AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

GOOD LUCK. w/ jihyun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Sam 4 Juin - 1:00





this girl,
that's no, no.




tenue


Good luck. Tantôt, surpris. Tantôt, amusé.

La demoiselle s'était-elle s'être moquée de ma personne, en agissant ainsi ? Je n'étais que davantage sceptique à l'encontre de ce simple et unique fais. Dans un premier temps, vulgaire, envers sa personne. Dans un deuxième temps, prêt à entrer au travers de ce jeu, qu'elle s'était permis de mettre en avant. Si naïvement. Si naturellement. La vengeance, est un plat qui se déguste froid. À l'évidence. La demoiselle allait déguster. Air amusé, niché à l'encontre de mon faciès. Mains recluses au travers des poches de ce jean de couleur noirâtre, que je portais. Mon corps se portait au travers des couloirs blanchâtres de l'agence. Sautant, d'un pied, à l'autre. Écouteurs plantés au sein de mes orifices auditifs. Les jours passaient. Un a un. Sans que, la chance de côtoyer la jeune femme en question ne me fût offerte. Néanmoins. Si le destin ne souhaitait guère m'offrir une telle chance. Il m'était alors, permis, de pousser moi-même la porte du destin afin de manier celui-ci comme bon me semble-t-il. J'avais, à l'aide de ma curiosité quelque peu enfantine, obtenu l'emploi du temps de la demoiselle. Ancienne membre d'un groupe issu de la gent féminine, reconvertie en célèbre visage du grand écran. Une certaine notoriété, en soi. Notoriété qui allait, néanmoins, ne pas me stopper en si bien chemin. Bien au contraire.

Une main libérée. Glissée à l'encontre de cette surface plane. Surface, qui semblait me séparer de mon seul et unique but, en l'instant présent. « Bébé, t'es làààà ? » Osais-je, finalement annoncer. Calmement. Si calmement. Si étrangement. Néanmoins. Ce que je fus permis d'obtenir ne fut, rien d'autre, qu'un silence de marbre. « 'Chier. » Vide. Dénué de la moindre présence humaine. Plongée au travers de la pénombre. Devancé ? Je prônais l'idée d'être imbattable en ce domaine. Je ne m'avouais aucunement vaincu. Loin de là, même. Muni de ma fierté et du désir de tourmenter la jeune femme, je m'armais de cette voix masculine et quelque peu grave que je possédais, afin d'énoncer ce vulgaire surnom qu'est celui de « bébé » offert à son égard. Couloirs emportés au travers de mes propres paroles. Les regards se détournaient envers ma personne. Tantôt, surpris. Tantôt, amusé. Tantôt, déconcerté. Certains, osaient croire que je possédais le talent nécessaire qui me permettait de rester en ces lieux. D'autres, se posaient encore la question.

Les bruits couraient. Les rumeurs se laissaient entendre. Mon nom et mon prénom divaguaient des bouches, à oreilles.


« Bah alors. Bébé, je t'ai cherché, ohlàlàlà. Qu'est-ce que tu faisais ? J'étais perdu, sans toi. » Répliquais-je, alors. Bras glissé à l'encontre de ce corps féminin. Embrassant alors, les courbes de la jeune femme. Menton déposé auprès de l'une de ses épaules. Large sourire. Enchanté. « T'pensais pouvoir m'échapper bébé ? Jamais. Voyons, jamais. Surtout pas après tout ça. Enfin, tu t'es dévoilée, si naturellement. Aux yeux de tous. Moi qui pensais ne jamais t'entendre le dire. Je suis en joie. »

Jouer la comédie. Encore, et encore. Un passe-temps peu négligeable. Certes.

made by pandora.


