AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: the big four :: WANDERĿUST ENT. :: studio

my 4 a.m. thoughts. (heena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 367
Age : vingt-ans. (12.09)
groupe : 금성 (VENUS)
rôle dans le groupe : leader (oups), main rap, dance, babysitter h23, sassy princess, cutie on point, unicorn rider.
nom de scène : nina.
occupation : trainee, backdance, figu, parolière (+ doublure de voix)
avatar : rosé (la queen).
DC : ksj, js, sc.
Points : 111

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Dim 21 Jan - 22:13


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾ les écouteurs dans les oreilles, elle se coupe du monde inha. la musique qui régale son attention, elle arrive à penser à autre chose ; elle arrive à oublier un peu. les mains dans les poches de sa veste, elle marche dans la rue la menant à son agence. son sac de cours à l’épaule, il pèse plus lourd que d’habitude – merci aux livres qu’elle a emprunté aujourd’hui à la bibliothèque. quelle bonne idée, vraiment. alors qu’elle aurait probablement pu attendre le lendemain pour les prendre. mais pour une fois, elle n’avait pas voulu reporter la chose à plus tard et maintenant, c’était sa pauvre épaule qui en payait les frais. soupir désabusé qui s’échappe de ses pulpes, elle relève son regard sur la rue. et au fond, inha, elle a encore la chance de traîner dans les rues en passant inaperçue. quand bien même son appartenance à l’agence wanderlust ou à sa récente participation à l’émission we are family. anonymat tant chéri, elle ne se pose pas la question de devoir travailler très dur pour se faire reconnaître. ses pas sont rapides jusqu’à l’entrée, non par peur de se faire reconnaître, mais plus pas envie de fuir la fraîcheur de ce mois de janvier.
la brise hivernale lui arrache un dernier frisson avant qu’elle ne se secoue complètement dès lors que la chaleur de l’entrée ai pris contact avec le peu d’épiderme apparent. traversant le hall, elle se réchauffe doucement, la jeune femme sort enfin son badge pour pouvoir pénétrer dans les couloirs de l’agence un peu plus sereinement. enlevant bonnet et masque, elle fourre-tout dans son sac. avec qu’une seule idée en tête, tout poser quelques parts et soulager cette épaule qui hurle souffrance. elle aurait pu passer au dortoir, déposer ses affaires de cours pour ensuite revenir, mais la flemme l’avait gagné dès lors qu’elle était descendue du bus. cependant, elle avait tout de même pris soin de laisser des affaires de rechanges propres dans son vestiaire pour ce genre d’occasion. même si pour aujourd’hui, ses affaires de villes s’adapteront pour son cours de chant.
s’avançant silencieusement vers les vestiaires, inha marche la tête baissée. prenant soin de regarder où elle va tout de même. avant de s’arrêter à mi-chemin et décidé de tout emporter avec elle jusqu’à la salle d’entraînement.
tant pis pour les quelques mètres de plus avec ces livres. ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est de relever son regard sur une silhouette qui occupait pas mal de ses pensées. s’arrêtant de nouveau, elle fut prise d’une envie de fuir et de se cacher dans les vestiaires. hélas, son corps n’écoute pas la conscience et elle s’avance de nouveau. malheureusement, c’est avec la tête baissée qu’elle passe à côté d’heesung, sans oser croiser son regard. la honte empourprant ses joues déjà rosies par le changement de température. malgré cela, telle une bonne trainee, la jeune femme prit soin de saluer ses sunbaes avant de continuer de marcher jusqu’à rentrer dans sa salle, encore libre. elle avait presque quarante-cinq minutes d’avance, avant que son prof de chant n’arrive.
une fois la pièce pénétrée, elle se déleste de son sac et de sa veste, déposant tout sur le canapé avant de secouer les mains en l’air. la respiration beaucoup trop rapide et un coup de chaud en guise de compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 183
Age : 25 ans
groupe : In2flames
rôle dans le groupe : leader et batteur
nom de scène : Seth
avatar : Kim Seok Jin (c) suture
DC : Bae Jae Lin(kg), Ming Lua Nao(ym), Oh Min Su (Flow')
Points : 40

