AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

(mikyu) meet my bear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 15:43


meet my bear
MIKYU

Il avait jamais été proche des animaux. Pas réellement. Parce qu'il n'avait jamais eu ce côté affectueux, d'accorder des gestes tendres à qui que ce soit. Il n'avait pas plus envie d'assumer ce genre de responsabilité ou, si il le voulait, au vu de son logement actuel, il n'aurait pu qu'offrir un panier caché dans un placard. La question ne s'était jamais posée, pas avant ce soir. Tout homme aurait été faible de faire face à ce chiot. Sortant de l'ombre alors qu'il rentrait simplement au dortoir, le suivant alors qu'il cherchait à le faire fuir. Un jeu pour lui, un agacement qui se transforma en capitulation. Il était… ok, un peu mignon, à être aussi heureux d'un rien. Il le ramena,  chercha son maître les jours d'après. Mais rien, pas de nouvelle. Seulement l'animal heureux de le voir rentrer…. Alors qu'il n'avait plus retrouvé Milan depuis plusieurs jours à cause de leurs horaires trop différentes. C'était con mais ça faisait du bien, cette présence.

On l'avait vite éjecté du dortoir. Qu'est-ce qu'il foutait là ? Il avait répondu qu'il avait pas de maison. Et on lui avait gentiment prié de lui en trouver une, parce que l'agence ne serait pas la sienne. Foutu à la porte avec cette fichue boule de poils dans les bras s'agitant dans tous les sens, excité par le moindre passant, la moindre lumière, mais lui donnant des coups de langue à la première occasion. Le faisant sursauter, puis l'engueuler. Mais de toute façon, pour ce qu'il écoutait… Il se planqua au parc, une, deux heures. Le temps de réfléchir. Ses frères pourraient pas le garder, puis le temps qu'il aille à Daejeon… Se massant la nuque, il l'observe sauter, courir d'un coin à l'autre… rouler dans une flaque.  « YAH MAIS - LE CHIEN ! »  Qu'il était con.  Sa main passe le long de son visage, affligé.

Il n'eut pas l'idée la plus lumineuse. Sûrement pas. Mais à l'instant, alors que l'obscurité les avait forcé à bouger de ce parc, elle lui parut comme la meilleure. Le chiot avait sali son haut de ses pattes et ses poils mais il continuait de le maintenir contre son torse, à défaut d'avoir eu l'intelligence d'acheter une laisse. La clé dans la serrure, il ouvre la porte et passe seulement sa tête dans l'appartement. « … Milan ? »  Le silence en réponse, il rentre complètement dans le hall et referme après lui. Bon. Jusqu'à demain, peut-être qu'il captera pas sa présence ? jusqu'à ce qu'il décide de ce qu'il ferait. Bien qu'il voulait déjà pas le donner lui. Traversant rapidement la pièce pour ne pas laisser le temps aux deux animaux de prendre conscience de la présence l'un de l'autre, il referme aussi vite la porte de la salle de bain de son pied. Il lui fallait… un gros coup de lavage pour le coup. Mais c'était comme donner le bain à un gosse qui voulait juste jouer. Ca en fout partout, bien plus sur vous. Saleté de… La porte claque et il sursaute. Comme s'il avait pu en ressentir de son pseudo maître, le chien se fige, cesse de sautiller… Et d'un regard, il tente de le défendre de faire du bruit avant de quitter la pièce, ramenant aussi vite la poignée avec lui. « T'es déjà là ?! »  … Il était maladroit. Mais c'était à prévoir. Et si d'autres soirs, il avait crevé à l'attendre, à s'endormir seul sur le canapé... Juste ce soir, il aurait voulu avoir eu plus le temps de préparer la situation. « Tu dois être fatigué. Tu devrais aller te coucher. »  A croire qu'il cachait un mec… Il puait le chiot mouillé… et Milan allait le tuer lorsqu'il découvrirait l'état de sa salle de bain.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 17:04


meet my bear
MIKYU

L’adrénaline qui coule dans les veines. Ce n’est plus celle qui t’animait par le passé, à la veille de représentations. Danser, chorégraphier, n’est pas le plus difficile. Ce qui t’épuise c’est l’apprentissage. Ces idoles indisciplinées. Ces managers irrespectueux. Ces producteurs égoïstes. Tu as accepté d’être sur autant de contrat dans la même période. C’est à toi d’assurer. Et il y a ces idoles travailleuses. Ce celles qui vont jusqu’à te demander de rester tard le soir pour travailler avec elles. Tu ne refuses rien. Parce que tu le fais par passion. Tu ne seras pas mieux payé. Mais quelque part, si elles sont satisfaites, elles le feront savoir à l’agence qui ne rechignera pas sur un futur contrat. Tu seras peut être même en position de demander une meilleure marge.

