AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

je vole en attendant que vous dormez, (taehwan).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 1182
Age : vingt-quatre ans.
groupe : afterglow.
rôle dans le groupe : innisfree (face), singer (sec.) dancer & visu.
avatar : im yoona (gg).
DC : le squad, nam insu(lte), bae krystal(ine), shin seok(ay) & kang junho(e).
Points : 95

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3273-salute-hana http://www.lights-camera-action.org/t3327-hana-12-12 http://www.lights-camera-action.org/t3346-jung-hana#62160 http://www.lights-camera-action.org/t3508-hana-on-the-phone#64160 http://www.lights-camera-action.org/t3328-hana-wy-ha http://www.lights-camera-action.org/t5392-jung-hana-kg http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Dim 13 Aoû - 1:34







❝ it's too long for the w-e,
too long, since i've been a fool. ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ L'illusion. Les bras chargés. Les soupirs furent nombreux. La demoiselle réalisait à quel point, réaliser de multiples achats pouvaient être une fausse – bonne, idée. Parcelles vestimentaires, décorations, babioles en tous genres. La matinée fut chargée et haute en couleurs, car elle avait pris la décision d'agir seule. Sans la moindre entraide. Son courage avait été entrepris aux creux de ses mains au volant de son automobile, la capitale avait été revisitée à l'aide de son téléphone portable connecté sur une application démontrant avec certitude le chemin à suivre jusqu'à des lieux précis. Les antres parcourues ne se comptaient très certainement plus sur le bout de ses doigts, trop. Bien trop. Elle fut par ailleurs, heureuse d'avoir pris la décision d'enfiler une bonne paire de baskets plutôt que de hautes échasses. Le temps fut long, mais apprécié. Son plan s'avérait être mené en de multiples étapes, la première close, elle s'attaquait à la deuxième. Complexe. Elle devait avoir le cœur net de son absence, alors. Face à cette large porte où résidaient de plusieurs interphones, celui menant jusqu'à l'appartement de son compagnon fut pressé. La réponse qu'elle espérait se fit entendre : le silence. À présent, elle allait simplement devoir jouer la carte de la compagne totalement perdue et abasourdie. Le concierge fut interpellé. Quelques propos furent échangés, des questionnements dévoilés et voilà que, le double des clés se trouvait être en sa possession. Bien heureusement pour la demoiselle, elle avait pris soin de ne guère passer inaperçue au travers de ses précédentes visites. Il l'avait aisément reconnue. (…) L'antre pénétré de son compagnon, guère déçue. Le véritable carnage masculin se discernait au travers de chacun de ses sens (visuels, surtout). Les multiples sacs apportés trouvèrent refuge auprès du sol, désabusée. Le rangement allait devoir être fait avant qu'elle ne parvienne à faire quoi que ce soit davantage. Le seul soulagement sur lequel elle pouvait compter semblait être l'idée qu'elle avait tout au plus... Quatre heures devant elle. La surprise se devait d'être au-delà de ses espérances. Déterminée. La chevelure de la demoiselle fut nouée, ses manches retroussée, un air de chanson se laissait entendre. S'attaquer au salon, la cuisine. Le reste pouvait être ignoré, oublié. Jamais encore, elle n'avais été aussi acharnée en un épisode de rangement (sa chambre, son placard et sa literie personnelles en témoigneraient très certainement).

Léger soupir, postérieur planté à l'encontre du sofa. Le calvaire semblait être terminé, elle s'octroyait ne serait-ce que... Quelques minutes, de repos. Petite pause. Et ce, avant que la décoration ne soit la première étape de préparation à laquelle elle doive s'attaquer. L'hésitation s'avérait être à son comble, elle connaissait avec assurance les goûts de son compagnon. Les idées féminines et bien trop festives furent envoyées au loin de son génie psychique. La simplicité prônerait, alors : quelques bougies furent installées, une décoration jouées entre le noir et le blanc avec quelques touches colorées pour ne pas rendre le tout morbide à souhait. La seule et unique folie qu'elle s'autorisait s'avérait être une banderole énonçant 'joyeux anniversaire' plantée contre l'un de ces murs et quelques ballons de baudruche. La décoration terminée, un regard auprès de l'heure : à présent une heure venait d'être dépassée. Les sources nourricières furent jetées au sein du réfrigérateur sans véritablement offrir de mégarde à l'intention de celles-ci, si ce n'est, ce gâteau préalablement acheté chez un pâtissier, en vogue. Le présent acheté se trouvait prôner à l'entrée. Elle seule, persistait à devoir se donner un coup de beauté. Sac à dos emporté, la salle de bains occupée au travers d'une longue heure – si ce n'est, peut-être plus. Trépassant en de nombreuses étapes : douche, chevelure, maquillage et tenue. La robe qu'elle avait pris d'apporter et de porter possédait une légère signification pour les deux protagonistes de la soirée. L'achat avait été réalisé au travers de leur petite escapade secrète au sein du pays du soleil levant. Elle lui avait, par la même occasion, dissimulé cet achat (ajoutons à cela, l'idée qu'elle arborait fièrement une bien toute nouvelle poitrine : la surprise ne serait que doublée). Les échasses qu'elle avait pris soin d'enfiler lui refilait un mal de chien, mais elle passait outre ce détail. Le parfum fut vaporisé auprès de son échine, tendances florales.

