AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

stay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Message
Jeu 15 Juin - 19:56

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Elle inspire profondément, les narines gênées par l’odeur ambiante qui émane de ce bar. Les coudes posés sur le rebord de la table, la jeune femme baisse son visage, prenant sa tête dans ses mains alors qu’elle ferme les yeux. Essayant, en vain, de chasser ce mal de crâne. Les sourcils froncés, la lèvre inférieure coincée entre ses dents, elle reste quelque secondes dans cette position. S’enfermant dans une bulle rien qu’à elle. Elle n’en peut plus, elle est sur le point d’exploser. Ses mains glissent sur ses joues et la jeune femme se frotte le dessous des yeux. Elle est fatiguée, fatiguée de tout ça, de ces disputes à répétitions, de l’avoir constamment sur son dos, des reproches qu’elle essuie ce sourire qu’elle doit arborer constamment alors qu’elle n’a qu’une envie c’est de s’enfermer quelque part pour ne plus ressortir.  Elle souffle, le tintement d’un verre qu’on pose à une table la fait sursauter et la jeune femme sursaute, elle remercie le serveur et attrape sans réfléchir le verre d’alcool qu’elle voit à grande gorgé. Tant pis, si ça la brûle, tant pis, si les larmes commencent à couler aux coins de ses yeux, tant pis si elle s’étouffe sur chaque gorgée. Elle a juste une envie, c’est d’oublier, juste le temps de quelques minutes ou de quelques heures. Le verre à moitié vide, elle le repose lourdement sur la table et son coude s’échoue de nouveau sur la table, le point formé contre sa tempe pour supporter cette tête pleine de pensées bouillonnantes. Comme le sang dans ses veines, comme ce palpitant qui tambourine un peu trop vite dans sa poitrine. Le sentiment de ne plus rien contrôler lui plait, la fait sourire et elle y retourne. (…) Sixième verre plus tard, la tête tourne un peu, le sourire niais peint sur ce visage qui se montre un brin sarcastique, le regard noir qui se pose sur les visages qui la regardent un peu trop. Elle inspire, penche sa tête et soupire lourdement. Assise dans le coin du bar, bien qu’elle soit loin des autres physiquement, elle arrive tout de même à sentir quelques-unes de leur attention sur elle, ce qui la déplaît grandement. Honnêtement, elle ne sait pas réellement ce qu’elle ressent au juste, elle est blasée, fatiguée des nuits sans sommeil, énervée, écœurée du comportement de l’homme qu’elle croyait être son allié. Instinctivement, sa main se porte sur le collier qu’elle porte autour du cou. Ce collier qui lui avait valu tant de peine et tant de joie. La tête lourde, les épaules qui supportent le monde, son bras flanche et elle s’écroule sur la table, visage vers le mur, dos au monde. Les larmes commencent à couler, silencieuse, elle se mord le bout de son pouce pour étouffer les sanglots stupides qu’elle pourrait émettre. Elle n’aime pas pleurer, surtout dans ce genre de situation. La gorge serrée, sa main attrape son portable et elle parcourt son portable, ses photos puis les réseaux sociaux, les commentaires sur ses photos, plus précisément. Elle n’arrive pas à s’attarder sur les commentaires positifs, non, elle ne voit que le négatif. Inspirant profondément, elle sursaute lorsqu’une voix s’élève. Redressant la tête, elle voit le serveur un peu flou, un peu double. « .est-ce que vous voulez que je vous appelles un taxi ? je pense, si je puis me permettre, que vous devriez rentrer mademoiselle. » sa voix est douce, protectrice. Miran secoue la tête, doucement. « .hm, ça va aller. » dit-elle en reprenant sa place initiale, sa tête sur son bras. L’heure affichée frôle les 4 heures du matin. Elle ferme les yeux, s’installe un peu mieux et Miran s’endort. Le serveur, toujours présent, contourne la table et lève les yeux au ciel. Endormie. Il soupire, attrape le téléphone encore déverrouillé et regarde l’application santé. Contact d’urgence, sans réfléchir, il appuie sur la touche appel. Le premier appel ne répond pas, la mâchoire serrée, il recommence. Deuxième appel manqué. Le troisième est la bonne. Sans attendre, dès qu’il sent que la personne est à l’autre bout du fil. « .Bonsoir, je suis désolé de vous dérangez à cette heure aussi tardive mais comme vous êtes l’appel d’urgence de la propriétaire de ce téléphone, je n’ai pas pu faire autrement. Est-ce que vous pouvez venir la chercher ? Elle est complètement saoul et endormie sur la table, nous sommes au … » et lorsqu’il finit son monologue, il n’attend pas de réponse, lâche un merci fatigué et raccroche. Déposant le téléphone près du visage de Miran.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 20 Juin - 11:16