Le parquet de la salle d’entrainement grince sous tes pas et d’autant plus sous ceux de l’équipe de figuration. Tu sens une certaine réactivité qui te fait comprendre que ce soir, tu ne quitteras pas l’agence au delà de vingt et une heure, pour une fois. Tu t’imagines déjà pouvoir t’affaler dans le canapé avec une glace en FaceTime avec Kyu, potentiellement. A défaut de pouvoir encore être ensemble ce soir. Si c’est toujours avec un léger pincement au cœur, ça te fait surtout comprendre que t’es attaché à sa face plus que tu ne le voudrais. Quand tout le monde quitte la salle d’entrainement tu pries intérieurement pour ne pas revivre l’épisode Boonmee dans lequel il t’attend dans le couloir pour te demander un cours particulier nocturne. Tu es prêt à creuser pour t’enfuir par les tuyaux de canalisation ou d’air conditionnée. Tu veux rentrer chez toi.  Pour être certain de ne pas être interpellé tu vas même jusqu’à mettre ton casque sur tes oreilles avec la musique à fond sur ton Smartphone. Ton sac sur l’épaule tu dévales les escaliers de l’agence et grimpe dans le véhicule Uber rapidement.

Quand tu mets la clef dans la serrure de l’appartement tu remarques que ce n’est pas fermé. Tu fronces les sourcils avant de te rappeler avoir laissé un double à Kyu. Un petit sourire orne tes lèvres à l’idée de pouvoir être avec lui ce soir, comme si ça avait été trop long sans lui, alors qu’il ne s’agissait que de quelques jours. Les lumières sont pourtant éteintes. Tu claques la porte d’entrée et lâche ton sac près du meuble avant d’ôter tes chaussures. Spangle est sur le quivive depuis le dossier du canapé. Une rapide caresse entre les oreilles. « salut toi.. » puis tu remarques la lumière provenant de ta chambre. Alors que tu t’approches de la salle de bain, ton ainé désormais blond – ou presque sort de la salle de bain, rabattant la porte derrière lui. Alors que tu es plutôt heureux de le retrouver, sa question te surprend. « euh.. oui.. pourquoi ? je devrais pas ? » tu t’approches et te penche, t’apprêtant à chercher ses lèvres. Un mouvement de recul quant à l’odeur qu’il dégage. « putain.. t’as trainé où ? désolé mais tu pues Kyu.. » L’odeur t’empêches de l’embrasser malgré le désir toujours constant de le toucher. Tu remarques l’état de son t-shirt. « non mais vient… on va se doucher.. » tu esquisses un sourire coquin, chargé de sous-entendu et pose ta main sur la poignet de la salle de bain dans le but d’y pénétrer.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 17:42