Le sofa fut de nouveau occupé, elle trépignait d'impatiente. S'agitait et pris soin de jeter son attention auprès de la télévision. L'attendre, quelques heures ou, quelques minutes... Juste, le temps de fermer l'œil quelques instants et recouvrir son entrain habituel. Elle le réalisait : c'était bel et bien la première fois qu'elle réalisait tant d'efforts pour simplement plaire à autrui. Les surprises, ce n'était pas son fort. Elle avait souvent eu la mauvaise habitude de cracher le morceau avant le jour venu, mais. Pas cette fois. Elle avait tenu tête, jouée l'ignorante. Jusqu'à aujourd'hui où, le tout se déroulerait.


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1057
Age : 28 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Génie auto-proclamé: (Artiste), compositeur, arrangeur, orchestrateur, éclairagiste.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Haneul - Hakyun - Jiyun - Jinyoung
Points : 80

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t6461-teddy-lab http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441
Message
Ven 18 Aoû - 16:03







❝ it's too long for the w-e,
too long, since i've been a fool. ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ Humpf... pas un seul message depuis ce matin, c'était quoi, ça, exactement ? Ils n'avaient pas oubliés, quand même ? Un dernier coup d'oeil à mon téléphone aux alentours de dix-sept heures me confirma que ni l'imbécile qui se prétendait être mon meilleur ami, ni celle qui faisait genre de sortir avec moi, semblaient sensibles au fait qu'aujourd'hui, c'était mon anniversaire. Malgré les visites des gens au studio, le gâteau qu'ils avaient commandé et les messages de la part des fans sur mes réseaux sociaux, j'avais rangé mon sourire loin au fond d'une boîte pour le remplacer avec une expression des plus grognon tout le long de la journée, pestant sur à peu près toutes les machines et instruments devant mes yeux. Qui sait... ne soyons pas stupides, allez. Ils auraient forcément remarqué qu'il y avait quelque chose de bizarre, non ? Si Hana arrivait à capter les ragots sur des faux mariages qui me concernaient, elle pouvait très bien voir qu'un tas de gens postaient des choses à mon sujet sur internet. Hein ? Non ? Dans tous les cas, je ne serais pas le premier à la contacter aujourd'hui parce que ; voila. Question de principe.

Une fois mon arrangement terminé pour la semaine prochaine, j'attrapais donc mes affaires et quittais mon lieu de travail pour rentrer à la maison en bus, étant donné que la voiture était désormais ko et que bon, je n'avais pas encore les moyens de m'en offrir une nouvelle. J'avais des économies, certes, mais je ne voulais pas y toucher et risquer de descendre en-dessous de 6000$ sur ce compte, tant que ce n'était pas une question de vie ou de mort. Ce n'était pas la fin du monde, de toute façon, hein. J'avais vécu toute ma vie sans vraiment avoir de fonds, donc dès qu'on m'en mettait un peu entre les mains, je dois avouer que je ne savais pas trop comment le dépenser et que j'étais particulièrement prudent. Les seules exceptions concernaient naturellement mon entourage avec lequel je pouvais être parfois trop généreux, mais peu importe. Le voyage au japon en avait valut la peine, par exemple. Sur la route pour l'appart, une affiche publicitaire me décrocha encore un violent grognement et je baissais automatiquement ma casquette devant mes yeux, pour ne pas voir la tête de la promo pour les cosmétiques que Hana représentait pour cette saison. Ouais ouais, elle verrait bien, demain, si elle osait m'oublier, comment j'allais être indisponible pour notre prochain rendez-vous.

Une fois à la station, j'entrais finalement dans l'immeuble et montais les étages dans un lourd soupir, théâtralement appuyé contre les parois de l'ascenseur. L'idée de passer la soirée seul ne m'enchantait vraiment pas... peut-être que j'appellerais des amis pour aller boire un verre et...

[...]

