AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: the big four :: WANDERĿUST ENT.

loyalty (seok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 112
Age : twenty one (pilots)
nom de scène : grace
occupation : trainee, main-dancer, rap
avatar : momo hirai
Points : 79

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Dim 7 Jan - 23:02






❝ Time goes faster when I’m close to you. ❞


seok&kyôko, (aesth.) // (drunk karaoke) °✧ Idées dénuées de sens, la musique qui s'élève au creux de mes écouteurs, la musique elle monte de plus en plus dans le ton dramatique, épique et soudain dans ma tête jaillit l'idée d'un sort plaisantin auquel une seule personne pourrait se joindre à moi. L'ennui et la fainéantise étaient mes compères de la soirée, la volonté de bien faire avait décidé de prendre son congé à travers différentes activités qui brusquent l'ennui, qui le balaye en un quart de seconde pour une bribe d'heures, de minutes. Ma tête se relève doucement de la surface moelleuse et confortable qu'offrait son lit, finissant par monter tout le haut de son corps pour adopter une position assise et confortable sur le lieu où tous les songes sont permis, où le repos n'est qu'une question d'heure et de survie. « J'arrive chez toi dans quelques minutes, met au moins un calbute on a assez vu d'horreur pendant la guerre. » Tact, finesse, intrusion sans demande, tout était réuni dans la plus grande désinvolture. Je ne pensais pas à le ménager, je ne lui demande même pas son avis, je le prévenais déjà de ma venue c'était un grand point. J'aurai pu débarquer chez lui sans me douter s'il y avait quelqu'un, si le détail qui effleure la pensée de certains à savoir si leurs connaissances sont présentables pour une visite, moi je n'appartenais pas à cette foutaise avec Seok, il était l'un des rares avec qui j'avais le moins de pudeur, le moins de limites, la gêne était dénuée de sens dans notre relation. Si j'avais dû rebrousser chemin à chaque nouvelle calomnie de Seok, je ne serai plus qu'une pauvre âme se baladant dans la rue sans but ni raison. Mes mains s'aventurent dans la recherche d'une bouteille, puis deux, puis trois. Ca ferait largement l'affaire, je portais une confiance dans le stock de ce qui voulait être mon exception amicale avec qui le doute n'était plus permis, avec qui la confiance était devenue naturelle.

Alors, je regarde mon téléphone pour voir l'heure indiquée sur le cadran illuminé, enfilant une veste comme si j'allais me rendre en Alaska. Je rangeais les bouteilles dans mon sac pour ne pas éveiller les esprits malveillants, inconscients qui voudraient s'amuser de l'intimité des autres car ils n'en ont aucune, ces fouines je les porte pas dans mon coeur. Ceux qui empêchent de faire ce que l'on veut, mais l'image de trainee était parfois dure à endosser pour ma conception de la liberté. L'idée de débuter ne me faisait pas encore très envie si c'était pour finir au même rang que Seok, du moins je m'en ficherai sans doute mais ça m'irriterait de savoir que l'on prend en note mes moindres faits et gestes, que l'on me demande des comptes alors que j'ai rien demandé à personne. J'ignorais comment Seok pouvait supporter d'être dans un groupe, ça avait été une surprise pour tous, surtout moi lorsque j'ai appris que monsieur se lançait dans un domaine qui ne l'attendait pas, d'ailleurs lui non plus n'attendait pas ce domaine. Trêve de pensées obscures lorsque la soirée se promet éclairée de lumières tamisées de débauche et de manque de lucidité. Adieu la raison. D'un pas calme et ankylosée par les bouteilles, je me dirigeais assurément vers l'agence de Seok, pourquoi pas le faire marcher un peu. Un sourire sarcastique et amusé se dessina au coin de mes lèvres à l'idée de le faire bouger. « Je suis en bas de ton agence. Magne toi il fait froid. » J'attends, les mains glissées dans mes poches, patiente mon esprit se perd dans mes pensées, puis la silhouette du coréen arpente un chemin dans mon champ de vision, un sourire apparaît immédiatement, satisfaite minant d'être déçue.