meet my bear
MIKYU

Son plan n'était pas si parfait. Et il le réalisa au bruit de la porte, de ses pas dans l'appartement. C'était la panique dans la salle de bain et son esprit, agissant sans réfléchir. Sortir, barrer la porte, comme si cela suffirait à détourner l'attention. Ensuite, il aviserait. Seulement, il avait toujours été très mauvais pour le mensonge. Et la discrétion, n'en parlons même pas. Son corps faisant office de barrière, il aurait pourtant été tellement content de le voir rentrer si tôt. A la place, il lui demande ce qu'il fout là. Sa question le fait buguer quelques secondes avant d'acquiescer lentement la tête, dans un geste pré-enregistré face à ce genre de situation.  « …..si. Si, bien sûr. » Parce que cela était dans la logique des choses. Evidemment, il devrait. Il devrait même rentrer aussi tôt tous les jours...Mais lui même n'était pas capable de promettre ce genre de chose dernièrement. Ses lèvres s'approchent des siennes et pendant cet instant, il oublie presque le chiot de l'autre côté. Pas de baiser pourtant, rouvrant les yeux sur Milan se rétractant. Ah, oui l'odeur… Ce détail. Il aurait peut-être dû se laver. Mais s'il était pas rentré si tôt aussi ! Il aurait pu détourner l'attention par le sexe, mais ça semblait tomber à l'eau.  « …j'ai fait un jogging. Et je suis tombé. » C'était presque vrai. Il avait couru, oui. Il aurait possiblement pu tomber, sauf que c'était pas le cas. Prendre une douche ensemble aurait été la bonne idée mais à la place, il écarquille les yeux, le retient. « NON. » Et il repousse sa main de la poignée, se met bien plus en face. Crie du coeur qui suscitera probablement l'incompréhension. Vite. Une excuse. Et à défaut de pouvoir se servir de l'attirance de leurs corps - putain d'odeur -… Il jouera le susceptible, le temps de trouver mieux. La femme outrée, ça fera l'affaire. « ...a-ah ouais ?! » Tentative exagérée, cherchant à adopter un ton vexé.  « T'es pas sympa. Non mais c'est bon. Si je pue, je la prend tout seul ma douche. » Il était ridicule ? Ouais et alors ?! Ah, croiser les bras sur le torse, pour faire genre. En plus, il pourra pas l'attendrir de ses lèvres, finalement, ce n'était pas plus mal. L'aboiement en arrière plan viendra briser sa scène parfaite. Réduira à néant ses efforts de piètre comédien. Un juron en coréen lui échappe tout bas, et il jouera au con.  « … Et en plus ta voisine a pris un chien !  Franchement t'abuses. » ….Comment ça, aucun rapport ?!




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 18:13


meet my bear
MIKYU

Plutôt ravi au premier abord de constater sa présence ce soir tandis que c’est devenu progressivement trop rare, tu déchantes en le sentant étrange. Tu réalises que tu ne le cernes pas tout à fait, pas entièrement. Il agit bien trop étrangement. Ce n’est pas naturel, pas spontané. Un peu trop fatigué, ta première réaction est le soupire d’agacement. Mais soit. Il va falloir faire preuve d’une certaine patience. Il justifie son odeur nauséabonde par le fait d’une chute au cours d’un jogging. Tu penches la tête sur le côté en observant l’état de ses vêtements, son t-shirt aux traces marron. Tu baisses les yeux sur son pantalon puis remonte sur son visage. « t’es le seul mec que je connais qui court en jean. » Ouais. Il se fout clairement de ta gueule mais autant essayer de lui faire croire qu’il a réussi à te berner avec sa vieille excuse. Tu lui proposes plutôt une douche. Vous permettant de vous retrouver et d’oublier l’odeur qu’il transporte sur lui. Il te repousse, te criant son refus. Et tu comprends qu’il cache quelque chose dans la salle de bain. T’es pas idiot. A tous les coups il a fait une connerie, il a voulu se faire couler un beau et a oublié donc la baignoire a débordé. Tu jettes un regard sous la porte, la lumière, mais pas une trace d’humidité. Mais quand même. Tu sens la connerie qu’il ne va pas assumer et qu’il veut nettoyer pour éviter que tu t’énerves. A la place, il joue les offusqués. Celui qui, vexé, refuse de prendre une douche avec toi. « ah ouais ? t’es comme ça ? » tu le juges du regard. il suffira que tu ôtes ton t-shirt pour qu’il accepte de rentrer dans cette cabine de douche à tes ordres. Il agrémente son refus par les bras croisés sur son torse et tu lèves instinctivement les yeux au ciel. Pourquoi il fait ça ? Un aboiement au loin et tu réalises que la connerie qu’il dissimule a peut être quatre pattes et des poils. « attends.. tu déconnes là ?! » ton sang ne fait qu’un tour. Tu revois l’attitude de Spangle sur le canapé en arrivant et tu écartes Kyu d’une simple pression sur l’épaule pour ouvrir la porte de la salle de bain.

