AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

I want to breathe, I hate this night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Messages : 2205
Age : 22 ans
groupe : Solo, β∧Lααm
rôle dans le groupe : Rappeur - parolier - compositeur - arrangeur - Vocaliste - Leader
nom de scène : Skye
occupation : Idole & Acteur totalement déjanté
avatar : Rap Monster - Kim Nam Joon
DC : ks / kom / pjw
Points : 289

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t116-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t146-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t145-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t728-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t729-oh-byun-tae-skye#9029 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 18 Juin - 14:04

Une oeuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament.”
In Hyuk & Byun Tae
tenue ◘ Le soleil était à son zénith. Un soleil de plomb en cette saison. C’était un jour de repos, un jour comme tant d’autres. Rare, mais que j’appréciais en général. Oui… en général. Parce qu’aujourd’hui c’était tout autre chose… Tout ça m’exaspérait. J’en avais marre. Je ne supportais plus de la croiser dans les couloirs, ou même de devoir avoir des cours avec elle. Iseul me rendait fou. Pourquoi fallait-il qu’elle vienne dans cette agence ? C’était pour se venger, pour me pourrir la vie. Et plus j’y pensais et plus je revoyais notre passé chaotique en commun. Nos derniers moments ensemble, nos dernières paroles, mes derniers actes sur elle. Si je n’avais pas eu cette pression de mon père, jamais tout ça ne se serait produit. Pourtant aujourd’hui, des nouvelles de mon père, je n’en avais pas réellement… Encore moins de ma propre mère. Soupirant, je baissais un peu plus la tête, marchant, sans réel but. Masque sur la tête, j’essayais de ne pas trop me faire repérer. Je n’avais même pas encore débuté, que certains me suivaient et me reconnaissaient. M’arrêtant devant un restaurant, je regardais rapidement le service avant d’y entrer. Demandant à être dans une pièce, seul, je suivais la serveuse, entrant dans la pièce. Enlevant mes chaussures avant de monter la marche, je m’installais, enlevant alors mon masque. Demandant une soupe de poulet au riz et du soju. Surtout beaucoup de soju, je ne me fis pas prier pour commencer à boire alors que la soupe n’était pas encore arrivée. Bouteille finie, j’en demandais une nouvelle alors que le plat été servi. Mangeant tranquillement, sans trop compter le nombre de bouteille que je m’enfilais, je posais ma cuillère et mes baguettes quand tout fut fini. Reniflant fortement, je laissais mon front tomber sur la table dans un bruit sourd. Demandant à être seul et tranquille quand une des serveuses arriva, j’attendis que la porte soit fermée pour laisser mes larmes arriver. Je ne voyais plus rien. Les larmes étaient trop présentes, s’écrasant alors sur mes joues. Dans un bruit sourd, je me laissais aller. Dans un flot de souvenir, de nostalgie, je pleurais silencieusement, le cœur lourd et douloureux. Me redressant, j’attrapais la bouteille pour me servir un nouveau verre. Tremblant un peu je reniflais avant de boire. L’alcool avait un léger goût salé. Non, c’était mes larmes qui faisaient cet effet. Depuis quand étais-je là à pleurer ? Je n’arrivais pas à me contrôler. J’avais besoin d’évacuer. Entendant la porte s’ouvrir, je fermais les yeux sans me tourner. « Je vous ai dit de me laisser tranquille. » Ma voix était coupée par les pleurs. La honte. Putain de serveuse.
electric bird.

 




so cutie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 19 Juin - 20:42

I want to breath, I hate this night



Aaah, on crève de chaud ! Le soleil tape tellement fort sur Séoul que je suis certain de savoir comment se sent un gâteau qui cuit au four. J’ai l’impression que tout l’eau dans mon corps bouille et que je gonfle à n’en plus finir. Je vais ressembler à une balloune* si ça continue. Qu’on m’épargne, j’en peux plus ! Après, j’avoue que j’ai fait l’erreur de ne pas regarder la température lorsque je suis sorti en ville. Quelle belle idée de mettre un pantalon long et un haut aux manches si longues. Franchement, je bats des records. Maintenant, je me retrouve face à un dilemme: trouver un refuge plus frais ou couper court à ma promenade. Les jours de congé sont si rares que l’idée de rentrer me dégoûte. Un coup d’œil à l’heure qu’affiche mon cellulaire m’indique que ce serait l’heure parfaite pour un repas. Je me décide rapidement lorsque je vois un restaurant dont le menu est standard. C’est pas aujourd’hui que je vais faire la fine bouche, quand même.

