AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord

I hope it's a very beautiful bridge |♥| HEEBAE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar

Messages : 4516
Age : 25 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) - kelly
DC : song eun mi
Points : 179

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884p10-do-min-oh#152270 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Sam 17 Fév - 18:29

25 DÉCEMBRE        ☽☽☽ C’était le genre de moments qui faisaient regretter à Min Oh les jours où il n’était personne. Les années où il n’était rien de plus qu’un artiste parmi tant d’autres, avec un art invisible, et pourtant si graphique. À l’époque, personne ne se souciait de savoir où il allait, avec qui il restait, ses meilleurs amis, ses amants et amantes, ses proches et connaissances ; il pouvait tous les fréquenter sans réfléchir, sans se demander si cela n’allait pas finir par lui poser problèmes, un jour où l’autre. Tout avait changé, au moment où il était devenu idole. Il avait commencé à se poser des questions, et lorsqu’il ne le faisait pas, il se retrouvait dans le pétrin avant même de le réaliser. Mais il n’avait pas envie de s’encombrer le cœur et l’esprit de ce genre de pensées maintenant. C’était un comportement risqué ? Il s’en fichait et repoussait à chaque fois les pensées qui lui traversaient la tête. Ce travail ne devait pas l’empêcher de voir une personne à qui il s’était attaché, même s’il n’était pas en mesure d’accepter de donner un nom à la relation étrange qui était née entre eux. Dire que Hee Ho lui manquait, ou en tout cas le penser, était largement suffisant aux yeux du rappeur.

Et à chaque mot qu’elle prononçait, à chaque sourire qu’elle arborait, Bae ne pouvait fermer les yeux sur le profond sentiment de satisfaction qui le gagnait. Au fond de lui, il se répétait qu’elle était venue pour le voir, qu’elle était contente de se trouver là, avec lui. C’était grâce à lui. Il trouvait ces pensées égocentriques, nombrilistes, mais peut-être était-ce parce qu’il le souhaitait sans rien en dire ? Il avait trop souvent surpris la solitude de leur coordi-noona, à commencer par ce soir où elle l’avait appelé, ivre, de toute évidence. Et personne, absolument personne, n’aurait dû se retrouver seul à déprimer. N’était-ce pas la moindre des choses, après qu’elle avait été présente pour lui lors de l’accident de sa mère, l’année précédente ?

Il se serait menti en affirmant que c’était la seule chose qui le poussait à inviter Hee Ho. Ce n’était plus un secret, ni pour lui-même, ni pour Joon Ho. Il était trop heureux lorsqu’elle était à proximité, lorsqu’elle répondait à ses messages. Il n’avait que trop souvent eu l’occasion de réaliser à quel point la présence de la maquilleuse était devenue une source de motivation lorsqu’il n’avait pas envie de se lever pour aller travailler. Avec elle, il parlait, il plaisantait, parfois trop honteusement, et il réussissait à ne plus penser à toute la frustration que provoquait le travail. Une frustration qui, alors que ses activités se recentraient leur le groupe, au cours des derniers mois, était devenue de plus en plus grande.

Mais toutes ces choses appartenaient désormais au passé. Hee Ho était là, dans l’appartement familial, avec lui. Seulement lui. Il n’avait pas à craindre les regards de Joon Ho, la présence de Jay. Il n’avait pas à se demander si telle plaisanterie ou telle autre était correcte ou non. Il posait ses propres limites, sans avoir à se soucier de ce que les autres auraient pu penser, tout en gardant à l’esprit cette volonté de ne pas offenser la maquilleuse, de ne pas lui provoquer une nouvelle réaction démesurée. Cela aurait été bien trop gênant. Bien trop ennuyeux. Bien trop frustrant. Par sécurité, il préférait même ne pas aborder la question de la dernière fois où ils s’étaient retrouvés seul à seul : trop de choses s’étaient passées. Trop de choses qu’il ne comprenait pas.

« C’est vrai. » Des fans, et des fans, et des fans. Hee Ho pensait-elle qu’il ne remarquait rien ? Il se contenta de sourire plus largement encore, avant de lui répondre pour l’aider à utiliser cette manette qui semblait étrangement compliquée aux yeux de la maquilleuse. Peut-être était-il celui qui avait l’habitude ? Il jouait beaucoup, avant de devenir idole. Avec Jay et Joon Ho. « Ça viendra. » Sans commentaire, il attendit que la série se lance, prenant une gorgée de boisson pour s’installer confortablement dans le fauteuil.

Au bout d’un moment, Min Oh cessa de se demander depuis combien de temps ils étaient là, tout absorbé qu’il était dans son observation, parfois de l’écran, parfois de la femme qui se trouvait à ses côtés. Il songeait malgré lui à tout ce qui s’était passé. Il se rappelait l’autre soir, quand ils étaient embrassés, quand ils s’étaient rapprochés et qu’ils avaient failli passer le point de non-retour. Les commentaires de Hee Ho lui permettaient de reprendre contact avec la réalité et de rire avec elle, donner son avis sur ce qu’il se passait à l’écran, sur les dialogues, sur les intrigues. Si la série lui avait été totalement inconnue, peut-être aurait-il mieux réussi à suivre. Peut-être aurait-il été moins distrait par la personne avec laquelle il se trouvait. Il aurait dû y songer plus tôt. « Non, pas du tout. » Un petit rire lui échappa. Il joua un peu avec sa bouteille de bière, en se redressant dans le canapé. « J’ai cru que tu trouvais le temps long. » Et si elle avait trop bu, il comptait bien la garder là. Mais il jugea bon de ne pas insister sur ce point. Évoquer le départ de la maquilleuse le dérangeait étrangement.

« Je t’offrirai des mouchoirs s’il meurt. » Il ne pouvait pas mentir, il savait que son expression le trahirait. Un petit rire lui échappa alors qu’il reposait les yeux sur les deux acteurs. Toutes les morts de cette série étaient atroces, mais celle de Robb et Talisa comptaient parmi les pires à ses yeux. Il se demanda comment Hee Ho allait réagir, une fois qu’ils arriveraient à cet endroit dans la série. Heureusement, ils en étaient encore loin, et la scène qui se déroulait à l’écran marquait un tournant important dans la relation de la jeune femme de Volantis et du Roi du Nord. Il se tut pour la laisser écouter. Ce qu’il n’imaginait pas, en revanche, c’est que ce morceau d’histoire mettrait Hee Ho dans un tel état.

Les yeux posés sur elle, il chercha à la rassurer. Il ignorait si Hee Ho était capable de l’entendre, de le voir. Les gens réagissaient différemment aux crises de panique, et il n’était pas non plus capable d’affirmer que c’en était une. Après tout, il n’était pas dans la tête de la maquilleuse. Il ne pouvait pas savoir ce qu’il se passait. Et son imagination de s’emballer, de lui laisser penser qu’il avait peut-être fait, dit quelque chose de mal. Mais il n’avait rien fait, et il n’avait rien dit, comment était-ce possible ? Il en conclut que c’était peut-être la situation. La série, peut-être ? Son anniversaire ? Non. Il devait arrêter de penser. Se concentrer sur Hee Ho. Hee Ho. Quand elle sembla se calmer légèrement, il ferma les yeux et laissa ses bras se resserrer autour d’elle. Autour du corps si frêle d’une femme qui semblait souffrir plus qu’elle ne l‘avouait. D’une femme qui, comme sa mère, semblait seule dans un combat dont il ignorait tout. Une idée qui le dérangeait profondément.

Il resta immobile quand elle s’éloigna. Incapable de dire quoi que ce soit, alors qu’elle s’enfuyait encore. Incapable de dire quoi que ce soit, de peur d’empirer les choses. Il ne s’attendait pas à la voir entrer dans la salle de bain. Il pinça les lèvres, grattant inconsciemment sa joue avant de se redresser, le coeur serré par la scène qui venait de se jouer. « Hee Ho…[/color] » Il ne pouvait pas enfoncer la porte, surtout qu’il l’entendait derrière. Pleurer. Encore et encore. Il soupira, fermant les yeux. « Hee Ho, ouvre la porte. » Et Bae de maudire cette société dans laquelle ils vivaient. Dans laquelle il était interdit de pleurer devant les autres, de montrer la moindre faiblesse. D’une certaine façon, ils étaient tous idoles. Jugeant qu’il avait plus de chance de la laisser se calmer seule, si elle s’obstinait à rester enfermée, il se rendit à la cuisine, observant la rue depuis la fenêtre, perdu dans ses pensées.

Son regard se tourna vers l’entrée du salon quand il entendit le bruit de la porte, et il posa les yeux sur Hee Ho, sans rien dire. Les lèvres pincées, il constata à quel point elle avait l’air dévastée. Il n’était pas capable de trouver quelque chose à dire. Il n’était pas capable de comprendre ce qu’il se passait. Et chaque seconde qui passait lui donnait l’impression d’être témoin d’une scène dont il ne contrôlait rien. Elle partirait encore.