Face au capharnaüm, tu restes de marbre. Tu ne sais plus si le pire c’est l’animal ou l’état de ta salle de bain. Les traces de boue sur le carrelage comme sur le marbre. L’eau au sol. Tu manques de glisser en chaussettes dans la gadoue et te rattrape à l’encadrement de la porte. « tu te fous de ma gueule Kyu ? c’est quoi ce bordel ?! c’est quoi ce chien ?! »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 18:52


meet my bear
MIKYU

Parfois, il ferait mieux de réfléchir avant de parler. De pas foncer directement et de prendre un peu de temps pour analyser ses mots avant qu'ils ne sortent de sa bouche. Un jogging avec son jeans. Moment d'arrêt, ses yeux descendent pour en constater lui-même de ses vêtements. Il venait juste de perdre la face, clairement et pourtant, il ne s'avoue pas vaincu. Raclement de gorge, nouvelle connerie à venir. « J'ai changé de pantalon. »  Mais pas de t-shirt évidemment, la logique. Peu importe. Le principal, c'était d'arriver à détourner son attention de la porte. Chose peu aisée, alors qu'il tend la main vers la poignée dans l'idée de lui proposer une douche ensemble. Ce qu'il n'aurait pas refusé en d'autres circonstances. Ou, du moins, pas de cette façon. Barrant un peu mieux le passage, jouant le susceptible et ayant même recourt aux bras croisés pour montrer son entier désaccord, il fait pas tant le fier face à son regard, le jugeant. Mais non, il faiblit pas, il resserre même ses bras en hochant d'un mouvement la tête. Ouais, il était comme ça ! Alors qu'il part bouder dans la cuisine ou son lit, histoire de lui donner plus de temps. Pourquoi fallait-il qu'il ...capte aussi facilement. Il le connaissait déjà un peu trop, ça pouvait qu'être ça. Au delà de l'évidence transpirant de ses réactions.  Sans l'aboiement, il aurait peut-être pu gagner. Ou peut-être que ce n'était qu'une question de temps, mais il signa sa fin. Il se sent écarter sans même avoir eu le temps de répondre et là, il regretta de pas être plus épais. De pas être le mec qui dominait l'autre en force. « ATTE- »  Se retournant pour tenter de le retenir, la porte cède déjà. Son mensonge éclate. Et face à lui, la pagaille. Le chien qui remue la queue, heureux d'avoir pu s'échapper de la baignoire et poser ses pattes toutes sales un peu partout sur le carrelage. Oh. il allait le tuer. Il allait reprendre ses clés. Il allait ... « je...C'est...yah, bouge pas. J'AI DIT- »  Il fait un pas pour entrer à son tour, en voyant l'animal réagir et vouloir s'échapper. S'il se barrait dans le salon, atteindre le nouveau divan, c'était pas mort mais torturé qu'il serait. Ce chiot avait plus d'énergie que lui… et il réussira à le choper maladroitement, à en perdre l'équilibre. Mouillé pour mouillé… ses bras font prison et il lève le regard vers le sien. « C'est pas ce que tu crois ok - »  Le cliché. Il n'avait pas caché un amant, mais un toutou. « .... Il avait pas d'autre endroit où aller. » Que sa salle de bain, forcément. « ....il peut rester ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 19:44


meet my bear
MIKYU

Plus tu sembles essayer de le pousser à te dire la vérité en lui faisant comprendre qu’il te dit des conneries et que tu le sais, plus il s’enfonce dedans. Tu trouvais qu’il s’agissait plutôt d’une main tendue afin qu’il capitule et avoue. Tu as la sensation d’avoir à faire avec un gamin alors qu’il est plus âgé que toi. Vous n’avez pas la même maturité, c’est un fait. Donc tu cesses de jouer à ce petit jeu afin de connaître la vérité sur la bêtise qu’il te cache derrière la porte de la salle de bain.

