable, certes. Mais les autres atouts féminins sont ce qui les intéresse le plus. Et après ce baiser, quand les filles se rapprochent d’eux, June pense non sans fierté qu’il aurait dû faire sciences politiques au lieu de simple mannequin à qui l’on ne demande jamais son avis. Il observe du coin de l’œil son meilleur ami, appréciant avec plaisir sa réaction semblable. Les deux filles étaient mignonnes et assez légèrement vêtues. Parfaitement à leur goût. June s’imaginait déjà les accompagnants toutes les deux à leur appartement chacun dans sa chambre, puis le sourire vainqueur qu’ils échangeront le lendemain matin en sortant de leurs chambres. Ses jours s’empourprent. Il sent à peine la main de Kijae sur sa cuisse. Ils ne sont pas spécialement proches physique tous les deux, pas plus, pas moins que n’importe quels autres meilleurs amis en tout cas. Il n’est pas habitué à avoir sa main sur son corps, mais ce n’est pas désagréable en soit. De toute façon, il est trop occupé à loucher sur la poitrine d’une des filles, surement refaite mais sublime dans la petite robe au col en dentelle blanche fine. La discussion est entamée. Ils sont deux gros idiots mais ils essayent de garder la face comme ils peuvent. Un surnom est prononcé, bébé, June manque d’éclater de rire mais l’image de sa tête pelotonnée contre la poitrine de la fille l’en dissuade et lui fait préserver un masque plus sérieux. Kijae continue la conversation et June hoche de la tête comme le gros con qu’il est à chaque phrase. La fille affirme qu’il faut se serrer les coudes. June hausse un sourcil, il est stupide mais il a pourtant peur de bien comprendre pour une fois et c’est naturellement que son regard dérive sur les mains enlacées des filles, comme Kijae et lui. Putain. Un rapide baiser vient annihiler le moindre doute. Kijae le regarde, il a compris aussi et il partage sa peine. « Je crois aussi, bro’… » Il est dépité, ça se sent aisément dans sa voix. Il reporte son attention vers les demoiselles, observent tristement leurs jolies poitrines serrées par les tissus de la robe. Pourquoi est-ce que ça doit tomber sur eux ? Il tend sa main libre vers son verre d’alcool, il en a besoin pour faire passer le goût de la déception. La fille leur prononce de les rejoindre en after. Avec des gens comme eux, June s’empêche de pouffer et le surnom de Kijae ne vient pas l’aider à s’empêcher de rire. Il résiste pourtant et regarde son meilleur ami. Au point où ils en sont… « Oui, pourquoi pas, ça peut être cool. » Les filles se lèvent en souriant, elles les préviennent qu’elles reviennent dans quelques minutes, le temps d’appeler leur bande et ainsi se diriger à l’endroit de l’afterparty. June ne parle pas, il pense juste à cette situation inattendue. « Y’aura pleins de filles et on pourra même pas les toucher. » arrive-t-il simplement à articuler de sa voix triste. Les filles reviennent rapidement, accompagnées de toute aussi charmante compagnie. Et toute aussi inaccessible de ce qu’il comprenait. Il se relève et tend la main vers Kijae. « Allez, viens bébé. »

CODAGE PAR AMIANTE
[/b]



w o r k o f a r t
“We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 31
Age : vingt-et-un ans
nom de scène : s-kij
occupation : rapper lover; trainee dans l'attente.
avatar : jung jinhyeong (@pastel breathing)
DC : pi nari ; an minjae
Points : 106

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5761-she-asked-me-do-i-do-this-everyday-i-said-barely http://www.lights-camera-action.org/t5871-sung-kijae-come-and-get-it http://www.lights-camera-action.org/t5870-sung-kijae http://www.lights-camera-action.org/t6771-s-kij-sung-kijae
Message
Mer 13 Sep - 20:28