Alors le regard de l’idole tomba sur la photo. Le silence lui semblait lourd, mais la voix ne lui était pas encore revenue. Il essayait de trouver quoi dire. Il ne pouvait décemment lui demander si elle allait mieux. Il ne pouvait lui poser de question. Il se contenta de scruter l’image qu’elle lui avait remise, qu’il avait désormais entre les doigts. Des personnes. Des enfants. Des visages. Un sourire qu’il connaissait bien, pour l’avoir vu quelques fois. Elle répondit à la question qu’il n’avait pas posée et les lèvres de l’idole se pincèrent à nouveau, tout comme son cœur. Il pressentait que la suite ne lui plairait pas. Hee Chul ? Il releva les yeux vers la maquilleuse dont il avait entendu la voix se briser. Quand les mots quittèrent les lèvres de Hee Ho, l’idole pinça plus fortement les siennes, serrant ses doigts autour de ceux qui étaient venu les chercher.

Son regard se leva vers le visage de Hee Ho. La boule qui l’empêchait de parler ne semblait vouloir disparaître. Qu’aurait-il pu dire ? « Je suis désolé… » Désolé de ne rien pouvoir y changer. Désolé de ne pas être capable de l’aider. Désolé qu’elle soit obligée de vivre avec de tels souvenirs. Il n’avait jamais perdu un membre de sa famille, mais il pouvait imaginer la douleur que cela représentait pour elle. Il ferma les yeux et serra un peu plus fort la main de la maquilleuse dans la sienne. Quand il les ouvrit à nouveau, il sentit que les larmes les bordaient, et il se maudit une fois de plus pour cela. La douleur des autres l’avait toujours trop affecté. Que pouvait-il dire ? Que pouvait-il faire maintenant ? À part l’observer, espérer qu’elle cesserait de pleurer ? Il ferma les yeux à nouveau, l’attirant contre lui pour la serrer dans ses bras, lui montrer qu’il était là, même s’il n’était pas capable de trouver les mots, à cet instant. « Je ne te forcerai pas à en parler. » Non, c’était hors de question. Totalement hors de question. « Mais si tu en as besoin, je suis là. » Peut-être penserait-elle qu’il s’agissait de curiosité malsaine ? Qu’il se moquait et proposait par politesse ? Cette idée le dérangeait profondément. « Tu le sais, hein ? » Il s’éloigna un peu pour chercher son regard. Il espérait qu’elle s’en rendait compte. Il se l’était promis le jour où elle avait été présente pour lui, le soir de l’accident de sa mère.


I think I’ve truly fallen I’ll only think of you so I can’t think of anything else oh it’s an electric feeling, you you you I can’t think of anything when I look into your eyes I’ve never said this before each day feels like one minute When I’m with you ♡ finally
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 482
Age : 27
occupation : styliste & make up artist (YM)
avatar : SOLAR (mamamoo)
DC : joonho
Points : 171

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890p10-oh-hee-ho#136266 http://www.lights-camera-action.org/t3651-oh-hee-ho-someone-call-the-noona http://www.lights-camera-action.org/t3629-oh-hee-ho-ohh_1225
Message
Dim 18 Fév - 20:42

25 DÉCEMBRE    ☽☽☽ Pourquoi nier l'évidence, après tout ? Cela ne trompait sûrement pas Min Oh, malgré tous les efforts de la jeune femme. Cette dernière savait également que se mentir à elle-même n'était pas la meilleure des solutions non plus. Alors Hee Ho ne se souciait plus de la situation. Pour ce soir, pour son anniversaire, ne pouvait-elle donc pas penser à autre chose ? Ne pouvait-elle pas oublier un instant qui ils étaient ? Qui ils étaient censés être pour les fans de l'idole, pour le public en quête de scandales ? Ne pouvait-elle pas simplement penser au fait qu'ils étaient juste un homme et une femme ? Certes pas des anonymes, mais ils pouvaient bien laisser ça de côté, n'est-ce pas ? Hee Ho savait que cela leur retomberait dessus, qu'ils pouvaient rêver pour penser s'en sortir facilement. Et après ? Pourquoi se projeter déjà dans le futur ? Combien de fois s'était-elle répété qu'elle devait vivre l'instant présent ? La compagnie de Min Oh ne la dérangeait pas, au contraire. La maquilleuse l'avait cherchée, l'avait voulue. Elle se l'était si longtemps refusée, mais aujourd'hui, elle avait cédé. Les problèmes ? Ils concernaient le futur Min Oh et la future Hee Ho. C'était égoïste, et une voix avait beau la prévenir qu'elle regretterait, la jeune femme la balaya d'un nouveau sourire dédié à l'idole. Ce dernier pouvait bien deviner que son cœur battait plus vite lorsqu'elle le regardait, ça lui était égal. Elle trouverait une pirouette, lui ferait croire que non. Elle continuerait à se mentir à elle-même. Ou peut-être pas, justement ? Hee Ho n'était plus sûre de rien, en vérité. Depuis trop longtemps se cachait-elle derrière des murs qu'elle avait elle-même érigé.  

Devait-elle s'en aller ? Etait-il correct qu'elle reste ? Hee Ho ne voulait pas rentrer chez elle. L'après-midi avait filé à une vitesse incroyable. Certes, ils avaient pu mesurer le temps en comptant les épisodes défilant devant leurs yeux, mais cela surprit tout de même la jeune femme. Elle ne voulait pas partir. La phrase tournait dans sa tête. Et en retournant auprès de son hôte, la jeune femme osa la plaisanterie. Si l'alcool l'électrisait un peu, Hee Ho le tenait plutôt bien. Surtout la bière, qu'elle pouvait boire comme du soda – même si elle évitait, question de forme physique, tout ça. Le soju fonctionnait mieux, néanmoins. C'était pourquoi elle s'était calmée à ce niveau là. Pas comme sur les kimbaps. Tous engloutis – promis, elle en avait laissé à Min Oh. Un peu. « Long ? Pas du tout ! » Bon, peut-être que se laisser retomber comme ça sur le canapé n'était pas le plus glamour qu'elle ait pu faire devant lui. « Au contraire, je trouve que ça passe trop vite... » Son ton, de farceur, était devenu plus sérieux. Presque triste. Il l'était. Elle se sentait bien, là. Elle n'avait pas envie de partir. Elle n'avait pas envie que Min Oh la chasse. Quelque chose lui disait bien qu'il n'en ferait rien, mais la crainte restait là, malgré tout.

Alors ils devaient lancer un nouvel épisode. Encore un. Juste un ? Histoire de rester un peu plus longtemps. Toujours plus longtemps. « Je déteste cette série. » Elle avait croisé les bras, l'air sérieux, avant de rire. Doucement, le générique la happa. Bien sûr que non, elle ne détestait pas cette série. Elle l'adorait. Peut-être se demandait-elle si cela avait quelque chose à voir avec le fait que ce soit Min Oh qui l'ait convaincu de sauter le pas et de se lancer dans l'univers de Westeros. Elle n'était généralement pas fan de ce genre de série, mais elle s'était faite avoir. Deviendrait-elle fan de jeux vidéo ? Rien n'était moins sûr, mais si Min Oh lui apprenait, elle voulait bien essayer. Bien évidemment, elle ne lui fit pas part de cette idée. Plus tard.

Mais ça, c'était bien trop cruel. Ce qui se jouait devant elle. Ce qu'elle entendait. Ce qu'elle vivait. Hee Ho ressentit le froid, se sentit tomber dans un gouffre. La crise de panique qui se saisit d'elle la secoua énormément. Elle essayait de se raccrocher à la voix de Min Oh, mais les souvenirs de cette journée venaient la hanter. Ils ne l'avaient jamais vraiment quittée. La peine et la culpabilité avaient toujours rongé son cœur. C'était extraordinairement pénible. Comme si, depuis toutes ces années endormie, la douleur explosait dans son cœur. Les larmes coulaient, Hee Ho était tétanisée. Mais la chaleur de Min Oh la ramena lentement sur terre, bien que le mal était toujours présent. Venait-elle de s'humilier ? Indéniablement, elle venait de se montrer faible devant lui. Que devait-elle alors faire ? Fuir ? C'était ce qu'il fit. Pas vraiment, cependant. Du moins, pas comme elle l'aurait fait avant. Avant de se rendre compte qu'elle tenait plus à Min Oh qu'elle pouvait bien le dire. Avant que son cœur ne s'emballe à chaque fois que les yeux de l'idole se posaient sur elle. Pourtant, effondrée dans sa salle de bain, elle ne pouvait se résoudre à lui ouvrir. Secouant la tête, elle était cependant incapable de lui répondre. Non, elle ne pouvait pas lui ouvrir. Les mains sur les oreilles, elle refusait d'écouter. Comme toujours, elle refusait qu'on l'aide.