Tu ne sais pas décrire précisément ce qui te traverse l’esprit en ouvrant la porte. Tu ne sais pas dire si tu es en colère ou bien si tu es complètement dépité. L’animal sale et trempé trône fièrement au milieu de la salle de bain. Une odeur de chien mouillé a envahit tes narines. La baignoire est remplie d’une eau jaunâtre et des traces de boue orne le carrelage. Tu semble bien plus préoccupé par l’état de ta salle de bain que par le fait qu’il y ait un chien dans ton appartement. Puis quand tu réalises qu’il peut s’enfuir et dégueulasser le reste de l’appartement tout en, potentiellement, voulant se faire Spangle pour le diner. Kyu a le réflex de se jeter sur lui pour l’emprisonner dans ses bras. Tu le regardes avec mépris. La tête décolorée te regarde et lâche faiblement cette phrase qui te fait douter. C’est pas ce que tu crois ? Mais qu’est-ce que ça peut être alors ? Parce que t’as du mal à visualiser ce que cela pourrait être d’autre qu’un chien mouillé dans ta salle de bain. Il t’explique qu’il n’avait pas d’autre endroit où aller. Tu comprends donc vaguement qu’il ne l’a pas acheté. Ca te rassure, ce sera donc plus facile de s’en débarrasser. Tu lèves un sourcil, interrogateur. Puis c’est le coup de grâce avec la question fatidique. « rester ? tu plaisantes ? j’ai un chat, kyu. depuis quand ça s’entend un chien et un chat ? » et tu oublies bien vite ce chien pour te focaliser sur l’état de la pièce. Tu serais prêt à faire une syncope. Tu te sens mal. Trop de saleté pour un type aussi maniaque que toi. Et l’odeur te prend décidément aux tripes. Tu regardes Kyu et sa bouille larmoyante. « tu sais quoi ? remet tout en ordre. on en discutera après. » tu es ferme et assez peu sympa dans le ton. Tu quittes la pièce en faisant attention de ne pas glisser. Une fois dans la chambre, tu retires tes chaussettes humides. Tu n’oses pas te retourner sur le désastre régnant dans la salle d’eau. Tu fermes la porte de la chambre avec soin afin de protéger Spangle de l’horrible animal présent de l’autre côté. Toujours sur le dossier du divan, tu l’attrapes pour le poser sur tes épaules et te rendre dans la cuisine pour le nourrir. Tu serais prêt à t’avaler une bouteille entière de soju pour oublier ce que tu viens de voir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 18 Juin - 20:53


meet my bear
MIKYU

S'ils devaient faire un concours de maturité, Milan gagnerait forcément. D'un an plus âgé, il était loin d'atteindre pourtant … la gestion des responsabilités du plus jeune. Mais le chorégraphe le savait, bien avant ce rapprochement. A leur rencontre, il avait pu connaître les facultés de Kyumin à faire face à toutes situations avec le déni.  L'appréhension dans la voix, il avait l'impression de connaître déjà les réponses à ses questions. En même temps, il ne lui offrait pas la meilleure vision de ce que serait la collocation avec ce toutou. Il plaisantait pas, non. Et il déglutit, faisant signe qu'il ne s'agissait pas d'une blague. C'est vrai qu'il y avait Spangle mais tous les chats ne détestaient pas les chiens. Et inversement. Enfin, il en sait rien. « bah...comme chien et chat … ? Il est gentil. Il est … câlin. » et comme milan semblait putôt aimer ça, ça ne pouvait qu'être un argument à son avantage.  Comme un gosse en position de chantage, il le fixe de ses yeux suppliants, à attendre un verdict qui ne tombera pas tout de suite. D'abord il rangeait, et après ils discutaient. Certes, ça puait un peu mais au moins il ne s'agissait pas d'un non et s'il n'aimait pas ranger, il hocha tout de même vivement la tête en le voyant s'éloigner ensuite. Aish. Sa main s'appuie sur le haut de la tête du chien heureux et soupire. « bon...tu viens d'échapper de peu à la rue toi. »  Pour l'instant. Il se redresse, tentant de pas se casser la gueule et le ramène dans la baignoire. De façon stratégique, il s'occupe d'abord de terminer son toilettage puis de nettoyer la pagaille foutue dans toute la pièce. Un soupire soulagé, il retrouve l'eau de la douche et tente de se débarrasser de l'odeur, foutra ses vêtements avec les vêtements sales. Attrapant la serviette,  il s'arrête en voyant le chien et ses poils humides. Ramenant son sous-vêtements sur ses hanches, il balance un autre tissu éponge sur la grosse boule de poils pour tenter de le sécher. Suivit du sèche-cheveux, l'épreuve catastrophique. Il se redresse et ouvre la fenêtre avant de s'échapper de la salle de bain sans le laisser sortir. Pour l'instant… Il restait là. Il attendrait qu'il débatte de sa cause. Récupérant des fringues à Milan pour les enfiler au passage, il se dirige vers le salon et s'arrête une fraction de seconde. Etrangement, il semblait moins heureux de sa présence... C'était...pas gagné. Un pas, puis deux, il se pose à côté de lui. S'y laisse y retomber pour être plus exacte. Moment de silence, il masse la nuque et ose tout de même lever les yeux vers les siens. « c'est propre. Je suis propre. » Tentative pour être mignon à présent. sauf qu'il l'était pas. Entrouvrant les lèvres, prêt à continuer, son regarde est attiré par autre chose, son esprit distrait se déconnecte. « hey mais ….  ils sont où les coussins ? » Ta gueule Kyu.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 19 Juin - 13:17