Lorsque j’entre, je remarque tout de suite que le staff court un peu comme des poules pas de tête. Je les regarde faire un instant, un mélange de surprise et d’amusement se lisant sur mon visage. Et j’attends. Encore. Et encore. Ça doit bien faire un gros cinq minutes que je suis planté là, à l’entrée, dans ce tourbillon d’air chaud et frais. Je suis patient, mais cette chaleur insupportable qui attaque Séoul me rend un peu à cran et tout cet énervement devant moi gruge mon énergie. Bien décidé à honorer la quote on est jamais mieux servi que par soi-même, je m’avance et agrippe le regard d’une serveuse qui passe tout près avec les bras pleins de vaisselles sales.

-Je vais me trouver une salle, dis-je sans m’arrêter. Je vais laisser la porte ouverte.

La jeune femme semble un peu surprise et elle se contente d’acquiescer. Les premières pièces devant lesquelles je marche semblent déjà utilisées. Des bruits y résonnent et je n’ose pas vérifier si elles sont vraiment occupées. Puis, j’ai enfin l’impression que le silence vit dans l’une des salles. Les chaussures sont sûrement aux occupants de la salle d’â côté, alors je prends un guess et je glisse la porte.

-Je vous ai dit de me laisser tranquille.

Ah, mauvaise impression. C’est pas du tout libre. Avec l’ambiance lourde qu’a jetée la voix cassée par les pleurs, le gars est clairement dans une mauvaise passe. J’allais m’enfuir sans demander mon reste; après tout, c’est pas de mes affaires, non ? Le truc, c’est que j’aime pas voir les gens craquer comme ça et je me dis qu’un simple sourire ou qu’une petite parole d’encouragement peut tout changer. Et puis ça coûte rien d’essayer, sauf sa fierté. Ça tombe bien, j’ai un concept différent de ce mot, alors j’ai rien à perdre.

-C’est peut-être pas de mes affaires, mais… Est-ce que ça ira ?

J’observe l’autre dont le visage ne m’est pas offert. Sa carrure est celle d’un jeune homme et son look est de ce qu’il y a de plus basic. Pourquoi j'ai l’impression que j’ai déjà eu affaire avec un type comme lui ? Même s’il est envahit par le chagrin, il y a encore cette forte aura qui se dégage de lui. Puis je prends le taureau par les cornes :

-Toutes les salles sont occupées et il fait une chaleur écrasante dehors. Est-ce que je peux ?

Hey, c’est un mensonge blanc, ok ? Les salles ne sont probablement pas toutes occupées, mais c’est vrai que la température est sacrément élevée à l’extérieur. Dans ce cas-ci, tous les coups sont bons pour entamer une conversation avec ce gars qui n’en peut visiblement plus.      
           
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2205
Age : 22 ans
groupe : Solo, β∧Lααm
rôle dans le groupe : Rappeur - parolier - compositeur - arrangeur - Vocaliste - Leader
nom de scène : Skye
occupation : Idole & Acteur totalement déjanté
avatar : Rap Monster - Kim Nam Joon
DC : ks / kom / pjw
Points : 289

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t116-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t146-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t145-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t728-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t729-oh-byun-tae-skye#9029 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 25 Juin - 20:11

Une oeuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament.”
In Hyuk & Byun Tae
tenue ◘ La porte s’était ouverte. J’avais demandé à être tranquille, mais faut croire que même ça c’était trop demandé. Fallait croire que le personnel de ce restaurant ne savait pas écouter les ordres d’un client. J’ignorais, ne tournant pas le visage, afin que la personne ne puisse pas voir que j’étais en train de pleurer. La honte. Surtout pour un mec. Je ne voulais pas qu’on me catalogue de faible et qu’encore moins la personne puisse me reconnaitre… Manquerait plus que ça. « C’est peut-être pas de mes affaires, mais… Est-ce que ça ira ? » Putain un mec. Pourquoi fallait que je tombe sur un putain de mec ? Et en plus il se croyait tout permis. Bien sûr que ça va. Je n’ai pas besoin de lui qu’il se casse bordel. Je fermais les yeux pour tenter d’enlever les larmes de ceux-ci. Manquerait plus qu’il se ramène ce gros lourdingue. Et pourquoi j’avais l’impression de connaitre cette voix ? Et quand est-ce qu’il allait se barrer putain ? Il ne voyait pas qu’il dérangeait à la fin ?! « Toutes les salles sont occupées et il fait une chaleur écrasante dehors. Est-ce que je peux ? » … Il n’était pas sérieux ? Il n’était vraiment pas sérieux ? J’allais le planter à coup de baguette, lui trouer la peau tellement de fois qu’il ferait office de passoire. Non mais… De quel droit il comptait s’inviter ici ? Heol. Y’en a qui ne manquait pas de toupet. Me redressant, je soupirais longuement en passant mes mains sur mon visage. J’effaçais toutes traces de larmes de celui-ci. « Je m’en fiche que vous ayez chaud. Cette salle est la mienne. Dégagez. » Je doutais fortement vu l’heure et le temps que j’étais là. Que toutes les salles de ce restaurant soient prises. « Si vous avez chaud, il y a les toilettes. Vous n’avez qu’à vous arroser un peu. » Elle était bonne celle-là non ? C’était marrant. Ou pas. Je n’avais pas le temps pour faire de l’humour sérieux… Je voulais simplement qu’il se barre. Attrapant ma bouteille le soju je m’en versais un verre avant de le boire cul sec et m’en resservir un autre. Aish. La bouteille était vide… « Serveur ! Soju ! » Criais-je pour qu’on m’entende. Si ça pouvait faire dégager ce type par la même occasion. A moins que ça soit un serveur ? Si tel était le cas j’étais vraiment poisseux pour le coup…
electric bird.