Pourtant, lorsqu'elle quitta la pièce, Hee Ho hésita. Avant tout ça, elle aurait fui. Avant tout ça, elle n'aurait pas laisser Min Oh entrer dans sa vie à ce point. Avant tout ça, elle l'aurait repoussé. Mais elle ne voulait plus rester seule. Elle ne voulait plus se mentir ; à tant d'égards. Alors, laissant son sac retomber au sol dans un bruit mat, elle le rejoignit. Elle lui dévoila le plus lourd fardeau qui pesait sur ses épaules. Son petit frère. Les mots roulaient dans sa gorge, enrouée, pleine de larmes contenues. Hee Ho se raccrocha à Min Oh, se rendant compte combien elle en avait besoin. Elle n'entendit pas ses excuses, son ouïe brouillée par le ressac lointain, vestige de cette journée d'horreur. Quand il l'attira près d'elle, la jeune femme referma automatiquement ses bras autour de sa taille, le serrant désespérément, espérant que jamais il ne la lâche. Il était si grand, c'était comme si elle ne le réalisait que maintenant. Les yeux clos, elle enfouit son visage contre son torse, comme si c'était là une habitude qu'elle avait depuis longtemps. C'était elle qui ne voulait pas le lâcher. Quand il s'écarta un peu d'elle, la jeune femme sentit le rythme infernal de son cœur. « Oui, je sais... » Cela n'avait été qu'un simple murmure, ses yeux avaient du mal à soutenir les siens. Les refermant, elle se blottit à nouveau contre l'idole. Elle en avait besoin. Elle se sentait si petite, mais c'était bizarrement rassurant. Comme si les bras de Min Oh pouvaient la protéger de tout ce qu'il y avait autour. Comme s'il pouvait la sauver de ses mauvais souvenirs, de cette culpabilité qui la rongeait de l'intérieur depuis si longtemps.

Combien de temps était-elle restée là, blottie contre lui ? Lentement, elle relâcha son étreinte, reniflant peu gracieusement. Ses yeux retombèrent sur la photo. Avait-elle trop pleuré ? Les larmes étaient là, mais ne coulaient plus. Elle devait s'asseoir. Passant une main sur son visage, elle laissa l'autre attraper celle de Min Oh, les observant une seconde, avant de les resserrer. « On peut s'asseoir ? » Hee Ho n'osait pas vraiment le regarder dans les yeux, l'attirant alors vers le canapé. Ses jambes tremblaient un peu. Une fois assise, elle resta droite, ses deux mains tenant désormais la photo de son enfance, seul souvenir tangible de son petit frère qu'elle possédait encore. Après un silence, Hee Ho poussa un soupir, se laissant doucement retomber contre le dossier du canapé. « C'est de ma faute. » Elle caressa le cliché du bout des doigts, sur le visage aux couleurs ternies de son petite frère. « C'était nos premières vacances à la mer. Il était tellement excité... » Elle aussi, évidemment. Aujourd'hui, les grandes étendues d'eau l'effrayaient. « Il n'arrêtait pas de demander à notre père de lui apprendre à nager, mais il n'avait que quatre ans. » Son sourire était rapidement chassé par la tristesse qui revenait péniblement. Hee Ho resta un instant silencieuse, à nouveau. « Mon père était parti nous chercher des glaces, ma mère s'était assoupi. » Elle luttait pour ne pas craquer une nouvelle fois, alors que le souvenir de cet après-midi lui revenait violemment en mémoire. « Mon château de sable était si beau. J'avais mis du temps à le faire, j'en étais si fière. Mais la seule réponse que j'ai eu en retour, c'était mon père qui me demandait où était passé Hee Chul. » A nouveau, des tremblements la prirent. Les larmes effectivement pas taries menacèrent de couler encore. Elle réentendait les cris désespérés de sa mère, elle revoyait son père courir chercher les secours. Les curieux qui observaient, les courageux qui les aidaient. Un petit garçon perdu sur une si grande plage, cela émouvait forcément. « Ils ont retrouvé son corps deux heures plus tard. » Et elle renifla, alors que les larmes coulaient silencieusement sur ses joues. D'un geste rapide de la main, Hee Ho les essuya. « C'est de ma faute. » C'était la sentence qu'elle s'infligeait depuis tout ce temps. Le souvenir douloureux avec lequel elle avait appris à vivre. Mais pour la première fois peut-être, elle ne craignait pas le jugement. Tout dire à Min Oh lui apportait une certaine paix.



Wise men say
Like a river flows surely to the sea. Darling, so it goes, some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too. For I can't help falling in love with you. Only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin, If I can't help falling in love with you?  •• ALASKA (Elvis)

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4516
Age : 25 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) - kelly
DC : song eun mi
Points : 179

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884p10-do-min-oh#152270 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Dim 18 Fév - 23:22

25 DÉCEMBRE        ☽☽☽ C’était un comble, pour une personne qui se vouait corps et âme aux arts visuels, mais Bae se complaisait dans le rôle de l’aveugle. Il aimait ignorer, ne pas voir les choses qui se jouaient entre lui et Hee Ho, sans pour autant parvenir à s’empêcher d’éprouver quoique ce soit. Il ne pouvait aller contre ces soudaines envies de sourire, contre les plaisanteries indues qui lui venaient parfois à l’esprit, contre les émotions si familières qu’elle faisait naître en lui alors qu’elle n’aurait jamais dû être à l’origine de tels pensées, encore moins de telles envies. Joon Ho voyait à sa place, mais il ne l’écoutait pas. Et c’est vers un mur qu’il se dirigeait désormais, entraînant par la main la maquilleuse qui occupait trop son esprit pour qu’il puisse encore se l’avouer. Si elle n’avait été personne, il l’aurait fait. Si elle avait été une parmi tant d’autres, il n’aurait pas eu peur d’exprimer les choses telles qu’elles étaient.

Mais Hee Ho n’était pas une femme comme les autres. Elle ne se laissait pas faire, elle ne se laissait rien dire. Elle avait un caractère et une opinion. Cela, Min Oh l’avait compris depuis bien longtemps. Leur maquilleuse semblait faite pour leur groupe, et ce depuis le début. Peut-être était-il le seul à le penser, parce qu’ils se ressemblaient en de nombreux points, à commencer par cette force de caractère. Il n’aimait pas les remarques, il n’aimait pas l’autorité. Il n’aimait pas qu’on refuse de l’écouter lorsqu’il avait une idée. Plus encore, il refusait les règles stupides qu’on imposait aux idoles et le mode de vie presque sectaire qu’elles devaient adopter par moment. Et parce qu’elle symbolisait bon nombre de ces choses à ses yeux, Hee Ho était différente. Pourquoi avait-il fallu qu’elle devienne, en plus, importante ?

« Bien, je préfère ça. » Il plissa les yeux, espérant être menaçant. Mais il n’avait de menaçant que la volonté, en vérité. « J’ai failli te mettre à la porte. » Son ton mentait aussi mal que lui, laissant un rire naissant teindre chaque syllabe qu’il prononçait. Comment aurait-il pu la mettre dehors ? Ne serait-ce qu’y songer ? Il était trop content de l’avoir là, avec lui, de pouvoir parler sans se demander si quelqu’un écoutait, si quelqu’un allait avoir la merveilleuse idée de rapporter à des oreilles indiscrètes ce qu’ils se racontaient. Il avait besoin de moments tels que celui-là. « En vrai j’en ai foutrement aucune idée. » Il aurait pu appuyer sur le bouton central de la manette, mais il n’en avait pas envie. Ne pas savoir l’heure, être enfermé dans une bulle hors du temps, hors de la réalité, c’était sa façon de vivre depuis longtemps. Sa pièce de peinture était une bulle, elle aussi. Il jeta un regard songeur vers la porte verrouillée. Depuis combien de temps exactement n’avait-il plus eu l’occasion de s’y rendre pour pratiquer ? Ça semblait faire une éternité.

Pas question de mettre Hee Ho dehors, encore moins d’aller peindre aujourd’hui. Ils n’étaient pas encore prêts à rattraper les saisons qu’elle avait manquées, s’ils progressaient aussi lentement. Le choix de continuer s’imposa par lui-même, compte tenu de leurs enthousiasmes respectifs. Ou commun, qui aurait pu le dire ? Il était difficile, pour Min Oh, de savoir ce qu’il préférait, entre la série et la présence de la maquilleuse. Cependant, en bon aveugle, il se contenta de penser que c’était l’épisode qui l’intéressait tout particulièrement, même si son regard ne faisait que s’égarer. « Tout le monde dit ça. » Il ricana en jetant un regard à Hee Ho. « Mais on se rue quand même tous sur la suite. » Il réfléchit encore un moment avant de rire. « T’sais qu’y a une entreprise où ils ont eu congé pour regarder l’épisode final de la dernière saison ? » Fier de ses anecdotes, comme à chaque fois, il laissa un sourire étirer ses lèvres avant de reposer les yeux sur la série. Il devait arrêter de jaser pendant que des choses se passaient à l’écran, sinon Hee Ho ne reviendrait jamais.