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6348-hee-sung-rock-n-roll-is-a-life http://www.lights-camera-action.org/t6353-hee-sung-the-rythm-of-our-heart http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t6351-in2flames
Message
Ven 16 Fév - 10:27


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾ J’étais comme sur une autre planète. The Real, les autres, mes autres compositions personnelles, j’étais comme emmitouflé dans un nuage qui me masquait le reste du monde, qui m’isolait totalement. Même les membres de mon groupe avaient du mal à me sortir de quoi que ce soit. Je commençais à émerger depuis quelques heures. L’inspiration qui m’avait saisi et m’avait conduit à disparaître de la surface de la terre pendant ces quelques temps. Résultat, j’avais atterri à l’agence et j’étais en train de divaguer dans les couloirs quand des trainees qui étaient dans les plus anciennes de l’agence m’interpellèrent. Je ne voyais pas bien en quoi je pouvais leur être utile mais, j’étais poli et je ne refusais jamais de prodiguer quelques conseils tant que les questions étaient dans le cadre de mes possibilités. Résultat, elles me tenaient la jambe depuis… plus d’une heure. Je n’arrivais même pas à savoir comment on en était arrivé là. Mais, elles s’intéressaient réellement à la musique et c’était toujours plaisant d’en discuter avec des gens qui y connaissaient quelque chose. Alors, je participais volontiers à la discussion. Un mouvement dans notre direction, quelqu’un qui s’approche et je me tourne pour découvrir Inha. Un sourire immense s’affiche sur mes lèvres. Un sourire étrange. Comme à chaque fois que je croisais la demoiselle. Elle nous salua et s’éloigna, évitant soigneusement mon regard. Qu’est-ce qui se passait ? Je ressentis un violent pincement au cœur. Je n’aimais pas qu’elle ne me voit pas et qu’elle m’ignore. Et surtout je ne le comprenais pas. Avais-je fait une bêtise ? Avais-je dit quelque chose que je n’aurais pas dû ? Moi qui me faisais une joie de la revoir, d’avoir enfin du temps à lui accorder et surtout lui montrer le résultat de tout ce travail. Immédiatement, le groupe de trainees avec qui j’étais entrain de discuter avait perdu tout intérêt et je coupais la discussion pour suivre l’ombre de la jeune femme. Elle avait l’air de fuir aussi vite que possible pour aller se cacher. Mais, je ne comptais pas la laisser se terrer quelque part. J’inspirais un grand coup avant d’entrer dans la pièce. Il fallait bien l’admettre, je ne savais pas comment agir avec elle. Elle avait tendance à me faire me remettre en question beaucoup trop sans que je sache réellement pourquoi. Elle est là, et mon cœur qui s’emballe encore une fois. Je ne sais pas le contrôler et cela me fait peur.

-« Inha ? Tu vas bien ? »

Elle n’avait pas l’air bien en tout cas. Est-ce qu’elle était malade ? Je m’accroupis immédiatement auprès d’elle pour poser ma main sur son front. Elle n’était pas brûlante, ni même chaude, elle avait une température corporelle plutôt normale. Immédiatement, je me sentis rassurer et je me laissais tomber à côté d’elle. Une partie du poids de l’inquiétude qui pesait sur mes épaules s’était relâché.

-« Qu’est-ce qui se passe ? »

Si ce n’était pas parce qu’elle était malade, il devait bien y avoir quelque chose qui clochait. Enfin, je pensais. Quelque chose m’échappait et j’avais besoin que l’on m’éclaire à ce sujet.