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Taewa était en pleine lecture de scripte, ne sachant pas encore quel drama il souhaitait faire pour l’avancer de sa carrière. Il avait fini son dernier drama, il y a peu. Il voulait prendre un petit moment off pour lui afin de se reposer un peu. Après tout, ça faisait environ un an qu’il enchaînait les drama sans se donner un moment de répit. C’était le moment pour lui de le faire avant de reprendre un projet. Il était tard et malgré le café qu’il était en train de boire, il sentait ses yeux se refermé petit à petit à cause du sommeil. D’ailleurs, il s’était même endormi dans le canapé avec le scripte sur son torse. Il se réveilla en sursaut quelques minutes après quand il entendit son téléphone sonné. C’est avec une voix endormie que le jeune acteur répondit au téléphone, et autant dire qu’il n’était pas spécialement agréable quand il s’agissait d’un réveil brutal aussi tard. « Ouais allô ! » dit-il en grommelant. Il ouvrit grand les yeux quand il entendit la voix d’un homme. Il ne comprit pas tout de suite ce qui se passait, essayant de remettre les idées en tête. Il raccrocha finalement quand il entendit l’adresse. Il vérifia le numéro de téléphone qui s’affichait et comprit tout de suite qu’il s’agissait de Miran. Ben oui, il n’avait pas vérifié qui appelait, trop fatigué pour ça. Il se leva du canapé et attrapa son manteau. Il mit que quelques minutes à se rendre dans le fameux bar. Il se gara comme il put et entra dans le bar sans se faire prier. Il la trouva allongé à moitié sur le bar en train de dormir, le barman le fixa et compris rapidement qu’il s’agissait du numéro d’urgence. « Je suis désolé pour le dérangement, je la ramène chez elle au plus vite » dit-il en approuvant de la tête doucement. Heureusement qu’il avait pensé à mettre un masque sur son visage et une casquette. Il s’agissait tout de même d’un visage connu dans Seoul. Il posa sa main sur l’épaule de Miran et la secoua légèrement. « Réveille toi Miran, on doit y aller » Elle n’était pas du genre à boire de l’alcool, alors pourquoi elle aurait commencé ce soir… Il doit se passer quelque chose dans sa vie. Voyant qu’elle n’était pas apte à ouvrir les yeux, il déposa de l’argent sur le bar et attrapa Miran en princesse pour se diriger vers la sortie et l’installer dans sa voiture. Encore une nuit blanche pour Taewa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 20 Juin - 18:29