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine


Apparemment, la soirée n'allait être faite que de déceptions. Kijae avait connu une première peine en ne voyant pas de stripteaseuses. Lui qui aimait les femmes, encore plus lorsqu'elles se déhanchaient assez proche de lui pour le faire rougir. Misère visuelle. Enfin, les demoiselles qui étaient venues leur parler à June et lui; elles rattrapaient la situation. Sauf que malheureusement, Kijae avait mal pensé. Les deux filles avaient rendu le tout encore pire. Corps parfaits, visages mignons et atouts bien placés. Deux charmantes créatures mais totalement inaccessibles. Amertume de ne pas pouvoir les approcher plus intimement, surtout que son imagination avait été très fertile en les regardant. Kijae, il se sentait lésé ce soir. Et c'était la même pour June. Il le sentait dans son regard. Tous les deux, ils avaient clairement pensé ramener les filles à leur appartement, leur faire visiter avant de se séparer pour faire plus ample connaissance. C'était un plan parfait; parfaitement impossible. Les filles l'ont confirmé par leurs mots et leurs gestes : un chaste baiser, des mains enlacées. Et ce n'est pas comme si elles semblaient intéresser par l'idée d'être à plusieurs. C'était vraiment inattendu mais il fallait pourtant s'y faire. Kijae, dépité. June dans un état similaire. Et la proposition vient. Celle d'une afterparty. C'est à June de décider, l'âme de Kijae a quitté son corps lorsqu'il a réalisé que jamais il ne pourrait toucher cette poitrine généreuse. June le regarde. Il essaie de ne pas rigoler et Kijae aussi. C'est tout ce qu'ils ont à présent. Ils doivent bien garder un semblant de crédibilité. Cool, ce n'était pas le mot que Kijae aurait employé mais ils n'ont pas le choix. Ce soir, ce sera regarder sans toucher. Imaginer sans faire. Les filles disparaissent un instant et ils restent seuls. June ne parle pas, Kijae non plus. Grande méditation sur son existence. Qu'a t-il fait pour mériter ça ? Tant de cruauté en une soirée. Mental breakdown. Il garde la main sur June. Et puis celui-ci parle. « Bro, je l'avais vraiment pas vue venir celle-là. » Tous les deux ont un ton monotone; aucune gaieté, seulement de la tristesse. Poitrines voluptueuses, fessiers bombés; l'inatteignable. S'ils auraient pu se lamenter encore longtemps, les filles apparaissent rapidement. Elles ne sont pas seules, elles ont ramené de nouvelles amies; elles aussi prises et qu'on ne peut pas toucher. June se lève et il tend la main vers Kijae. Celui-ci se reprend vite. Un faux sourire vient cacher la déception. Il s'empêche aussi de rire, comme d'habitude. Il ne se fera jamais au mot bébé. Kijae suit le mouvement et attrape la main de June. Ils suivent les filles en direction d'une nouvelle boîte. Ils forment un bon petit groupe et grâce à leurs voix portantes, ils peuvent chuchoter. Leurs mains toujours l'une dans l'autre, ils marchent derrière elles. « Qu'est-ce qu'on a fait pour mériter ça ? » Lamentation alors que ses yeux ne font que détailler les charmantes courbes des jeunes femmes. Et les filles les emmènent chez une amie. Grand appartement avec une entrée sur le toit. Tout semble idyllique, ça aurait été un lieu parfait pour conclure mais le destin est contre eux. Cette idée doit disparaître. Ils sont accueillis et directement mis dans l'ambiance. Les prénoms défilent mais Kijae ne retient que les morphologies. Verre qu'on leur met dans la main et ils boivent le tout rapidement. L'ambiance est électrique, la musique un peu trop forte mais ce n'est pas grave. Le jeu commence et Kijae se demande ce que ça va être. Il pensait à un action-vérité mais il avait tort. La bouteille tourne et ses yeux s'arrêtent sur celles qu'elle pointe. Les deux filles s'approchent avant de s'embrasser fougueusement sous le regard captivé de Kijae. Yeux intrigués, bouche bée. Si seulement il pouvait participer. Voyant leur intérêt, une demoiselle leur crie l'impensable. « Embrassez-vous. Embrassez-vous. » Elle est suivie par les autres filles qui les pointent toutes du regard. Elles crient, veulent qu'ils fassent pareil. Et Kijae ne peut que murmurer dans l'oreille de June. « Bro, on fait quoi ? » Panique à bord. Ils doivent garder leur couverture. Et Kijae, il ne peut que fixer les lèvres de June. ça ne doit pas être si dur. Elles sont pulpeuses, elles ont l'air douces. Et puis c'est June alors que c'est pas très gay, pas vrai ? Il hésite mais les voix des filles retentissent de plus en plus fort. Dans quoi se sont-ils encore fourrés.