Dernière édition par Kang Jun Ho le Lun 13 Juin - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 320
Age : vingt deux
groupe : hotmess
rôle dans le groupe : main dancer, visual
occupation : trainee, bg à temps complet
avatar : shin hoseok (wonho - monsta x)
DC : wang meili & lee sooah
Points : 55

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2892-bang-minhyuk-hotboy http://www.lights-camera-action.org/t2907-bang-minhyuk-titre-a-venir http://www.lights-camera-action.org/t2908-bang-minhyuk-memories#55148
Message
Dim 12 Juin - 4:30





this guy,
that's no, no.




tenue


Stupidité. Voila le mot qui correspondait le mieux à cette pauvre ignorante qu'elle était encore à cet instant précis. La brune était en jour off aujourd'hui, c'est à dire qu'elle ne travaillait pas. Cependant, plutôt que de rester chez elle à se reposer comme aurait fait n'importe quelle personne normalement constituée, elle avait cru bon de passer à l'agence pour y récupérer des papiers dont le planning de sa semaine histoire de pouvoir s'organiser. Le but de la manœuvre était de rechercher les moments de libre afin de pouvoir y prévoir quelques sorties ou rendez vous qui ne regardait qu'elle. Bourreau de travail? La bonne blague. Mais avouez que vous y avez cru, ne serait-ce l'espace d'un très court instant. Et pour que ce voyage supplémentaire en ces lieux soit totalement bénéfique, il aurait fallu qu'elle croise ses victimes attitrées, afin de se dire que sa journée n'avait pas été totalement perdue. Son esprit dérapa un bref instant du côté d'un trainee de son agence qu'elle avait osé provoqué quelques jours plus tôt sans pour autant avoir eu la chance de le recroiser depuis. Et elle devait avouer qu'elle en était plutôt frustrée puisque jusqu'alors, c'était comme si elle n'avait rien fait du tout. L'idéal aurait été de se trouver à ses côtés au moment de sa découverte mais leurs emplois du temps respectifs ne leur permettaient pas de se voir autant qu'ils le souhaitaient. Et c'était bien mieux ainsi, croyez moi.

Le temps de récupérer ses papiers et elle tourna les talons avant de s'arrêter quelques pas plus loin, en plein milieu du passage pour pianoter sur l'écran tactile de son téléphone A cet instant précis, la brune s'apprêtait à envoyer un message demander une réunion d'urgence sur un point qu'elle jugeait important et qui, en réalité, était absolument dénué d'intérêt. Tellement absorbée par l'écriture de son message que la coréenne ne remarqua pas la présence de l'indésirable numéro un, comme elle se plaisait à l'appeler de temps à autres. Mais lorsqu'elle remarqua enfin sa présence, il était déjà bien trop tard car déjà collé à sa personne, pour son plus grand 'bonheur'. La jeune actrice grimaça à l'entente de cette appellation ridicule qu'était pour elle 'bébé' ainsi que cette mise en scène trop tape à l'oeil à son goût. Ji Hyun n'avait même pas eu le temps de se préparer psychologiquement à une telle attaque qu'elle mit le temps pour redescendre et tenter de comprendre ce qui avait poussé le trainee à agir de la sorte.

« J'peux savoir ce que tu fous? » Elle glissa rapidement un bras entre leurs deux corps pour finalement s'aider de ce dernier pour repousser lentement son assaillant, tout en veillant à y mettre suffisamment de force pour le décoller. Le temps qu'elle comprenne ou Junho voulait en venir et un petit sourire amusé pris place sur ses lippes. A le voir agir de la sorte, il y avait fort à parier qu'il avait pris connaissance de la petite interview dans laquelle l'actrice avait osé citer son nom lorsque la question de l'idéal type lui fut posée. Bien entendu qu'elle n'était pas sérieuse, mais cette réponse avait bien été trop tentante pour être ignorée. Au pire, ils risquaient de se faire remarquer un peu plus qu'habituellement, rien de très dramatique. Leur entourage à la kg avait l'habitude: ils se cherchaient en permanence donc pour certains, l'eventualité d'un couple ne choquait pas. Pour d'autres en effet cela risquait d'être un peu moins évident. « Ah! Oui, j'ai laissé parler mon cœur tu vois. C'est un peu comme une évidence. Entre la haine et l'amour il n'y a qu'un pas dit-on! » Ou alors s'agissait-il de l'inverse? Peu importait au final, il avait très bien compris. Après tout, il n'était pas non plus un grand modèle d'intelligence. Ça leur faisait au moins ce point en commun. « Comprends moi, ça faisait si longtemps, j'ai cédé. Je n'arrivais plus à garder le secret pour moi toute seule. » Si bien qu'elle souhaitait partager la chose au monde entier, juste pour le mettre dans l'embarras. Cette histoire serait oubliée facilement, il lui suffisait juste de citer un autre nom dans quelques mois et l'affaire serait close.