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Les minutes s’enchaînent, les secondes défilent. La tête posée sur son bras en guise d’oreiller, la jeune actrice est prête à sombrer dans un sommeil profond, hélas, elle n’y arrive pas. La réalité la surprend, la ramène à chaque petit grincement de chaises, à chaque éclat de rires des occupants de ce bar, aux tintements des verres qui sont en train d’être lavés. Elle a l’esprit embrouillé, les paupières fermées, qui se plissent de temps en temps comme si elle essayait de chasser ce mal de crâne qui commence à prendre place. Sa main glisse jusqu’à son visage, formant un point devant sa bouche. Le temps semble s’arrêter pour elle, elle qui se retrouve dans une phase entre deux mondes, celui de la réalité et du sommeil. Endormie ? Pas tout à fait, elle a atteint la phase de la somnolence profonde. Une main se pose sur son épaule, elle ne réagit pas, se dit que c’est un simple rêve ou peut-être le serveur qui regarde si elle est toujours vivante. Puis il y a cette voix. Sa voix. Elle rêve, ce n’est pas possible autrement. Inconsciemment, elle agrippe quelque chose, son téléphone portable, seul bien personnel qu’elle s’est autorisé à prendre pour cette soirée. Et puis tout change, elle sent des bras autour d’elle, une force qui la soulève de sa place. Portée, elle lutte pour ouvrir les yeux pour voir l’inconnu. Mais elle est trop faible pour comprendre, du moins, pour le moment puisque lorsque la fraîcheur de la nuit l’enveloppe, elle frissonne, son mal de crâne fait un boum dans sa tête. Elle ouvre les yeux, cligne plusieurs fois des paupières, tout est flou, tout est sombre. Le parfum qui accompagne l’inconnu lui chatouille les narines. Elle redresse la tête et pose enfin son regard sur l’homme qui la porte dans ses bras. Elle met plusieurs secondes à le reconnaître et sa bouche forme un o de surprise. Une de ses mains agrippe le manteau. « .il est où ton cheval blanc ? » glousse-t-elle, les traits de son visage se tordent en quelques grimaces au son de sa voix. Elle porte une de ses mains sur sa tempe. « .pourquoi t’es là ?. » souffle-t-elle en regardant autour d’elle. Ils se dirigent vers une voiture, bien qu’ensuquée, elle a l’impression que la soirée touche à sa fin, chose qu’elle ne désire pas. « .j’ai pas envie de rentrer. » peut-être pas, mais si elle le disait, alors il y avait probabilité qu’elle pouvait le faire. Sans attendre, elle commence à se dandiner dans ses bras. Si fort, qu’elle se sent partir, attirée par le sol. C’est dans un bruit sourd qu’elle se retrouve au sol, une énorme douleur aux fesses. Elle gémit, pourtant, elle en rit. Ça l’amuse presque. « .pourquoi tu m’as lâché ?! fallait pas me lâcher ! maintenant j’ai mal aux fesses …. » gémit-elle en posant une de ses mains en bas de son dos. « .j’crois je me suis cassée le pied … ah, non, j’crois je me suis cassée les fesses. » elle ne sait plus et puis elle rit alors que dans tout ça, elle pourrait pleurer. Parce qu'elle a vraiment mal. Mal. Mal au cœur, mal à la tête, mal aux fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 23 Juin - 11:26

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Taewa était partit en trompe de son appartement suite à l’appel de cet inconnu via le téléphone de Miran. Il était surpris d’entendre qu’elle avait trop bu, elle n’était pas quelqu’un qui buvait en général et il sentait le besoin de connaître la raison. C’était peut-être à cause de sa diabolique belle-mère, autant dire qu’elle lui aura bien pourri la vie celle-là. Enfin, maintenant qu’il était sur les lieux, il devait la ramener chez elle… Même s’il n’avait aucune idée de l’endroit où elle vivait. Il lève les yeux au ciel quand elle lui demande où était son cheval blanc, c’est certain que le coréen aurait l’air bien con de se promener en cheval dans les rues de Seoul. « Il est au garage le cheval blanc » dit-il avec un sourire au coin moqueur. Même fatigué avec elle dans les bras, il arrivait à être sarcastique dans ses paroles. « Le barman m’a appelé via ton téléphone. Tu as mis mon numéro en appel d’urgence tiens » dit-il en secouant la tête doucement. Il ne s’attendait pas à ça en fait, il ne savait pas qu’elle l’avait mis en appel d’urgence… A moins qu’elle ait oublié de le retirer, quoi que ça fait un moment qu’elle aurait du changé tiens. Elle n’avait pas vraiment le choix que de rentrer en réalité, mais elle ne se montra pas coopérative et se retrouva le cul sur le sol. Ben oui, à force de bouger, elle a perdu l’équilibre et il n’a pas pu la rattraper. « Sérieusement, tu n’aurais pas pu faire attention. » dit-il en fronçant les sourcils. Voilà qu’elle pouvait être blessé maintenant mais il espérait bien qu’elle avait mal au cul en vue de sa chute et de sa débiliter. « T’es vraiment pas possible, allez lève-toi » dit-il en lui attrapant le bras pour l’aider à se redresser. Il ouvrit la portière de sa voiture et l’installa sur le siège. « Tu ne bouges pas » il ferma la porte et fit le tour pour monter à son tour au volant. Il se pencha comme il put pour lui mettre la ceinture et soupira doucement. « bon, tu vis où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 25 Juin - 21:11