Mais peut-être Min Oh aurait-il préféré distraire Hee Ho, la faire rire ou l’empêcher d’accorder toute son attention à cet écran, quand il remarqua l’état dans lequel elle se mettait. Quand il la vit paniquer, quand il entendit sa respiration erratique et qu’il la vit réagir aussi vivement, sans même avoir compris d’où cela pouvait venir. Les théories se multipliaient, les réponses, elles, ne venaient pas. Et le rappeur de rester là, silencieux, en voyant son teint devenir livide. Il savait qu’une étreinte ne suffirait pas. Il savait que des mots mal choisis feraient pire que mieux. Mais que pouvait-il faire, sans savoir où se trouvait le problème ? Il ne pouvait que la regarder, réfléchir, essayer de comprendre, en se sentant plus mal que jamais à l’idée d’être incapable d’aider une personne à laquelle il tenait, d’une façon ou d’une autre.

Il y songea encore, une fois dans la cuisine. Son regard passait sur les voitures, son esprit d’une idée à l’autre. Il s’était toujours laissé emporter par les sentiments de ceux qui l’entouraient, il avait toujours craint de les blesser en essayant de les aider, parce qu’il n’était pas capable d’imaginer ce qu’il se passait dans leurs têtes, que trop de choses étaient possibles. C’était encore le cas aujourd’hui. Hee Ho pleurait, et il était inutile. Hee Ho pleurait seule, dans cette salle de bain, et il regardait par la fenêtre. Des putains de voitures qui allaient il ne savait où, pour faire il ne savait quoi. Et lui non plus ne savait pas quoi faire, ou dire, ou même penser. Et si c’était de sa faute que tout partait en vrille, cette fois encore ?

La réponse arriva finalement, plus horrible et douloureuse qu’il ne l’aurait pensé. L’espace d’un instant, il souhaita sincèrement que les choses aient été différentes. Il songea que cela aurait été mieux, si cela avait vraiment été de sa faute. Mais c’était pire, et il réalisa rapidement qu’il ne pouvait rien y changer. Le petit garçon sur la photo ne reviendrait pas miraculeusement, et la femme qui se tenait devant lui garderait cette blessure invisible. Cette blessure que personne ne voyait. Il imaginait à peine à quel point cela devait être douloureux. Il s’imagina apprendre la morte de Young Il, qu’il détestait pourtant, et la peine fut suffisante à son goût. Prendre la maquilleuse dans ses bras fut son premier réflexe. Qu’importe si c’était bien ou non. Qu’importe si elle le voulait ou non. Il songea qu’elle l’attendait peut-être, au moment où il la sentit serrer sa taille. Mais il savait que ça ne suffirait pas. Il n’était pas suffisamment naïf pour penser le contraire. Et il n’était pas assez dupe pour songer que l’émotion seule donnait à son cœur un rythme aussi soutenu et lui soufflait l’envie d’être là pour Hee Ho. En bon aveugle, il ferma les yeux une fois encore, ignorant le temps qui passait. Ça n’avait plus aucune importance.

Il hocha la tête à sa question, avant de la suivre au salon. Évidemment, qu’elle pouvait savoir, cela valait mieux que la voir s’écrouler au milieu du salon. Son cœur battait toujours aussi fort. Hee Ho semblait si fragile, si différente de ce qu’elle était habituellement. Comme si son image s’était effondrée d’un coup, d’un seul. Et il détestait la voir dans un tel état. Le silence qui s’était installé semblait peser une tonne. Mais quand Hee Ho le brisa, Min Oh n’osa pas répondre, préférant la laisser continuer son explication, incapable de voir comment elle aurait pu être la raison de ce qui était arrivé. Et plus le récit continuait, moins il voyait. Comment pouvait-elle se tenir responsable d’un drame pareil ? Évidemment, il le savait. Ce n’était pas si difficile à comprendre. Mais elle n’y était pour rien. Quatre ans… C’était horrible. Ses yeux allaient et venaient, de la maquilleuse à la photo, sans arrêt, en silence ; sa main était venue se poser sur l’avant-bras de Hee Ho, non loin de son poignet. Il était là, même muet. Il était là. Il caressa sa peau du côté de son pouce quand elle se remit à pleurer, et il secoua inconsciemment la tête quand il l’entendit conclure d’une façon qu’il n’appréciait pas.

« Ce n’est pas de ta faute. » Sa voix brisait crument le silence qui s’était installé, mais il ne pouvait pas rester silencieux plus longtemps. Pas alors qu’elle se flagellait de cette façon. Pas alors qu’elle se blâmait pour une chose qu’elle n’aurait pas pu éviter. « Je ne sais pas ce qu’on t’a dit, mais j’en suis persuadé. » Son regard s’arrêta sur la photo. Il y voyait deux enfants. Des enfants, voilà tout ce qu’ils étaient. Comment aurait-elle pu être responsable de ce qu’il s’était passé ? Son cœur se serra quand il y pensa. « Tu étais enfant. » Il ne lui dirait pas que ce n’était pas grave. Il ne jugerait pas les larmes qui roulaient sur ses joues. Il n’était pas là pour ça. Mais il refusait qu’elle porte le poids de la culpabilité. « J’aimerais être plus utile que ça. » avoua-t-il finalement, avec regret, réalisant à quel point il devait sembler inutile à cet instant. À quel point il était incapable d’aider les autres sans être affecté lui-même. Ce n’était pas à lui d’avoir les larmes aux yeux, de se sentir profondément touché. Mais il était définitivement plus qu’une idole souriante ou qu’un adulte rebelle, et la tristesse de Hee Ho l’atteignait plus encore.


I think I’ve truly fallen I’ll only think of you so I can’t think of anything else oh it’s an electric feeling, you you you I can’t think of anything when I look into your eyes I’ve never said this before each day feels like one minute When I’m with you ♡ finally
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 482
Age : 27
occupation : styliste & make up artist (YM)
avatar : SOLAR (mamamoo)
DC : joonho
Points : 171

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890p10-oh-hee-ho#136266 http://www.lights-camera-action.org/t3651-oh-hee-ho-someone-call-the-noona http://www.lights-camera-action.org/t3629-oh-hee-ho-ohh_1225
Message
Dim 4 Mar - 23:55

25 DÉCEMBRE    ☽☽☽ Au fond, Hee Ho savait bien que Min Oh souhaitait tout autant qu'elle qu'elle reste. L'envie de s'en aller ne lui avait même pas effleuré l'esprit. C'était étrange, mais elle se sentait vraiment bien ici. Cet appartement avait quelque chose de vivant, de chaleureux. Pas comme le sien, où parfois elle n'avait même pas l'impression d'être chez elle. Comme un lieu de passage. En arrivant à Séoul, la jeune femme avait rapidement adopté ses deux chats, se sentant terriblement seule dans cet appartement peut-être un peu trop grand pour elle, alors qu'au départ, ce logement semblait être une véritable aubaine. Peut-être aurait-elle dû se contenter d'un studio d'étudiante, quitte à râler chaque jour d'être trop à l'étroit. A croire qu'elle ne pouvait jamais être satisfaite ! N'était-ce pas le propre de l'être humain ? Aujourd'hui, Hee Ho en avait assez d'être seule, mais elle ne se l'avouait pas. Quand elle prenait des nouvelles de ses amis d'enfance via les réseaux sociaux, quand elle recevait une nouvelle invitation à un mariage, un faire-part pour la naissance d'un enfant, la coordi noona se demandait bien ce qu'elle avait accompli. Sa marque marcherait-elle ? Elle ne l'avait même pas encore annoncé à qui que ce soit, de peur de l'honteux flop qui lui pendait au nez. Mais elle ne voulait pas y penser aujourd'hui, tant la panique l'envahissait à chaque fois que la réalité la reprenait ! Elle était venue pour ne pas être seule pour son anniversaire. Non, là encore elle se mentait à elle-même. Elle était venue pour être avec Min Oh.

« C'est fatigant. » Son rire prouvait qu'elle était bien de l'avis de l'idole. Cette série avait quelque chose d'addictif, pour qu'une femme comme elle qui n'aimait pas ce genre d'univers devienne accro ! Et ça n'avait rien à voir avec le fait que ce soit Min Oh qui lui ait conseillé de regarder. Pas du tout. Ou peut-être juste un peu. Combien de fois en avait-elle entendu parler, roulant des yeux à chaque fois que l'on mentionnait cette série devant elle en jurant ne jamais tomber dans piège ? Eh bien, Min Oh l'avait bien eue ! Pourtant, elle n'était même pas fâchée, encore moins honteuse. Au contraire, Hee Ho était étrangement heureuse de partager ça avec le rappeur. « Où étais-tu ce jour-là ? » Avait-elle demandé suspicieusement, avant de rire à nouveau. « Je crois que je demanderais une journée de congés également. Vous devrez faire sans moi ! » Ou elle se cacherait quelque part en prétextant quelque chose de stupide. Quelque part, elle comptait sur Min Oh pour l'attendre. Après tout, elle faisait tout pour le rattraper ! Heureusement, elle avait un peu de temps devant elle pour se faire. Un peu trop de temps. Comment ferait-elle pour tenir de si longs mois ?