We're children of the night We fight for the future of our nation, let's come together and unite.Nothing's gonna stop us now! Let the fire burn inside, nobody can stop this generation, because we're the children of the night. Dont ever let them put you down! (c)ceriztoxic
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 367
Age : vingt-ans. (12.09)
groupe : 금성 (VENUS)
rôle dans le groupe : leader (oups), main rap, dance, babysitter h23, sassy princess, cutie on point, unicorn rider.
nom de scène : nina.
occupation : trainee, backdance, figu, parolière (+ doublure de voix)
avatar : rosé (la queen).
DC : ksj, js, sc.
Points : 111

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Lun 5 Mar - 14:23


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾idiote. idiote. idiote, mais quelle idiote.
ça résonne dans la tête, ça se cogne, se répercute. trop, trop. elle s’entend presque à haute voix. c’est si fort qu’elle a l’impression de. oh, non, elle parle à haute voix. la grimace qui étire les traits enfantins, idiote. elle lève les yeux au ciel inha, soupire un peu. elle se trouve ridicule. puis y a le regard qui dérive sur les meubles du studio tandis qu’elle abandonne ses affaires sur le canapé. chassant cette nervosité venue de nulle part en secouant ses mains. mais ça reste, ça stagne, ça bouffe de l’intérieur.
pathétique qu’elle souffle alors qu’elle passe une main dans ses cheveux avant de se laisser tomber dans le canapé – la silhouette qui s’enfonce dans le sofa. puis elle ferme les yeux, appuie sa tête contre le dossier en passant ses mains sur son visage. elle se demande encore qu’est-ce qu’il lui est passé dans la tête pour qu’elle s’échappe comme ça, comme si elle était la fautive dans l’histoire. (pas sa place)
(mais tu l’es inha)
(fautive d’avoir crû, fautive de t’être imaginée une histoire qui n’en était pas une, fautive d’avoir attendu, de n’avoir rien reçu de conséquent pour chasser cette idée de la tête. cette idée de n’avoir été qu’un jouet. de n’être qu’un éphémère.)
pourtant, au fond d’elle, elle refuse de croire qu’hee sung est ce genre de garçon. elle refuse de croire qu’il est un goujat qui s’amuse de sa notoriété et de son physique pour faire craquer les cœurs d’artichaut comme elle. elle refuse de croire qu’il s’amuser à embrasser des trainee dans les salles de danse dès la première rencontre.
inha, elle refuse de dire oui à ses pensées négatives.
parce qu’il est trop bon pour ça, il est trop gentil pour. une minute, elle ouvre doucement les yeux, laisse tomber ses mains sur ses cuisses et inha, ça la frappe comme ça. en réalité, elle ne connaît pas grand-chose de ce garçon si ce ne sont les quelques informations recueillies lors de leur rencontre et de la deuxième. mais sinon, rien. comme il ne sait rien d’elle. ou juste pas grand-chose.
elle se bouffe les lèvres inha, se perd un peu. est-ce un problème d’avoir des sentiments pour quelqu’un qu’on ne connaît pas ? elle inspire doucement, expire longuement. elle affiche une moue boudeuse alors que son regard se perd sur ses mains.
puis elle sursaute un peu, la porte qui s’ouvre et inha, elle regarde. la respiration qui se bloque dans la gorge – le cœur qui implose dans la poitrine dès que ses pupilles abyssales s’attardent sur le visage de ce garçon qu’elle aime trop.
heesung, il a l’air inquiet – s’approche d’elle alors qu’il dépose sa main sur son front et inha, elle est surprise, ne cligne pas des yeux alors que sa main se pose sur la sienne. elle ne trouve pas les mots, prise de court par son arrivée. parce qu’inha, elle pensait qu’il était occupé – trop occupé pour elle.
et sans le quitter du regard, sa main toujours dans la sienne, elle le regarde s’asseoir. elle crispe la mâchoire inha, se mord l’intérieure de la joue pour s’empêcher de dire des mots qu’elle regretterait. elle l’écoute, lui poser des questions. est-ce qu’elle va bien ?
est-ce qu’elle va bien ?
non. non. non.
et inha, elle relâche doucement sa main, détourne le regard, ses doigts s’emmêlent nerveusement. « oui, je vais bien. je pensais juste que t’étais occupé, c’est tout. tu dois l’être encore, non ? » la voix est si douce pourtant les reproches y règnent en maître. les doutes, les insécurités qui sonnent comme des notes de musique –
trop occupé pour répondre à ses messages, trop occupé pour se voir, trop occupé à voir d’autres filles. parce qu’inha, lorsqu’elle l’a vu avec ces trainees, le pique de jalousie en elle a atteint son maximum ; s’additionnant à tout ce bordel affectif. mais inha, elle n'a pas le droit d'être jalouse, après tout, ils ne sont rien. il ne lui a jamais rien promis. « [color=plum]tu devrais y retourner, elles t’attendent non ?[color] » qu’elle lâche sans oser poser son regard su lui, parce qu’elle sait qu’elle pourrait craquer de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 183
Age : 25 ans
groupe : In2flames
rôle dans le groupe : leader et batteur
nom de scène : Seth
avatar : Kim Seok Jin (c) suture
DC : Bae Jae Lin(kg), Ming Lua Nao(ym), Oh Min Su (Flow')
Points : 40