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Elle affiche une moue boudeuse, pleine de désapprobation lorsqu’il lui sort son sarcasme habituel, répliquant que son cheval blanc est au garage. Elle grimace, lève les yeux au ciel et soupire quand il évoque la raison de sa présence. Une de ses mains se plaque violemment sur sa bouche. Oups. Raison de plus pour descendre de là où elle est, pas besoin de se taper la honte encore plus. Bougeant les jambes dans tous les sens, elle se sent partir pour se retrouver les fesses aux sols. Une violente douleur à cet endroit. Elle se plaint, Miran, sans honte et sans gêne. Merci l’alcool. Elle ouvre la bouche en grand, outrée qu’il lui rejette la faute dessus. « .tu n’avais qu’à me tenir d’abord ! je te rappelle que tu m’as laissé tomber ! » réplique-t-elle en massant ses fesses. Il ne perd pas de temps, il lui attrape le bras en l’intimement de se lever. Pas possible, elle ? Elle se tourne vers, s’est-il regarder ? Il n’avait qu’à ramener son cheval blanc. Relevée, elle tangue un peu sur ses pieds, le monde bouge autour d’elle, elle a du mal à aligner les pas. Guidée –de force- par le jeune homme, elle se laisse faire sans broncher même si sa volonté réside dans l’idée de rester encore un peu à traîner dehors. Elle rentre dans l’habitacle, poussée par Taewa alors qu’il lui ordonne de ne pas bouger, comme si elle était un chien. Elle fronce les sourcils, le regard noir alors qu’elle tente de suivre sa silhouette en dehors de la voiture. La porte est ouverte, elle pourrait partir, mais pas sûre qu’elle atterrisse sur ses deux pieds. Elle se mord la lèvre inférieur, il s’installe et elle soupire fortement, mécontente d’avoir été traînée dehors. Gamine bourrée, elle regarde par la vitre, se fige, clouée sur son siège quand un bras passe devant elle. Puis elle se tourne, ouvre grand les yeux quand elle le voit l’attacher. Puis elle se reprend. Décidée à lui rendre la tâche difficile, elle hausse les épaules. « .je ne sais pas. » chantonne-t-elle avant de se taire, encore surprise par tant de proximité. Elle détourne de nouveau la tête, croisant les bras contre sa poitrine. Son ventre se met à gronder, elle appuie dessus, elle grimace. Elle n’a pas mangé depuis la matinée. « .moi, j’crois que tu devrais m’offrir quelque chose à manger, parce que je te rappelle que c’est à cause de toi si demain je me réveille avec un bleu énorme sur les fesses. » pourquoi pas profiter, même si elle se doute que ça ne marchera probablement pas et qu’elle risque de se retrouver très vite dehors, toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 27 Juin - 12:19

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Les femmes étaient d’un naturel compliqué, alors avec de l’alcool dans le sens, c’était milles fois pire. Le regard posé sur la jeune fille maintenant à taire, il ne pouvait s’empêcher de claquer sa langue contre son palet alors qu’il secouait la tête quand elle rejette sa faute sur lui. « L’alcool ne te réussit vraiment pas ma vieille » dit-il en secouant la tête. Enfin, elle avait mal au cul et c’était totalement sa faute maintenant. Il n’y avait plus de temps à perdre et le jeune acteur n’hésita pas une seconde avant de la faire se redresser pour l’emmener de force dans son carrosse. Ce n’était peut-être pas un cheval blanc mais c’était plus confortable dans tous les cas. Il monta à son tour, voyant que ça ne plaisait pas à la belle, il n’y fit pas attention. Bouclant sa ceinture et celle de la jeune fille, il mit le moteur en route. Le seul problème est qu’il ne connaît pas l’endroit où elle vit. Elle ne sait pas… Elle ne sait pas qu’elle dit, un soupire sortit de ses lèvres alors qu’il posait ses mains tranquillement sur le volant. « Putain de caractère ouais, je t’emmène en cellule de dégrisement alors. » dit-il en ayant un sourire au coin moqueur. « Ca serait plutôt à cause de ton comportement enfantin ouais ! » dit-il en levant les yeux au ciel. Elle allait lui rappeler combien de temps qu’elle était tombée ? Si elle n’avait pas bougé, ça ne serait pas amusé. Mais l’alcool ne lui réussit pas vraiment en réalité. « Allons manger un fastfood alors, il n’y a que ça d’ouvert de toute façon » vu l’heure, il risque de ne pas trouver grand-chose et un Macdonald est assez bien pour lui. Il s’avança dans les rues en direction du fastfood le plus proche. Il allait en baver avec madame bourré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 29 Juin - 22:31