Peut-être parlait-elle trop vite ? Peut-être que cette série n'était effectivement pas faite pour elle ? Hee Ho ne savait pas. Elle s'en fichait. Les personnages à l'écran, le son, les couleurs... Ils n'existaient plus. Dans son oreille bourdonnait un brouhaha inaudible, mélange de bruits de vagues et de cris, de son cœur qui battait trop fort dans sa poitrine, de son sang qui courait trop vite dans ses veines. Un vacarme douloureux, comme les souvenirs qui affluaient dans son esprit. De sa mémoire qu'elle avait toujours contrôlé. Son souffle était court, la panique l'envahissait. Comment ses jambes avaient-elles réussi à la porter jusqu'à cette salle de bain ? Que faisait-elle là exactement ? Hee Ho ne savait plus. Ou peut-être ne savait-elle que trop bien. Une fois encore, la voilà qui fuyait. Ne pas pleurer, ne pas se montrer faible. Mais elle en avait assez de courir, elle en avait assez de souffrir en silence. Ce poids pesait trop lourd dans son cœur qui n'était finalement pas de marbre. Depuis trop longtemps, Hee Ho donnait une image dure d'elle-même. Forte, manipulative, sûre d'elle, alors qu'au fond, elle restait cette enfant traumatisée. Il lui manquait cette part d'elle-même, emportée avec son frère, éclatée comme sa famille, brisée comme elle.

Pourquoi Min Oh ? Pourquoi penser qu'il était celui à qui elle pouvait se confier ? Hee Ho n'en avait pas la moindre idée, juste une drôle de conviction. Un espoir inavoué. Alors, pour la première fois, elle restait, elle ne le repoussait pas. Elle le laissait entrer dans sa sphère privée, si étroite dans laquelle, finalement, elle étouffait. Ce n'était pas grave s'il l'éclatait, c'était peut-être ce qu'elle avait toujours attendu. Dans ses bras, elle se sentait protéger. En tant que femme, en tant qu'humain blessé. Elle devait lui parler. Elle devait lui dire. Elle devait lui raconter. Elle pouvait le faire. Elle avait confiance en lui.

Assise sur ce canapé, Hee Ho hésita, mais finalement, la douleur la fit parler. C'était étrangement porteur, même si les mots étaient confus, même si elle hésitait, même si les larmes menaçaient de couler encore. Ce passé qu'elle avait tenté d'enfouir au plus profond de sa mémoire. Ce passé avec lequel elle s'était convaincue de pouvoir vivre. Ce passé qui se concluait de cette façon si cruelle. Le contact de la main de Min Oh sur son bras la ramena sur Terre, après avoir voyagé dans le temps. Attendait-elle vraiment qu'il la blâme ? Qu'il la rassure ? Hee Ho ne savait pas trop. Elle avait simplement ressenti le besoin de tout lui raconter. Combien de personnes avaient essayé ? Combien de fois s'était-elle refusé d'entendre ? Sa main se posa sur celle de l'idole, et ses doigts la pressèrent. La tête toujours baissée, la mine toujours profondément attristée, elle l'écouta en silence. Sa voix avait quelque chose de bizarrement apaisant, apportant une douce chaleur dans le cœur de la jeune femme. Relevant les yeux alors qu'il se blâmait, Hee Ho réussit à sourire pour le rassurer, tristement, mais tout de même. Min Oh n'avait pas à s'en vouloir. S'approchant de lui, elle posa sa joue contre son bras. « Tu le penses vraiment ? » Son sourire avait déjà disparu, alors qu'elle refermait les yeux. « Tu ne me trouves pas horrible ? » Comme elle avait toujours pensé l'être ?

Se redressant, les larmes toujours aux yeux, Hee Ho se pencha en avant pour déposer la si précieuse photo sur la table basse devant eux. « Je suis désolée... » Pas de sourire pour faire passer tout ça. Elle avait déjà décidé d'être sincère, ce soir. Se retournant lentement vers Min Oh, elle hésita, avant de s'approcher à nouveau, sans pour autant oser le toucher, comme soudainement intimidée. « J'ai l'impression de toujours tout gâcher. Depuis ce jour-là. » Etait-elle maudite ? « Tu n'es pas obligé de... De te sentir désolé, ou je ne sais quoi. » Une autre forme de panique l'envahit. Et s'il finissait par la juger ? « Min Oh... Je peux rester là, ce soir ? » Elle n'avait plus envie d'être seule. Elle avait besoin de quelqu'un. Elle avait besoin de sa présence à lui.



Wise men say
Like a river flows surely to the sea. Darling, so it goes, some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too. For I can't help falling in love with you. Only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin, If I can't help falling in love with you?  •• ALASKA (Elvis)

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4516
Age : 25 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) - kelly
DC : song eun mi
Points : 179

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884p10-do-min-oh#152270 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Mar 6 Mar - 20:48

25 DÉCEMBRE        ☽☽☽ Fatigant ? Ce n’était pas tout à fait faux. Reste que les scénaristes qui avaient adapté les livres s’étaient montrés extrêmement judicieux dans leurs décisions, même si les fans avaient dû s’habituer aux pertes consécutives de personnages importants. Min Oh s’était surpris à apprécier l’univers et la personnalité des personnages, même si certains l’avaient marqué plus que d’autres, même si, dans l’absolu, il avait toujours adoré le cinéma et les séries télévisées. Aujourd’hui, comme pour tout le reste, il lui fallait se battre pour trouver un peu de temps où paresser pour regarder les derniers épisodes qu’il avait manqués, sans oublier les autres passions qu’il avait dû mettre de côté. Être tranquille avec Hee Ho, ce soir, tenait presque du miracle. Un miracle qu’il accueillait à bras ouverts. Qu’importe combien de fois il avait pu penser à la soirée qu’ils avaient passée ensemble, à la fin si étrange qu’elle avait connu et aux mois qui avaient suivi, Min Oh ne pouvait s’empêcher de songer qu’il était heureux d’être là aujourd’hui. « Bonne question… Sûrement au boulot. » Comme souvent. Un petit sourire éclaira son visage, attiré par le rire de la maquilleuse. « Pauvre de nous. Tu peux pas nous faire ça. » Ils étaient habitués à la qualité, désormais, comment pouvait-elle les abandonner à leur triste sort ?

La triste vérité, c’est que Hee Ho travaillait déjà beaucoup moins avec eux que dans le temps. Il se rappelait le jour où il était rentré de Busan, après le tournage de cette émission bizarre, et qu’il était directement allé la voir, le lendemain, parce que ses cheveux refusaient de retrouver leur éclat. Il avait usé de méthodes décrites sur internet. Des petits mélanges de grand-mère qui n’étaient pas forcément efficaces pour qui les utilisait mal. Cela partait d’une bonne intention, mais ce n’était hélas pas la solution.

L’idole aurait préféré rester sur ce sujet pour la soirée entière, parler de ses bêtises, évoquer ses distractions. Il aurait adoré ne pas devoir subir la scène suivante, une image qu’il garderait en mémoire comme toutes celles qui avaient précédées. Une scène qu’il avait déjà vue bien trop souvent, mais avec d’autres personnes. Il avait vu Hak Yun faire une telle crise. Il avait vu sa propre mère s’effondrer misérablement sous le poids des larmes et de la tristesse, et il était resté impuissant, incapable de prononcer les mots justes. Cette fois encore, il essayait, parce que Hee Ho était bien plus qu’une simple employée de l’agence avec laquelle il travaillait. Il refusait de mettre des mots sur ce qu’il pensait, mais cela ne changeait rien à la situation. La petite voix de son cœur arriverait toujours à couvrir celle qui hurlait dans sa tête. Une petite voix qu’il refusait d’écouter depuis des années, mais dont il n’oubliait pas l’existence.

Cela, Min Oh s’en rendait compte alors que Hee Ho se confiait à lui. Il s’en rendait compte alors qu’il écoutait chaque mot avec une attention absolue, alors qu’il essayait de trouver les siens pour ne pas la blesser, pour ne pas la brusquer, pour ne pas empirer une situation déjà bien compliquée. Il n’avait jamais été doué pour consoler les gens. Tout au plus était-il capable de les faire rire en disant une bêtise, lorsque c’était nécessaire. Mais il savait qu’une blague stupide n’était pas suffisante pour effacer la peine qu’avait causé l’événement dont Hee Ho venait de parler. En dépit de son air plaisantin et simplet, Min Oh n’était pas le dernier des idiots, et le fait que la maquilleuse se confie à lui le touchait profondément. Pour ne rien gâcher, il attendit avant de parler. La réponse de Hee Ho le surprit, une fois de plus. « J’ai l’air d’un menteur ? » Les lèvres pincées en une ligne, il posa les yeux sur elle, secouant un peu la tête à la deuxième question alors qu’il glissait la main sur les cheveux de la maquilleuse. « Bien sûr que non. »

C’était un accident. À moins que Hee Ho ne désigne par ces mots le meurtre de son petit frère – ce dont il doutait beaucoup – il n’y avait aucune raison, à ses yeux, de la considérer comme un monstre. C’était le fait du hasard, cette force puissante et malheureuse, ou de n’importe quelle autre entité dont il ne niait l’existence sans pour autant les admirer. Hee Ho s’en voulait pour un événement dans lequel elle n’avait aucun rôle à jouer. Certes, elle faisait son château de sable. Si elle ne l’avait pas fait, le petit aurait survécu. Si sa mère n’avait pas dormi, le petit aurait survécu. Si son père n’avait pas dormi, le petit aurait survécu. Si le maître-nageur avait correctement fait son travail, le petit aurait survécu. Mais ce n’étaient là que des hypothèses, et placer la responsabilité sur les épaules d’une seule personne était absurde.

« T’as pas à t’excuser. » Elle finirait par le comprendre un jour. Quand elle aurait quitté cette plage où elle semblait coincée, à l’entendre. Quand elle aurait retrouvé le reste du monde. Peut-être s’imaginait-il trop de choses au départ de ce qu’elle lui disait. Peut-être aurait-il dû se mêler de ses affaires. Mais c’était mal le connaître. Il aurait voulu l’aider davantage, mais si elle était convaincue de ne rien pouvoir faire, elle n’y arriverait jamais. C’était psychologique, et cela jouait énormément, mais le moment était certainement mal choisi. « Je comptais de toute façon pas te laisser partir. » Les yeux posés sur la maquilleuse, il réfléchit un instant avant de reprendre la parole. « Et si t’essaies de t’enfuir, Miyabi se mettra en travers de la porte. » Un petit sourire lui revint. Il n’avait pas pu s’en empêcher. Avec un peu de chance, il parviendrait à lui arracher un demi-sourire.

Miyabi n’était peut-être pas capable de la retenir, mais cela n’était pas grave. Min Oh tendit un bras pour le glisser autour de la taille de la maquilleuse et l’attirer vers lui, incapable d’aller contre le besoin de la protéger qu’elle avait réveillé. Il aurait voulu que cela suffise à lui faire oublier ses maux, à lui faire oublier ses peines. Les yeux fermés, l’idole resta silencieux un moment avant de reprendre la parole. « Mais je suis content que tu m’en aies parlé. » Dans une société où les gens souffraient en silence, c’était très important. Il avait vu sa mère agir comme ça, ne rien dire, pleurer lorsqu’elle était seule ou qu’elle pensait qu’il ne remarquait rien. « Et je suis content que tu sois venue. » Il réfléchit un instant supplémentaire, les yeux posés sur l’écran encore allumé de la télévision. « Après la dernière fois, je pensais pas…» Elle lui devait encore une explication. Des explications. Il n’en savait rien. « Je sais qu’on aurait pas dû. » Il avait voulu éviter le sujet toute la soirée, mais si les choses étaient devenues aussi sérieuses à cause de cette série, ils n’avaient plus grand-chose à se cacher.


I think I’ve truly fallen I’ll only think of you so I can’t think of anything else oh it’s an electric feeling, you you you I can’t think of anything when I look into your eyes I’ve never said this before each day feels like one minute When I’m with you ♡ finally
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 482
Age : 27
occupation : styliste & make up artist (YM)
avatar : SOLAR (mamamoo)
DC : joonho
Points : 171

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890p10-oh-hee-ho#136266 http://www.lights-camera-action.org/t3651-oh-hee-ho-someone-call-the-noona http://www.lights-camera-action.org/t3629-oh-hee-ho-ohh_1225
Message
Jeu 5 Avr - 23:55

25 DÉCEMBRE    ☽☽☽ Jamais la jeune femme ne se serait crû capable de parler de tout ça à quelqu'un de façon aussi étrangement ouverte. Elle avait pendant si longtemps enfermé cet horrible part de son passé dans un tiroir de sa mémoire, qu'elle avait presque pensé pouvoir l'oublier. Malheureusement, une scène aussi traumatisante n'avait pu s'effacer. Au contraire. S'il lui arrivait d'y songer un court instant, cela lui revenait comme une gifle. La scène se rejouait dans sa tête, et la douleur de ce jour restait la même, sinon plus vivace chaque année qui passait. Pourquoi en parler ? Le sujet avait toujours été tabou, dans la maison familiale. Ses parents osaient même parfois parler de leur fille unique en omettant de préciser qu'ils avaient eu un fils, tragiquement décédé. Quelle négligence ? Quel mauvais coup du hasard ? Une fillette de son âge n'avait pu comprendre, et la culpabilité avait longtemps pesé sur ses épaules.

Alors pourquoi Min Oh ? Pourquoi ce besoin non seulement de se confier, mais de sa présence, aussi ? Hee Ho n'avait pas envie de s'en aller, encore moins de fuir. Elle acceptait le regard qu'il posait sur elle, elle acceptait qu'il la voit vulnérable. Elle qui avait toujours tout fait pour apparaître comme une femme forte et indépendante. Mais pleurer faisait du mieux, et avec les années, elle semblait l'avoir un peu oublié. Alors, elle ne se retenait plus. Si les larmes devaient couler, elle ne ravalait plus. Sa voix tremblante, elle n'en avait même pas honte. Peut-être pour la première fois depuis bien longtemps, Hee Ho se montrait sincère. Les paroles de Min Oh la rassurait sûrement plus qu'elle ne l'aurait crû. Elle qui s'était toujours convaincu qu'elle cherchait un bourreau, avait simplement voulu qu'on la comprenne. Qu'on lui pardonne. Qu'on lui dise également que ce n'était pas de sa faute.

Le cœur tremblant, elle lui demanda si elle pouvait rester. Elle en ressentait le profond besoin, ce soir. Souriant à sa réponse, la jeune femme chercha la chatte des yeux, sans l'apercevoir. « J'aurais dû capituler, en effet. » Sa voix était encore un peu tremblante, et son sourire bien faible, mais Hee Ho se sentait réellement mieux. Elle avait simplement besoin de rester auprès de Min Oh. Au moins ce soir, au moins encore un peu. Bien entendu, elle ne pouvait demeurer éternellement sourde aux chuchotements évidents de son cœur. Elle ne pouvait faire comme si de rien n'était. Rester de marbre, alors qu'un seul sourire de l'idole lui rendait le sien. Alors que Min Oh faisait chanter son cœur par sa simple présence. Mais comment agir, désormais ? Hee Ho ne voulait pas briser ce qu'ils avaient, même si elle ne pouvait mettre de mots là-dessus. Min Oh était une idole reconnue et populaire. Et elle, à côté ? C'était aussi peut-être par égoïsme, mais elle préférait se dire que c'était pour sa protection personnelle. Cette histoire avait-elle seulement lieu d'être ?

Ces pensées avaient le don de déprimer la maquilleuse, peut-être même plus que ce dont elle voulait bien l'avouer. C'était pourquoi cette soirée avait été importante, à bien des égards. Elle avait si longtemps repoussé l'échéance, craignant sa propre faiblesse plus qu'autre chose. Les yeux fermés, blottie contre Min Oh, Hee Ho se disait que celle qu'elle avait pu être par le passé lui rirait au nez, à l'heure actuelle. Tout ce cinéma pour rien ! Devait-elle regretter pour autant ? Elle ne pensait pas. Serrant un peu plus son étreinte lorsque Min Oh lui assuré être heureux qu'elle lui ait parlé de la tragédie de sa vie, la jeune femme ne répondit pas. Son gorge semblait encore nouée par ce secret qu'elle avait si longtemps gardé pour elle. Cependant, son cœur se mit à battre plus rapidement lorsque l'idole mentionna cette soirée, quelques semaines – mois – plus tôt. Hésitant un instant, Hee Ho se redressa légèrement, finalement. Que pouvait-elle dire ? Qu'elle avait agi comme une idiote ? L'avoir jeté de chez elle comme elle l'avait fait ne la rendait pas fière. Combien de jeunes filles – et hommes – la frapperaient d'avoir osé ? « A ce propos... » Oui ? Que pouvait-elle bien dire ? Elle-même n'en était pas certaine. « Je suis désolée. » Elle pinça les lèvres, soutenant au mieux son regard si envoûtant.

Avec douceur, ses lèvres se posèrent sur les siennes. Il n'avait rien du baiser passionné qu'ils avaient pu échanger sur son canapé à elle. Hee Ho ne se redressa pas, en le rompant, se blottissant un peu plus contre lui. Son front contre le sien, elle avait passé ses bras sur les épaules de l'idole. « J'ai paniqué... » Elle ne mentait pas. Un drôle d'éclair de lucidité l'avait frappée. Le pire moment pour avoir fait preuve de bon sens. Poussant un bref soupir, la jeune femme se redressa un peu. « Pas seulement pour toi. Pour moi aussi. C'est égoïste mais... je ne sais pas si je pourrais assumer tout ce que cela implique. » Sa voix s'était faite de plus en plus basse, de moins en moins assuré. Une voix en elle lui soufflait qu'elle se mentait à elle-même, une fois de plus. Elle tenait à Min Oh, et elle était prête à prendre ce risque insensé. Celui de s'exposer, de tout perdre. Ses yeux plongés dans les siens, Hee Ho voulait y croire. Qu'un tel sacrifice pouvait valoir la peine d'être fait.



Wise men say
Like a river flows surely to the sea. Darling, so it goes, some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too. For I can't help falling in love with you. Only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin, If I can't help falling in love with you?  •• ALASKA (Elvis)

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4516
Age : 25 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) - kelly
DC : song eun mi
Points : 179

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884p10-do-min-oh#152270 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Ven 6 Avr - 23:58

25 DÉCEMBRE        ☽☽☽ Capituler face à Miyabi. « Le dit pas trop fort, elle va plus se sentir après. » Ce chat faisait des caprices à chaque fois qu’elle en avait l’occasion, alors il ne fallait surtout pas que Hee Ho commence à l’encourager ! Si cela pouvait la faire sourire, en revanche, Min Oh n’y aurait strictement rien à redire. Il avait déjà remarqué à de nombreuses reprises à quel point le sourire de la maquilleuse était important à ses yeux, mais il aimait ses œillères presque autant que la peinture. Elles lui permettaient d’éviter les responsabilités, de ne pas penser aux conséquences.

Il avait aussi essayé de ne pas y penser, quand elle l’avait repoussé, ce fameux soir. Il avait essayé de continuer sans y songer, mais tant son égo que son esprit refusaient d’accepter ce qu’il s’était passé. Il n’avait pas compris. En même temps, qui aurait pu ? Hee Ho avait réagi si soudainement, et à l’opposé total de l’attitude qu’elle avait adopté les minutes précédentes ; c’était à ne plus rien comprendre. Comment aurait-il pu oublier la promesse d’explications qu’elle lui avait faite ?

Les yeux posés sur elle, il attendit une réponse en silence, secouant malgré lui la tête quand elle reprit la parole. « C’est rien. » Il ne voulait pas d’excuses. Elle n’était pas la première personne qui le repoussait. Il en avait rejeté plusieurs, lui aussi. Mais, plus que tout le reste, il voulait savoir pourquoi. Comprendre. Et c’était loin d’être le cas.

Au contact de ses lèvres, Bae ferma les yeux. Malgré lui, il craignait que ça recommence, et il n’aurait pas supporté de vivre ça une seconde fois. C’était tellement frustrant, tellement troublant. Et il n’aurait pu en vouloir qu’à lui-même. Il posa les yeux sur elle, glissant ses bras autour de sa taille pour la garder contre lui alors qu’elle s’y blottissait. Paniqué. Il ignorait être aussi effrayant. Cependant, Hee Ho avait l’air tellement sérieuse qu’il préféra ne pas plaisanter. Cela l’aurait détendu, lui.

« Tu réfléchis trop. » Il avait couché avec beaucoup de gens sans jamais songer à ce que ça impliquait, et il ne s’en portait pas plus mal. Et même s’il l’avait fait, il n’avait pas envie de se demander si les choses seraient différentes avec elle. Pourquoi aurait-ce dû être le cas, après tout ? Seul Joon Ho avait quelque chose à dire.

Soutenant du bout des doigts le menton de la maquilleuse, il posa ses lèvres sur les siennes à nouveau. Il n’avait rien à dire. Tous les mots qu’il aurait pu inventer pour l’encourager semblaient rongés par l’envie qu’Hee Ho faisait naître en lui, peut-être malgré elle. Parce qu’il se moquait, lui, de ce que pouvaient penser les fans. Il se moquait de ce contrat qu’on lui imposait. Alors, il continua à l’embrasser, sans oser s’éloigner, les bras toujours serrés autour de sa taille, de peur qu’elle ne le rejette à nouveau, parce qu’il s’était promis de ne pas insister, mais qu’il ne pouvait s’en empêcher. Il n'en avait pas envie. Pas en sachant quelles peurs idiotes la retenaient.


I think I’ve truly fallen I’ll only think of you so I can’t think of anything else oh it’s an electric feeling, you you you I can’t think of anything when I look into your eyes I’ve never said this before each day feels like one minute When I’m with you ♡ finally
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 482
Age : 27
occupation : styliste & make up artist (YM)
avatar : SOLAR (mamamoo)
DC : joonho
Points : 171

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890p10-oh-hee-ho#136266 http://www.lights-camera-action.org/t3651-oh-hee-ho-someone-call-the-noona http://www.lights-camera-action.org/t3629-oh-hee-ho-ohh_1225
Message
Lun 23 Avr - 23:55

25 DÉCEMBRE    ☽☽☽ Que pouvait-elle bien faire de plus, que de capituler devant un chat ? Son cœur s'apaisait tant la présence de Min Oh lui faisait du bien. Beaucoup plus que ce dont elle aurait imaginé. Non. Beaucoup plus que ce dont elle aurait bien voulu l'admettre, il y avait encore quelques jours. Mais elle ne pouvait plus continuer à se mentir à elle-même. Elle le savait. Elle en deviendrait ridicule, et c'était la dernière chose qu'elle souhaitait. Aussi fort avait-elle pu résister, son attirance pour l'idole restait trop évidente. Et si elle-même le voyait, il était certain pour elle que Min Oh le savait aussi. Son palpitant s'accélérait doucement lorsqu'elle s'imaginait qu'il le fut. Mais, bornée comme elle l'était, la jeune femme refusait de se l'avouer trop fort. Du moins, elle y était parvenue pendant un temps. Aujourd'hui, tout avait changé. Et au fond, Hee Ho savait que c'était bien antérieur. Ce secret qu'elle avait si longtemps gardé, elle avait voulu le révéler. Mais pas à n'importe qui. Min Oh s'imposait comme une évidence à son esprit, et ce, depuis un bon moment déjà.

C'était pourquoi elle ne souhaitait pas s'en aller. Peut-être que, pour la première fois de sa vie, Hee Ho se sentait réconfortée. Comme si elle avait longtemps attendu ce jour où elle trouverait quelqu'un qui serait assez digne de confiance pour ouvrir son cœur. Parce qu'elle avait été trop blessée, par le passé. Parce qu'elle ne croyait plus en personne. Et que Min Oh avait balayé ses convictions en faisant quelque chose d'inimaginable ; il n'avait pas abandonné. Il ne l'avait pas abandonnée. Néanmoins, Hee Ho refusait de croire que cet attachement n'était que gratitude. Pour la première fois de sa vie, elle tenait à quelqu'un. A lui. Et ce n'était que son ego, sa fierté mal placée, qui l'avait empêchée de laisser parler son cœur – comme ils disaient dans les films. Mais en avait-elle seulement le droit ? Réfléchissait-elle vraiment trop ? Un petit rire lui échappa, bien malgré elle, tandis que son cœur stoppa net quand les lèvres de Min Oh se posèrent à nouveau sur les siennes. Elle ferma les yeux, sentant une douce chaleur se diffuser en elle alors que son palpitant reprenait de plus belle.

Cette fois-ci, elle n'avait plus peur. Plus d'excuse ridicule pour se séparer de lui. Ses mains se nouèrent dans le dos de l'idole, alors qu'elle répondait au baiser. Un peu égoïstement, Hee Ho se disait qu'elle avait également le droit à ce bonheur-là. Se séparant lentement de lui pour reprendre son souffle, elle réalisait que c'était la première fois qu'elle ressentait ce désir pressant. Parce qu'il n'y avait pas d'envie personnelle à assouvir. Parce que ce qu'elle voulait, c'était lui, mais pas seulement. Elle le voulait tout entier. Il n'y avait pas que l'aspect physique. A sa grande surprise, Hee Ho se rendit compte qu'autre chose animait son cœur. Que Min Oh éveillait en elle des sentiments dont elle s'était longtemps crû amputée. Sa main caressa doucement la joue du jeune homme, alors que ses yeux observaient les traits de son visage, comme si c'était la première fois qu'elle le voyait vraiment. Comme dans un état second, la coordinatrice resta un instant silencieuse. « Je veux bien rester... un peu plus longtemps que prévu. » Sa voix n'était qu'un souffle, alors que ses lèvres retrouvaient déjà celles de l'idole. Aucune précision dans la durée. Ce n'était pas nécessaire. Doucement, elle l'attira à lui. Peut-être un peu plus qu'une nuit.