 




so cutie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 27 Juin - 5:07

I want to breath, I hate this night



Je pousse pas égal.
Je le sais, on me le disait toujours lorsque j’étais au Canada. « Pousse, mais pousse égal ! » Mais je sais juste pas ce qu’il faut pour pousser égal, me semble que c’est pas trop dur à comprendre ? Tout ce que je fais, c’est parce que je trouve ça juste ou amusant, tout simplement. Dans un cas comme dans l’autre, j’agis au lieu de penser et ça donne ce genre de situation: je m’invite dans la salle privée d’un mec qui chiale. J’y peux rien si Jimini me souffle de ne pas le laisser seul ! Par contre, le gars qui se redresse en avant de moi semble être comme tous les autres qui captent rien de ma bonne foi. Il essuie grossièrement ses larmes et pour la première fois depuis que j’ai ouvert cette porte, je vois quelques traits de son visage.

-Je m’en fiche que vous ayez chaud. Cette salle est la mienne. Dégagez. Si vous avez chaud, il y a les toilettes. Vous n’avez qu’à vous arroser un peu.

La bonne nouvelle, c’est qu’il ne m’a pas encore slogué et qu’il me vouvoie, ce qui prouve qu’il a un minimum de respect pour un mec comme moi qui connait pas trop la définition de ce mot en ce moment. La mauvaise nouvelle, c’est que je comprend absolument rien de ce qu’il dit à propos des toilettes. Si c’est supposé être une blague, ce gars fait vraiment pitié. Dans la seconde qui suit, j’espère très fort qu’il n’est pas humoriste et que c’est son chagrin qui ternit son humour.

-Les toilettes sont brisées, dis-je du tac au tac.

Ouais, bon. On repassera pour la bonne excuse, c’est pas ma meilleure. Pas que j’aime embêter tous les gars qui braillent dans un coin noir, mais l’impression que j’ai de lui me taquine et cette petite voix tannante m’oblige à pousser ma chance. Avec précaution, je penche la tête vers lui pour mieux le voir et j’ouvre encore un peu la porte. À cette distance, ce n’est pas ce qu’il y a de plus évident, mais le trio de facteurs fait effet. Le mouvement qu’il fait en levant la bouteille d’alcool, la lumière un peu plus forte qui entre dans la pièce et mon regard ancré sur lui; tout pour mieux voir son visage et faire un rapide croquis mental de son physique. Manque plus que la voix…

-Serveur ! Soju !

Oh. My. Gawd.
Le mec qui call une nouvelle bouteille est Tae. Oh Byun Tae, Sky. Peu importe. Anyway, c’est le même gars qui pleure sa vie en avant de moi. J’en mettrais ma main au feu et pour le coup, je me trouve bien idiot de ne pas l’avoir reconnu plus tôt. Qu’est-ce que je fais, maintenant ? Je fais un pas vers l’arrière et referme la porte. Je tourne sur moi-même, prêt à quitter le restaurant ou à continuer la recherche d’une salle libre. Je tourne la tête une dernière fois vers la porte que je viens de fermer, un peu confus, puis je retrouve enfin l’usage de mes membres. Je ne sais pas pourquoi je vais chercher une nouvelle bouteille d’alcool au comptoir en la mettant à mon nom, mais je le fais. Jimini est très convainquant, peut-être même plus que Tae. C’est donc sans cogner, encore une fois, que je me ramène dans la salle après avoir laissé mes chaussures à l’extérieur. D’une nonchalance à tout casser, je prends place en face du rappeur et dépose la bouteille sur la table. J’y laisse également deux nouveaux verres et m’accoude sur le bois avant de caller mon menton dans ma main.

-Annyeong.

Et je souris comme un con. Bon, c’est pas un sourire d’happiness parce que mes yeux ne reflètent aucune joie, mais plutôt une mimique qui démontre clairement mon innocence. Dans le premier sens du terme, hein.           
           