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Outrée, choquée, boudeuse, elle lève les yeux au ciel, gonflant ses joues comme une enfant quand il prend plaisir à la critiquer. Ma vielle qu’il dit. Prête à répliquer, elle n’a pas le temps qu’il la lève sur ses pieds pour l’installer dans sa voiture. Poupée de chiffon, elle se laisse manipuler sans grande résistance. Non, elle résistera par la voix. Alors qu’il prend place à côté d’elle et qu’il prend soin de l’attacher, elle répond ne pas savoir où elle habite. Elle le sait, mais n’a pas encore de rentrée et au vu du comportement qu’elle adopte, l’alcool fait passer les maux. Elle tourne la tête vers lui, le visage blême lorsqu’il jure. Elle se mord la lèvre inférieure, prise d’une envie de sortir de cette voiture. Elle n’a pas forcément un caractère de merde Miran, en réalité, elle n’a pas mauvais caractère. On la trouve effacée, inintéressante, presque associable tant sa timidité lui fait défaut tous les jours. Elle baisse les yeux, les sourcils froncés devant tant d’injustice. Pour autant, il accepte sa requête, l’emmener quelques part pour manger. Elle hausse les épaules, presque attristée alors qu’elle pose sa tête contre la fenêtre, son avant-bras sur le petit rebord de la fenêtre et soupire, longuement. La voiture gronde et s’avance dans la nuit. Le paysage défile devant ses yeux, un peu trop vite à son goût puisqu’elle a toujours la sensation que le monde tangue sous ses pieds. Elle ferme les yeux quelques secondes et sa main s’aventure à l’aveugle à la recherche du bouton pour descendre la fenêtre. Bouton trouvé, la fenêtre se baisse et l’air frais envahit l’habitable. Elle inspire profondément, l’air presque apaisé alors qu’elle sort un peu sa tête, visage tourné vers le ciel. Nuit noire, peu d’étoiles par ici ; « .c’est triste, il n’y a pas d’étoiles par ici. » dit-elle, en clignant des yeux. Son regard se baisse et la lumière jaune reconnue dans le monde pointe le bout de son nez. Elle se redresse et jette un regard à son chauffeur. « .tu dormais quand il t'a appelé ? » demande-t-elle, comme ça. Sans intro. Elle se tourne vers lui, s’appuyant sur son siège.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 3 Juil - 12:55

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Taewa avait presque perdu patience et il ne la laissa même pas répliqué qu’il la fit s’asseoir dans la voiture. Heureusement, elle ne s’était pas enfuit, ça aurait été possible venant d’elle. La ceinture maintenant bouclée, il était temps qu’il la ramène chez elle mais elle semblait faire semblant de ne pas s’en souvenir. Une chieuse de première, il n’est pas près de la laisser boire un autre verre d’alcool. Finalement, elle souhaitait manger quelque chose et ça lui allait aussi de son côté. Par contre, elle se contentera d’un fast food, il a la flemme d’aller ailleurs. La voiture maintenant lancé, le jeune acteur faisait plus attention à la route qu’à sa folle d’ex-petite-amie qui semblait apprécier faire comme les chiens, soit passer sa tête à travers la vitre. « Les buildings et la pollution cachent les étoiles » dit-il en haussant les épaules alors qu’il tournait dans une rue où se trouvait le fameux MacDonalds. Il soupira doucement alors qu’elle lui demande s’il était en train de dormir. « Il est trois heures du matin, bien sûr que je dormais Miran. » dit-il en se garant sur un parking. Il éteint le moteur et sortit de la voiture. Il lui ouvrit la porte pour la faire sortir, la tenant pour éviter qu’elle ne se mange le sol. « Je compte sur toi pour rester sage, je te paye le Macdo » dit-il en entrant dans le bâtiment alors qu’il fermait la porte de sa voiture. Il partit au niveau des bornes et commence à prendre ce qu’il voulait lui. « A toi de choisir »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 19 Juil - 19:32