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6348-hee-sung-rock-n-roll-is-a-life http://www.lights-camera-action.org/t6353-hee-sung-the-rythm-of-our-heart http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t6351-in2flames
Message
Sam 17 Mar - 16:19


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾ Elle me rassure un instant. Le oui, je vais bien qui finit de chasser ma peur d’une maladie quelconque. Je détestais la maladie. Ma mère avait failli ne pas y survivre et… je refusais de voir ceux auxquels je tenais souffrir. Je m’y refusais. Comme si j’avais un quelconque contrôle sur ce genre de choses. Que voulez-vous, il fallait bien parfois se mentir à soi-même. Les artistes étaient d’ailleurs très forts pour ça. Mais, le soulagement que je ressentis fu de courte durée. Parce que ses paroles suivantes me mirent légèrement mal à l’aise. Comme s’il y avait quelque chose que je ne comprenais pas, quelque chose qui m’échappait. Je ne voyais pas vraiment de quoi il. Pourquoi est-ce qu’elles m’attendraient ? Nos mains se quittent et je récupère la mienne que je dépose sur ma cuisse. Je tourne la tête pour m’apercevoir qu’elle me fuit du regard. Elle ne me regarde pas. J’hausse un sourcil, souris doucement, et me penche dans sa direction.

-« Inha ? Pourquoi est-ce que j’irais les retrouver quand c’est avec toi que j’ai envie de passer du temps ? »

Je pense qu’il me manquait tout de même un élément d’information. Et je n’avais pas encore mis la main dessus. C’était assez… dérangeant d’ailleurs. Alors, finalement, je tendais la main pour la poser sur les siennes qui semblaient être entrain de tricoter un pullover. Elle était stressée. Etait-ce ma présence ? Ou parce que quelque chose clochait ? J’entremêlais mes doigts aux siens. La chaleur et la douceur de sa peau m’apaisèrent. Cette mélodie que j’avais écrite en pensant à elle, au milieu de tous mes autres travaux. Elle m’avait tellement manquée.

-« J’étais vraiment inspiré ces derniers temps. J’avais pas mal de boulot mais, tout s’est passé comme sur des roulettes. Tu te souviens de ce que j’écrivais la première fois qu’on s’est rencontré ? »

Quand je l’avais vue pour la première fois et qu’elle m’avait fasciné, complètement fasciné. A tel point que cela en avait eux un côté surréaliste. En un instant, comme si tout avait toujours été une évidence. Ce qui était loin d’être le cas en réalité. Trèèèès loin.

-« Je l’ai terminée. »

Je l’avais terminée et je voulais en faire une véritable chanson, il me fallait un parolier. Et une idée de clip et… une belle. Belle que j’avais sous mes yeux. J’étais persuadé que le directeur de la Wanderlust s’arracherai les cheveux en nous voyant.