- J'ai faillit attendre, t'es lent comme un escargot. Plaisantais-je dans le but de le taquiner, il fallait bien commencer quelque part. J'ai une parfaite activité pour nous ce soir. J'espère t'as rien de prévu, sinon tu devras annulé sorry bébé. Ca sonne comme un doux ordre un peu menaçant, il ne pouvait pas décemment refuser mon invitation, je lui promettais folie et soirée inoubliable qui pouvait y résister.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 443
Age : 22, (05.02).
groupe : 양면 ; DOUBLE SIDE.
rôle dans le groupe : chien galeux, singer, rapper, (sale) gueule, twerkiste professionnel.
nom de scène : seoksi boi
occupation : manwhore, le tombeur de minettes
avatar : dean.
DC : nis, bk, kjh, bk, jh.
Points : 186

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6150-yaourt-aux-fruits http://www.lights-camera-action.org/t6812-shin-seok-seoksi#113869 http://www.lights-camera-action.org/t6173-shin-seok http://www.lights-camera-action.org/t7167-shin-seok http://www.lights-camera-action.org/t6205-shin-seok-seoksi#104044 http://www.lights-camera-action.org/t7040-doublesideofficial http://www.lights-camera-action.org/t8183-seok http://www.lights-camera-action.org/t6819-double-side
Message
Ven 12 Jan - 16:51







❝ my happy little pill,
take me away. ❞


kyô&seok, (aesth.) // (out) °✧ Le bougre – postérieur niché à l'encontre du sol, bras ballants, faciès enjoué. Hurlements redirigés à son égard. Il n'est pas moins fier de ses agissements. S'aventurer en ces actes et propos enfantins, dans l'espoir de parvenir à évincer de multiples entraînements. Le chant, ou plus exactement : la danse. Le domaine où le jeune homme excelle (d'après lui), mais possède des talents dérisoires et nombreuses lacunes en l'esprit d'autrui. Inconnus, collègues, band-mate, professeurs ou présence en tous genres s'arrachent très souvent les cheveux lorsqu'il est mené à suivre de telles leçons. Il est – par ailleurs, très souvent absent. Le bougre est alors, traîné par la peau de postérieur et souvent réprimandé. Aujourd'hui encore, il est teigneux et ne désire que très peut s'agiter au travers de multiples mélodies, réaliser ces mouvements emplis de ridicules et agir tel un pantin. Lui, les chorégraphies du groupe, ses parodies et autres idioties s'avèrent être pleinement suffisantes en matière d'apprentissage. Il est évident qu'il se plie à d'innombrables réglementations dans l'espoir de ne guère se faire taper sur les doigts, s'armer de courage et de soupirs à foison. Il est maître de ses pensées, aucunement de sa carcasse. Pourtant, il est résigné à poursuivre cette bataille sans fin. Et gagnera très certainement – au final, il est voué à rejoindre les vestiaires afin de parvenir à évincer de son échine les traces de ses précédents efforts (aussi dérisoires furent-ils). La douche est brûlante. Il persistera sous le jet d'eau de longues minutes, une dizaine ou peut-être une quinzaine... Peut-être davantage, qu'importe. Profiteur. Égoïste. Son téléphone portable s'agite et résonne en cette mélodie répétitive signifiant la réception d'un message écrit. Las, fatigué, il daigne néanmoins extirper sa personne de ses quatre parois blanchâtres. Râler, soupirer davantage. Hoquet de surpris et ricanement. « Je me bouge, deux minutes. » Disait-il, enroulé tel un vulgaire rouleau de printemps en cette serviette. Il est clair qu'il ne serait aucunement prêt à l'heure indiquée, mais. Le mensonge n'était qu'obligatoire en de telles situations.

Prendre son temps, parfaire son image, enfiler ces parcelles vestimentaires. Narcissique jetant son dévolu auprès de ces foutus miroirs, une fois, deux fois. Plusieurs fois. Il extirpe sa carcasse de l'agence et ses premiers destinés à la demoiselle furent : « Sa mère. Il fait froid, oh merde. » Peu agréable, certes. L'entrée en la matière est dérisoire, mais. Similaire à la jeune femme. « J'espère que ça vaut le coup, je devais être traîné au dortoir, mais. Pour toi je ferai une petite exception, l'appartement de ma sœur doit être libre. Je suis permis de squatter lorsque l'envie m'en prend, let's go. » Répliquait-il, tandis que son bras se glisse à l'encontre du corps frêle de son amie et interlocutrice. « Je pensais attraper de la donzelle, ce soir. Faut croire que le destin m'a poussé à n'avoir qu'un avenir dérisoire. Les amis, avant les nanas. Paraît-il. » Quel idiot, que voilà. « J'ai l'impression que tu n'es pas venue seule, refile moi tes compagnons. » Sa main libre emportait – dès à présent, ce sac empli de bouteilles et beuveries en tous genres. (…) Le chemin est simple, rapide. Les discussions échangées sont banales, mais tout à la fois agréables. Car, oui. C'est agréable de trimbaler sa sale gueule aux côtés de la donzelle.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 112
Age : twenty one (pilots)
nom de scène : grace
occupation : trainee, main-dancer, rap
avatar : momo hirai
Points : 79