made by pandora.


texte à venir, un jour. faut patienter.


Dernière édition par Baek Ji Hyun le Mer 22 Juin - 2:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Lun 13 Juin - 1:11





this girl,
that's no, no.





tenue


Ce goût amer, que pouvait être celui-ci, d'une douce vengeance. Ce jeu, auprès duquel la demoiselle semblait prendre part. À mes côtés. Sans la moindre once de fragilité – ou, de gêne, à l'encontre de ce simple et unique fait. Elle ne se défilait, guère. Semblant amusée, de me mener ainsi, par le bout du nez au travers de ces multiples propos énoncés. Tout naturellement, dénués de sens. Tout du moins, à mes yeux. Je maudissais la jeune femme. Au travers de mon esprit. Et ce, malgré cette quelconque affection que je pouvais entretenir à l'égard de sa personne. Celle-ci semblait se dissiper, peu à peu. Laissant ainsi, place. À ce désir quelque peu enfantin qu'est, celui de lui rendre la monnaie de sa pièce. « Ha, ouais ? » Osais-je finalement, répliquer. Fort détaché de ce doux sentiment de détermination. Certes. Néanmoins. Il m'avait été permis de retenir, le moindre mot porté à l'intention de ma personne. Chaque syllabe s'étant permis de traverser les lippes de la jeune femme. Je les avais retenues. Dans le seul et unique but, de parvenir à retourner le moindre de ces mots tenus, envers son interlocutrice. Elle-même, en somme.

J'ai laissé parler mon cœur.
Entre amours, et haine, il n'y a qu'un seul pas.
Je ne parvenais plus à garder cela, secret.

Un faible ricanement parvint à se frayer un chemin au travers de mes lippes avant qu'il ne puisse m'être permis de porter à fin, cette mascarade. Si, amusante. En soi. Malgré cela, il ne m'était guère admissible de poursuivre au travers d'un rôle que je cautionnais guère. « Pitié. Que c'est laid, putain. Tu peux t'étouffer, avec toutes ces conneries que tu viens de me balancer dans la gueule, chérie. » Chassez le naturel. Il revient, bien vite se joindre à nouveau à vos côtés, au galop. Propos acerbes. Expression faciale des plus déconcertantes qui soit. « Sérieux. T'as cru que j'allais te laisser t'en sortir comme ça ? Alors, que. Bordel. Tous les pécnaux du quartier pensent qu'on est ensemble ? Plutôt crever, ouais. Jamais, jamais de la vie je sortirais avec une gonz. comme toi. » Propos peu convenables. Il est vrai. La fierté de la jeune femme, blessée ou non. Je n'en avais que faire. « Enfin, si on m'paye. Au pire, je veux bien faire un effort. » Si, déconcertant. Si, haïssable. Les fonds de mes pensées, se voyaient si facilement déballées au travers de ces paroles peu agréables à entendre. Et pourtant. Une main glissée, à l'encontre de la demoiselle. Une faible pression, affligée envers l'une de ses épaules. Un faible murmure. « J'reste flatté, quand même. Parce que. Au fond, c'pas moi qui passe pour un con. » La jeune femme, emportée au travers de ses propres erreurs. Elle n'était que, victime. Et ce, tandis que la popularité et l'intérêt que de bien nombreux inconnus daignaient porter à l'égard de ma personne, ne se comptait plus sur le bout de mes doigts. Mais bien, en multiples centaines. Une erreur de sa part. Un mal, pour un bien. Une chance, à saisir. « J'peux bien te remercier pour ça, chérie. Une sortie, ça te tente ? Vu l'heure, vu tes fringues, et vu ce que tu foutais y a pas dix minutes. J'doute que tu serais bien occupée. Et comme, je me fais chier ici. Autant en profiter. Quitte à semer le doute, ça m'amuserait. » Aussi idiot, cela pouvait-il être. Je semblais sincère. Je m'empressais, par ailleurs. De glisser l'un de mes bras auprès de l'un des siens afin, d'affliger une énième pression à l'encontre de sa personne. Une douce instance, résidant au travers de cet acte. Tout, naturellement.