À peine passé la porte de l'appartement, je m'immobilisais soudainement face à l'ambiance des lieux qui n'avaient rien à voir avec ce que j'avais laissé ce matin, soit : beaucoup de désordre. Tout était bien rangé, une bannière trônait contre un mur, quelque chose d'alléchant pouvait se sentir dans l'air et surtout, une tête reconnaissable dépassait du dossier du canapé (ses cheveux étaient à peu près tout ce que je voyais pour le moment, sous mon angle). « Aiish, vraiment ? J'ai passé la journée à te détester, t'es au courant de ça ? » Il fallait que ça sorte, mais malgré tout, mon soulagement était intense et ma mauvaise humeur, envolée comme par magie, au profit des meilleures pensées possibles envers ma demoiselle.
 


The way you talk is much like thorns,
But I think I’m being healed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1182
Age : vingt-quatre ans.
groupe : afterglow.
rôle dans le groupe : innisfree (face), singer (sec.) dancer & visu.
avatar : im yoona (gg).
DC : le squad, nam insu(lte), bae krystal(ine), shin seok(ay) & kang junho(e).
Points : 95

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3273-salute-hana http://www.lights-camera-action.org/t3327-hana-12-12 http://www.lights-camera-action.org/t3346-jung-hana#62160 http://www.lights-camera-action.org/t3508-hana-on-the-phone#64160 http://www.lights-camera-action.org/t3328-hana-wy-ha http://www.lights-camera-action.org/t5392-jung-hana-kg http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Ven 18 Aoû - 16:41







❝ it's too long for the w-e,
too long, since i've been a fool. ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ La surprise, hein. La bonne blague – que voilà, au final... C'était elle, qui se retrouvait être surprise par la soudaine apparition de son petit-ami auprès de la porte d'entrée. Les cliquetis de la serrure eurent raison de son léger sommeil, de la télévision et de la présentation qu'elle désirait offrir. Ses plans tombaient légèrement à l'eau, mais. Qu'importe. La joie emplie automatiquement son visage avant qu'elle ne parvienne à se redresser fièrement. Sa robe fut réajustée à l'aide d'un simple coup de main avant qu'elle ne soit permise de faire face à l'heureux élu, d'une telle organisation et surprise. Les bras tendus, un large sourire accompagné de quelques battements cils. Le tout, argumenté d'une voix qui se désirait être quelque peu enfantine. Le tour serait joué. « Pardon, hm ? J'ai passée toutes la journée au volant et dans les boutiques pour mettre la main sur tout ça, tu sais, ça m'a demandé beaucoup d'efforts... » Ses deux index furent joint afin de réaliser une mimique quelque peu détestable et ridiculement peu adulte, ajoutant à cela, la moue incontestable de toute gamine désirant se faire pardonner. « Est-ce que tu m'en veux vraiment, hein, hein ? » La demoiselle jouait sur les apparences et commençait à s'agiter aux côtés de son petit-ami. Et ce, malgré son accoutrement quelque sulfureux. Elle n'en restait pas moins : une jeune femme avec un cœur et un esprit de grande enfant. Rapidement, ses lèvres maculées d'un rouge écarlate vinrent rejoindre celles de son compagnon, au travers d'un léger baiser. Se faire pardonner. Définitivement. L'excuse soufflée n'était réalisée que, par simple principe. Les effets personnels et encombrants de son aîné débarrassées de ses bras et de ses épaules, elle incitait celui-ci à rejoindre le sofa. Le plantant nez à nez, avec son présent. « Je ne sais pas si je tiendrais le reste de la journée ou de la soirée alors, je préfère que tu l'ouvres maintenant. Au moins, je ne gâcherais pas la surprise. Je doute que ça te gêne, hm ? » Aussitôt, dit. Aussitôt, fait. Le cadeau se trouvait planté aux creux des bras du jeune homme (aussi lourd, pouvait-il être). Impatiente de voir la tête qu'il arborerait lorsqu'il découvrirait cette console de jeux vidéos quelque peu ancienne accompagnée de quelques jeux en eux-mêmes forcément connus. D'ailleurs, elle serait bel et bien capable de le déballer elle-même s'il n'osait pas le faire, dans les minutes à suivre. Après tout, ce cadeau... Elle avait passée de longues semaines, à réfléchir. Arpenter les sites internet, les conseils, les bouquins en tous genres. Passer en revu les habitudes, les propos et les affections de son homme. Pour en venir, à cela.