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Mar 30 Jan - 21:52






❝ Time goes faster when I’m close to you. ❞


seok&kyôko, (aesth.) // (drunk karaoke) °✧ Guettant l'arrivée de l'élu, il se fait attendre et désiré comme un prince. Je devine que ce dernier prend un temps monstre à se scruter de fond en comble dans les différents miroirs à sa disposition. Désemparée à cette idée, je me demande dans combien de temps il arrivera et lui envoie un message pour lui demander de se bouger car le froid se faisait sentir comme une caresse qui réveille mon flux sanguin contre mes joues, leur apportant une petite tonalité rosée. Soudain la silhouette masculine de ce cher Seok sort de son château, manquant pas de noter le froid environnant qui nous enveloppe pour nous rappeler dans quelle saison nous sommes. La ressemblance entre nos phrases étaient présentes, un souffle s'échappe d'entre mes lèvres tandis que je glissais mes mains à l'intérieur de mes poches. Les retrouvailles sont toujours aussi agréables avec ce barbare aux traits adoucis, le plaisir de le revoir n'a aucun égal.

- Je t'avais prévenu en disant de pas venir à poil, t'as vu la meilleure pote en or que je suis ? Je t'évite une pneumonie. Lançais-je comme si j'avais trouvé une cure contre le cancer, fière et bienveillante envers son meilleur pote qu'on traîne hors de son état de cadavre ou d'ermite. Prenant un air faussement outré, je le regarde d'un air à me demander comment c'était possible qu'il pense ça ? Je jouais parfois bien la comédie, j'aurai peut-être dû me lancer dans l'acting. Enfin, c'est ce que je disais mais je suis la pire comédienne au monde. Comme si je te traînais pour rien... Choquée et déçue je croyais que tu savais que j'ai toujours de bonnes idées ! Allons y le gueux. Bras dessus, bras dessous les enfants de l'insolence que nous sommes, prenons la direction de l'appartement de la version féminine de Seok, partageant la même famille que lui. D'un air décontenancé, je laissais échapper un ricanament à ses paroles. Une donzelle ? Toi ? Y en a encore que tu arrives à pécho ? Seigneur les pauvres elles sont inconscientes... Taquinant ce dernier, j'hausse un sourcil. Pour de vrai, Seok je le voyais pas avec une fille. Comment réussir à le rendre sérieux ? Je ne sais pas si une fille lambda serait satisfaite, elles sont en général à vouloir de l'amour dont le prude est le roi et  une histoire digne d'un Disney. Il remarque vite ce que j'ai apporté le bougre, un sourire tire alors mes lèvres avant de lui passer ce sac Ouaip. Fais attention c'est comme mes gosses. Avertis-je, il fallait pas non plus mettre à l'eau le plan de ce soir, ça serait dommage il était si beau en plus. Dénué de sens et de raison, mais tellement fun. Les dialogues banales échangés sont bon enfant et rafraîchissants. L'aventure se termine une fois qu'on arrive devant l'appartement de sa soeur, vide, prêt à accueillir les zouaves, ou peut-être pas. Une fois entrée dans l'antre, je pose ma veste sur le canapé de cette dernière.Enfin au chaud, on commence par quoi ? Je demande mais en vérité, je me précipite déjà vers mon sac de bouteilles pour les sortir, les examinant pour voir s'il manquait pas, sait-on jamais peut-être y en avait qui avait disparu en cours de route.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 443
Age : 22, (05.02).
groupe : 양면 ; DOUBLE SIDE.
rôle dans le groupe : chien galeux, singer, rapper, (sale) gueule, twerkiste professionnel.
nom de scène : seoksi boi
occupation : manwhore, le tombeur de minettes
avatar : dean.
DC : nis, bk, kjh, bk, jh.
Points : 186