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2205
Age : 22 ans
groupe : Solo, β∧Lααm
rôle dans le groupe : Rappeur - parolier - compositeur - arrangeur - Vocaliste - Leader
nom de scène : Skye
occupation : Idole & Acteur totalement déjanté
avatar : Rap Monster - Kim Nam Joon
DC : ks / kom / pjw
Points : 289

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t116-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t146-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t145-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t728-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t729-oh-byun-tae-skye#9029 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mer 29 Juin - 20:36

Une oeuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament.”
In Hyuk & Byun Tae
tenue ◘ La tranquillité s’avérait être un luxe. Du moins faut croire que c’était ça. Je ne pouvais même pas rester dans cette salle seul, faire ce que j’avais envie de faire. Au final, on ne pouvait être tranquille que chez soi. Ce n’est pas croyable tout de même. Soupirant, je passais une main sur mon visage en essayant de ne pas trop m’emporter. Il n’avait qu’à dégager. Je n’étais pas le bon saint Maritain là. Je n’allais pas l’accueillir les bras ouvert dans MA salle. Hors de question. La charité, c’est plus loin ! « Les toilettes sont brisées » … Il se foutait de moi en plus là non ? Genre les toilettes étaient cassées ? Du grand n’importe quoi. Il me voulait quoi ? Il voulait gratter l’amitié ? Ce n’était pas le moment que je sache. Soupirant, je laissais tomber ma main sur la table en bois. « Tu m’aimes ? » C’était peut-être un fan ? Il m’avait reconnu ou même suivit. Ah fait chier, c’était pas mon jour finalement. Soupirant, n’attendant aucune réponse, j’hurlais de m’amener une bouteille de Soju. J’avais encore envie de boire. Je n’étais pas ivre, je me devais de me foutre minable pour pouvoir oublier tout ce qui se passait dans ma tête. Même si ça ne durerait pas longtemps, que c’était simplement éphémère, j’avais envie. Entendant la porte se fermer après quelques secondes, je soupirais. Liberté enfin. Laissant mon front tomber contre la table, je restais inerte, là, sans bouger. Laissant mes yeux se remettre le temps que le ou la serveuse revienne pour poser l’alcool commandé. Attrapant mon téléphone, je checkais l’heure en soupirant une énième fois. La porte se rouvrant, je me redressais un tant soit peu en rangeant le téléphone. Mains sur le visage, je me le frottais dans l’optique de me réveiller un peu plus. « Annyeong. » Ah… Le gars de tout à l’heure putain. Redressant le visage en enlevant mes mains je me figeais en le voyant. Putain, voilà pourquoi sa voix me disait un truc. Voilà l’autre abruti. Putain pourquoi je tombais sur lui ? J’avais vraiment pas de chance, mais jusqu’au bout quoi… Soupirant, j’attrapais la bouteille qu’il avait amené pour m’en servir un verre. « Qu’est-ce que tu fous ici ? » Mon ton était sec. Son sourire me fit frissonner. C’était chelou. Genre pour de vrai. Il voulait quoi ? De l’amitié ? J’en avais pas à revendre ! Posant la bouteille sèchement sur la table, je bus mon verre d’une traite en le regardant. Détournant le regard assez rapidement, sachant que mes yeux étaient encore rougi par les pleurs, je posais le verre silencieusement. « Ça t’arrive souvent de t’incruster dans la salle des autres ? T’as pas d’ami ? Tu te sens seul ? » C’était que des questions sur le ton du reproche, mais c’était vrai quoi…
electric bird.

 




so cutie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 2 Juil - 13:47

I want to breath, I hate this night



La délicatesse, c’est pas toujours mon truc. Je balance entre ce qui est socialement acceptable et ce qui est majoritairement rejeté. J’en suis conscient et c’est ce qui me permet de rattraper le coup parfois ou alors de m’enfoncer bien comme il faut dans les emmerdes. Là, je dois avouer que je pousse ma luck. Pourtant, quand je le vois se servir un verre d’alcool tout en soupirant comme un martyre, je peux pas m’empêcher de me dire que j’ai ma place dans cette salle, à sourire comme un idiot.

-Qu’est-ce que tu fous ici ?

Je tape sur les nerfs. Je comprends le gars, quoi. Mais c’est pas comme si je pouvais y changer quelque chose. Je suis ainsi, un point c’est tout. Que les autres deal avec ça ou non, j’en ai pas grand-chose à faire et ce n’est pas parce que je manque d’empathie. Bien au contraire, c’est ce cœur sur la main qui dirige souvent mon élan vers les personnes qui, visiblement, ont besoin d’une vague d’énergies positives. Je reconnais peut-être mes défauts comme des évidences, mais je sais aussi valoriser ma bonne humeur, mon optimisme et mon écoute. Oh Byun Tae n’allait pas y faire exception à cause de sa gueule de dix pieds de long et de ce petit tapage de table avec la bouteille. Dans les rues américaines, j’en avais vu d’autre. C’est quand même son regard insistant posé sur moi pendant qu’il boit son verre d’un coup qui affaibli mon sourire. Pourtant, il ne peut plus être aussi sincère. C’est que le gars en a vraiment marre, on dirait…

-Ça t’arrive souvent de t’incruster dans la salle des autres ? T’as pas d’ami ? Tu te sens seul ?