« Ha, attends. Juste deux secondes. » La bourde, elle avait oubliée les boissons. Ses talons claquaient à répétition contre le sol, elle accourait ici et là, sans peine. Les coupes en mains, la bouteille de champagne extirpée du réfrigérateur. L'étape de l'ouverture s'avérait être une dangereuse étape qu'il confierait à son homme, ultérieurement. « Là, voilà. » Le tout disposé sur la table, son téléphone portable entre les mains : l'instant fut immortalisé en de nombreuses photographies puis, d'une vidéo qui tournait encore en l'instant présent. « Mais euh, aller, ouvre. » S'enquit-elle de répliquer, tout en s'agitant de nouveau. (…) En y réfléchissant bien. La jeune femme avait réalisée de nombreux efforts aujourd'hui. Et elle espérait tout de même obtenir quelques remerciements, mine de rien. Que ce soit, un sourire, des paroles ou un simple geste.


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1057
Age : 28 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Génie auto-proclamé: (Artiste), compositeur, arrangeur, orchestrateur, éclairagiste.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Haneul - Hakyun - Jiyun - Jinyoung
Points : 80

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t6461-teddy-lab http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441
Message
Sam 19 Aoû - 12:38







❝ it's too long for the w-e,
too long, since i've been a fool. ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ Faiblesse oblige. Voila, j'avais beau avoir râlé un peu pour décompresser, mes soucis semblaient pourtant s'être soudainement envolés et Ken pourrait remercier Hana de lui avoir sauvé les fesses aujourd'hui, parce que dans l'immédiat, je n'avais subitement plus la moindre pensée à son égard. « Oh... » Mais... mais c'était la robe de Tokyo, ça, non ? Elle l'avait achetée ?! Vraiment ? Je n'aurais jamais imaginé la jeune femme porter ce genre de tenue en dehors du cadre professionnel et dieu sait que même si j'étais largement choqué par sa surprise, je n'étais absolument pas déçu. Maintenant qu'elle était passée chez son médecin spécialisé, disons que... ça lui allait encore mieux. Un peu immobilisé sur place, je papillonnais donc des yeux en captant toute mon attention sur ma cadette qui s'avançait désormais vers moi. « Hn... » Est-ce que je lui en voulais ? Mon corps répondit à ma place en me faisant secouer la tête de manière significative, puis-ce que tout ça m'avait ôté les mots de la bouche. « Hein, hm, quoi ? » Oh, un cadeau ! Mon expression de bug total se transforma tout d'un coup en celle d'un enfant impatient, surtout au vu de la taille et du poids du paquet. Tel un bambin, j'attrapais donc le présent et le retournais dans tous les sens en cherchant à deviner de quoi il s'agissait.  « Gniih... » D'habitude, c'était Hana qui utilisait cette exclamation, mais pour le coup, il faut croire que ça avait déteint. Au moment d'aller m'asseoir pour ouvrir, je fus néanmoins interrompu et attendis 'sagement', comme l'avait si bien demandé ma petite amie, même si mes pieds tapaient le sol avec impatience jusqu'à ce qu'elle soit de retour et qu'elle sorte son téléphone portable pour l'occasion. « Ca va finir sur youtube... ? » Un rire m'échappa un peu et lorsque j'eus le feu vert, je m'empressais donc d'ouvrir ce mystérieux paquet résidant entre mes mains. [...]

« Nooooooooooon ? » Découvrant la console que j'examinais sous tous les angles, tel un pseudo-professionnel, je me saisis ensuite des jeux pour les découvrir en citant les noms écrits sur les étiquettes, la bouche en 'O', excité comme une puce à l'idée de posséder cette pièce de collection. Si j'avais été un chien, sans doute que j'aurais allègrement battu la queue de joie mais pour le coup, c'était surtout les étoiles dans mes yeux qui trahissaient ma joie, candide, d'avoir reçu un tel cadeau. « Huuuuuun. » Lâchant tout, je me levais finalement et m'empressais de venir prendre Hana dans mes bras en piétinant encore à moitié sur place, comme un hyperactif, puis l'embrassais de partout sur le visage. « Merci, merci, merci, c'est tellement génial, t'es la meilleure, je t'aime ! » C'est en reculant un peu que mes propres mots m'arrivèrent aux oreilles et pour le coup, j'eus un léger rougissement de gêne en me passant la main dans les cheveux. « Euh... on goûte ce que t'as apporté... ? »
 


The way you talk is much like thorns,
But I think I’m being healed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1182
Age : vingt-quatre ans.
groupe : afterglow.
rôle dans le groupe : innisfree (face), singer (sec.) dancer & visu.
avatar : im yoona (gg).
DC : le squad, nam insu(lte), bae krystal(ine), shin seok(ay) & kang junho(e).
Points : 95