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Un soupire s’échappe de ses lèvres alors qu’elle se pose mieux sur la portière, tête sortie par la fenêtre, se prenant l’air en pleine face, pourtant, elle ne fait rien pour l’éviter. Reste volontairement comme ça, ça la réveille, ça lui fait sentir quelque chose. Et l’envie d’hurler est bien présente lorsqu’elle a l’impression de sentir un regard plein de jugement sur sa silhouette. Elle grimace un peu face à la conclusion de Taewa. Les étoiles sont cachées, résultat de la cupidité de l’homme. C’est vrai, pour autant, le ton employait la fait boudé. Reposant son regard sur le paysage qui défile, elle plisse un peu les yeux pour essayer de les protéger. « .désolée, c’était pas voulu. » non, rien n’était voulu, sauf une chose, sa volonté de rester telle qu’elle est dans le milieu professionnelle. Mais la volonté de son manager et de son agence l’avait poussé dans des retranchements inconnus, comme boire à s’endormir sur la table. Elle soupire. Non, ce n’était pas voulu qu’il soit appelé pour venir la récupéré. La voiture s’arrête et elle se redresse, la fenêtre se remonte et elle regarde autour d’elle avant de le poser sur l’enseigne du mcdo. Elle le regarde contourner la voiture pour lui ouvrir la porte. Sautant en dehors de la voiture, elle se rattrape plutôt bien, les bras lancés d’avant en arrière alors qu’elle arbore un sourire, se rappelant qu’elle avait faim. « .oui captain, je me tiendrais sage. saaage comme une image. auquel cas, vous pourrez m’punir ! » chantonne-t-elle en déambulant dans l’allée, en direction du mcdo. L’odeur de la friture et de la nourriture du fastfood fait grogner son ventre alors qu’elle le suit docilement vers une des bornes. Elle le laisse choisir, jouant à gonfler ses joues comme une enfant. Puis vient son tour. Se postant juste devant l’écran, presque un peu trop collée à Taewa, elle lève le bras pour cliquer sur ce qui lui donne envie. Elle a bien l’intention d’éponger tout ce qu’elle a ingurgité un peu plus tôt. « .woua, le date rêvé, comme au bon vieux temps. » souffle-t-elle alors qu’elle se remémore le premier repas qu’ils avaient partagés, dans l’un des bâtiments de cette enseigne. Elle glousse comme une enfant alors qu’elle aperçoit une vitrine avec tous les jeux offerts dans les menus enfants. « .j’en veux un comme ça aussi ! » lâche-t-elle en se tournant vers le jeune homme, des yeux de puppy en primes alors qu’elle attrape son bras de ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 20 Juil - 14:26

❝ but you know. happiness can be found even in the darkest of times,  if one only remembers to turn on the light. ❞
miran and taewa, aesthetic, ☾ Il se doutait que ce n’était pas voulu, pourtant Taewa se demandait pourquoi il était le numéro d’urgence. Certes, ils avaient mis les choses au clair tous les deux mais tout de même. Le regard posé sur elle, il se demandait encore ce qu’il foutait là et pourquoi elle était dans cet état d’ébriété. « C’est rien, je préfère me savoir éveillé et toi en sécurité que dormir et savoir par la suite que tu étais dans une mauvaise posture » C’était peut-être un mec froid et chiant, mais il restait tout de même protecteur. La preuve, elle souhaitait manger et ils étaient clairement en train de se rendre dans un fastfood pour grignoter quelque chose. Peut-être que manger quelque chose l’aidera à décuver. Il leva les yeux au ciel alors qu’il espérait qu’elle se tiendrait à carreau, mais vu sa réaction… Ca risque d’être pas mal difficile. « Tu me fais plus que douté à voir ta réaction » dit-il en secouant la tête doucement. Enfin, elle put choisir quoi manger, elle semblait tellement intéressée par ce qu’il y avait. Ca amusait tout de même le jeune acteur en vue de sa façon de réfléchir. « On n’a eu qu’un date dans ce style » C’était plutôt, manger dans les stand de rue, aller au cinéma ou se promener dans les parcs. Ils n’en ont jamais eu beaucoup en fait, à cause du peu de temps qu’ils ont passé ensemble. Quand elle commença à sortir ses yeux de puppy, Taewa soupira sachant très bien qu’il n’allait pas réussir à passer outre ce regard adorable. « Faut prendre un menu enfant pour ça… » Il cliqua sur un menu enfant avec nuggets et finit par payer avec sa carte bancaire. Il prit la main de Miran et l’attira vers la caisse là où la commande se préparait. Le plateau en main, il s’installa à une table suivit de près par Miran. « Tiens mange » dit-il en lui donnant ce qu’elle avait demandé.
Revenir en haut Aller en bas

stay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-