« En vrai. La prochaine fois que j'écrirais un rap de loveur. Je te le dédicacerais, avec amour. Et passion. » Une taquinerie. Encore, un moyen de tourmenter la jeune femme. Mais, ainsi semblait être la relation que j'entretenais, avec elle. Tantôt, désagréable. Tantôt, taquin. Tel chien, et chat. Se cherchant, l'un et l'autre. Sans le moindre répit.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 320
Age : vingt deux
groupe : hotmess
rôle dans le groupe : main dancer, visual
occupation : trainee, bg à temps complet
avatar : shin hoseok (wonho - monsta x)
DC : wang meili & lee sooah
Points : 55

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2892-bang-minhyuk-hotboy http://www.lights-camera-action.org/t2907-bang-minhyuk-titre-a-venir http://www.lights-camera-action.org/t2908-bang-minhyuk-memories#55148
Message
Lun 20 Juin - 21:18





this guy,
that's no, no.




tenue


L'envie de le taquiner était plus forte que le reste. Forcément, l'occasion lui avait été offerte sur un plateau d'argent et la brune n'avait pas pu s'empêcher de la saisir sans penser aux conséquences de ses actes. Ji Hyun n'avait pas regardé plus loin que le bout de son nez et si elle avait su, elle s'en serait abstenue. Ainsi, la jeune femme risquait d'alimenter la mauvaise réputation que les femmes de l'agence avaient d'elle. Ces dernières semblaient voir d'un mauvais œil le fait qu'elle soit plus proche des recrues masculines que de celles du même sexe. Mais au final était-ce sa faute si ces demoiselles étaient ennuyeuses à mourir? Trop niaises et prévisibles, trop ennuyeuses pour elle, Ji Hyun avait toujours préféré la compagnie des hommes avait lesquels elle s'entendait bien mieux puisque bien moins prise de tête à son goût.  Et avec sa nouvelle idée, elle risquait fort de ne rien arranger à la situation. Avantage de la chose? Jun Ho gagnerait en popularité. Les fans se renseigneraient sur le jeune homme histoire de voir qui était l'idéal type de leur favorite tout en ignorant qu'il s'agissait d'un fake. Peut-être gagnerait-il également quelques haters au passage en raison d'une quelconque jalousie mais avec le caractère du coréen, elle savait qu'il parviendrait facilement à passer au dessus. De toute façon autant faire avec puisqu'il était désormais trop tard pour faire marche arrière.

Et maintenant que le jeune homme lui faisait face, il lui semblait complètement stupide de revenir sur ses propos en annonçant qu'il s'agissait d'une vulgaire blague. Ou du moins, pas de suite. Maintenant qu'elle était lancée, autant continuer jusqu'au bout. Peut-être en faisait-elle un peu trop, c'était même une certitude mais la coréenne était désireuse de voir la réaction de Jun Ho. Réaction qui ne se fit pas attendre puisqu'il ne se priva pas l'interrompre rapidement avant même qu'elle ne puisse terminer. Ji Hyun adopta une mine faussement contrariée, presque interdite se traduisant par une bouche à demi ouverte alors que ses yeux ne le quittaient pas. « Tu n'imagines pas les efforts que j'ai du fournir pour sauter ce pas, et toi tu piétines mes sentiments comme ça. » Une main posée sur le coeur, elle continua un instant son cinéma bien que très peu crédible dans ce contexte là. Heureusement qu'elle était plus crédible à l'écran autrement on ne donnait pas cher de sa carrière dans le milieu. « T'excites pas, c'est bon! C'est marrant de voir que les gens gobent tout et n'importe quoi. Laisse les se faire leurs films, tu sais aussi bien que moi que la réalité est totalement différente. Je ne pense pas qu'il existe une personne sur terre capable de te supporter plus de cinq minutes, et encore. » Ou comment lui laisser comprendre qu'elle ne voudrait pas de lui non plus? Oui, même si elle ne l'avait jamais vu comme un homme, les propos de ce dernier avaient touché sa fierté, même s'ils n'étaient qu'entre eux.