meet my bear
MIKYU

Tu ne sais plus quoi penser. Tu ne sais plus si tu dois t’inquiéter pour l’état lamentable de ta salle de bain ou pour la présence de ce chien. Comment est-ce que tu pouvais prédire qu’un jour, Kyu débarquerait avec un animal errant chez toi ? Et qu’en plus il te demanderait de le garder ? Pour toi, c’est juste impensable. Spangle est ton animal de compagnie. Tu n’en as pas d’autre. Tu n’en veux pas d’autre. Mais c’est déjà tout trouvé. Il était errant. Cela signifie qu’il a forcément un propriétaire. Quelque part, une famille est désespérée d’avoir perdu son chien. Vous placarderez des affiches afin que les propriétaires se manifestent. Ou bien vous vous rendrez dans la société protectrice des animaux du quartier pour leur confier l’animal. Pour le moment, tu décides de quitter la pièce. Tu as besoin d’air après être resté trop longtemps dans cette pièce à l’odeur nauséabond. Tu nourris Spangle dans la cuisine et l’observe un instant tandis qu’il mange ses croquettes. Il ne se doute pas du danger qui rôde dans la pièce d’à côté. Tu vas t’installer dans le canapé, dans cette position habituelle, en tailleur. Tu regardes ton smartphone et te perd sur les réseaux sociaux. Spangle rassasié vient se faire une place entre tes cuisses à la recherche de l’affection que tu ne lui as pas donnée aujourd’hui. Tu ne lèves pas le regard vers Kyu qui arrive vers toi. Il s’affale à côté de toi et tu peux effectivement constater qu’il s’en bon. Tu serais tenté de réclamer un bisou, si tu n’avais pas gardé en tête qu’il y avait un chien dans la salle de bain. Alors que tu t’attends à ce qu’il remette de lui même le sujet sur la table, il attaque sur tout autre chose. Les coussins. Les super coussins verts achetés à Ikea l’autre jour. Tu ne les as pas laissé sur le canapé. Tu lèves les yeux de ton écran pour le déposer sur la table basse. Tu secoues la tête puis fait signe en direction d’un panier près de la télé. « là bas. » te contentes-tu de dire. C’est bon. Tu ne t’en n’es pas réellement débarrassé. Tu les as seulement mis de côté. Cela aurait été un grand drame de t’en débarrasser et puis quelque part, tu les as acheté, donc tu ne jettes pas l’argent pas les fenêtres. Ton attention est reportée sur ton chat. Tes doigts passent au travers de ses poils blancs. Tu fermes les yeux une seconde puis les rouvre sur Kyu. Sa bouille craquante. Tu inspires profondément pour ne pas te laisser attendrir par son regard. « tu l’as trouvé où ce chien ? » lâches-tu simplement. Tu tentes une nouvelle approche pour lui faire comprendre que tu ne veux pas le garder. L’agressivité ne payera pas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 19 Juin - 19:57