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3273-salute-hana http://www.lights-camera-action.org/t3327-hana-12-12 http://www.lights-camera-action.org/t3346-jung-hana#62160 http://www.lights-camera-action.org/t3508-hana-on-the-phone#64160 http://www.lights-camera-action.org/t3328-hana-wy-ha http://www.lights-camera-action.org/t5392-jung-hana-kg http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Sam 19 Aoû - 13:49







❝ it's too long for the w-e,
too long, since i've been a fool. ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ Le papier coloré, multiples décorations et autres futilités qui entouraient le présent se voyaient être arrachés, déchiquetés et jetés à l'encontre du sol. L'impatiente de son compagnon, témoignait d'une impatiente à celle de la demoiselle. Son téléphone portable résidant aux creux de ses mains, elle immortalisait l'instant avec mégarde et un professionnalisme digne d'une enfant : elle ne parvenait aucunement à tenir l'objectif fixe, bien trop agitée. Le résultat serait très certainement une image brouillée, des cris, de la surprise et un corps se glissant à l'encontre de l'appareil. Souvenir unique qu'elle serait permise de chérir, malgré tout. (…) Les ricanements de la jeune femme témoignait d'une once de gêne et d'une fierté présente ; le choix de cadeau s'avérait être une idée judicieuse, ces longues heures de réflexions n'avaient guère été vaines. La réaction de l'homme l'a fait inconsciemment rire davantage, bêta. Large sourire, douces rougeurs, les yeux fermés au travers des innombrables baisers disposés à l'encontre de son faciès. Elle ne saurait dire qui, de lui ou d'elle est le plus enfantin des deux... Pourtant, elle l'aimait, cet enfant. Les propos qu'il venait tout juste de dévoiler venait tout juste de rendre la demoiselle stoïque. La surprise était doublée. Ne pas s'y attendre et tomber dénue. Ne pas savoir quoi dire, ni que faire. Rester là, plantée là. Son téléphone portable rejoignant en un léger fracas le sol, à son tour. Balbutiant, les moins moites, ridiculement gênée. Bien trop, peut-être. Automatiquement, un geste de recul fut réalisé de la part des deux protagonistes : l'un changeait de sujet tandis que, l'autre se retrouvait à genoux afin de rassembler l'objet précédemment abandonné, lâchement (plus de peur, que de casse). Restant ainsi, quelques secondes. Le regard fixé sur les chaussures du jeune homme, l'hésitation. Le malaise. Elle relevait le bout du nez, telle un simple animal. Égoïste. « Je ne sais pas, si j'ai bien entendus. Je, hm. » La gorge sèche, fébrile. Elle se redressait difficilement. « Je vais m'en occuper, mais. J'aimerais bien entendre à nouveau ce que tu viens tout juste de dire, juste pour être sûre. Je te laisse cinq minutes pour réfléchir. » S'échappant, on pouvait suivre sa trace au travers du fracas que réalisaient ses talons frappants à la suite du moindre pas réalisé. Elle se maudissait, à l'abri des regards indiscrets. Peut-être était-ce fort bien idiot, de désirer entendre de nouveau de tels propos. Elle, qui s'était réservée à ne jamais le dire qu'au travers d'un moment exceptionnel venait tout juste de se faire devancer. Cependant, n'était-ce pas-là une victoire ? L'homme, se dévoilant en premier. Chose rare, en ces jours courants.

Son visage fut frappé à de maintes reprises, se reprendre. Jeter son dévolu auprès du réfrigérateur : extirper la nourriture de là, simples bêtises à grignoter. Et ce, avant que le plat principal ne parvienne à être servis. La simplicité prônait. Les restaurants et les mets élaborés n'avaient jamais été son fort alors, connaissant les goûts de son aîné des pizzas fraîchement préparées s'avéraient être le choix le plus judicieux à faire, d'après elle. Les bêtises en guise d'amuse bouche furent apportés et servis. La bouteille de champagne glissée au creux des mains du seul homme de la maison : son compagnon. « Il paraît que, Monsieur passe du temps à la salle de sport. Je suis plutôt curieuse de voir ce que ça donne. » Ajoutait-elle, douce taquinerie. « Ensuite, j'écouterais tes répétitions avec attention. Et tes compliments. Là, peut-être que tu mériteras un autre cadeau. Qui sait. » Les épaules légèrement haussées, sourire écarlate. Simplement l'ennuyer, le taquiner et le pousser à s'exprimer. Et peut-être, qui sait. Se confier à son tour.

