AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

(+18) vraiment, dégage / meilan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Message
Jeu 16 Juin - 22:54



why i don't want you anymore x wearing

On m'a souvent dit que j'avais l'agacement facile ; qu'il en fallait peu pour m'énerver, ou pour que je décide de couper les ponts avec certaines personnes. C'était souvent car on m'agaçait, on m'ennuyait, mais pour Meilan, c'était une raison totalement différente. Il m'énervait pas, même, il n'était pas un gars agaçant - pour que je suis jaloux, il ne l'était clairement pas. Parce que ouais, habituellement, je suis tout sauf jaloux ; les gens font ce qu'ils veulent faire, même si je ne suis pas inclue dans leur délire. Seulement.. Meilan m'avait légèrement (beaucoup) irrité. Pour tout remettre en place ; on avait une relation.. Proche ? A mes yeux, il était spécial - mais parce que j'ai décidé de l'ignorer, on va éviter de gagatiser ou quoi que ce soit d'autre. Sauf que le type, le chinois, là, avait osé ne pas m'envoyer de messages pendant une certaine durée, trop longue à mon goût, et poster, pendant ce même lapse de temps, une photo avec son "meilleur ami". Entre nous... ils étaient bien trop proche pour n'être que des amis. On m'la fait pas, à moi. J'étais naïf mais pas con. Donc, en guise de leçon, je m'étais mis en tête de ne plus adresser la parole à cet acteur de mes deux. Qu'il reste avec son meilleur ami - moi, jaloux ? Ah, non, la belle blague.

Donc, après une dure journée de travail, où j'ai du aller de studios en studios, pour maquiller quelques tierces personnes - je ne remercierai jamais assez mon père pour m'avoir pistonné un peu partout, même s'il pense que je ne suis pas au courant -, direction mon cher, cher chez moi. N'aimant pas les voitures - je trouve que c'est une perte de temps et d'argent -, j'étais contraint de marcher un petit moment, les yeux rivés sur mon téléphone. J'avais la haine, oui, clairement. Je ne faisais qu'une chose ; fixer la photo que Meilan avait posté. J'étais peut-être trop jaloux, mais il n'avait qu'à me parler. La seule chose que je détestais, plus d'être ignoré, était passer après d'autres personnes - et là, je passais après Jae Jin, ou j'sais pas quoi. De toute façon, il était moche - peut-être plus beau que moi, finalement. Que- Froncement de sourcils. C'est quoi, ça ? Enfin, c'est qui, ça ? Meilan ? Vraiment ? Ce mec se foutait éperdument de moi. Et s'il pensait que j'allais lui adresser la parole, il pouvait se rentrer son pseudo meilleur ami dans les narines. J'avance donc le plus fièrement possible, sans un regard vers lui, jusqu'à la porte de ma maison plutôt luxueuse, que j'ouvre, en silence. Non, mais, je rêve.

.
(c) AMIANTE


Dernière édition par Ahn Hyun Ki le Sam 18 Juin - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 16 Juin - 23:31





outfit

Il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas pourquoi Hyun Ki l'évitait à ce point. Certes, il commençait à avoir l'habitude des sautes d'humeur de la part du maquilleur, mais les fois présentes, la raison avait été évidente. Mais pour cette fois-ci, rien ne lui paraissait évident quant aux trop longs jours passés dans l'indifférence. Et Meilan avait la sainte horreur de rester dans le flou, d'autant plus quand il ne se sentait pas coupable. Avait-il dit quelque chose qui avait vexé le plus jeune ? Avait-il eut un geste déplacé ? Non. Il repassait depuis plusieurs jours dans son esprit ses derniers échanges avec Hyun Ki, et ne voyait définitivement en rien ce qui pourrait expliquer cette situation. Alors, lassé de tout cela, l'acteur décida de faire lui-même le premier pas pour briser la glace. C'est ainsi qu'il se retrouva à marcher dans les rues de Séoul en pleine nuit, chapeau sur la tête et masque couvrant la moitié de son visage. Ce n'était pas le moment de se faire reconnaître par la foule. Pressant le pas, il arriva relativement vite devant la maison de son cadet. Il y sonna à maintes reprises, mais constata en pestant que celle-ci était vide. Meilan s'adossa alors contre le mur, juste à côté de la porte d'entrée, bien décidé à l'attendre. Pour passer le temps, il joua à un jeu sur son téléphone, mais finalement, l'objet de sa venue arriva plus tôt qu'il ne l'aurait pensé. Et vu la réaction du maquilleur, sa présence n'était visiblement pas désirée. « Yah ! ». Le chinois retint la porte lorsque son amant entra dans la maison, pour pouvoir s'y introduire également, sans lui demander son avis. « Merci de l’accueil, ça fait plaisir ! Je t'attend des minutes et toi tu m'ignores ! Je t'ai connu plus chaleureux. ». Soupirant, il ne laissa pas le temps à Hyun Ki de répliquer qu'il se saisit de son poignet pour l'attirer contre lui, le serrant alors dans ses bras et logeant son visage dans son cou. « … T'as pas le droit d'être glacial comme ça avec moi. Mh ? ». Oui. Il lui avait manqué. Mais Meilan était bien trop fier pour pouvoir l'avouer. Il préférait user de ses aegyos, qui, d'ordinaire, marchaient relativement bien sur le plus jeune.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 16 Juin - 23:41



why i don't want you anymore x wearing

L'acteur avait un toupet fou, et je me demandais bien comme j'avais fait, jusque là, pour ne pas le porter et l'envoyer voler ailleurs. Mh.. C'était sûrement à cause de notre différence musculaire. J'en avais moins que lui, c'était sûr, et si je pouvais le porter, lui, pouvait se défendre sans soucis. Et puis, d'où il se permettait de critiquer mon accueil ? Non mais, il s'attendait à quoi ? A ce que je lui sorte le tapis rouge, les photographes, la bague de mariage, même ? Ce type, je- Gnh. Soupir agacé, je serre des poings, tout en retirant mes chaussures ainsi que ma veste. Hors de question que je lui adresse la parole. Vraiment. Il le sait, pourtant, que j'suis un vieux jaloux, avec lui, du moins. Ce n'était pas la première fois que je lui faisais une "crise" digne d'une drama queen, que j'exprimais ma rancune en ne lui parlant plus, et Meilan devait être au courant avec le temps, pardi.

Et c'est qu'il tentait de me faire craquer, le salaud, à me prendre dans ses bras, à blottir son visage dans mon cou. Nana. Je ne me laisserai pas embobiner comme ça. J'étais encore trop ronger par la jalousie pour le serrer dans mes bras. Alors, je m'éloigne de lui, en le poussant - pas trop brusquement tout de même, je ne suis pas une brute. Regard glacial, comme il le dit si bien, et je lui tourne dos, pour aller dans ma cuisine. Parce que je sens qu'il ne va pas me lâcher la grappe jusqu'à ce que tout soit redevenu dans l'ordre, je me fais couler un café, bien corsé - la nuit risque d'être longue, si je dois lui exposer ma haine envers sa relation pas si amicale que ça avec l'autre gars. Moi ? Abuser ? Noon, à peine. J'ai pas le droit d'être glacial ? Non non, je ne viens pas de dire que je n'allais pas lui adresser la parole. Pas du tout. Mais c'était incontrôlable ! Tu m'as pas parlé pendant des jours, et t'as eu du temps pour ton pote ou j'sais pas quoi, et moi, j'ai pas le droit d'être glacial ? Air outré, j'hausse mes sourcils, fronçant mon nez, avant de secouer négativement ma tête, marmonnant des "il est fou, mais il est fou" - j'exagère à peine. Il baise bien ? Je pue la jalousie, bordel de merde.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 16 Juin - 23:59





outfit

Il n'aimait pas être mis à l'écart. Il n'aimait pas être ignoré de la sorte. Meilan, depuis son plus jeune âge, a toujours eut l'habitude d'être apprécié de tous. Sa bouille d'ange, son grand sourire et son caractère jovial le faisait toujours être le centre de l'attention. Alors, quand il devenait invisible aux yeux de quelqu'un, cela avait le don de l'irriter. Mais là, c'était une toute autre affaire. C'était Hyun Ki qui le chassait de son quotidien, et ça, ça le mettait hors de lui. Il avait beau adoré ce côté drama queen, le fait que ne pas connaître l'origine de cette énième crise le rendait nerveux et énervé. Qu'il se soit rendu directement chez le maquilleur était une preuve évidente de l'attachement qui lui portait, et qu'il n'osait avouer. Alors, quand celui-ci repoussa son étreinte, Meilan se prit comme une gifle en plein visage. Il lui adressa un regard plein d'incompréhension, avant de finalement avoir droit à sa réponse. Wait. Hyun Ki était ainsi juste à cause de la photo qu'il avait posté de Jae Jin et lui sur son instagram ? Wow. Le chinois était scotché. C'était à la fois enfantin et attendrissant que le plus jeune prenne cette histoire dans cette tournure. Il ne put retenir un sourire de se former sur son visage, tandis qu'il se pressait de se déchausser et se retirer ses accessoires avant de rejoindre son amant dans la cuisine. « Yaaaaah. Tu sais très bien que c'est mon meilleur ami. Je t'en ai déjà parlé milles fois ! Et il est hétéro, 100% hétéro, crois moi ! ». Meilan s'approcha de son cadet, pour finir par le coincer contre un plan de travail, posant ses mains dessus, de chaque côté du corps du brun. « Si j't'ai pas parlé, c'est pas parce que l'envie n'était pas là. J'étais juste surbooké. J'ai fait deux Cfs, j'ai prit des cours de piano pour mon drama, et j'ai participé au Summer Festival, au cas où tu aurais oublié. Car je t'y ai vu, dans les coulisses, alors ne fais pas comme si tu ne savais pas, Môsieur j'ai-besoin-d'être-le-centre-du-monde~ ». L'acteur vint alors tirer la joue de Hyun Ki, avec douceur, tandis qu'il lui offrait l'un de ses beaux et grands sourires. Comment pouvait-il se mettre en colère face à cette boule de cuteness, hein ?

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 0:11



why i don't want you anymore x wearing

Me faire des films, c'était clairement mon talent principal. Toujours là, à m'imaginer des choses basées sur rien ; sur une photo - comme ici -, un message, un sourire, un regard.. Tout était bon pour que je flippe, sois mécontent, et j'en passe. Pauvre Meilan, qui n'avait rien demandé - d'un côté, il n'avait qu'à pas prendre une photo avec son meilleur ami. J'suis sûr qu'il fait genre d'être hétéro, ce type. Il a une tête.. Trop.. Gay. J'suis sûr qu'il est bi curieux, qu'c'est un secret entre vous et qu'il te suce. Niveau argumentation, j'ai fait mieux. Même niveau langage. Je suis pas aussi vulgaire, en temps normal - mais là, la rage prenait le dessus, et je ne mâchais pas mes mots. Je voulais lui montrer, à Meilan, que j'étais remonté contre lui. Et ce type.. forçait. Il m'empêchait de bouger, posant ses mains de part et d'autre à côté de mon corps, sur le plan de travail. Coincé. Je le fixe, alors, silencieux, écoutant attentivement ses mots. Bon, mes yeux dérivent sur ses lèvres, que je n'ai pas embrassé depuis trop longtemps - et ses yeux, adorablement cra- Non, Hyun Ki, ne cède pas. Même, tu répondais pas.

L'art d'être un gamin. Je le pousse de nouveau, une moue sur mes lèvres - j'étais décidé à lui faire regretter son manque d'intérêt pour moi. C'est vrai, j'étais sûrement un gamin capricieux qui avait besoin d'attention mais.. Tant pis. J'attrape ma tasse, alors, et sirote dedans, tout en m'adossant sur mon frigidaire - et je fixe le chinois, d'un oeil suspicieux. Ose partir, ose. Et même ! Tu l'appelles ma "wifey", ou quelque chose dans le genre, et.. Et, je veux pas être le centre du monde ! Je voulais être celui de son monde mais ça, hors de question que je lui dise. J'étais homosexuel, oui, potentiellement attiré, clairement, mais pas gaga. Et même, tu m'tripotes plus.. Enfin, pas que c'est essentiel, mais.. Mhf. Gonflement de joues, alors que je vais jusqu'à un de mes placards, pour en sortir un paquet de gâteaux. Vieux tic. J'ai besoin de manger. Donc je grignote, tout en escaladant le plan de travail, pour m'y asseoir - j'avais la bougeotte. Et pourquoi tu prends des photos avec lui alors que t'es si surbooké ? Non parce que, y'a personne pour répondre à mes messages, mais pour exposer son joli minois avec la tronche d'ange de son meilleur ami, y'a du monde. Jalousiiiiiie, je t'aime.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 0:36





outfit

Il avait véritablement de la chance que Meilan ait un caractère si calme, et surtout, aussi patient. Car il était persuadé qu'à sa place, plus d'un aurait laissé tomber le plus jeune, lassé par son comportement quasi bipolaire. Mais étrangement, lui, les drama queen, ça lui plaisait énormément. Il trouvait ce comportement complètement craquant. Pourquoi ? Tout simplement qu'il estimait que cela prouvait l'importance de l'attachement envers une personne, qui, pour ce cas, était sa propre personne. Si Hyun Ki adoptait cette attitude si jalousie et possessive, c'était bel et bien car il tenait à l'acteur, n'est-ce pas ? C'est pour cela qu'il n'était jamais agacé de ces crises, et qu'au contraire, cela ne faisait que le rendre davantage gaga de son amant. Et face au langage grossier de son cadet, Meilan retint un rire d'amusement. « Il suce mon doigt quand je saigne, mais ça s'arrête là. Crois moi, il aime bien trop les boobs pour changer de bord ! On se connaît depuis longtemps, c'est comme mon jumeau. ». Il avait l'impression de parler dans le vide. Il laissa Hyun Ki le repousser une énième fois, et le suivit du regard, faisant claquer sa langue dans sa bouche. « Je l'appelle ainsi depuis des années ! Alors quoi, toi aussi tu veux un surnom ? Bae ? ». La remarque du maquilleur créa un sourire en coin sur le visage du chinois. Alors c'était ça, qui lui manquait ? Non pas sa présence ou sa voix, mais leurs ébats sexuels ? « Ooooh, Junior se sent seul, c'est ça ? Tu sais, c'est vexant ce que tu dis là. En gros, t'es juste frustré sexuellement quoi. Je sers qu'à ça ? À être ton sextoy ? ». Bon. Ok. Il avait réussit à blesser Meilan. Et ça, c'était plutôt une mauvaise chose. « Et ces photos, ce sont des fans qui les ont prises. C'est ça aussi ma vie, partager sur les réseaux sociaux, pour leur faire plaisir. Ça fait partie de mon contrat. Et puis, j'aime ça. Mais si tu veux que je mette sur instagram les photos qu'on prend ensemble, tu sais, celles de la chambre, c'est toi qui voit. ». Par là, il entendait des photos intimes qu'ils avaient prit ensemble, un soir, peut-être alors trop ivres pour penser raisonnablement.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 0:46



why i don't want you anymore x wearing

Meilan, ou comment me faire regretter mes crises de jalousie inutiles. Tout ce qu'il vient de me dire, sa défense, tout ça.. Effacé. Parce que je venais tout juste de le vexer, avec mes pauvres petits mots - et sa "menace" ou je ne sais quoi, de poster des photos plutôt intimes de nous sur instagram m'avait fait froncer les sourcils. Bon, Hyun Ki, t'as un peu gaffé. C'était souvent le cas, en fait. A chaque fois que je surjouais ma jalousie, je blessais les gens - parce que mes mots volaient sans que je ne puisse mesure leur ampleur. Alors, avec une moue désolée aux lèvres, je me calme d'un coup, comme si sa remarque avait drainé toute ma jalousie et ma rancune. Non, c'est pas ce que je voulais dire..    Confession time. Je descends du plan de travail, avalant une énième gorgée de café, pour me donner du courage, alors que je m'approchais du chinois. Si tu veux tout savoir, j'en ai, des amants sextoys, et.. J'suis pas jaloux comme ça.  Un rire nerveux sort de mes lèvres - j'ai l'impression de confesser certains sentiments, et c'est putain de gênant. Prions pour que Meilan ne capte pas. Et même, je ne suis pas aussi proche d'eux que je le suis avec toi. Eux, je les appelle uniquement quand je suis au bord de ma libido, une fois tous les vingt ans. Je crois que j'en ai plus aucun, d'ailleurs, tellement ils sont.. nuls. Toi.. j'aime bien.. te voir, et te parler, ta compagnie, ta présence, ta voix.. Petites rougeurs, inutiles, que je dissimule en secouant mon visage.

J'avance alors jusqu'à lui, pour finalement, sans lui demander son avis, le blottir dans mes bras. Mon pauvre Meilan, je me rends peu à peu compte qu'il subit mes sautes d'humeurs sans jamais se plaindre. Des fois, je suis vraiment pire qu'une femme enceinte. Désolé, c'est plus fort que moi. Il est mignon, ton meilleur ami. J'attrape son visage en coupe, entre mes mains, pour l'embrasser, rapidement, en guise d'excuse. Et ne poste pas de photo de nous sur ton compte, je ne veux pas nuire à ta popularité.    J'ébouriffe ses cheveux, souriant - c'est vrai, j'étais un total inconnu aux yeux du grand public, et s'afficher avec moi ne lui apportera rien. Tu veux un café ? A boire ? A manger ? Un massage ? Un bain ? Oui, je m'en veux de l'avoir vexé, mais c'était plus fort que moi.
.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 1:48





outfit

Oui, il était blessé. C'était peut-être idiot, voir incompréhensible d'être touché de la sorte, mais il venait de se recevoir comme un seau d'eau glaciale sur le visage, qui le ramenait à la triste réalité de leur relation : il n'était qu'un plan cul parmi d'autres. Hyun Ki aurait pu dire tant de choses. « Tu ne m'embrasses plus », « Tu ne me téléphones plus » ou bien encore « Tu ne me câlines plus ». Mais non. Il avait préféré parler d'un plan de vue sexuel. Était-ce égoïste de lui en vouloir pour une telle chose ? Après tout, au fond, le maquilleur avait raison. Ils n'étaient rien de plus que des amants. Mais tout de même. Il y avait une façon de le dire. Placé droit comme un i dans la cuisine, Meilan avait les dents serrées. C'était bien la première fois qu'il se montrait ainsi, si sec et brutal. Il écoutait les dires de son cadet, qui le ne touchaient nullement. Ce n'était que des paroles en l'air, pour se racheter. Si l'acteur avait de nombreuses qualités indéniables, son plus grand défaut était bien sa rancune tenace. Si bien que lorsque Hyun Ki vint pour se blottir contre lui, il ne l'enlaça même pas, contrairement à son habitude. Il se devait de lui donner une leçon. « T'es parano. Et même, si jamais on couchait ensemble, lui et moi, ça ferait quoi, hein ? C'est notre vie privée. Tu vas m'interdire d'avoir d'autres amants ? ». Il n'aimait pas ainsi. Il n'aimait pas être méchant. Le chinois voulait simplement faire ouvrir les yeux au plus jeune. Qu'il comprenne qu'il devait lui faire confiance. Lorsque celui-ci lui vola un baiser, Meilan ne broncha pas, et répondit simplement. « Un thé. ». Le laissant donc partir lui en préparer un, il retira sa veste en jean pour ne rester qu'en chemise, et finit par se masser le visage, longuement, disant alors tout bas : « … Je n'avais vraiment pas le temps. ». Il s'en voulait. Car il avait parfaitement conscience qu'un simple sms disant que tout allait bien ne prenait que quelques secondes. Qu'il aurait pu, et du faire l'effort. Mais sa vie professionnelle avait prit le dessus. « Je n'ai pas été avec quelqu'un d'autre. Si ça peut te rassurer. ».

.
(c) AMIANTE


Dernière édition par Zhu Meilan le Ven 17 Juin - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 13:24



why i don't want you anymore x wearing

Oh, Meilan, Meilan, très, très mauvaise idée que de me parler de ça comme ça. C'était un peu comme me mettre dans la case dans laquelle je l'avais involontairement rangé. Sauf que lui.. C'était volontaire, non ? Il ne venait pas de faire une séparation entre ma vie privée, la sienne, et notre relation ? Oh si, clairement. C'est notre vie privée. C'était un meli-melo, dans ma tête, et je ne savais pas du tout où me placer. Est-ce que j'avais fait une gaffe, donc il en avait fait une en guise de vengeance ou, est-ce qu'il me disait tout ça parce qu'il le pensait ? D'un côté, nous ne nous étions jamais défini autrement que par "amants", et ce n'est pas comme s'il m'avait donné son entière exclusivité - même si j'adorerai. Alors, lèvres pincées, et yeux baissés vers mes pieds, je marmonne : Non, fais ce que tu veux. J'suis personne pour te l'interdire, c'est ton corps. Moi ? Avoir la haine ? A peine - je rigole, je bouillonne. Meilan ne le savait pas, et s'en foutait très certainement, mais depuis que nous avions fait certaines choses, je m'étais complètement résolu à aller voir d'autres hommes - d'un côté, il me satisfaisait sur un plan moral, comme sur un plan physique. Mais ça ne semblait pas être réciproque du tout. En avait-il d'autres ? Beaucoup ? J'préférais ne pas savoir. Résigné, je m'éloigne de lui, pour lui préparer son fameux thé, dans un silence à en faire frissonner un mort. Puis il s'explique de nouveau, tente de me rassurer, alors que le pauvre gars, il a autant gaffé que moi. La soirée va être vraiment longue. Me rassurer ? Tu viens de me dire que ça ne me regardait pas, que c'était ta vie privée. Je me rends peu à peu compte que je suis pire qu'un gamin de dix ans, et j'en aurai presque honte, si je ne m'énervais pas dans mon coin. Erh. Je secoue ma tête, et, une fois le thé prêt, je le lui apporte, le posant à côté de lui, pour retourner siroter mon café. Et je comprends que tu aies tes occupations. C'est pas grave. J'en demande trop, je suis gourmand. Un rire sortait de mes lèvres, histoire de soulager un peu l'énervement que je cumulais. Je vais arrêter de t'en demander autant, tu dois étouffer. Les autres ne doivent pas être aussi envahissants que moi, non ?
.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 14:36





outfit

Il détestait au plus haut point ce genre de situation, ce genre d'ambiance. Cela avait le don de l'angoisser, car faute d'en être pas habitué, il ne savait jamais comment agir. Quelle attitude adoptée, quels mots employés, c'était bien trop délicat. D'autant plus avec Hyun Ki qui avait la fâcheuse tendance à partir au quart de tour. Il voulait simplement le câliner, le papouiller, comme en temps normal. Mais il devait se faire à l'idée que cette soirée ne s'annonçait pas sous le signe de la tendresse et des câlins. Et Meilan sentait bien qu'ils étaient en train de se vexer mutuellement. « Je ne comprend simplement pas ta réaction. C'est pas comme si tu ignorais l'existence de Jae Jin ! Je t'en ai déjà parlé, je t'ai déjà montré des photos, tu l'as même déjà croisé rapidement ! Et puis, il faudrait être fou pour poster des photos de soi avec son amant quand on est une célébrité, tu ne crois pas ? ». Il tentait de résonner Hyun Ki, de lui faire comprendre et réaliser que cette fois-ci, sa crise de drama queen n'avait pas lieu d'être. Lorsqu'il lui apporta le thé, le chinois le remercia à voix basse avant de se masser longuement le visage tout en écoutant attentivement les dires de son cadet. « … Je suis désolé. ». Il se devait de mettre fin à cet échange puéril qui n'avait pas lieu d'être, quitte à ravaler son égo. « C'est ma faute. J'aurai du t'envoyer un sms, au moins pour t'expliquer que je n'allais pas être libre avant un moment. J'ai merdé. ». Meilan posa finalement son regard sincère sur le maquilleur. « Tu n'es ni gourmand, ni envahissant. Bien au contraire. Tu es attendrissant et complètement craquant. ». Un tendre sourire se dessina sur son visage, alors qu'il se saisissait de la tasse pour boire une gorgée du thé, sans que son regard ne se détourne de Hyun Ki. « Et ne te compare pas aux autres. Déjà, car tu ne sais pas s'ils existent. Ensuite, car si je suis venu ici, directement chez toi, c'est bien car tu es important pour moi. ». En effet, l'acteur ne se serait pas déplacé de la sorte pour un autre de ses sexfriends. Eux, il s'en foutait royalement. Mais ce grumpy de maquilleur, c'était une toute autre histoire. Il ne supportait pas être en un quelconque froid, conflit avec.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

(+18) vraiment, dégage / meilan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» blague vraiment dégueu
» Vraiment trop con
» Devenir tueur à gage, ça vous tente ? killer-angers.com
» répondre intelligement à une question bete ... [GAGE]
» Pot pour Hm moche, vraiment moche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-