meet my bear
MIKYU

Milan exagérait toujours tout, forcément. L'odeur n'était pas si nauséabonde, seulement le poil mouillé du canidé emplissant la pièce. Les dégâts n'étaient pas si catastrophiques non plus, si on en oubliait les taches de boue sur le carrelage et l'eau jaunâtre de la baignoire. Et lorsqu'il remettra un pied dans sa salle de bain, il pourra être fier de ses efforts en nettoyage. Il ne restera réellement que la lessive qu'il lui laissait volontiers. Le retrouvant au salon, il n'avait aucune idée de comment aborder la situation, la cause du chien sans maison. Décidant surtout d'aviser, il s'assit à côté de lui. Attire l'attention sur le fait que oui, maintenant, il est propre et sent bon. Il s'imprègne de son odeur, de ses produits. De ses fringues, comme à chaque passage dans son appartement. Fallait même pas s'étonner qu'il remarque l'absence des coussins et, rassuré, il hoche la tête lorsqu'il lui indique que d'un "là bas", il ne s'en était pas séparé. Pas encore du moins. Même si très clairement, il les aimait pas.  Fronçant les sourcils, il manque de répliquer mais pour une fois, il se mordra la langue avant de laisser échapper quoi que ce soit. Ce n'était pas réellement le sujet. Bien qu'il n'était pas très chaud pour le confronter non plus, étrangement. Pas alors qu'il semblait si énervé plus tôt. Contrastant totalement avec le ton de sa voix à sa question, il reste surpris et penche la tête. Il était plus...fâché, c'est bon ? « Dans la rue, il m'a suivi. » Pas faute d'avoir essayé de le faire fuir pourtant, il n'avait rien voulu entendre. Il doutait même qu'il ait compris son intention première, après avoir pu constater de son intelligence. « je l'ai ramené au dortoir mais apparemment, c'est interdit. » D'une grimace, il se masse la nuque en se remémorant la discussion en fin de matinée. Il était pas si con, il se doutait bien que ce ne serait pas autorisé. « j'y suis retourné mais personne le cherche alors… » Alors il avait conclu qu'il pourrait rester avec lui, d'une certaine façon. Sans même trop savoir comment, en fait. Et en toute suite logique, il se lève pour se diriger vers la cuisine, de ses pieds nus le menant jusqu'au réfrigérateur. « ... t'as déjà mangé ? » Alors, ils pouvaient le garder ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 19 Juin - 21:48


meet my bear
MIKYU

La colère ne résout rien. Tu le sais. Et puis, t’as rapidement évacué en réalité. Tu es confiant sur le fait de retrouver une salle de bain propre et de te débarrasser de ce chien. Une confiance toute relative en réalité puisque tu as quand même en face de toi une sacrée tête de mule qui n’acceptera pas de se séparer de son nouveau jouet aussi facilement. Il essaye même de détourner ton attention en la portant sur l’absence des coussins sur le canapé. Tu t’es contenté de les mettre de côté avant de t’en séparer au bout de plusieurs mois, lorsqu’il aura oublié. Toi, tu n’oublies pas qu’il y a cet animal. Alors tu le questionnes immédiatement. D’où il vient ? Quand il te l’annonce, tu tournes la tête sèchement vers lui. Quoi ? Il l’a suivi ? Mais il suffisait de lui fermer la porte au nez et c’était réglé, non ? Pourquoi le récupérer ? Il enchaine sur le fait qu’il avait voulu le laisser au dortoir mais qu’il s’était fait jeté. Tu soupires et lèves les yeux au ciel. Evidemment. « du coup tu t’es dit que j’allais le garder ? » Question rhétorique, tu as déjà la réponse du fait qu’il ait amené l’animal ici. Il se justifie par le fait d’être retourné sur les lieux d’origines mais qu’aucun propriétaire ne s’était manifesté. Tu grognes intérieurement. Et alors ? Avais-tu vocation à récupérer tous les animaux abandonnés de Séoul ? La tête blonde te frustre en se levant du canapé. Tu n’allais pas obtenir de geste tendre de sa part. Il ne tentait même pas d’acheter ton accord par des câlins. Tu fais une petite moue en le regardant partir vers la cuisine. Spangle s’étire et quitte tes genoux pour le suivre. Ok, ils s’étaient mis d’accord pour te laisser seul ? Sa question t’interpelle. Tu fronces les sourcils. « Non, j’ai pas mangé… Mais Kyu… tu laisses pas ce chien dans ma salle de bain putain… » tu te lèves et t’approches du bar pour le regarder ouvrir le frigo. « si ça se trouve il déjà pissé contre la vasque et bouffé ta bb cream. » tu t’approches pour lui ôter les aliments qu’il vient de prendre du frigo. Tu les remets à leur place et ferme le frigo. « débarrasse toi de ce chien. » A ton tour de croiser les bras sur ton torse dans l’attente, moue boudeuse.


Revenir en haut Aller en bas

(mikyu) meet my bear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» A hunter ... a bear
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» Fiche technique => Trupi D Bear

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-