« Ha, attends, attends, n'ouvre pas tout de suite, non ! » L'une de ses mains fut finalement agitée, se jetant auprès du sofa, se munissant d'un coussin. Elle protégeait son faciès et ses nouveaux atouts. « Je suis prête maintenant. »


 


Dernière édition par Jung Hana le Sam 16 Sep - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1057
Age : 28 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Génie auto-proclamé: (Artiste), compositeur, arrangeur, orchestrateur, éclairagiste.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Haneul - Hakyun - Jiyun - Jinyoung
Points : 80

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t6461-teddy-lab http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441
Message
Sam 16 Sep - 10:46







❝ What are we doing here
This little heart
Racing through the gates ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ Malaise, hein ? Gros malaise, même. Mes paroles avaient sans doutes dépassé ma pensée et au vu de la réaction de Hana, je n'étais pas le seul à me dire ça. Ou alors... ? « Je vais m'en occuper, mais. J'aimerais bien entendre à nouveau ce que tu viens tout juste de dire, juste pour être sûre. Je te laisse cinq minutes pour réfléchir. » Les yeux ronds, peut-être encore un peu sonné par mes propres paroles, je regardais  la demoiselle s'éloigner du haut de ses échasses et finis par relâcher un énorme soupir en me laissant littéralement couler sur le sol. Cinq minutes. Deux d'entre-elles furent passées à rester sur le dos pour fixer le plafond avec l'esprit à la fois rempli de pensées et en même temps complètement vide, la troisième, à passer en revue mes nouveaux jeux de collection, les dernières à retirer mes chaussures et ma veste, puis à partir troquer mon t-shirt contre une chemise noire, un peu plus habillée. Puis-ce qu'elle avait fait un effort vestimentaire, je n'avais pas envie de ressembler à n'importe quoi. Avais-je vraiment eu le temps de réfléchir, avec tout ça ? Oui et non, mais ma tension était néanmoins retombée. L'après coup du pic d'adrénaline, peut-être... je me sentais un peu bête et presque timide, maintenant, si bien qu'en voyant Hana revenir, je me levais tout de même pour l'aider à porter la nourriture (pizza is good for you), docilement, avant d'écouter les instructions, tout sagement. « J'ai l'impression de m'être fait mettre k.o, tu le sais, ça ? » Répondis-je finalement en prenant la bouteille pour commencer à la déballer, alors que mademoiselle partait se mettre à l'abri, me décrochant un rire, au passage. « Mais, allons ? Tu ne me fais pas confiance ? » Ma foi, depuis l'épisode du road trip, il y avait peut-être de quoi se méfier de moi. Malgré tout, c'était elle qui avait décidé de me tendre le champagne, alors, hein. Une fois la main sur le bouchon, je plantais alors mes yeux sur ceux de ma cadette et les gardais bien fixés sur les siens, sourire au coin des lèvres pour ajouter cette petite dose de suspens nécessaire, jusqu'à finalement détourner la bouteille en direction d'un autre mur. Quand même. Je n'allais pas abimer son précieux faciès maintenant, hum ? (...) Le liquide coula lentement dans ma gorge de plus en plus sèche et serrée, à l'idée de devoir repasser à des aveux qui ne seraient cette fois pas lancés sur un coup de tête, mais bel et bien consciemment. Est-ce qu'elle était au courant que je n'avais dis ça qu'à ma famille ? Nerveux, je fis tourner et retourner ma coupe entre mes mains, avant de finalement la reposer sur la table en faisant de même avec celle de mon interlocutrice, histoire qu'on ne se retrouve pas avec des éclats de verre au champagne par terre d'ici quelques instants. C'est bien. La dernière fois que j'ai eu autant la pression, c'était à mon examen oral d'anglais au lycée. Enfin, bref.

Je choisis donc de m'approcher d'Hana et glissais mon bras derrière ses épaules pour la tirer contre moi, avant de venir nicher le visage à côté du sien, une main jouant avec ses cheveux, le temps de mettre de côté ma gêne sans nom. « Tu sais que je parle beaucoup, hn ? Je crois que c'est souvent pour combler le vide, parce que je supporte mal le silence. Je l'aime pas trop, parce qu'il me renvoie généralement à une sensation de solitude que je traine depuis un long moment... mais j'imagine que l'être humain est fait pour être contradictoire, donc même si j'ai tendance à me sentir seul, j'ai aussi toujours empêché les gens de trop s'approcher de moi, comme tu as vu. Je crois que dans le fond... je fais ça, parce que je veux voir qui est prêt à forcer son chemin à l'intérieur. » Baissant le regard sur le vide, je finis par venir poser un baiser sur son épaule dénudée.  « J'avais peur de toi, au début, du coup... quand tu as débarqué ici sans prévenir, alors que j'étais pas en forme, c'était le monde qui s'écroulait, un peu. » Je finis par me redresser pour oser déposer mes yeux sur les siens, cette fois-ci, même si c'était toujours aussi gênant. Je choisissais de m'autoriser à la regarder comme ça. « Et puis finalement, j'ai arrêté d'avoir peur et j'ai commencé à te faire confiance, plus qu'en les autres. Alors, peut-être... peut-être que je commence à t'apprécier un peu trop. Mais peut-être que ça me dérange pas, en fait. » Baissant à nouveau les pupilles dans un faible sourire, je pris enfin mon courage à deux mains, puis-ce que je n'avais toujours pas exprimé le mot promis. Argh. Trop dur, ainsi. Il me fallut  quand même glisser les lèvres jusqu'à son oreille pour le lui chuchoter.
 