-« Inha,qu’est-ce qui te dérange ? »

Parce que je n’ étais pas devin, ni voyant et je ne lisais pas dans les pensées. Mais, elle était vexée. Et je voulais en connaître la raison. Je portais sa main à mes lèvres pour déposer un baiser sur le dos de sa main.

-« Parle-moi, s’il te plait. »

Ajoutais-je en essayant de ne pas sembler trop implorant.




We're children of the night We fight for the future of our nation, let's come together and unite.Nothing's gonna stop us now! Let the fire burn inside, nobody can stop this generation, because we're the children of the night. Dont ever let them put you down! (c)ceriztoxic
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 367
Age : vingt-ans. (12.09)
groupe : 금성 (VENUS)
rôle dans le groupe : leader (oups), main rap, dance, babysitter h23, sassy princess, cutie on point, unicorn rider.
nom de scène : nina.
occupation : trainee, backdance, figu, parolière (+ doublure de voix)
avatar : rosé (la queen).
DC : ksj, js, sc.
Points : 111

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Mar 27 Mar - 19:02


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾ les mots venins sont lâchés avec douceur, si vite envolés ; des mots aussitôt regrettés. le myocarde qui se gonfle, se dégonfle à répétition dans la cage dorée, le souffle qui se bloque douloureusement dans la gorge. et elle a les sens en feu ; les pensées aériennes. elle n’ose pas le regarder inha, elle n’ose pas poser son regard sur le jeune homme ; se sachant trop faible pour lui, trop éprise d’un souvenir. qu’elle pourrait craquer à la seconde. (si faible)
mais ce n’est que ça, n’est-ce-pas ? juste un souvenir, un moment intime volé à la routine ; une impulsion sauvage. rien de plus, pourtant ce petit quelque chose l’a laissé rêveuse, et inha, elle se souvient de ce deuxième rendez-vous où elle n’avait cessé d’essayer de calmer ce palpitant affolé, les joues toujours rosies ;
inha, elle ressemblait à ces gamines qui tombaient pour un garçon pour la première fois –
(parce que c’était sa première fois)
elle se souvient de ces sms échangés, toujours reçus avec le sourire, lus avec une pointe au cœur. parce qu’il était occupé, toujours occupé et inha, elle en fût blessée. pensant se trouver solitaire dans cette douce illusion.
le soupir qui s’échappe, elle baisse les yeux inha, joue nerveusement avec ses mains, se bouffe la lèvre inférieure. elle ne se sent pas bien ; de sa remarque balancée, de ce contact physique qui lui retourne le ventre, de ces idées trop ancrées dans son psyché.
la voix d’heesung qui résonne, elle ferme doucement les yeux, pinçant les lèvres lorsque le sens de sa question est compris. et inha, elle ouvre les yeux, papillonne des paupières, fronce un peu les sourcils. elle ne comprend pas.
passer du temps, il veut passer du temps, alors que depuis, il n’en avait pas.
elle se redresse légèrement, ne le regarde toujours pas. le laisse parler, occupé. (oui, elle avait remarqué) lorsqu’il lui demande si il se souvient de la chanson, elle hoche doucement la tête et inspire, s’efforce de tourner la tête vers lui, le regard qui ne se pose pas sur son visage. « oui, je m’en souviens » qu’elle souffle enfin. la gamine passe une main dans ses cheveux, relève le regard, surprise lorsqu’il lui annonce qu’elle est enfin terminée. malgré son état, un fin sourire se dessine sur ses lèvres. « oh, j’suis contente pour toi. » d’avoir réussi, de l’avoir fini.
et lorsque la gamine s’apprête à détourner son visage, y a son prénom de prononcer, la voix qui fait relever le regard. qu’est-ce qui te dérange inha ? ça s’emmêle, ça se fracasse – et. le regard se pose sur cette main enveloppée par sa douceur, le frisson qui parcourt la ligne de vie dès lors que ses pulpes se déposent sur son épiderme. et pour la première fois, inha relève son regard. et.
elle le regarde. et il est encore plus beau que dans ses souvenirs, la respiration qui s’accélère. le palpitant qui s’affole, elle se mord les lèvres. « je. » l’inspiration qui se fait brûlante.
inha secoue la tête, idiote idiote idiote.
les choses se font plus clairs, inha grogne un peu, se cache le visage avec sa main de libre, se laisser basculer à l’arrière. « je suis désolée. » (de t’avoir mal jugé)
les secondes défilent et dans un soupire exaspéré, inha se relève. se tourne vers lui, le regard toujours baissé, à pas réussir à affronter son regard. « je. hm, ouais, j’pense que. » les mots qui se font désordonner, les lèvres trop souvent mordillées. « je pensais que tu t’étais jouée de moi, je. que, ce baiser n’était qu’une technique d’approche et que. hm, tu t’en foutais. t’étais toujours occupé, et j’peux comprendre, enfin j’crois – et. ouais, j’savais pas que c’était juste pour du travail, j’pensais juste que tu voulais plus me voir, que tu te forçais à répondre à mes messages et quand je t’ai vu avec les filles tout à l’heure, j’étais. ouais, un peu jalouse. je sais pas pourquoi, t’avais du temps pour elles, mais pas pour moi. et je me sens tellement idiote. » monologue éclaté dans les airs et inha, elle récupère sa main pour se cacher le visage entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 183
Age : 25 ans
groupe : In2flames
rôle dans le groupe : leader et batteur
nom de scène : Seth
avatar : Kim Seok Jin (c) suture
DC : Bae Jae Lin(kg), Ming Lua Nao(ym), Oh Min Su (Flow')
Points : 40