Il me reproche clairement d’être là, de m’imposer à lui, alors qu’on ne se connaît même pas. Et je ne peux que lui donner raison, mais ce serait beaucoup moins drôle si je partais maintenant. Le jour et la nuit qui se rencontre, c’est un phénomène naturel. Byun Tae et moi qui se croise, s’en est presque devenu un rituel. Après quelques années à se zyeuter et à peine s’adresser la parole lors d’évènements plus ou moins officiels, je me demande encore ce qui m’empêchait de l’aborder comme maintenant. En voyant ses yeux rougis par les larmes, j’ai l’impression qu’il a perdu de sa force et c’est peut-être pour cette raison que j‘en profite. Un peu fourbe, hein ? Tous les coups sont permis, so. Et puis c’est pas comme si j’avais de mauvaises intentions, ma face qui irradie d’happiness peut en témoigner.

-Ce serait plutôt à moi de te demander ça, répliqué-je innocemment en me versant un verre d’alcool.

Après une minuscule seconde d’hésitation, je lui sers un autre verre aussi et dépose la bouteille sur la table.

-T’es seul dans une salle de resto et tu règles tes trucs en te saoulant, constaté-je avant de boire une gorgée. Y a rien de très fun là-dedans.

Bonjour la subtilité, on repassera ! Je sais pas trop si c’est parce qu’il reste une parcelle en lui qui m’intimide légèrement, mais je reprends assez rapidement pour éviter qu’il me balance son verre en pleine gueule.

-Je me la ferme si tu veux, riais-je un peu nerveusement. Je vais juste rester là et boire avec toi. Ça changera pas de ce qu’on fait à ces soirées-là.

Je me vois mal rester assis devant lui à le regarder, mais je préfère ça à le laisser en plan alors qu’il chiale sa vie. Pis c’est même pas la charité qui parle.        
           
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2205
Age : 22 ans
groupe : Solo, β∧Lααm
rôle dans le groupe : Rappeur - parolier - compositeur - arrangeur - Vocaliste - Leader
nom de scène : Skye
occupation : Idole & Acteur totalement déjanté
avatar : Rap Monster - Kim Nam Joon
DC : ks / kom / pjw
Points : 289

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t116-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t146-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t145-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t728-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t729-oh-byun-tae-skye#9029 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Jeu 7 Juil - 21:03

Une oeuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament.”
In Hyuk & Byun Tae
tenue ◘ Dans le genre je n’ai pas de poisse j’appelle Oh Byun Tae. Ah oui, c’est vrai, c’est moi. Pourquoi il fallait que ça tombe sur moi ? Et qu’en plus de ça, ça tombe sur ce type ? Qu’on me le dise… Je commençais à en avoir marre. Non mais sérieusement. Pourquoi il fallait qu’il vienne dans la salle de restaurant ou j’étais ? Je ne comprenais pas. D’une part je me sentais honteux, parce que oui, bien évidemment ce con m’avait vu chialer et dans un état pitoyable, alors forcément que je me sentais honteux, et de l’autre, je me sentais blasé. Parce que je ne voulais pas qu’on me voit comme ça. C’était chiant, c’était… La honte. Y’avait pas d’autres mots pour qualifier ça. Tout simplement. Surtout qu’en plus il s’incrustait jusqu’au bout, monsieur prenait place, comme s’il était chez lui. Mais non, non. Il était bien dans ma salle à moi. « Ce serait plutôt à moi de te demander ça » Genre. En plus il osait me dire ça. Mon regard devenait noir. S’il croyait pouvoir faire le con avec moi, il se trompait. Non sérieusement, je pouvais m’enflammer en très peu de temps. Il jouait un peu avec le feu là. En plus tranquille frère, vas-y sers toi à boire surtout. C’est moi qui paie en plus. Non mais vraiment. « T’es seul dans une salle de resto et tu règles tes trucs en te saoulant, » Et alors ? Je t’ai demandé ton avis ? J’avais envie de lui jeter mon verre à la gueule. « Y a rien de très fun là-dedans. » « Et donc ? J’ai payé pour avoir cette salle, je fais ce que je veux dedans non ? Si j’ai envie de baiser dedans, je baise dedans. Je ne vois pas en quoi ça te regarde. » C’était pas normal ? Enfin, bon, j’avais l’impression que ça ne servait à rien. J’allais surtout parler à un mur là. Tout simplement. Claquant ma langue contre mon palais je fermais brièvement les yeux en soufflant fortement. « Je me la ferme si tu veux. Je vais juste rester là et boire avec toi. Ça changera pas de ce qu’on fait à ces soirées-là.» « Ouais ferme là. Et ce que tu boirais, tu paieras. Y’a pas écrit abbé pierre sur la gueule. » Fallait pas déconner putain. Je n’étais pas crésus. Enfin, je n’étais pas pauvre non plus, mais fuck. Soupirant, j’attrapais la bouteille d’alcool avant qu’il ne se la finisse en juif et m’en servit un verre pour boire d’un coup sec. « Si ce que tu as vu dans cette salle sort d’ici, je te jure que je t’étripe et je te donne à bouffer aux porcs. » Je le foudroyais du regard en raclant ma gorge comme prêt à cracher. Ça me ferait bien chier que ça sorte d’ici et que les gens se foutent de moi. Attrapant mes baguettes je me remis à manger pour essayer de ne pas faire que boire non plus. Attrapant une autre paire de baguette dans le pot, je les lui jetais devant lui. « Mange. » Ouais il pouvait. « Mais ne mange pas tout. »
electric bird.

 




so cutie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 9 Juil - 7:35

I want to breath, I hate this night



Je suis pas le plus doux en terme d’imposition, mais sûr que je suis pas le pire. Forcer la main aux gens pour endurer ma présence, j’y suis devenu habitué. Juré que ça se fait tout seul avec mon sourire de pub dentifrice et mes blagues à un sous ! C’est donc tout naturellement que je prends place devant Byun Tae et que j’engage une bride de conversation en nous versant un verre chacun. J’ose pas trop en ajouter de plus lorsqu’il me réplique gracieusement que ce qu’il fait dans cette salle, ça ne me regarde pas. Il a pas tort, alors je me ferme la gueule sur ce point. Pis après, je suis pas certain de vouloir embarquer dans des échanges qui tournent autour du sexe dans un restaurant. Je vais passer mon tour, merci pour l’image ! Lorsque je l’entends soupirer et que je vois son visage se peindre d’une impatience aussi noire qu’un ciel de campagne, je tourne ma langue sept fois dans ma bouche et je reprends rapidement la parole pour éviter qu’il me sauve au visage. J’ai peut-être envie de lui changer les idées pour ne plus voir ses yeux rougis, mais je tripe pas trop à l’idée qu’il me refasse le portrait. Je vais donc éviter de le foutre en colère pour le fun.

-Ouais ferme là. Et ce que tu boiras, tu paieras. Y’a pas écrit abbé pierre sur la gueule.

J’avale la gorgée d’alcool que j’ai pris pendant qu’il m’avertissait gentiment, puis dépose mon verre. Lui, il s’en sert encore. À croire que j’avais pas assez rempli pour le satisfaire. Le nez plissé dans un air mutin, je le regarde caller sa consommation.

-J’ai déjà mis cette bouteille-là à mon nom, t’as pas à la payer, dis-je en haussant légèrement les épaules.

-Si ce que tu as vu dans cette salle sort d’ici, je te jure que je t’étripe et je te donne à bouffer aux porcs.

Aigo, il est à pique, ce gars ! Je grimace juste à l’idée de servir en pâture aux cochons et reprends une autre gorgée d’alcool, transgressant ainsi une des règles de la Yusegon Media et de l’interdiction de consommation d’alcool pour les trainees. Relax, Max. Un verre et j’ai 22 ans, y a personne qui va crever tantôt, hein.

-Je suis pas le genre de gars à balancer des infos pour des peanuts. Par contre, pour une bonne somme…

Je dis ça tout bonnement avec un ton ironique, mais soudain, je peine à soutenir son regard qui me flinguerait d’un coup. Pis il le raterait pas, son coup. Je peux le jurer !

-C’est une blague, dis-je avec un peu plus de sérieux.

Anyway, je fais pas très sérieux avec ce sourire plaqué au coin de ma bouche et j’imagine que ça peut détendre l’atmosphère. Essais et erreurs, tout le monde connait, je pense. Dans tous les cas, il n’a pas l’air de trop m’en vouloir car au final, il me balance une paire de baguette avec beaucoup de classe. Je commence à croire que ce gars est fidèle à l’image que j’ai de lui, celle que le monde de la kpop, derrière les rideaux, lui attribue sans pitié. D’un autre côté, il m’a pas foutu dehors avec un coup de pied au cul, ce qui est encore un bon signe.

-Mange. Mais ne mange pas tout.

Je me fais pas prier et je prends les baguettes pour piger dans son assiette. S’il pense que je vais M’empêcher de bouffer, il est con, quoi. Et justement, la serveuse que j’avais abordée avant de me trouver une salle comme un grand vient à cogner pour entrouvrir la porte. Elle demande si nous avons besoin de quelque chose et je lui passe commande avant de lever le menton vers Byun Tae. Je suis pas riche, mais je peux au moins faire ça.

-Tu prends quoi ?

J’attends qu’il annonce ce qu’il veut avant de reprendre la parole dès que la serveuse a quitté. Je sais que je dois me la fermer, mais c’est qui le cave qui y croit, hm ?

-Pourquoi tu pleurais ?

Okayyy. Je m’étouffe avec ma bouffe et je souris comme le dernier des idiots. Parfois, les mots vont plus vite que ma pensée et je me dépêche de secouer la tête en avalant la nourriture.

-Oublis ça, je voulais pas te demander, rigolais-je un peu. Comment ça se passe pour toi, alors ? T’es même pas encore commencé comme idole et on parle déjà de toi dans les coulisses. Comme on dit, parlez en bien, parlez en mal, mais parlez-en !  
           
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2205
Age : 22 ans
groupe : Solo, β∧Lααm
rôle dans le groupe : Rappeur - parolier - compositeur - arrangeur - Vocaliste - Leader
nom de scène : Skye
occupation : Idole & Acteur totalement déjanté
avatar : Rap Monster - Kim Nam Joon
DC : ks / kom / pjw
Points : 289

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t116-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t146-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t145-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t728-oh-byun-tae http://www.lights-camera-action.org/t729-oh-byun-tae-skye#9029 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Lun 11 Juil - 23:49

Une oeuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament.”
In Hyuk & Byun Tae
tenue« J’ai déjà mis cette bouteille-là à mon nom, t’as pas à la payer » Aish, jinjja, il ne pouvait pas agir comme tout être humain ? Pourquoi il s’immisçait dans ma vie ? Ce n’est pas possible. Je le savais idiot, mais pas collant comme un chewing-gum à ce point… C’était désolant. Je n’étais pas prêt de m’en débarrasser. Tant pis pour moi. Ça m’apprendra à pleurer dans un endroit qui n’est pas mon logement. Un endroit privé quoi, là ou personne d’autre ne peut entrer… Bref, j’étais fautif, mais il était tout aussi fautif. Puisqu’il s’incrustait sans aucune gêne apparente. « Je suis pas le genre de gars à balancer des infos pour des peanuts. Par contre, pour une bonne somme… » Je relevais le regard en plissant le nez. Le gars, il se foutait de moi jusqu’au bout, ce n’était pas possible autrement là… « C’est une blague » … Je soupirais longuement. « T’as vraiment un drôle d’humour. T’es au courant ? » Ouais, non, je préférais le prévenir, au cas où il ne s’en serait pas douté… Dans tous les cas, je ne pouvais rien faire. Il était là, alors forcément… Maintenant je me devais de le supporter. Sauf si je me barrais. Mais je n’allais pas me barrer ! J’avais payé pour cette pièce ! Et pour le repas que je n’avais même pas encore fini. D’ailleurs, je lui fis signe de manger. Chose qu’il s’empressa de faire… Ok, on aurait dit un mec qui n’avait pas mangé depuis trois ans, fallait calmer son ardeur là… Il était trop chelou ce mec. Pourtant, je ne pus m’empêcher de poser mon coude sur la table, pour y tenir ma tête et l’observer s’empiffrer comme un gros porc. Bon dieu, j’avais vraiment que ça à faire ? Ma vie c’était vraiment de la merde à ce stade-là. Ce n’était pas possible autrement. La porte s’ouvrit. Une serveuse arriva, sous les dire de monsieur. Ah ben, en plus il avait demandé à l’une d’elle de venir. Vraiment comme chez pépé le gars. « Tu prends quoi ? » Je demandais simplement des plats d’accompagnements en plus, et du riz. Il restait encore pas mal de soupe et d’autres plats. Ça m’irait parfaitement. « Pourquoi tu pleurais ? » Cette question… Je ne lui avais pas dit de ne rien demander ? Ou de se taire tout court ? A force j’en devenais complètement con sans savoir ce que je lui avais dit. Soupirant, je ne bougeais pas, le fixant simplement. « Oublis ça, je voulais pas te demander » Pourtant tu l’as fait. Pensais-je sans vriller mon regard de son visage. « Comment ça se passe pour toi, alors ? T’es même pas encore commencé comme idole et on parle déjà de toi dans les coulisses. Comme on dit, parlez en bien, parlez en mal, mais parlez-en ! » J’haussais simplement les épaules. C’était le destin. [colo=saddlebrown]« L’underground aide beaucoup. Y’a de plus en plus de personne qui parle de moi. »[/color] Je ne me ventais pas. J’avais toujours fait de l’underground depuis que j’avais débuté le rap. « J’ai fait une pub pour du poulet… Puis j’suis apparu dans le clip de Lexa. Clip qui a fait le buzz car y’avait pas mal de personnes connues. » ça aidait aussi en quelque sorte… « Et mon bro vient de débuter. Lui et moi on est toujours collé ensemble. Ça doit y jouer. De toute je débute bientôt. » ça n’était qu’une question de semaines. « Pourquoi ? T’es jaloux de moi ? » Je le narguais d’un sourire taquin.
electric bird.

 




so cutie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 12 Juil - 6:19

I want to breath, I hate this night



T’sais, le moustique qui vole dans ta chambre à minuit le soir et qui t’empêche de dormir toute la nuit parce que t’es pas foutu de le trouver pour l’écraser ? Bin, c’est moi. Si une personne me laisse entrer, je sors pas. À moins que je me fasse étamper bien comme il le faut sur un mur, on peut compter sur moi pour embêter les autres à pas d’heure. C’est donc pas étonnant que Byun Tae relève mon humour douteux en me jetant les baguettes pour que je puisse piger dans ses plats.

-On me dit souvent ça, ouais, dis-je en souriant en deux bouchées. Mais on me dit aussi que je suis le positif d’une pile energizer, so. Ou que je suis aussi collant et persistant qu’un koala. Ou qu’un morceau de scotch tape. Tu choisis, hein.

J’ai chaud, j’ai faim. Bref, je me meurs. Je mange sans vraiment me soucier de ce que je prends dans ses plats, puis je sens son regard sur moi. J’ose pas trop relever les yeux, mais je ralentis la cadence après un moment et le regarde. Il me fixe avec un air que je devine semi-présent et j’allais le tirer de ses pensées lorsque la porte de la salle s’ouvre. Après avoir passé commande, je passe pas par quatre chemins et la question fatale déboule. Je me reprends rapidement pour changer de sujet, mais je suis tout de même surpris de ne pas me faire mettre dehors avec une taloche en arrière de la tête. Il est pas si trou de cul que ça, ce gars. Peut-être que le staff des agences ambitionne un peu trop en dépeignant sa réputation. Ou peut-être que l’alcool l’assomme un peu aussi, je sais pas trop. Dans tous les cas, c’est pas moi qui vais me plaindre.

-L’underground aide beaucoup. Y’a de plus en plus de personne qui parle de moi. J’ai fait une pub pour du poulet… Puis j’suis apparu dans le clip de Lexa. Clip qui a fait le buzz car y’avait pas mal de personnes connues. Et mon bro vient de débuter. Lui et moi on est toujours collé ensemble. Ça doit y jouer. De toute je débute bientôt.

En acquiesçant de la tête, je lui donne raison que l’underground aide à se faire connaître et à acquérir de l’expérience. Pour comparer à la danse que je faisais dans une école et la danse que je pratiquais en pleine rue, c’était pas du tout le même feeling. L’un donne la base, l’autre t’élève dans tes feels. Pis faut que tu ressentes ce que tu fais, que ce soit de la danse, du chant, du rap ou de la musique. En tout cas, c’est pas Oh Byun Tae qui a rien à son actif avec ce MV et… Wait. Une pub de poulet ? Un sourire crispé se dessine sur mes lèvres. Ce sourire qui fait en sorte que j’éclate pas de rire. Ris pas, Vibe. Ris fucking pas.

-Pourquoi ? T’es jaloux de moi ?

Je ravale mon rire avec peine et je pose mes yeux amusés sur lui. Je détaille son expression et devine qu’il est un peu plus animé que tout à l’heure, ce qui est une bonne chose en soit. Dur de rester sad avec moi dans les parages, je le sais, héhé.

-Si tu savais à quel point je suis jaloux ! dis-je en forçant une grimace de tristesse. Je t’aurais tellement volé la pub de chicken.

Je le fixe en retenant mon sourire. C’est une guerre de regards, mais je devine pas comment il réagit et j’en peux juste plus. J’éclate de rire et j’en viens à chercher le peu d’air qu’il me reste avec une bouchée de riz. Après quelques éternelles secondes, je retrouve l’usage de la parole et je reprends avec mon ton jovial habituel.

-C’est cool que tu commences bientôt, je pense qu’on attend tous après ça quand on est trainee. Pis après, c’est vrai que l’underground t’aide à te démarquer et à travailler ton style. J’ai jamais traîné dans les rues pour le rap, mais je l’ai fait pour la danse et la différence est notable.

Je prends de grandes gorgées d’alcool et ma voix se fait un peu plus posée et tranquille.

-Mais faire des pubs, c’est pas trop mon truc. Je sais que ça aiderait de montrer ma face sur des panneaux publicitaires et tout ça. Faut croire que si ça touche pas ce que je fais, ça m’intéresse pas de le faire. Tant qu’à ça, je préfère retourner en freestyle en Amérique.    
           
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

I want to breathe, I hate this night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» recherche piéces noires V-ROD Night special
» Mervent by night
» funky 80's ls night!
» Diavel Night au DS de Montpellier le 8 décembre !
» mon magnum by night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-