The way you talk is much like thorns,
But I think I’m being healed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1182
Age : vingt-quatre ans.
groupe : afterglow.
rôle dans le groupe : innisfree (face), singer (sec.) dancer & visu.
avatar : im yoona (gg).
DC : le squad, nam insu(lte), bae krystal(ine), shin seok(ay) & kang junho(e).
Points : 95

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3273-salute-hana http://www.lights-camera-action.org/t3327-hana-12-12 http://www.lights-camera-action.org/t3346-jung-hana#62160 http://www.lights-camera-action.org/t3508-hana-on-the-phone#64160 http://www.lights-camera-action.org/t3328-hana-wy-ha http://www.lights-camera-action.org/t5392-jung-hana-kg http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Lun 18 Sep - 22:03







❝ it's too long for the w-e,
too long, since i've been a fool. ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ Jeune demoiselle, planquée à l'encontre de cet oreiller. Protéger son faciès – ou, simplement taquiner l'homme. Elle l'observe à distance raisonnable, l'action se déroulant à quelques centimètres de sa personne. S'inquiéter, pour finalement déguster ce liquide jaunâtre pétillant et légèrement alcoolisé résidant au creux de cette bouteille ouverte avec soins. Bien évidemment, de multiples compliments furent dévoilés, plutôt fière du résultat. Le sol n'était aucunement recouvert du liquide, le bouchon ne s'était guère permis de voler au travers de la pièce. Plus de peur, que de mal. Sa coupe fut emplie avant que celle-ci ne soit glissée à l'encontre de ses lippes. Jeune amatrice de cet alcool, de vin, de bière et de soju (ainsi semblaient être les seuls alcools trouvant grâce à ses yeux). Son regard fut – à son tour, pétillant de douceur et d'affection. Paroles échangées, discussions simples. Et ce, avant que son compagnon ne daigne attirer son attention. Ses mains furent débarrassées de ce verre, avec regret. Était-elle punie ? Légère moue se formant à l'instar de ses lippes. Enfantine. À moins que... Ce visage, proche du sien. Ces actes, ces propos. Pourquoi ? Les papillons batifolent au creux de son estomac, ses mains tremblotent, sa gorge nouée, son souffle court. S'avouer vaincue, dès la première phrase. Pour finalement, se laisser sombrer en ces innombrables sentiments. Les yeux clos. Nombreux furent, les onomatopées extirpés d'entre ses lippes au travers de cet échange à cœur ouvert. Se dévoilant, s'exprimant sur ses parts d'ombres, extirpant sa carcasse de cette image stable. Paraître faible aux yeux de sa compagne, ainsi s'avère être le plus beau présent qu'un homme est permis d'offrir à celle-ci. Son bec est cloué, elle qui est si bavarde en habitude. Son regard planté au travers du sien, lisait-il en son esprit ? Savait-il à quel point, la demoiselle était heureuse de l'entendre dévoiler ainsi de telles paroles à son égard ? « Hm... » Léger murmure, que dire, que faire ? Ses mains tremblotent davantage, son cœur s'emballe, son échine s'embrase.

Les mots magiques. Ève, se laissant convoitée à l'aide de ce fruit défendu. Elle sombre. Le visage de l'homme fut agrippé, ses doigts encerclant celui-ci – redessinant avec mégarde chacun de ces traits, affectueusement. « Pourquoi maintenant, pourquoi aujourd'hui... Pourquoi, moi ? » Les murmures s'étouffaient en de vulgaires propos. Ils s'échouaient, questionnements qui n'étaient que de simples futilités.