CODAGE PAR AMIANTE



✩✭✫✮ hidden thoughts
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 320
Age : vingt ans
occupation : mannequin
avatar : hyunbin
DC : (bae noma)
Points : 53

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Jeu 21 Sep - 17:33

kijae
&
june
One sour, one sweet, one lime
Taste both, taste yours, taste mine



song --Ironie de la vie. Pour les deux simples d’esprits qu’ils étaient. Kijae et June, ils ne voulaient de mal à personne. Ils voulaient simplement se trouver une charmante compagnie pour la soirée, de jolies jeunes filles et si possible, avec une poitrine plus imposante que la norme. Ils pouvaient même faire quelques exceptions quant à ce sujet. Ils voulaient peut-être aussi une fille qui durera plus qu’un seul soir, en moins le temps de leur faire oublier leur éternelle existence de célibataires en quête continue d’une âme qui voudra bien d’eux. Un peu cons, un peu lourds. Mais pas vraiment méchant. Au final, ils se retrouvent au milieu de plusieurs jeunes femmes, pour ça, ils ne pouvaient réellement se plaindre. Mais elles étaient toutes accompagnées par leur moitié et surtout, des personnes qui même sexe. Le message était clair. La porte est close. Peu importe leurs efforts. Ils n’allaient pas draguer de jolies filles ce soir. Mais elles semblaient malgré tout gentilles, leur proposant de les suivre dans un after qui se passerait en comité réduite, seulement elles et les deux garçons dans un appartement. Ça sonnait comme un scénario d’un film playboy, mais June et Kijae avaient plus intérêt à apprendre à s’occuper entre eux que d’attendre la moindre attention de la part des demoiselles. La main de Kijae sur lui, il voyait bien que son meilleur ami était au bout du gouffre. Pas étonnant. « Moi non plus, on verra bien comment ça se finira. » June se sent las, il est presque certain que ce n’est pas une bonne idée de suivre ces femmes qui ne feront que les frustrer davantage mais il se dit aussi, qu’au point où ils en étaient, ils n’avaient qu’à les suivre. Puis, peut-être aussi que d’un côté il avait un candide espoir qu’elles deviennent leurs amies et leurs présentent des filles un peu plus hétérosexuelles par la suite. Tant qu’il y’a de la vie, il y’a de l’espoir, n’est-ce pas ?
Tout le reste du trajet, la main de Kijae enlace la sienne. Ils ont toujours été assez proche physiquement sans pour autant en venir jusqu’à se tenir ainsi la main, ce n’était pas désagréable en soi. Son regard reste fixer sur les courbes des filles qui marchent en se déhanchant légèrement, leurs tenues moulantes n’ajoutant qu’un peu plus de frustration chez les deux amis. Ils se retrouvent dans un superbe appartement, la propriétaire doit vraiment vivre dans le luxe. Un bon parti de perdu, malheureusement. Tout le monde se présente et c’est parti pour une nouvelle tournée d’alcool, au moins c’est gratuit et ils pourront se bourrer la gueule avec plaisir. Jeu de bouteille. Ils sont tous confortablement assis sur des coussins en cercle. Son regard suit celui de Kijae vers deux filles qui s’embrassent, son cœur battant un peu plus vite. C’est encore mieux de voir ça en vrai et pas seulement derrière un écran, c’était plus frustrant aussi ailleurs. Il ne comprend pas comment deux minutes après, les regards sont dirigés vers eux et leur demande de s’embrasser. Ils se demandent rapidement si ces filles ont un peu les mêmes délires qu’eux et se retrouvent du coup excitées en voyant deux garçons s’embrasser. « Je sais pas, bro’. » Il pense bien que ça sera mal qu’ils ne s’embrassent pas alors qu’ils sont supposés être un couple. Le baiser dans le club n’avait pas été si mauvais et c’est juste Kijae. Alors il s’en fout un peu, ça ne change rien à qui il est. Il attrape alors le bras de Kijae pour l’obliger à se rapprocher et se pencher vers lui avant de capturer ses lèvres. Au début, c’est un simple frôlement. Mais les filles ne semblent pas de cet avis et redouble d’enthousiasme. June capture finalement ses lèvres entre les siennes. Il ne sait pas pourquoi il glisse ses mains autour de la taille de Kijae pour le coller à lui et profiter plus du baiser, les paupières mi-closes. Non seulement ce n’est pas désagréable, mais il apprécie réellement le goût de Kijae, la sensation de l’avoir contre lui. Il rompt finalement le baiser, le souffle coupé. Du coin de l’œil, il voit que les filles n’ont pas cligné des yeux un seul moment. Il recule légèrement, incapable de dire quoi que ce soit. C’était vraiment bon. « Bon, on continue le jeu ? » demande-t-il rapidement en faisant tourner la bouteille pour ensuite finir son verre d’une traite.




CODAGE PAR AMIANTE



w o r k o f a r t
“We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.”
Revenir en haut Aller en bas

One sour, one sweet, one lime (kijune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre-