AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

WHUT ? w/ ddol.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Dim 3 Juil - 0:18





bless you,
dumb & dumber.




tenue  ━

Si, enfantine. Si, légère. Fébrile ? Je ne pouvais que – bel et bien, l'être. Et ce, à l'encontre de la demoiselle glissée à mes côtés. Cette expression faciale, relaxé. Ce faible sourire, néanmoins sincère. Ces actes, quelque peu rassurants. Je n'étais que davantage surpris à l'égard de la jeune femme. Fort ridicule, en soi. Et pourtant. Je jouais au travers de multiples tableaux. Facettes. Taquineries. Éclats de rire. Ricanements. Propos convenables. Agissements, simplistes et affectueux. Quelle mouche, pouvait alors, avoir piqué le jeune homme si « désinvolte » que je semblais être, à ses côtés . Était-ce donc, le miracle que parvenait à provoquer une demoiselle, auprès d'un quelconque spécimen issu de la gent masculine ? Tantôt, agréable. Tantôt, étrange. Néanmoins. Cela méritait de bien multiples réflexions à l'encontre de ce simple, et unique fait. « Même si j'ai été con avec toi. Je ne suis pas là, à rire du malheur des autres. Tout du moins... pas de ce type. Encore, je peux me permettre de me moquer des comportements de certains, mais c'est différent. Actuellement. Et. J'doute de parvenir à divulguer cela aisément, autour d'une bière, auprès de mes connaissances. Je peux te le garantir. » Une main, portée à l'encontre de mon être. L'autre, dressé vers le plafond de cette machine infernale, au sein de laquelle nous semblions coincés. Encore. Et toujours. Néanmoins. Une promesse faite. Un acte à l'encontre de la demoiselle. Des paroles. Guère, en l'air. Une véritable, sincérité mise en avant. Le tout, ponctué d'un faible ricanement à l'égard de mes propres agissements. Forts ridicules, en soi. « Âmes sœurs, hein. » Un simple froncement de sourcils. Une mine réfléchie. Soldé, d'un énième ricanement. Mais aussi, d'une faible attention glissée à l'intention de la jeune femme. Une frappe, dirigée à l'intention de l'une de ses épaules. « Le destin veut vraiment nous voir ensemble, je crois. Bordel. »


Be,
comfortable.



« C'est vrai. Je me suis laissé tenter face à l'idée de jouer le juge, enfin. Je n'y connais pas grand-chose, à part la danse. Alors tu sais, je vais davantage juger au feeling qu'à la véritable connaissance de cause, sérieusement. Surtout en ce qui concerne le chant, ou autres. J'ai peut-être agi sur un coup de tête, mais. Ça m'a l'air plutôt intéressant. Enfin, ne me dis pas que. » Stoppé. Net. Réflexion. Reprise. « Tu t'y es inscrite. J'en suis sûr. Bon sang. Je sens que ça va être amusant, au final. Moi qui était réticent... Je me dis qu'au final, ça risque d'être bien plus intéressant que je n'avais osé l'imaginer. » Davantage intrigué. Intéressé. Amusé. C'est au travers de cet élan verbal et for précipité qu'il me fut permis de poursuivre : « Tu penses, parvenir à t'en sortir avec une telle compétition ? Je veux dire, que. J'ai entendu, ils ne vont pas y aller de mainmorte, pour vous. Missions en tous genres. Et j'ose, en passer. Vous allez en baver, y a pas à dire. » Ingurgitant alors, cette énième source nourricière recluse aux creux de l'une de mes mains. Je vins, noyer ce goût sucré persistant au sein de ma cavité buccale à l'aide de ce liquide incolore et peu frais résidant au sein de cette infime bouteille en plastique. À moitié vide. À présent. Un regard, détourné à l'intention de l'heure. Un faible soupir. Une énième confession à l'encontre de la situation : « Je pense qu'ils ne devraient pas tarder. Ça fait, déjà pas mal de temps qu'on est ici. J'aspire à ce qu'ils ramènent rapidement leurs derrières jusqu'ici pour nous aider. Sinon, ils vont m'entendre à l'agence. Et, j'appuierais bien l'idée que leur future Suzy était dans cette machine infernale avec moi, qu'ils ont même risqués de la perdre. Il me semble, que cela parviendra à les faire réagir. »



made by pandora.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 20


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Jeu 7 Juil - 21:59




whut ?!

Elle était parfaitement calme. Incroyable, mais vrai. Son voisin avait-il un don ? L’aurait-elle mal juger ? Après tout il n’était pas si méchant que ça, seulement un poil maladroit. Mais alors qu’elle pensée en bien à In Su, ses paroles de la dernière fois lui revenu en mémoire tel un boomerang. Elle n’arrivait pas à oublier ses paroles… alors que finalement, il ne les pensées peut-être pas. Peut-être qu’il avait dit ça sur le ton de la colère, tout comme elle et sa gifle impulsive. Après tout, cela n’était pas si grave… Il n’y avait pas mort d’homme. « Tu n’es pas si méchant que ça en faite. » Remarque plutôt inutile en soit. Il devait bien le savoir, mais elle voulait le souligner. Le dire, pour qu’il sache qu’elle le pense. Après oui, il doit bien s’en moquait après tout elle n’était pas une figure importante dans sa vie et inversement. Après tout ils étaient juste des personnes qui se rencontrait par hasard, vivait quelques instants ensemble, souvent fort, puis se quittaient pour se retrouver un jour. « Merci. » Fût une réponse simple, mais sincère. Son secret resterait en sécurité encore quelque temps. Elle savait que cela exploserait un jour, tout comme l’histoire de Mei Li et la natation, mais cela sera pas pour aujourd’hui. Et c’était déjà ça. « Nos enfants seraient magnifique. » Voilà, sa réponse. Très constructive. La demoiselle se remit à rire « J’pense qu’on doit se résigner. Dieu nous souhaite en couple plus que quiconque. » Elle passa une main dans sa chevelure alors qu’elle sentit un coup son épaule, elle lâcha un petit cri de douleur très féminin avant de lui donner un coup d’épaule en retour « Hey ! » Elle lui offrit un sourire avant de piquait de nouveau la bouteille d’eau à In Su pour boire dedans.

La conversation prenait une tournure plus intéressante si peut on dire ça. In Su et Ddol Mi avait entamer le sujet du survival qui allait bientôt être être diffuser sur les petits écrans. Et la brune devait avouer qu’elle était surprise de voir sa présence – et elle devait bien avouer que sa première pensée avait été : il va me sortir direct s’il peut – Mais le plus drôle resta quand elle vit sa tête lorsqu’il compris qu’elle faisait partie des candidats. « Bien sûr. Tu croyais tout de même pas que j’allais passer à côté de ça ! Puis il y a aussi Ah Reum et Mei Li du groupe. Mais en tout cas, j’suis persuadé que tu vas être plutôt bon, ‘fin y’a un autre juge aussi il semble pas spécialement calé niveau idoling donc bon. Puis tu bosses avec des idoles au quotidien… et je suis presque sûr que tu sais quand une personne chante faux. » Elle se remit à rire, après tout s’il faisait les choses de travers du monde sera bien là pour l’aiguiller, puis parfois cela avait du bon d’avoir un œil complètement neuf sur ce domaine-là. Alors qu’il semblait plus ou moins la spoiler sur les missions la demoiselle eut un rire franc « S’te plait, j’me suis taper presque cinq ans de training militaire, tu crois vraiment qu’un survival me fait peur ? Au pire des cas j’perds… mais franchement même si j’aimerais bien gagné, j’m’en fiche dans le fond, je débute dans très peu de temps » En soit c’était vrai. Ce survival était une façon de les exposés un peu plus aux yeux du publics. Alors qu’il commençait à trouver lui aussi le temps long, Ddol Mi ne pouvait qu’acquisait. « Mais sinon, pour toi cela ne va pas être contraignant également ? » Question brusque, mais la demoiselle devait bien reconnaître qu’il devait être surchargé niveau travaille. « Promis, quand j’aurais un oscar, je citerais ton nom. » Elle eut un léger rire, même si elle en rêvait d’avoir une popularité égale à celle de Suzy elle ne se voilait pas la face. « Monsieur, mademoiselle. Sachez que nous sommes en train de réparer l’ascenseur. Nous en avons encore pour une grosse demi-heure. Veuillez nous excusez. » Ddol Mi soupira lourdement tout en secouant la tête, regardant In Su « J’crois qu’on va devoir rester ensemble un p’tit moment encore. » Oui, Ddol Mi est très perspicace.
(c) chaotic evil


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Sam 9 Juil - 23:08





bless you,
dumb & dumber.




tenue  ━

Agréablement surpris ? Je ne pouvais que l'être. Et ce, bien davantage. Encore. Le tout, porté au travers d'un simple et unique fait qui s'avérait n'être rien d'autre, qu'une énième découverte de la demoiselle. Demoiselle, à présent glissée à mes côtés. Elle qui. M'avait auparavant semblé quelque peu... Étrange. À sa propre façon. Tantôt, convenable. Tantôt, haïssable. Il m'était alors, permis d'en apprendre davantage. Aussi ridicule, la situation pouvait-elle être. Qu'importe. Agissements. Et, propos. Semblaient avoir évincé, de l'esprit de la jeune femme, ce qu'il se trimait en l'instant présent. Laissant ainsi place, à un esprit de franche camaraderie. Franche camaraderie, ravivant en ma personne un sentiment de fierté à l'encontre de l'instant présent. Aussi idiotes, mes réactions avaient-elles pu être. Cela, n'en était pas moins efficace. Me semblait-il. Taquineries, en tous genres. Attentions, quelconques. Qu'elle qu'elles soient. Parfois, enfantines. Tout aussi, amusantes. Qu'agréables. Je m'apprenais à apprécier la demoiselle. À sa juste valeur. Malgré, ces multiples images traversant mon esprit. Le passé, résidait au travers du passé. Et, je ne serais que davantage idiot si je m'obligeais à diriger les moindres de mes pensées à l'encontre de ces vulgaires souvenirs. Aussi. Peu agréables, avaient-ils pu être. Il ne m'était aucunement permis de nier la simple idée, qu'en compagnie de cette personne issue de la gent féminine, l'ennui se retrouvait rapidement évincé. Jamais encore. Ou, pratiquement jamais. Je ne l'avais été. Et, c'est – tout naturellement, au travers de bien multiples sujets de conversation qui nous semblions trouver notre compte. Ne manquant guère, de répliquer à l'encontre de ces propos tenus à l'intention de ma personne. Tout du moins. Avant que cette voix peu commune ne daigne se faire entendre au travers de cet infime lieu au sein duquel, nous sommes – bels et bien, coincés. Coupé de court. L'annonce, disposée. Une information, offerte. Couvre-chef niché sur le haut de mon crâne, abandonné. Frustration. Installé, davantage confortablement. « Hé, bah. Avec ça, je pense qu'on peut tirer une croix sur l'idée d'être encore à l'heure. Je pourrais rentrer plus tôt chez moi, aujourd'hui. C'est un mal, pour un bien. Je suppose. » Me permettais-je, d'ajouter. Un regard dirigé à l'égard de cette montre suspendue auprès de l'un de mes poignets. « Et puis, je dis ça. Mais, ça doit être la même chose pour toi. Si besoin, je pourrais t'accompagner et expliquer le pourquoi, du comment à ton professeur avant, de prendre la fuite. Il serait bien capable de ne pas te croire, vu tous les mensonges que vous utilisez pour éviter certains entraînements, hein. » Une douce taquinerie, envers la jeune femme. Et pourtant. Une vérité, sans failles. De par, de multiples expériences personnelles, au fond. Je l'avais moi-même été. Ce jeune adolescent, prétextant de bien multiples propos et mensonges afin d'évincer de bien nombreux faits fort désagréables de mon quotidien.


just like,
a little kid.


« En vrai. Pour l'émission. Tu sais que ce qui va me faire le plus peur... C'est l'idée de ne pas être impartial, face à tous les concurrents. Il est évidemment que j'en connaîtrais, la preuve. Toi. Alors, je sais très bien que malgré moi, il y aura un petit goût de favoritisme. Malgré moi. » Ajoutais-je, dans un premier. Peurs, alors exposées d'une manière sincère à l'égard de la jeune femme. Partageant, ainsi. Ce qui semblait tourmenter inlassablement mon esprit. Obstruant ma vision de la situation, d'une manière convenable. « Enfin. Je ne manquerais pas d'ajouter discrètement à ta fiche, que tu es une combattante, féroce, qui sait très bien user de sa force physique. Et, perspicace. Par, la même occasion. » Un faible, ricanement. Chevelure, balayée vers l'arrière de mon crâne. Élan verbal, surprenant. « Pas trop de pression, par l'agence. Quand même ? Ils envoient leurs petites protégées, je doute qu'ils soient agréables, malgré tout. Vous demandant de fournir doublement de travail, en plus de l'émission. N'est-ce pas ? »


made by pandora.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 20


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Mer 13 Juil - 18:50




whut ?!

Louper un entraînement. Jamais. Ces deux dernières année, la demoiselle n’avait louper aucun entraînement. Etre en tard, constamment à cause du timing bien trop serrée. Mais elle n’en louper plus un seul depuis qu’elle était dans le groupe. Alors, cette remarque la fit rire « J’veux bien que tu lui parles, c’est un pitbull… Mais pour ton info cela fait presque deux ans que je n’ai rien louper… même les entraînements de danse et si tu savais a quel point j’étais mauvaise… c’est clairement pas l’envie qui me manque d’y échapper. » La demoiselle se mit à rire tout en balançant ses cheveux contre la parois de l’habitacle « A vrai dire depuis que je frôle du bout des doigts la concrétisation de toutes ses années… et bien je m’y donne à fond. Puis t’sais j’ai pas d’amis non trainee… j’suis arrivée sur Séoul à quatorze ans seule, et ici je ne connais que le monde du trainee… Donc bah, finalement mes amis sont trainee ou certains idoles et bah, voilà quoi. » Elle haussa les épaules,. La demoiselle avait une vie bien calme et parfois triste. Elle avait ce grain de folie en dehors du training, mais sinon elle était assez, et peut-être bien trop studieuse vis-à-vis de ses entraînements. Mais même si elle voulait sécher, cela sous entendait qu’une autre personne devait sécher son entraînement… car Ddol Mi n’irai pas arpenter la ville seule. Trop dangereux pour une fille qui confonds encore sa droite et sa gauche par moment. « Par contre, si tu me fais louper mon entraînement, tu seras obliger de me faire une démo de danse ! Après tout, je ne t’ai jamais vu danser... » La demoiselle qui c’était brusquement redressait marqua une pause. Les yeux tournée vers In Su une lueur malicieuse s’anima dans ses prunelles. Et sans prévenir elle sauta sur le jeune homme allant tâter son torse « Tu dois avoir le huit packs nannnnnn? » Elle se mise à rire par la suite, se laissant sur le corps d’In Su le temps de se calmait, chose bien difficile. Mais une fois le fou rire finit, elle tenta une nouvelle fois de lever le t-shirt In Su avant d’entendre un bruit suspect de ferraille. La demoiselle sans attendre s’accrocha de nouveau au danseur comme elle avait bien put le faire quelques minutes plutôt.