« T'es vraiment le pire Jun Ho. » Si détestable. La personne prête à tout pour de l'argent. Même sous la torture ou en échange d'une forte somme d'argent, il lui serait incapable d'accéder à cette requête. Mais il fallait croire que les motivations de chacun étaient différentes. Mais il n'avait pas tout à fait tort pour le reste. Maintenant qu'elle avait lancé cette bombe, elle allait devoir en assumer les conséquences. Au fond, lui avait tout à y gagner, contrairement à elle qui était déjà connue et qui allait devoir subir les retombées de ces propos et qu'on allait désormais associer à ce drôle d'énergumène qu'il était. « Qu'est ce que mes fringues ont à voir dans l'histoire? Ça s'appelle juste avoir du style, pas besoin de m'afficher avec un vulgaire pantalon de jogging pour dire que je travaille. En parlant de ça, de nous deux c'est bien toi le glandeur et non l'inverse. » Elle le désigna à l'aide de son index avant de lui adresser un joli sourire, on ne peut plus faux. Pour le reste, le doute était déjà bien installé dans l'esprit de chacun, qu'il ne s'inquiète donc pas sur ce point. Et bien que Ji Hyun le sache, elle ne désirait pas perdre son temps à nier ces rumeurs toutes plus fausses les unes que les autres. Parler sur le dos de quelqu'un est également une façon de lui porter de l'intérêt. Qu'elle soit détestée ou aimée, au moins elle ne laissait pas indifférente. « Sérieusement, qu'est ce que tu fous à l'agence toi? A chaque fois que je te croise je te vois glander et déambuler dans les couloirs. A se demander pourquoi ils te gardent. Mais de toute façon j'ai fini ce que j'avais à faire alors je suis désormais libre. Je te laisse l'immense honneur de m'accompagner à l'extérieur. » Et quel honneur. Tout ça pour dire qu'elle ne se faisait pas inviter par lui. Psychologiquement c'était complètement différent même si dans les faits... pas vraiment.

« Lorsque tu débuteras, si toutefois tu débutes un jour, je veux mon nom marqué dans les remerciements et dédicaces. Tu me dois bien ça. » Exigeante en plus. Mais il fallait bien lui rendre la pareille pour le petit coup de pub qu'elle lui faisait actuellement non?

made by pandora.


texte à venir, un jour. faut patienter.


Dernière édition par Baek Ji Hyun le Mer 22 Juin - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 21 Juin - 21:51





this girl,
that's no, no.





tenue

Tantôt, actif. Tantôt, passif. Ainsi, me permettais-je d'agir, aux côtés de la jeune femme. Jeune femme, qui – par la même occasion, ne manquait guère de répondant à l'encontre de ces multiples paroles, qu'il me fut permis de tenir à son égard. Aussi ridicules – pouvaient elles être, parfois. Il est vrai. Néanmoins, j'en assumais pleinement les conséquences. « L'pire, encore et toujours. À jamais, j'viendrais hanter tes rêveries pour les transformer en cauchemars, chérie. » Si, enfantin. Si, détestable. Et, pourtant. « Après tout, c'est la seule chose que j'sais faire, d'après certains. » Résidait en ces paroles, une once de sincérité à l'encontre de la demoiselle. Tout, naturellement. Avais-je appris, à agir auprès de telles conséquences. Les avis, divergents. Et, bien plus. Encore. Tout ceci ? Je n'en avais que faire. Envoyant paître ces idées noirâtres, au tréfonds de mon esprit. Tentant, d'évincer celles-ci. Le tout, au travers d'un semblant de naïveté. Un faible soupir, parvint à se frayer un chemin au creux de mes lippes avant, qu'il ne puisse m'être permis de glisser l'une de mes mains à l'encontre de cette chevelure noirâtre – et quelque peu, indomptable, que je possédais. Exaspéré, je ne pouvais que l'être. Au final. Peut-être, récoltais-je, le fruit de multiples tourments créés précédemment. Sous ma direction. Bien, évidemment.

You can, call me monster.
I’m creeping in your heart, babe.



Une expression faciale, peu avenante. Un majeur, fièrement adressé à l'intention de la demoiselle. Ainsi, semblait être, la réplique que je trouvais convenable à l'encontre des multiples réflexions qu'il me fut permis d'entendre. Jusqu'à, présent. « Va ta faire, avec amour. Et cordialité. » Répliquais-je, si aisément. Le tout, ponctué : à l'aide d'un large sourire, qui s'en voulait tout aussi faux, que celui qu'elle se permettait de m'offrir. Chien, et chat. Jouant, encore. Et, toujours. « Je préfère encore, reste au stade de Trainee, quelques années de plus. Plutôt que, de me rétamer comme une merde aux yeux du monde entier, comme une certaine personne. Après, j'dis ça. J'dis rien. » Un jugement. Aussi, lâche pouvait-il être. Il se voyait être énoncé. Si, ouvertement. Et ce, au détour d'un couloir de l'agence. Tandis que, nous traversions ceux-ci dans – le seul et unique but, de parvenir à glisser nos êtres en dehors de ces lieux. Un frémissement s'y fit alors, ressentir au simple contact de l'extérieur. Cette brise, fort agréable. Parvinrent à détacher ces traits tirés de mon faciès afin de démontrer une image plus « convenable » de ma personne. Aussi idiot, pouvais-je être. Je n'en étais pas moins, un jeune homme fort intelligent et réfléchi à l'encontre de l'instant, actuel. La compagnie, de cette demoiselle. Je ne parviendrais guère à passer inaperçu au travers de ses multiples regards inconnus détournés à l'intention de nos personnes. Une nouvelle fois, réunis. Alimenter, les rumeurs ? Fort, tentant. Il est vrai. Bras, dessus. Bras, dessous. « En vrai. T'es vraiment con, quand tu t'y mets. Tu voulais me casser les couilles. Mais, au final. C'est l'contraire.C'est moi, qui vais te casser les couilles avec cette histoire, chérie. Tu sais très bien, d'quoi je suis capable. » Un ricanement. Un faible, ricanement. « T'sais, si je m'ennuie, ce soir. Je pourrais bien m'amuser sur les réseaux sociaux. Un petit nom glissé, et le tour est joué. » Était-ce là, une menace ? Aucunement. Tout du moins... Une démonstration, au travers de simple propos, de l'attendue de ma bêtise. Mais aussi, de mes capacités à tourmenter autrui. De la manière, la plus irresponsable, qu'il soit.

« Enfin. Aller, bouge ton cul. » Argumentais-je, finalement. Entrée réalisée au travers de ces lieux peu occupés. Choix, judicieux, en soi. Mais. Ce simple et unique fait, allait-il perdurer ? En mon esprit, j'aspirais à ce que cette simple sortie « entre amis » parvienne à devenir... Un véritable cauchemar, pour la jeune femme.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

GOOD LUCK. w/ jihyun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» GOOD LUCK Hermagot 100 km de Theillay
» Good luck mister Gorki
» Daisy, Good luck, Ossienn, Tigri et Nitro -> leurs posts
» [Essais] Miss Griso....Good vib's !
» Good vibrations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-