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6348-hee-sung-rock-n-roll-is-a-life http://www.lights-camera-action.org/t6353-hee-sung-the-rythm-of-our-heart http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t6351-in2flames
Message
Sam 14 Avr - 21:35


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾Une excuse qui taraude mon interrogation, une excuse que je ne comprends pas mais dont l’explication ne tarde pas à se faire attendre. Et enfin je comprends. Mon visage hésite entre une pointe de déception et un sourire jusqu’aux oreilles. La première parce que j’étais triste qu’elle ait pu penser ça de moi, et le second parce que cela voulait dire qu’elle tenait à moi. Elle avait été jalouse de ces filles qui pour moi ne signifiaient rien du tout. Mais, je pouvais comprendre. A vrai dire, je n’étais pas certains du type de réaction que j’aurais pu avoir si je l’avais vu rire avec un autre. Probablement que j’aurais essayer de comprendre. Tout en ayant cette pointe d’amertume dans le cœur. Et je comprenais que… que je n’avais pas fait suffisamment attention à elle. Que je m’étais laissé emporté dans une vague de création et que cela m’avait complètement dépassé. Sauf que je ne pourrais pas me refaire. J’étais comme ça quand l’inspiration me touchait. Je me perdais dedans jusqu’à plus soif, jusqu’à ce que les notes s’inscrivent sur le papier et prennent sens à mes yeux et aux yeux des autres. Son visage qui disparaissait derrière sa main. Mais, je ne voulais pas le perdre de vue. L’un de mes mains attrape la sienne, la seconde se glissant sous son menton pour relever son regard vers le mien.

-« C’est moi qui devrait m’excuser. Je ne m’étais pas rendu compte… »

Petit rire gêné tandis que je cherche mes mots. Je n’ai jamais été aussi maladroit avec une demoiselle qu’avec Inha. Elle n’était pourtant pas ma première petite amie, mais elle était la première avec qui j’avais l’impression que tout était plus passionnel, que tout était naturel. Il n’y en avait pas deux avec cette sincérité et cette pureté au fond des yeux. Il n’y en avait pas deux avec ce sourire malin, cette parole franche, cette énergie. Et je ne savais pas nécessairement comme le montrer, comment l’expliquer.