Elle se racla la gorge plusieurs fois, puis dans un élan de dignité -le peu qu’il lui restait du moins- elle se redressa, appuyant lourdement contre la parois « Six pack no ? » Elle tourna la tête vers lui. Elle parlait toujours de ses abdominaux bien sûr. Puis cela l’aider à dissiper sa gêne, quand bien même aujourd’hui elle n’était plus à ça prêt. Elle le questionna ensuite sur son travaille de juge, si cela n’allait pas lui prendre trop de temps ainsi de suite. Et elle ne s’attendait absolument pas à ce type de réponse. Surprise, elle fit un o avec sa bouche tout en s’approchant de lui, comme-ci il était une bête de foire « Really. J’vois pas pourquoi tu crains ça. Je veux dire les personnes que tu connais sont de base les meilleurs. Donc ne te t’inquiète pas ahah ! » La demoiselle c’était mise à rire « Non mais franchement, soit relax. Je suis sûr que quand tu y seras, tu seras objectif. Puis tu connais pas mon talent. Quand tu m’entendras, tu vas tout de suite vouloir m’épouser t’sais. » Ddol Mi avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, mais dans le fond, elle croyait réellement que le jeune homme se débrouillerait très bien. Sinon on ne lui aurait pas proposé le poste. Après peut-être qu’elle voyait les choses trop simplement, et en tant que simple candidate la demoiselle devait juste donner le meilleur d’elle-même. « Faut dire j’ai des années de vol, j’me battais déjà quand j’étais gosse. » Dit-elle fièrement alors que des dizaines de souvenirs remontaient à la surface, des bons souvenirs. A c’était à chaque fois lorsqu’elle agissait en grande-sœur, rare sont les fois ou elle s’est battu pour elle-même. Puis en grandissant cela la fatigué plus qu’autre chose. Elle le faisait que par grande nécessité. « J’pense qu’il nous enverrons dans les cachots pour nous fouettez si on gagne pas… » lança la demoiselle tout à fait sérieusement « Mais niveau travaille… bah clairement on manque de sommeil, mais je me dis que cela ne peut qu’être positif. On s’améliore au quotidien, puis bon j’espère malgré tout gagner. Puis, cela peut être fun…. Hein, ça va être fun ? » Lui répondit la demoiselle, en écarquillant les yeux, lui faisant comprendre qu’il devait dire que oui cela allait être amusant. Cela devait être amusant, sinon elle allait clairement faire un burn out. Surtout que les activités allaient se multiplier pour elle et le groupe d’ici peu.
(c) chaotic evil


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Ven 15 Juil - 20:35





bless you,
dumb & dumber.