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6150-yaourt-aux-fruits http://www.lights-camera-action.org/t6812-shin-seok-seoksi#113869 http://www.lights-camera-action.org/t6173-shin-seok http://www.lights-camera-action.org/t7167-shin-seok http://www.lights-camera-action.org/t6205-shin-seok-seoksi#104044 http://www.lights-camera-action.org/t7040-doublesideofficial http://www.lights-camera-action.org/t8183-seok http://www.lights-camera-action.org/t6819-double-side
Message
Sam 10 Fév - 19:34







❝ my happy little pill,
take me away. ❞


kyô&seok, (aesth.) // (out) °✧ Relation amicale – mêlée à d'innombrables mois, actes, souvenirs et paroles. Goût de liberté, mêlée à une douce brise. Le bonheur. Ils sont tous deux entraînés au travers de ces trottoirs de la capitale du pays du matin calme. Et ce, dans l'espoir de parvenir à rejoindre cet appartement. L'appartement en question, possession de sa sœur aînée. Ils prennent leurs aises, règle d'or en ces lieux. Sa sœur et lui-même sont inscrit en ces habitudes similaires et, l'amie du jeune homme semble (à son tour) posséder de telles habitudes. Simple trait de caractère familial, très certainement. Jeter ses fringues, ses chaussures, pour finalement se glisser à l'encontre du sofa. L'animal est affalé. Et aussitôt sont-ils installés, aussitôt se retrouvent-ils emportés en ces gestes enfantins. L'ennui sera noyé en ces différents alcools achetés au préalable. Le choix est fait : de la bière. Alcool favoris du jeune homme, il emporte une canette entre ses mains avant qu'il ne soit en mesure d'ouvrir celle-ci. Se servir et utiliser un verre ? Peu pour lui, ses lippes rejoignent le métal froid de la canette afin de déglutir multiples gorgées. Soupirs las, revers de sa manche plantée à l'instar de ses lèvres afin d'essuyer celles-ci. Sale. À la suite de tels actes, une douce mélodie se fera entendre. Petite ambiance simpliste, tandis que son esprit divague auprès de son alter-ego féminin. Intrigué et curieux. La jeune femme désirait envoyer paître l'ennui, certes. Comment ? Que faire, exactement ? « Alors, qu'est-ce que c'est que... L'activité parfaite, hein ? » Geste soudain, agrémenté de boutades. Il ne tarit guère d'éloges envers les envies de sa camarade qui semble, elle aussi, barrée.

« J'espère pour toi que, c'est bien. Et amusant. » Sinon, quoi ? Il serait bel et bien capable d'emporter la chevelure brunâtre de sa compagne afin d'inciter celle-ci à déguerpir, le tout – au travers de multiples menaces et propos emplis de mécontentement. « Cinq, quatre, trois... » Le compte à rebours est lancé tandis que sa carcasse se hisse sur ses guibolles afin de se mener en cette pièce qu'est : la cuisine. Les placards sont passés au peigne fin afin de rassembler deux – trois bricoles et les servir (allègrement mélangés) au sein d'un large saladier. Chips, crackers ou vulgaires apéritifs salés. Gentleman, serviable. Seulement quelques instants. Son postérieur rejoins rapidement le sofa, ses mains ébouriffent la chevelure longue gisant à ses côtés tandis qu'un hurlement se fit entendre. La grâce du coréen est sans égale. « Je veux savoir, aller. » Gamin capricieux. Gamin efficace. Puisqu'il est évident qu'il obtiendra le fruit de ses désirs dans les instants à venir.

Et soudainement, un ricanement. Gorge déployée et expression faciale fort bien ridicule. Le karaoké n'avait jamais été sa principale occupation – lui, étudiant n'avait été mené en ces lieux qu'à la suite de victoires sportives ou demandes de la part de la gent féminine. Et, il avait toujours été ce garçon planté dans un coin, bras croisés et regard observateur. Jugeant à outrance, sans la moindre once de gêne. Bien évidemment, il était prêt à franchir le pas et s'amuser. Aujourd'hui, simplement aujourd'hui. « Et je gagne quoi, si je chante mieux que toi, hein, hein, hein ? »

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

loyalty (seok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Park Hyun Jun ft. Park Hyeong Seok (Ulzzang)
» Thorin Oakenshield ▬ Loyalty, Honor, a willing heart, I can ask no more than that
» Kim Seok Jin - JIN (BTS)
» "What's it going to be? Loyalty to your country, or loyalty to me? Your country, or your old mentor? The mission, or your beliefs?"
» The strength of a family, like the strength of an army, is in its loyalty to each other. ∞ MALLORY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: the big four :: WANDERĿUST ENT.-