-« C’est avec toi que j’ai envie de passer du temps, c’est avec toi que j’ai envie de parler pas avec ces filles. C’est pour toi que j’ai envie d’écrire des chansons et pour personne d’autre. »

Je l’attire contre moi, tout doucement. Si elle ne voulait pas de moi, si elle voulait me repousser je lui en laissait tout le loisir, tout le temps nécessaire. Je pouvais comprendre qu’elle soit en colère. L’un de mes bras entoure sa taille, l’autre se calle autour de ses épaules et je continue à lui parler au creux de l’oreille.

-« La prochaine fois que tu as l’impression que je te délaisse, dit le moi. Je ferais un effort. Mais, je ne garantis rien, je suis du genre à me laisser prendre par ma musique. »

J’essaye de l’apaiser, de la rassurer. Mais ma voix est hésitante parce que j’ai peur de sa réaction, peur de ce qu’elle va me dire. Et si elle décidait d’arrêter tout, parce qu’elle a trop peur ? Parce que je l’ai déjà fait souffrir sans même m’en rendre compte. Et si sans le vouloir, je lui brisais le cœur. L’amour était si fragile quand on ne se connaissait pas encore assez bien.

-« Parce que je ne veux pas te faire souffrir. Je veux te voir sourire, te voir me sourire et me regarder. Pas que tu me fuis. »

Je la serrais plus fort un instant. Parce que quand j’avais compris qu’elle m’évitait, j’avais paniqué. Je ne m’y étais pas laisser prendre mais, j’avais eu peur. Réellement peur. L’incertitude était un vicieux poison qui nous parcourait tous les deux. Fallait-il que je lui demande plus clairement ? Que je lui dise les choses ? Mais cela n’allait-elle pas la faire paniquer encore davantage ? Je ne savais plus par quel bout m’y prendre. J’étais aussi perdu qu’un adolescent devant ses premiers émois.



We're children of the night We fight for the future of our nation, let's come together and unite.Nothing's gonna stop us now! Let the fire burn inside, nobody can stop this generation, because we're the children of the night. Dont ever let them put you down! (c)ceriztoxic
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 367
Age : vingt-ans. (12.09)
groupe : 금성 (VENUS)
rôle dans le groupe : leader (oups), main rap, dance, babysitter h23, sassy princess, cutie on point, unicorn rider.
nom de scène : nina.
occupation : trainee, backdance, figu, parolière (+ doublure de voix)
avatar : rosé (la queen).
DC : ksj, js, sc.
Points : 111

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Dim 15 Juil - 16:41


❝ with you, i can feel my heart drop ❞
heena, (aesthetic), ☾ les mots s’envolent ; s’emmêlent dans l’espace. le regard si fuyant. parce qu’elle pourrait se perdre sur sa beauté, vouloir graver ses traits dans son esprit. parce qu’elle pourrait cesser de dire quoique ce soit pour l’admirer. – alors elle parle. elle parle parce qu’elle a besoin de parler, même si cela n’a aucun sens, elle parle parce qu’elle en a sur le cœur. c’est lourd, ça a l’air si lourd, si pesant. (pourtant c’est pas grand-chose)
elle parle, parce qu’elle a besoin de calmer son coeur, elle a besoin de calmer ses doutes. de les faire taire, de les essuyer, ne plus les voir, ne plus les avoir. elle parle, parce qu’il a besoin de savoir ce qu’elle ressent. elle parle, parce qu’elle a besoin d’être rassurée.

et quand elle cesse de parler, le soupir se fait lourd, pesant. et elle se cache, inha.
elle n’ose le regarder, elle n’ose croiser son regard. par peur, par honte. le malaise s’insinuant sournoisement dans ses sillons. fait rougir les joues de l’enfant, de gêne, parce qu’elle se sent idiote, si idiote de s’être laisser avoir, d’avoir plié genoux face aux doutes et aux insécurités. de ne pas avoir sût lire entre les lignes. si idiote d’avoir pu penser ça de lui, de lui avoir dépeint une réputation qui ne lui correspond pas. et le palpitant s’emballe dans la poitrine, furieuse d’avoir pu ressentir une telle jalousie lorsqu’elle l’a vu avec ces filles.

elle se redresse, le visage toujours baissé, les cheveux qui cachent les pétales roses de ses joues –
inha qui a toujours été franche, qui n’a jamais sût garder ce qu’elle avait sur le cœur. elle ne sait pas faire, elle ne sait pas mentir, la vérité trop brûlante en elle, la justice trop présente en son âme. et nerveusement, elle joue avec ses doigts. le temps semble si long avant qu’il ne daigne répondre. et lorsque sa voix résonne en une excuse, elle relève le visage. pince les lèvres – et la sensation n’est pas agréable ; parce qu’elle a soudainement l’impression qu’elle a rejeté la faute sur lui. et elle papillonne des paupières, s’apprête à répliquer, mais il continue. alors elle le laisse faire, les obsidiennes rivées sur lui. le cœur se fissurant à l’idée de le rendre si mal à cause de ses propres impressions.
les coins de ses lèvres se lèvent vers le ciel, timidement alors qu’il rit un peu. mélodie si paisible à l’oreille alors qu’elle se tourne un peu vers lui.

et le sourire se fait plus franc, les traits de son visage s’illuminent aux paroles –
c’est elle ; c’est juste elle. avec elle qu’il veut être, pas les autres comme elle a pu le croire. et elle se bouffe les lèvres, ne sait quoi répondre si ce n’est pas l’état. les joues qui s’empourprent un peu plus à chaque seconde passées. un peu plus lorsqu’il l’attire contre lui. et elle met quelques secondes à avoir les idées plus claires, se rendre compte qu’elle est dans ses bras. et le sourire niais se dessine sur sa bouche rosée – alors qu’il tente un peu plus de le rassurer. et doucement, elle secoue la tête. le palpitant affolé aux mots qu’il lui glisse à l’oreille.


et elle inspire doucement, entoure enfin sa taille de ses bras, y pose ses mains dans son dos. a ressentir sa prise se faire avec un peu plus de force autour de son corps. et inha, elle cache son visage dans le cou du jeune homme. et elle se sent si bien dans ses bras – qu’elle jurerait que c’est la meilleure place au monde. « heesung. » le nom est murmuré, souffle chaud caressant l’épiderme du jeune homme alors qu’elle se redresse, s’écarte légèrement. affichant un sourire sur les lèvres, mélanges d’émotions. « je suis désolée d’avoir pensé ça de toi, vraiment. je. je ne savais pas … et moi aussi. fin, j’veux être ça pour toi, comme tu l’es pour moi. et elle se pince les lèvres, le regard qui se baisse, gêne timide sur le visage. et tu n’as pas à t’excuser, c’est juste moi, je me suis montée la tête pour rien. c’est encore tout nouveau, j’sais pas forcément comment ça marche. donc ne t’inquiète pas, il faut juste que j’apprenne aussi. que je m’adapte. que je sois plus compréhensive puis c’est pas le moment d’être greedy alors que c’est interdit. et puis que je sois moins jalouse et la moue se dessine, les yeux qui se lèvent au ciel. bon, ça, ça risque quand même d’être compliqué. pourquoi t’es aussi beau et talentueux aussi. » et elle boude presque la gamine, mais elle ne choisirait pas un autre inha. parce que son cœur a choisi heesung.



    " She opened her eyes and met his. The impact was so strong " I could not tell you if I loved you the first moment I saw you, or if it was the second or third or fourth. But I remember the first moment I looked at you walking toward me and realized that somehow the rest of the world seemed to vanish when I was with you. (heena -- love at first sight.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

my 4 a.m. thoughts. (heena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The people are the change. John Maxwell on Obama, Bush and others.
» 00. Last Night Thoughts (14/02/2012)
» (f) sim ordinaire ✉ Sometimes when I'm talking, my words can't keep up with my thoughts.
» all these crazy thoughts in my mind. (rafe&madi)
» my thoughts will destroy me. (tristan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: the big four :: WANDERĿUST ENT. :: studio-