Wise men say
Like a river flows surely to the sea. Darling, so it goes, some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too. For I can't help falling in love with you. Only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin, If I can't help falling in love with you?  •• ALASKA (Elvis)

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4516
Age : 25 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) - kelly
DC : song eun mi
Points : 179

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884p10-do-min-oh#152270 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Ven 27 Avr - 19:37

25 DÉCEMBRE        ☽☽☽ Min Oh ignorait comment ils en étaient arrivés là. Les confessions n’étaient pas au programme, au moment où il avait décidé d’inviter la maquilleuse à passer la soirée avec lui. Il avait imaginé beaucoup de choses, sans doute plus qu’il ne souhaitait l’admettre à voix-haute, mais pas cela. Et, s’il avait toujours adoré écouter les histoires d’autres personnes, le rappeur ne put s’empêcher de songer qu’il aurait aimé, ne serait-ce que pour une fois, que les choses aient été différentes. Après avoir si longtemps cherché le portrait qu’elle cachait, loin de la perfection de façade qu’elle emmenait partout avec elle, Bae aurait aimé pouvoir refermer le rideau qu’il avait tiré malgré lui. Mieux encore, il aurait aimé changer ce portrait, lui rendre la beauté qu’il avait dû posséder autrefois. Il ne le pouvait pas.

Finalement, c’était peut-être lui qui réfléchissait trop. Ça n’aurait pas été nouveau. Il pensait aux gens, à leurs problèmes, à ses proches qu’il voulait aider sans y parvenir. Il pensait à lui, à la vie qu’il menait, aux choses qu’il avait abandonnées pour cette carrière difficile à protéger. Il n’aurait pas dû être là avec elle. Il aurait dû se contenter de la voir de loin, lorsqu’ils travaillaient, de lui parler quand il le pouvait, comme de bons amis. Rien que des amis. Mais amis, ils ne l’étaient même pas vraiment. Sans l’accident de sa mère, l’année précédente, ils ne se seraient sûrement jamais rapprochés. Il n’aurait jamais découvert cette autre facette de Hee Ho. Alors, oui, sans doute réfléchissait-il trop. Du moins, aux mauvaises choses.

Ses lèvres posées contre celles de Hee Ho, Bae ne pensait à rien d’autre. Si une pensée lui traversait l’esprit, c’était la crainte d’être repoussé une fois de plus. Mais cette peur s’enfuit avec le reste quand il sentit ses mains dans son dos. Ses mains dont il avait rêvé un peu trop intensément, qui l’avaient touché trop souvent, de la mauvaise façon. Trop professionnelle, trop sérieuse, trop retenue. Il appuya légèrement sa joue contre la main de la maquilleuse, les yeux rivés sur les siens, occupés à autre chose. Il leva la main pour saisir son poignet, brûlant de lui demandant ce à quoi elle pensait, ce qu’elle voulait. Avait-elle seulement idée de l’effet qu’elle lui faisait ? Il aurait fallu être idiot pour l’ignorer, pour penser que ce qui était arrivé à son retour du Japon n’était qu’un coup de folie passagère.

Il ne put répondre avant que leurs lèvres ne se rencontrent à nouveau. Si Hee Ho voulait rester, il l’accueillait volontiers. De toute façon, il n’avait pas pour intention de la laisser partir aussi facilement. Ses doigts se frayèrent un chemin sous la jupe qu’elle portait, caressant la peau de ses cuisses, alors que le baiser qu’ils échangeaient devenait plus insistant. Laissant l’envie prendre le dessus sur le peu de retenue qu’il avait encore, Min Oh s’appuya légèrement contre elle pour la pousser à s’allonger, ne rompant leur échange qu’un instant plus tard, les yeux plongés dans ceux de la maquilleuse, alors qu’un sourire fleurissait à ses lèvres. « Fais donc voir comment tu mords. »


I think I’ve truly fallen I’ll only think of you so I can’t think of anything else oh it’s an electric feeling, you you you I can’t think of anything when I look into your eyes I’ve never said this before each day feels like one minute When I’m with you ♡ finally
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 482
Age : 27
occupation : styliste & make up artist (YM)
avatar : SOLAR (mamamoo)
DC : joonho
Points : 171

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890p10-oh-hee-ho#136266 http://www.lights-camera-action.org/t3651-oh-hee-ho-someone-call-the-noona http://www.lights-camera-action.org/t3629-oh-hee-ho-ohh_1225
Message
Jeu 10 Mai - 23:50

25 DÉCEMBRE    ☽☽☽ Devait-elle s'échapper à nouveau ? Trouverait-elle encore une fois une excuse pour s'en aller ? Se montrerait-elle si cruelle ? Hee Ho n'en avait pas le moindre envie. Son secret partagé, ce lourd passé dévoilé, elle se sentait étrangement plus légère. Peut-être avait-elle simplement eu besoin de le partager ? Pourquoi Min Oh ? Elle ne le saurait jamais, ou peut-être que justement, elle savait très bien pourquoi. Ce murmure dangereux de son cœur, elle ne pouvait l'ignorer plus longtemps. Elle avait envie d'être ici, d'être près de lui. Elle ne voulait pas rentrer chez elle. Dans son appartement trop grand et impersonnel. La maquilleuse réalisa soudain que la seule décoration qu'elle aimait là-bas était ce tableau qu'il lui avait offert. C'en était même un peu comique. Une autre fois, elle lui demanderait sûrement de lui montrer d'autres de ses tableaux. Mais pas maintenant. Pas là, alors qu'elle se retrouvait suspendu à ses lèvres comme une lycéenne qui découvrait l'amour. L'avait-elle seulement connu un jour ? Hee Ho ne souhaitait pas y réfléchir. Elle repoussait vivement toutes pensées négatives ou douloureuses.

Serrant Min Oh contre elle – de façon peut-être un peu plus possessive qu'elle ne l'aurait souhaité – Hee Ho répondait à ses baisers, y laissant transparaître une furieuse envie de lâcher prise. Son passé, ces souvenirs qui y étaient rattaché, elle se disait philosophiquement qu'il valait mieux qu'elle les laisse derrière elle. Ce soir, elle voulait que Min Oh la voit autrement. Mais elle frissonna quand elle réalisa qu'il la regardait déjà autrement. Avait-il toujours eu ce regard ? Il avait quelque chose de rassurant, et elle souhaitait soudain qu'il ne change jamais. Comblant l'espace entre leurs lèvres, elle répondait avidement à ce nouveau baiser, s'y perdant totalement. Dans sa poitrine, son cœur éprouvé se mit à battre à un rythme merveilleux. Dans son ventre s'envolèrent des papillons depuis trop longtemps endormis. Pourtant, elle se refusait encore à y croire.

Se laissant basculer en arrière, elle soupira déjà contre les lèvres de l'idole. Ses mains se perdirent dans ses cheveux, qu'elle caressa d'une façon toute nouvelle. Fermant les yeux alors que leurs corps se rapprochaient, Hee Ho s'abandonna à ce baiser. Les caresses de Min Oh éveillèrent un feu en elle. Rouvrant les paupières, elle plongea son regard dans le sien. Un sourire malicieux naquit au coin de ses lèvres, alors que ses sourcils se haussèrent. Mordre ? « Ne joue pas avec le feu. ~ » N'était-ce pas exactement ce qu'ils faisaient ? Soit. Faisant mine de venir mordre sa lippe, elle la mordilla rapidement, avant de l'embrasser à nouveau, comme si cela était devenu sa nouvelle passion. Ses mains cherchèrent à se débarrasser du haut que portait Min Oh, y parvenant finalement, Hee Ho les laissa parcourir ce torse qu'elle avait si longtemps habillé sans oser y toucher plus longtemps que nécessaire. Cherchant à retrouver son souffle qu'elle savait pourtant perdu, elle laissa ses lèvres se perdre dans le cou de l'idole. Son esprit n'était pas encore assez embrouillé par les brumes du désir, et elle s'empêcha de trop marquer sa peau. Mais quand sa bouche arriva à son épaule, elle étouffa un rire alors que ses dents la mordillèrent. Peut-être était-ce une erreur. Peut-être aurait-elle dû s'en aller. Les remords valaient mieux que les regrets.



Wise men say
Like a river flows surely to the sea. Darling, so it goes, some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too. For I can't help falling in love with you. Only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin, If I can't help falling in love with you?  •• ALASKA (Elvis)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

I hope it's a very beautiful bridge |♥| HEEBAE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord-