AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

(+18) vraiment, dégage / meilan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 14:52



why i don't want you anymore x wearing

Le chinois avait bien raison de me remettre en question - parce que maintenant que j'y pensais, je réagissais peut-être un peu trop excessivement pour mon âge. J'avais vingt quatre ans et, dans mes paroles et mes crises immatures, on pourrait penser que j'en ai dix. Et que je suis une fille. Une collégienne amoureuse. Et ça, hors de question que Meilan ne le devine. Donc, ravalement de façade, je mords ma lèvre, signe de "remise en cause". Puis, je lève mes mirettes vers mon amant, pour le gratifier d'une moue désolée. Les fans sont là pour imaginer des choses que moi, je n'ai pas à imaginer.   A comprendre que c'était le boulot des fans, que d'imaginer leurs idols coucher avec x ou y. Pas le mien. Moi, je devais.. J'sais pas.. Il m'a vraiment foutu le doute, le saligaud. J'étais perdu, mentalement, et il me fallait encore quelques minutes pour reprendre consistence. Chose faite, j'écoutais attentivement les excuses de l'acteur. Et bordel, j'en rougirai presque - quelle idée de me dire que j'étais spécial ? Attendrissant ? Craquant ? Et, arh, c'est bon, Ahn Hyun Ki a quitté ce bas monde.

Je secoue ma tête, pour revenir parmi les mortels, avant de le regarder, encore et encore. Son sourire était à croquer, et j'avais complètement envie de me jeter sur lui pour le serrer dans mes bras mais.. Non, sois fort, Hyun Ki. Je termine mon café et après, je vais potentiellement faire le mec gaga de son.. sexfriend. C'est tellement cocasse, tout ça, quand même. J'étais à fond sur mon sexfriend. Je suis désolé de t'avoir ignoré et d'avoir été froid pendant un moment. J'allais pas noooon plus lui dire que j'étais un gros gamin et qu'il pouvait m'en foutre une mais, je m'excusais, et c'était déjà énorme. Je lui envoie un sourire désolé, terminant ma boisson, pour mettre la tasse dans l'évier. Je laverai tout ça demain, sûrement, ou plus tard, j'avais le temps, et assez de vaisselle pour en amasser dans mon évier. On fait la paix ? Petit doigt tendu, j'arrive pile face à lui, ma tête se penchant sur le côté. Je t'invite même à dormir ici. Ou, rester quelques heures, si t'as des choses à faire. On pourra regarder un drama, tiens. Tu dois bien en connaître, non ? Avec des acteurs grave canons, de préférence, merci.  
.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 15:21





outfit

Ces mots, il les pensait réellement. Hyun Ki avait beau n'être son cadet que de quelques mois, avoir parfois un caractère de vieux, faire des crises telle une femme parano, il ne pouvait s'empêcher de le trouver adorable. Bon, nous sommes d'accord que ce n'est pas l'adjectif le plus viril pour un homme, mais l'acteur trouvait qu'il correspondait le mieux pour sa personne. C'est pourquoi il n'aimait pas lorsque le maquilleur se rabaissait. Après tout, s'il partageait son lit, c'était bien car il possédait tous les critères de Meilan non ? Alors pourquoi se dénigrer ainsi ? C'était idiot. Lorsque Hyun Ki finit par s'excuser à son tour, le chinois sourit davantage, soulager que cette crise se soit terminée bien plus rapidement qu'il ne l'aurait imaginé. Même s'il se doutait qu'il allait devoir continuer de faire attention à ses paroles et à ses actes durant cette soirée. « On a été en tord tous les deux. La prochaine fois, je te promet de te prévenir. D'accord ? ». Reprenant une gorgée du thé, Meilan le regarda s'approcher et lui tendre son petit doigt. Vous voyez, trop mignon ! Il le lia donc au sien et hocha la tête, acceptant de faire la paix, bien évidement. Et à la proposition plus qu'alléchante du plus jeune, il vint lui déposer un baiser sur le front avant de répondre. « De toute façon, je comptais rester ici, que tu le veuilles ou non ! Surtout que nous avons plein de choses à rattraper, n'est-ce pas~ ? Je crois t'avoir entendu me dire que mes mains sur ton corps te manquaient~ ». Adressant un clin d’œil plus qu’évocateur à Hyun Ki, l'acteur prit sa tasse et partit au salon, sans même l'attendre, et s'installa sur le canapé. Faisant comme s'il était chez lui, pour taquiner son amant, il alluma la télé et commença à faire défiler les chaînes, à la recherche de quelque chose à regarder. « Oh ! Tu me nourrirais ? Car je suis venu ici sans prendre de dîner, et j'te rappelle que ça fait un bon petit chemin depuis chez moi. Et tu sais que je ne peux rien faire le ventre vide, pas vraiiiii ? ». S'il abusait ? Non. En réalité, Par cette attitude un peu désinvolte, Meilan détendait simplement l'atmosphère. Et puis, ça lui manquait, de manger en amour-... entre amis.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 15:38



why i don't want you anymore x wearing

T'as intérêt à tenir ta promesse. Et je rigolais pas ; il était sous ma surveillance continuelle, le Meilan, et il avait un fort intérêt à me prévenir de ses moindres faits et gestes, peu importe le moment de l'année. Je ne demandais pas grand chose ; un message par semaine m'irait - même si, entre nous, ça me frustrerait plus qu'autre chose. Et le saligaud, encore, faisait des allusions à je ne sais trop quoi, chose qui me fait, d'abord, froncer les sourcils, puis rire - il a sincèrement cru que nous allions fonctionner comme une race de singe ? Laquelle, je ne sais plus. Celle qui copule quand une dispute est terminée. Bref. Je tapote son épaule, roulant des yeux. On verra si monsieur mon bel amant est adorable. Enième sourire, je le regarde filer, et faire sa vie, dans mon salon, comme si de rien n'était. Non, Meilan, ce n'est pas du tout ma maison, tu ne t'imposes pas du tout - à peine. D'un côté, je pense que nous étions assez proches pour que je le laisse faire sa vie chez moi. Même siiiii ça me faisait... bizarre. Parce que généralement, mes amants, ils vont dans mon lit, ils font leur affaire, hop, doudouche, et on rentre chez soi. Meilan, lui, il y avait.. Beaucoup d'autres choses. Je maintiens ; il était spécial. Tu veux pas une pipe, non plus ? Non mais, c'quoi, ce type ? Que je dis, tout en allant dans le salon, histoire d'embrasser sa joue - oui, je fais des déplacements inutiles, et ?

J'ébouriffe ses cheveux, direction ma cuisine, où je commence à fouiller. La flemme de cuisiner - et en plus, je n'étais pas bon cuistot. Le pauvre, il allait se taper des restes. Erh.. Du Kimchi, ça t'va ? Sinon, j'ai des nouilles instantanées. Au pire, j'avais aussi faim, donc, autant préparer les deux. Il choisira, je prendrai ce qui restera. Je fais donc cuire les pâtes, d'un côté, et réchauffer mon restant de plat. En attendant - parce que je suis ingérable -, direction le salon, où je m'installe aux côtés du chinois, qui semble trouver ma télévision plutôt intéressante. Mon thé, ma télévision, mon canapé, et maintenant, ma nourriture ? Envahisseur.
.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 15:58





outfit

Il se sentait bien, dans cette maison. Pour une raison qui lui était inconnue, dès sa première venue chez Hyun Ki, il s'était sentit à l'aise. Comme si sa présence dans cette habitation était normale. Et puis, bon, il fallait bien avouer que c'était dans sa nature de s'imposer ainsi, et de faire des possessions des autres les siennes. Heureusement pour lui, cela n'avait visiblement jamais gêné son cadet. Bien sûr, il savait se tenir quand il le fallait, mais en agissant ainsi, Meilan voulait lui démontrer qu'ils étaient bien plus que de simples plans cul qui se contentaient de baiser. Il aimait partager des moments plus tendres et complices avec le maquilleur, autres que ceux sous les draps -ou ailleurs-. « Yah ! Je le suis tout le temps, adorable ! Oses me citer une fois où j'ai été vilain avec toi, vas y, j’écoute ! ». Il fit une moue, tout en continuant de zapper, avant d'exploser de rire face à la remarque de Hyun Ki. « Oh, si, je veux bien ! Je n'osais pas te demander~ ». Entendant son amant se rapprocher de lui, Meilan voulu tourner la tête pour transformer ce bisou sur la joue en baiser sur la bouche, mais le coréen fut plus rapide pour s'éclipser de nouveau à la cuisine. Shit. Râté. Il pesta discrètement avant de lui répondre d'une voix joyeuse, sa gourmandise reprenant le dessus. « Les deux ! T'as pas des kimbap aussi ? Ou des tteokbokki ? Raaah ça fait des jouuuuurs que j'en ai pas mangé ! ». Faisant semblant de chouiner, il finit par tomber sur une chaîne chinoise, avec une émission qu'il connaissait bien, une sorte de Total Wipeout à la sauce chinoise. Absorbé par le show, il n'en décolla pas les yeux quand Hyun Ki vint prendre place à ses côtés, mais sa main elle se glissa, tel un réflexe, sur la cuisse du propriétaire de la demeure. « Ta douche, ton lit, ton corps aussi. C'est mon deuxième domicile ici ! ». Meilan finit par tourner la tête vers lui, son doux sourire ornant de nouveau son visage. « Et puis, ne va pas me dire que tu n'en es pas content hein, j'te croirai pas. Surtout que tu disais que j'te manquais, blablabla, mais c'est pas l'impression que tu me donnes pour le moment ! Ça me déçoit ! ». L'acteur fit alors sa petite moue de chien battu, celle toute tristoune dont il était impossible de résister.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 16:15



why i don't want you anymore x wearing

Mhh.. La fois.. La fois.. Où tu as renversé mon maquillage ? Bon, OK, hors contexte, ça semblait tellement.. Gay. Genre, plus maniéré qu'une fille que moi, y'a pas. J'en avais même pas honte, en plus. Puis, un homme qui aime le maquillage, ce n'est pas forcément un homme gay.. Bon, j'étais le contre-exemple même, hein, oui, j'étais gay, complètement, assumé, mais.. Bref. Je m'embrouille. Meilan n'avait que très rarement été vilain avec moi - c'était même le plus "doux" de mes amants. Dans le sens où il était attentionné et.. Oui, bon, on a compris, il est spécial. J'insiste pas du tout - à peine. Juste pour le rire, j't'en ferai pas, va. Salopiaud. Pichenette sur la joue, je retourne rapidement à mes occupations. L'acteur riait pour un rien - mais je n'allais pas m'en plaindre, son rire sonnait bien. De toute façon, j'étais assez gaga pour trouver que tout sonnait bien chez Meilan. Voix, rire, même rôts, j'en suis sûr. Bientôt, j'allais me dandiner quand il ferait des bruits immondes. Tu vires fous, Ahn, tu vires fou. Sorry not sorry, j'ai rien d'ça. Tu me préviendras avant de venir, la prochaine fois, j't'en prendrai. Oui, je sais, je suis le type le plus adorable du monde.

Entendant le micro-ondes "tourner", l'eau bouillir, je tentais de me concentrer et sur Meilan, et sur les bruits provenant de ma cuisine. Ce serait con de me retrouver avec je ne sais quelles catastrophes thermonucléaires, causées par mon incapacité à me concentrer sur autre chose que le chinois - surtout quand se dernier pose sa main sur ma cuisse. Un sourire attendri, alors que je fixe ses doigts s'installer, je l'écoute d'une oreille distraite. Tu sais que t'es presque craquant ? Et je m'en plains pas, voyons, petit squatteur. Petit rire, j'embrasse sa joue, encore, glissant ma main dans son dos, pour le caresser, de haut en bas, de bas en haut, du bout des ongles - j'étais pas souvent tactile/tendre. En fait, généralement, quand je touchais les autres, c'était soit par routine - un câlin pour se dire bonjour, par exemple - ou par besoin - copuler, donc. Encore une fois, Meilan se démarquait des autres, et agissait comme un aimant sur moi. Je devais le toucher. J'en avais envie. Constamment. Sa peau m'appelait. Pleins de petits Meilan étaient sur lui et me criaient des "touche-mooooooi". Et cette pensée me fit rire, seul, dans mon coin. Bon, ça doit être prêt. Hop, adieu la main baladeuse et mes papouilles. Je trempe les pâtes dans l'eau, ajoute la sauce ou je ne sais trop quoi, puis sors deux assiettes. Je sers le kimchi, adorablement préparé par ma mère, qui trouve ça amusant de m'en donner la dose pour les siècles à venir à chaque fois que je viens la voir. T'as des trucs à me raconter, sinon ? Sur les tournages, tes émissions, tout ça ? Niveau maquillage, j'te manque pas trop ?
.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 16:59





outfit

Comment pourrait-il être méchant avec Hyun Ki ? C'était tout simplement impossible. Cette grumpy diva était bien trop adorable pour oser lui faire un mauvais coup. Il suffisait de regarder son si doux visage pour fondre. Enfin, tout du moins, c'était le cas pour l'acteur. Étant déjà d'un naturel très calme et attentionné, ces traits ressortaient davantage en présence du plus jeune. Alors quand celui-ci cita l'accident du maquillage, il ne put se retenir de pester, comme à son habitude. « Genre ! C'était pas de ma faute ! T'as qu'à mieux ranger tes affaires ! Ça compte pas. ». Le jeune homme devait se faire une raison : Meilan était un ange. Il n'y avait pas à chercher. C'était lui le vilain, regardez, il refuse même de lui faire une gâterie ! « Pfff, bah tu peux rêver pour que je m'occupe de ton petit cul alors ! ». Oui, cette discussion était digne de deux gamins. M'enfin. Le laissant repartir tout en se massant la joue, le chinois fut déçu quant à la réponse de Hyun Ki sur sa demande nourricière. « Baaaaah, mais ça ne va pas me caler juste du kimchi et des ramyuns ! Je vais mourir de faiiiiiiim ! ». Il en faisait des caisses, comme toujours. Gesticulant sur le canapé, tel un enfant faisant un caprice, la présence de son amant à ses côtés eut le talent de le calmer de suite. Sachant que le plus jeune n'était pas un grand tactile, Meilan profita de ses caresses sagement, qui, malheureusement pour lui, ne durèrent que quelques courts instants. Aish. En plus, il s'était prit un vent quant à son sous entendu de s'occuper de lui. Génial. Croisant alors les bras et les jambes, il fixa son émission sans rien ajouter, lâchant un simple « mgh » aux questions de Hyun Ki. Oui, il boudait. Et il en avait tous les droits. Après tout, il avait marché durant de longues minutes pour juste exprès jusqu'à chez lui mettre fin à cette dictature du silence, et il n'avait même pas de récompense ?! C'était tout simplement honteux ! Il ne pouvait pas accepter cela ! Alors l'acteur était bien décidé à faire comprendre son mécontentement à son hôte, qui était à l'origine de tout ce drama. Namého. Il n'allait pas faire tout le travail sans rien en retour quand même ! Fallait pas abuser non plus !

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 17:30



why i don't want you anymore x wearing

Je riais souvent, avec Meilan - trop souvent, même, j'étais toujours hilare, au moindre de ses mots, même les plus idiots. Non, mais, c'est vrai, son "tu peux rêver pour que je m'occupe de ton petit cul" me fait rire, et c'est.. exagéré. Il n'y a rien de drôle, pourtant. Mais j'étais d'humeur rieuse. Ou plutôt, j'étais soulagé que notre pseudo conflit ait enfin pris fin - même s'il n'a pas vraiment duré longtemps. Une semaine de grand froid de ma part et quelques minutes de pseudo-dispute entre nous. Rien de notre énorme, à mon goût. T'en fais pas que tu vas t'en occuper, mon Meilan. Promesse d'Ahn. J'allais le faire céder, et ce, facilement - parce que j'étais doué pour ce genre de choses. C'était inné, chez moi. Surtout avec Meilan. Parce qu'il m'attirait. Je l'ai déjà dit, et je le redit. Mais ce gars.. Un aimant. Puis, il était beau. Comme une comète.

Beau, mais il faisait la tête. Pire que moi. Ou mieux. C'était amusant - même si je ne pouvais pas m'empêcher de soupirer, exaspéré par son comportement enfantin. Un enfant de trois ans, ce gars, j'vous jure. Attendrissant tout de même. Alors, tout en terminant de préparer mes pâtes, j'attends sagement qu'il m'adresse la parole mais.. Rien. Aurais-je loupé quelque chose ? J'vois pas. Je lui ai caressé le dos, j'ai même été gentil, et, en plus, je lui fais à manger.. Une énigme, ce type est une énigme. Sourcils froncés, je reviens, les bras chargés par le repas de messire Meilan. Je pose le tout sur la table basse, face à lui, pour m'installer à ses côtés. Tu boudes ? Je me penche en avant, pour le contraindre à voir mon joli - ou pas - visage. Bébé Meilan boude ? Une petite pincette sur sa côté, alors que je fais la moue. Pourquoi bébé Meilan boude ? Qu'est-ce que Hyun Ki a fait de mal, mh ? Allez, dis-moi tout. Vite. Vite. Viiiiiiite.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 17:59





outfit

Non mais, pour qui il se prenait ce gosse ? S'il lui disait qu'il ne toucherait pas à son cul, alors il n'y toucherait pas ! Non mais ! D'autant plus que Meilan était un bon gros têtu, qui une fois une idée en tête, il était bien difficile de la lui retirer. Sauf que le plus jeune l'était tout autant. Voir même pire, parfois. Et il était très, très doué dans le domaine intime, if u knwo what we mean. Il avait le talent d'ensorceler le chinois en un temps record. En même temps... Hyun Ki était magnifique. Ses cheveux soyeux, ses yeux en amande, ses lèvres rosées, ses traits délicats, sa peau extrêmement douce, son corps aaaargh. Bref. Il était tout simplement parfait, et extrêmement désirable, au yeux de Meilan. C'est pourquoi il redoutait la quasi menace de son cadet, faute de savoir de quoi il était capable. Mais pour le moment, il était bien décidé à ne pas céder. C'est pourquoi, lorsque le maquilleur revint au salon et posa sur la table basse le repas, il n'y jeta qu'on rapide coup d’œil, préférant se concentrer sur l'émission débile qu'il avait mise. Cela lui faisait un bien fou d'entendre sa langue maternelle, alors autant en profiter ! Sauf que Hyun Ki décida de passer à l'attaque, c'est-à-dire, venir le faire chier -gentiment-. Si au début il ne lui prêta pas d'attention, la pincette sur sa hanche le fit sursauter. « Yah ! Tu vois, c'est toi le vilain ! Tu me fais mal ! Et ne m'appelles pas bébé, je suis ton aîné je te rappelle, alors un peu de respect le môme ! ». Meilan s'était entre temps tourné vers lui, et il se saisit de ses joues plutôt rondes, qu'il tira, en faisant attention tout de même à ne pas lui faire trop mal. « Si Hyun Ki veut que Mei arrête de bouder, faut qu'il se fasse pardonner. Comprit ? ». Lui relâchant les joues, l'acteur s'adossa de nouveau au dossier du canapé, et ouvrit en grand la bouche. « Aaaaah ! ». Oui oui. Il était bel et bien en train de demander à son amant de le nourrir. Un enfant. Nous vous l'avions dit. Les yeux rivés sur la télévision, il se retenait le plus possible de sourire, amusé à l'idée de se faire donner la becquée par le maquilleur. Il sentait que cette scène allait à la fois le faire rire, et le rendre totalement gaga.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 18:35



why i don't want you anymore x wearing

Et Meilan osait me dire que c'était moi le cadet, et qu'il n'était pas un bébé ? Foutaises ! Je n'étais pas celui qui ouvrait grand la bouche, à la recherche d'une probable nourriture, donnée directement par mon amant. Non, moi, j'étais le grand monsieur dans notre cou- Erm, amitié, notre amitié. Meilan, lui, était le gars mignon. Point barre. Même si au lit, l'histoire était toute autre, je maintiens cet avis. Bon, Meilan était complètement.. Sexy ? Viril ? Mais craquant en même temps. Il avait cette double face ; le type carrément mignon et carrément masculin en même temps. Contrairement à moi - quoiqu'au fond, j'étais de ce genre là moi aussi. Moins prononcé, car ma mâchoire n'était pas comme la sienne - et même, mon air était un peu plus efféminé.   Donc, si je te nourris, tu ne boudes plus ? Nailed it. Petite tape sur son épaule, pour lui montrer que j'approuve le marché, aussi étrange soit-il. Kimchi ou ramyuns ? Ramyuns. Je ne sais pas exactement comment Meilan veut que je lui donne à manger - avec une cuillère, simplement, comme le ferait une mère à son enfant, ou d'une façon plus.. Intime ? Aucune idée. Aussi, il était abstrait.   Tu le veux comment ? J'enroule des pâtes autour d'une paire de baguettes, pour conduire le tout jusqu'à ses lèvres, dont je profite de l'ouverture pour y enfouir la nourriture. Comme ça ? Chose faite, je retire tout ça, pour prendre  un morceau de kimchi entre mes lèvres - je ne le croque pas, disons que je le... pose juste. Ou, comme ça ?   J'approche mon visage du sien, plissant mes yeux, pour coller le morceau de plat typique coréen contre ses lèvres, attendant sagement de voir si oui, ou non, il voulait que ce soit fait ainsi - et c'était carrément mignon, rien que d'y penser.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 17 Juin - 19:25





outfit

Oui, il était en train d'agir comme un enfant. Mais il savait pertinemment qu'au fond, même si Hyun Ki n'allait pas le montrer, ce comportement allait lui plaire. Il allait gagatiser et prendre soin du chinois comme une bonne maman -ou une bonne épouse, au choix-. Et puis, nous n'allons pas le cacher, Meilan aimait qu'on prenne soin de lui et qu'on le couvre d'attentions. C'est pourquoi ce petit chantage inoffensif était la clé pour que le cadet s'occupe de lui. Et il était bien loin d'avoir honte d'utiliser une telle stratégie. Après tout, c'était quasiment toujours lui faisait tout ! Les papouilles, les repas, les premiers pas. Il était grand temps que cela change ! Lorsque Hyun Ki l’interrogea sur la façon dont laquelle il aimerait être nourrit, l'acteur ne répondit pas, se contentant de garder la bouche grande ouverte. En réalité, il s'en moquait bien. Ce qu'il désirait, c'était manger, point. C'est pourquoi un immense sourire se dessina sur son visage lorsque sa bouche fut remplit par les pâtes, qu'il dévora avec plaisir. Meilan ne fit même pas attention à son amant, qui se retrouva en une fraction de seconde quasiment contre lui, leurs lèvres se collant. Ah, non. Rectification. Il y avait une tranche de chou entre. Amusé de cette initiative, il saisit donc le morceau de kimchi pour le glisser dans sa bouche, en profitant pour au passage glisser sa langue sur les lèvres de Hyun Ki. « Faut rien perdre~ ». Il lui adressa un clin d’œil complice avant de le laisser continuer de le nourrir à la fois aux baguettes et à la bouche. Mais le chinois finit par l'arrêter, s'essuyant la lèvres. « Tu peux finir le reste, j'veux pas que tu deviennes anorexique. J'aime ton bidou~ ». Meilan le lui caressa rapidement tout en riant, comme un débile, avant de se lever pour aller leur servir deux verres d'eau. Car s'il avait décidé, toujours dans son idée de se faire chouchouter et venger, de ne pas rendre la pareille à Hyun Ki, il n'allait pas non plus le fait mourir de soif ! Il tenait trop à lui pour ça. Enfin bref. Il revint s'asseoir aux côtés du coréen après avoir déposé les verres sur la table basse. Et en tournant la tête vers lui, il ne put se retenir de sourire, attendrit par la vision de son amant. Celui-ci avait réussit à se salir. Alors, de son pouce, l'acteur vint lui essuyer le coin de la bouche, avec une tendresse folle.

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

(+18) vraiment, dégage / meilan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» blague vraiment dégueu
» Vraiment trop con
» Devenir tueur à gage, ça vous tente ? killer-angers.com
» répondre intelligement à une question bete ... [GAGE]
» Pot pour Hm moche, vraiment moche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-