Son visage s'abaisse, rejoignant finalement le torse de son compagnon. Pourquoi diable, se sentir ainsi démunie simplement à l'entente de cette parole. Pourquoi diable, se sentir impuissante et ridicule. Pourquoi diable... Pleurer ainsi, telle une vulgaire enfant. Pourtant, ces larmes ne sont aucunement des larmes de tristesse. Bien au contraire. Elles traduisent la joie de la jeune femme, ne possédant guère de mots afin de l'exprimer. Elle pleure, sans cesse. « Je te déteste... » Balivernes, ainsi était sa repartie. Haïr son compagnon, de la rendre ainsi. Haïr son compagnon, lui permettant de se redécouvrir. « Je te déteste, mais... Pourquoi, je ne peux pas m'empêcher de t'aimer, à la fois ? Je suis frustrée... » Les sanglots ponctuaient ces mots, elle se dissimulait et persistait à l'encontre de cette carrure masculine. « À cause de toi, mon maquillage est gâché... » L'image peu convenable des jeunes femmes observant leur mascara couler le long de leurs joues aussitôt, éclataient-elles en sanglot. Ainsi était, la cadette. Ridiculement maquillée.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1057
Age : 28 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Génie auto-proclamé: (Artiste), compositeur, arrangeur, orchestrateur, éclairagiste.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Haneul - Hakyun - Jiyun - Jinyoung
Points : 80

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t6461-teddy-lab http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441
Message
Jeu 21 Sep - 10:07







❝ What are we doing here
This little heart
Racing through the gates ❞


taehwan&hana, (aesth.) // (surprise) °✧ Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Je me retins de lui dire que c'était parce qu'elle me l'avait demandé, appréciant simplement les caresses apportées à mon visage, soulagé d'être parvenu à exprimer tout ce que je ressentais jusqu'à maintenant. Je n'aurais pas pu mentir sur un tel sujet... jamais. Cette fois-ci, cependant, il ne faudrait pas me faire répéter mes paroles, parce que j'en aurais été incapable, tout simplement. La jeune femme semblait céder un peu plus et en la voyant se tordre pour venir loger sa tête contre mon torse, un rire doux s'échappa alors de ma gorge... jusqu'à voir qu'elle pleurait et me calmer aussitôt. D'abord, un peu dans la panique de ne pas comprendre ce qui se passait exactement, puis, je finis par saisir les enjeux de sa réaction, mordillant alors ma lèvre. Les larmes, c'était peut-être bien la chose contre laquelle je me retrouvais le plus facilement démuni, à ne pas savoir que faire pour y réagir... mais savoir qu'elle n'était pas triste me rassurait au plus haut point, tout comme ses paroles qui me confirmèrent qu'Hana était bel et bien restée Hana. Ne sachant pas trop quoi dire dans l'immédiat, je me contentais de lui caresser les épaules, comme un idiot, le ventre légèrement noué par ses paroles lourdes de sens, elles aussi. Ah, cette teigne au fort caractère m'avait définitivement tapé dans l'oeil et dans le coeur, je crois que si elle avait été différente, ne serait-ce qu'un peu, nous ne nous serions jamais entendus pendant autant de mois. Détendre l'atmosphère. Vite. « Si tu veux, je ferme les yeux pendant que tu vas à la salle de bain. » Et c'est ce que je fis, couvrant mes paupières de mes mains pour montrer ma bonne foi et ainsi, préserver nos deux esprits de cette vision... particulière, ma foi. Après ça, on ne pourrait pas dire que je n'avais pas de respect envers les femmes.

(...) Boissons terminées, repas avalés, l'envie de tester l'un ou plusieurs des jeux récemment obtenus se présenta alors, mais cette fois-ci, je refusais la moindre idée de compétition, car je ne voulais pas avoir à repousser encore plus mon ultime cadeau. Ce fut donc, tels des enfants, que nous fîmes passer l'heure, parce qu'après tout, il n'y avait pas qu'une seule façon de s'amuser, dans ce monde. Aussi longtemps que possible, je refuserai de signer un contrat définitif d'adulte ou tout du moins, seulement à temps partiel : c'était très bien comme ça. (...) « Tu peux rester ici jusqu'à demain ? » L'espoir faisait vivre, après tout... et puis-ce que son manager ne semblait pas si impliqué que ça dans ses histoires personnelles, contrairement à Ken qui aurait surement pris sa voiture illico presto, le jour où sa petite protégée s'était retrouvée aux prises avec l'horrible bonhomme que j'étais, au beau milieu de nul part, peut-être qu'il ne verrait pas d'inconvénient à ce que son artiste-phare passe la nuit hors du dortoir.
 


The way you talk is much like thorns,
But I think I’m being healed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

je vole en attendant que vous dormez, (taehwan).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-