tenue  ━

Un doux, ricanement. Trahissant mes propres pensées à, l'intention de la demoiselle. Fort, rapidement. Soldé, d'un hoquet de surprise à l'encontre des propos qu'elle se voyait tenir. Si, aisément. Mais aussi, de ses agissements. Tantôt, calme. Tantôt, agitée. Elle n'en était pas moins, fort surprenante. Et ce, au travers de bien multiples faits. Dont, l'idée de tergiverser. Fort, rapidement. À nouveau. Il est vrai. Dans un premier temps, sincère à l'égard du simple et unique fait qu'elle n'avait – jusqu'à présent, jamais ratée un seul cours. Ou, entraînement. Mais aussi, de bien multiples préparations. Traversant, alors. Passant, auprès de. Cette confession, une demande. Demande, à l'intention de ma personne. Concernant alors, mes talents et le métier que je semblais exercer. Depuis quelques années, à présent. Cédant. À l'aide d'un hochement de tête. Dirigée, des bas, en haut. Et, enfin. Agitée. Dissipée. Elle ne l'était, que bien davantage. Néanmoins. Je semblais bien davantage surpris envers cette proximité dont, la jeune femme me faisait part. Le tout, réduit au seul et unique but de parvenir à glisser l'une des paumes de ses mains envers ces muscles que la gent féminine affectionne tant. Muscles qui, ne sont autres que, les abdominaux. Huit, pour certains. Six, pour d'autres. Dérisoires. Pour la plupart, des hommes. Et pourtant. Je n'étais pas moins fier de l'enveloppe corporelle que je possédais. Les multiples heures d'entraînement. Jours, après jour. Cela, semblait payer. Et, c'est au travers d'une fierté sans nom que je m'apprêtais à répliquer avant que. Ce tas de ferraille ne daigne, faire des siennes. Discorde. Peur. Un court instant de frayeur. Rapidement, évincé. Une énième surprise. Dont je semblais – malgré tout, habitué. Aussi bien, de la part de la jeune femme. Que, de ma personne. « Curieuse, hein. » Me permettais-je, alors. De répliquer. Le tout, poursuivi d'un simple redressement. D'une remise convenable, de mes vêtements, avant que je ne puisse être permis de reprendre la parole. « Six, et c'est amplement suffisant. Si cela peut sustenter votre curiosité, jeune demoiselle. » Une frappe, dirigée à l'encontre de sa personne. Un geste, affectif. En soi. Néanmoins, taquin. « J'espère que tu ne te jettes pas sur tous les hommes, ainsi. Pour voir si, oui, ou non. Ils ont bien, ce dont vous raffolez. Rassure-moi. » D'un vulgaire questionnement. Émane, une énième taquinerie dirigée à son égard. Tentant, avec – tant bien que mal, d'évincer de son esprit. Ces minutes, aussi longues soient-ils, qu'il nous était permis de vivre. En ces lieux. « Mais. C'est promis, je viendrais t'aider pour le fameux pitbull. Et, je pourrais bien te montrer de quoi je suis capable, pour t'en mettre pleins les yeux. La prochaine fois. Tu comprendras que je ne suis pas qu'un simple danseur du dimanche. Sale gosse, hein. » Ajoutais-je, finalement. Bras, croisés à l'encontre de mon torse. Sourcils, quelque peu haussés. Puis, froncés. Je semblais à présent, sceptique. Les agences. De véritables tirants. Ce jouant de ces jeunes âmes. Comme bon, leur semble-t-il. Usant, de leurs convictions. Leurs désirs. Leurs libertés. Ou, tout du moins. Ce qu'il semble leur rester. De, cette liberté. « Franchement. » Un sérieux, sans nom. Une mine, désapprobatrice. « Ils n'ont vraiment aucune pitié, pour vous. Je ne sais même pas, pourquoi mon frère a choisi de suivre de telles conneries. » Soupir. Faiblard. « Ils devraient savoir que ce n'est pas en vous accablant de travail, que vous parviendrez à offrir le meilleur de vous-même. Loin de là, même. Et, c'est vraiment. Désespérant de leur part. Je pensais vraiment, qu'ils allaient apprendre de leurs erreurs, au fil des années. Mais, à croire que non. » La vérité. Aussi sombres soient-ils. En ce mode que peut-être, celui des strass et des paillettes. Rêveries, en tous genres. Cauchemardesque. « Dans tous les cas, tu sais que si tu veux oublier ton quotidien. Ou simplement, te retrouver dans une situation dérangeante. Il n'y a qu'une présence à avoir à tes côtés. » Paroles. Poursuivie, d'un éclat de rire. Une vérité. Un fait, irrévocable. Enfin. Je vins jeter mon dévolu, envers cette montre nichée, auprès de mon poignet. Quelques minutes. De longues, minutes. Les secondes filant alors, à une vitesse dérisoire. Si, ridiculement. Nous semblions, pris au piège. Une machine. Intemporelle.


made by pandora.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 20


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Mar 19 Juil - 16:59




whut ?!

Elle n’était pas réellement perverse, ni autres. Juste qu’elle s’intéressait aux hommes bien entendu -et puis il était temps surtout- et elle était presque sûr qu’In Su devait avoir son p’tit fanclub -composé à 90 % de groupie, mais cela était un autre sujet- et donc cette information pouvait coûter cher. C’était donc avec un sourire vicieux et un sans gêne totale qu’elle avait sauter ou presque sur le jeune homme pour le découvrir. Manque de temps ou bien de pratique la demoiselle n’arriva pas à deviner le nombre de barre de chocolat que posséder le danseurs. Elle était prête à couiner, mais son pire ennemis du jour lui fit des nouvelles misères. Donc tel la demoiselle qui se respect et qui à bien entendu aucune peur de cet engin, elle avait littéralement sauter dans les bras du jeune homme.
Quelques secondes plus tard et un brin de dignité elle fit mine que tout cela n’avait jamais eu lieu. Elle poursuivit dans sa quête, et étonnement elle eut la réponse avec une facilité déconcertante « Rassure-moi, tu ne vends tout de même pas si facilement ton corps hein ? » Air étonnée survit d’un rire alors qu’elle se sentit pousser par le jeune homme. Cela accentua sa crise de rire « Tu es le premier, mais j’pense que si je m’entraîne et que je développe une technique…. J’pourrais en faire une activité à temps plein. Puis je suis sûr que certaine fan serait capable de payer cher pour savoir ça… surtout si Oppa se met pas torse nue » Un nouveau éclat de rire de la part de la trainee. Avant qu’elle se mette à râler car il fait trop chaud ici. Elle bougonna, tapa légèrement du pied tel une enfant. Un sourire malicieux apparut sur le visage de la demoiselle alors qu’In Su prononçait le surnom qu’elle lui avait attirait « Pitbull aime bien les hommes avec un beau physique, j’suis sûr que tu vas l’amadouer easy. Puis, si tu veux que je te level up tel un pokemon, faudra que tu me démontre tout ça durant un match ! » La demoiselle lui offrit un sourire complice. Après tout Pokemon cela devait aussi être sa génération. Et si cela n’était pas le cas, elle passera pour une enfant différente des autres.

La cruauté du training est abordait ainsi que celle du monde des strass dans un sens. Ddol Mi était plus ou moins d’accord avec In Su, mais pour briller, fallait s’exposer, surtout maintenant. Il y a tellement de groupe, de choix pour le public que se démarquer devient de plus en plus difficile. Mais pour le moment Ddol Mi arrivait à tout gérer, cela était difficile mais possible. Puis le survival c’était que pour un temps… Cependant la demoiselle tiqua sur une chose. Elle se pencha, approchant son visage d’In Su, clignant des yeux « Tu as un frère dans le monde de l’idoling ! » Elle était surprise et curieuse. Elle voulait en savoir plus. « Il s’appelle comment ? Il est à quel agence ? Il est trainee ou idole ? » Elle se recula, histoire de lui offrir un espace vitale tout en l’écoutant. Un sourire se plaça de nouveau sur son visage en écoutant les paroles d’In Su « J’opte pour les situations wtf. Il n’y a rien de mieux avec toi. » Un regard amusé puis elle reprit « Je te dirais bien la même chose, mais je ne suis pas sûr que tu es réellement besoin d’une nana pour te divertir. Comme-ci cette relation marchait uniquement dans un sens. » Elle rejoint In Su dans son rire, elle regarda sa montre. Finalement cela faisait presque trois quart d’heure qu’ils étaient ici… Mais Ddol Mi avait l’impression que cela faisait simplement dix minutes.
(c) chaotic evil


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mer 20 Juil - 1:56





bless you,
dumb & dumber.




tenue  ━

Un léger, éclat de rire. Soldé, d'une expression faciale davantage enjouée. Fort, immature. Si, enfantin. Et pourtant. La demoiselle, se jouait de ma personne. De, mes agissements. Et, de bien multiples propos qu'il m'était alors, permis de lui offrir. Mon corps, semblait-il porter tourments au travers de bien multiples esprits ? Certes. Néanmoins. Je ne possédais guère le désir de démontrer celui-ci à la suite de bien nombreux, questionnements. À l'encontre, de celui-ci. Aussi plaisante, l'attention. Pouvait-elle, être. Je n'étais, que. Pudique. Aussi étrange, cela pouvait-il être. Il me fut alors, permis de répliquer. À son égard. Mais aussi, à la suite de vulgaire insinuation. « Je dois bien t'avouer, que. À l'heure actuelle, je ne suis capable de vendre mon corps, qu'à une seule et unique personne. Et, je doute que la personne en question accepte l'idée, que je me vende, aussi facilement. À autrui. Tu m'en vois désolé. Le danseur du dimanche, n'est pas un gigolo. Pour autant. » Une faible, moue. Accentuant alors, ces propos énoncés. Une fausse mine, désolée. Une quelconque, excuse. Et pourtant. Je ne désirais guère m'aventurer au travers de tels aspects associés à ma personne. Vie, personnelle. Sentimentale. Ou, tout bonnement : sexuelle. Simples, secrets. Pour bien, de personnes. Pour autant. Mis à part, les principaux concernés. Tout, naturellement. Jeune femme, répondant alors, au nom de Haru. Et, jeune homme prénommé Harley. Qu'importe, les bruits courants à nos encontre. Nous. Et, nous seuls. Possédons le fin mot, à l'égard de cette série de bien multiples faits. État, de circonstance. Le destin, se jouait de nos personnes. De simples protagonistes, à principaux concernés. Et, pourtant. « Enfin. Le pitbull, es-tu certaine qu'il est de ce bord ? Franchement. » Paume, glissée à l'encontre de mon faciès. Ricanement, dissimulé. Jamais encore, je n'avais estimé cet homme, auprès de telles affinités. Néanmoins. Les apparences n'étaient, que davantage trompeuses. En temps, présent. « Je ne l'ai jamais imaginé... Comme ça, mais maintenant que tu le dis. C'est vrai, que. Je vais l'observer de plus près. Et puis, c'est bénéfique pour toi. Si jamais il t'ennuie véritablement. De simples allusions parviendront peut-être à calmer, ses ardeurs. » Sait-on, jamais. « Dans tous les cas, j'apprécierais l'idée d'être assimilé à l'une des races légendaires. Si, tu n'y vois aucun inconvénient. » Répliquais-je, finalement. Changeant, du tout, au tout. Du sujet. Travaillant, avec précision. L'esprit de la demoiselle. Manipulant, celle-ci. Enfin d'évincer, mes précédents propos, de son esprit. Quelque peu, tordus. En, soi.

Tonight, you and me, in this moment.
On this free night.
I wanna free somebody.

Un léger, fracas. Une voix. Faiblarde. Se laissait, entendre. Une douce, secousse. Et enfin, une demande. Le calme se devait d'être de mise tandis que, ce vulgaire tas de ferraille parviendrait à être remis en fonctionnement. Dans, l'instant à venir. Réalité, fabulation ? Je détournais mon attention, à l'encontre de la demoiselle. Questionnant celle-ci, au travers d'un simple regard. Rêvais-je, ou non ? Là, semblait être, mon questionnement. Une énième secousse. Un cri, de stupeur. Plongé, auprès d'un soulagement, sans nom. Libéré. Délivré. Nous l'étions, bels – et bien. Une faible prise, dirigée à son encontre. Mon bras, entourant ses épaules. Une affection. Différée, alors que nos corps se glissaient au travers de la bâtisse. Inspirant. Expirant. Lourdement. Un nouvel, air. À plein poumons. Inlassablement. « Au fait. Nam. Nam Lloyd, Knockout. Il sera avec toi, pour l'émission. Prends note, peut, sont au courant. Et, je préfère que cela reste ainsi. Je compte sur toi, pour garder ça dans ta petite tête. Sale gosse. » Une identité, dévoilée. Une confiance, offerte. De nouvelles bases. Une relation, haute en couleur. De larges sourires. Ainsi, semblait être : ce nouveau départ.


made by pandora.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

WHUT ? w/ ddol.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-