AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

fools. } w/ harley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Ven 13 Mai - 12:26






faint.
Harley & In Su.





Nous avions tous deux nos torts. Néanmoins, je semblais davantage repousser ceux-ci envers le jeune homme. Jeune homme en question, que me je voyais haïr depuis de si longues années, à présent. N'étais-je donc fatigué d'agir ainsi en sa présence ? Fatigué, ou, tout bonnement las ? Fébrile. Je vins une nouvelle fois noyer ces sombres pensées au travers de cette vague d'eau quelque peu froide qui vint, quant à elle, s'écraser vulgairement à l'encontre de mon faciès. Sans ménagement. Déglutissant difficilement, mes forces m'abandonnaient lâchement. Et ce, tandis que mes mains vinrent une nouvelle fois repousser ma chevelure vers l'arrière de mon crâne, le tout, incité par les paumes de mes mains légèrement humides qui parvenaient à m'offrir le résultat escompté. Enfin, cette chevelure auparavant indomptable s'avérait rester en place. Un simple regard détourné à l'intention de ce miroir qui se voyait m'offrir l'image que je reflétais envers autrui. Ce n'est qu'à la simple présence de cet être en arrière-plan que vint détourner mon attention envers sa personne. Fixant idiotement ses lippes. Celles-ci se mouvaient au rythme de ces mots qu'il enchaînait. Balbutiant, tel un enfant. Il cherchait ses mots. Tentant, avec tant bien que mal, d'aligner ceux-ci avec une certaine convenance. Et ce, dans le seul et unique but de m'offrir ce que je n'avais – très certainement – jamais osé m'imaginer obtenir de sa personne. Des excuses. Le tout, exprimer au travers d'une vulgaire excuse qu'il fut permis de répéter à de multiples reprises afin de parvenir à appuyer ses propres paroles.

Ridiculement. J'y croyais. Je me forçais de croire qu'au final, il était sincère.

Appuyé contre le carrelage mural et blanchâtre de la salle de bains, c'est avec une certaine surprise que je ne put pas le quitter des yeux. C'était à présent, à lui, de me fuir. Nos rôles se voyaient si rapidement échangés que je n'eut pas d'autres choix que d'intervenir. L'une de mes mains entrant en contact avec l'une des siennes au travers de son rapide passage. Je vins le stopper. « Tu étais, et tu seras toujours con. Crois-moi. » Répliquais-je finalement. « Mais... Malgré tout. À un certain moment, dans ma vie, je l'ai aimé c'con. » Pourquoi diable, vouloir continuer à nier l'évidence ? Une vengeance. Un tel engouement à l'égard de sa personne. Tout ceci n'avait aucunement lieu d'être si, je n'avais pas, un jour... Ressentis le moindre sentiment. Aussi infimes avaient-ils pu être.


« Alors. J'peux bien faire un effort, et m'excuser à mon tour. L'autre jour, aujourd'hui. Tes fringues, c'que j'ai dit, ta bouffe, l'idée de te dégager rapidement d'ici pour éviter l'affrontement de mes démons du passé. Ouais, tout ça. » Une confession intime, délivrée à cœur ouvert. Tel un écrit que j'aurais pu réaliser au travers d'un quelconque journal intime, je me livrais à lui. « J'ai toujours été con aussi. Tu l'sais, non ? Alors. Même si je n'ai pas envie de voir ta tronche tous les jours. T'entendre me casser les couilles. Voir un bordel chez moi... » Poursuivais-je avant que je ne puisse délaisser la moindre pression que je me voyais affliger à l'encontre de l'une de ses mains. Je vins clore ce monologue au travers d'un faible murmure : « Reste. »

Aurais-je véritablement été capable de jeter cet homme au-dehors de mon antre sans la moindre gêne, ni même, la moindre honte ? L'adrénaline avait pris le dessus sur mes principes. Néanmoins. L'homme fort que je semble être ne s'avère être qu'une vulgaire façade. Brisée en miettes de part, sa simple présence. À nouveau, je me maudissais intérieurement de faire part d'un si faible respect à l'encontre de mes précédentes actions, et paroles.

« T'es vraiment casse couille, Harley. Putain. » Terminais-je tout en tournant les talons. Cet idiot se jouait si facilement de ma personne que cela s’avérait être, à la limite de l'étrange. Ou, d'une quelconque peur qui pouvait être animée en mon esprit.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 189

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Ven 13 Mai - 21:42






faint.
Harley & In Su.




Peut-être qu’il rêve. Peut-être que le manque de sommeil lui fait faire des hallucinations. Il entend des choses, des mots qu’il a souvent espéré voir sortir des lippes du danseur. Il croit perdre la tête tout simplement parce qu’In Su ne pouvait pas vraiment être en train de lui avouer ça. Il ne peut même pas profiter de cette confession à cause de sa surprise. Parce qu’il n’arrive pas à y croire.

« Mais... Malgré tout. À un certain moment, dans ma vie, je l'ai aimé c'con. » Harley baissa la tête, ces quelques mots tournant en boucle dans son esprit. Il ferma les yeux, les poings serrés fort. Il s’en voulait encore plus quand il entendait cela. Il réalisait réellement à quel point ses petits jeux, ses paris de jeune con avaient pu faire du mal à In Su. Et à toutes les autres personnes qui en avaient été victime quand il était encore au lycée. Même si, un côté de lui, continuait à s’en foutre de ses autres personnes. Parce que seul In Su comptait réellement pour lui aujourd’hui, seul ses sentiments et ce qu’il pouvait bien penser de lui. L’acteur avait envie de remonter dans son estime et effacer chaque mauvaise chose qu’il avait pu lui faire subir à l’époque. Harley croyait véritablement au karma qui avait éteint les sentiments d’In Su avait pu avoir pour lui à un moment pour venir les lui souffler en plein figure. Aujourd’hui qu’il n’avait plus pour seul envie que le coréen n’ait de yeux que pour lui.

Pauvre con.

Il ne trouva rien à répondre. Il n’était même pas certain qu’In Su attende réellement une réponse à cela. Ouais, désolé, je t’aimais pas à l’époque mais maintenant oui, on fait l’amour à nouveau ?, c’était trop gros, même pour le magistral sans-gêne qu’il était. De toute façon, il réalisait encore à peine pour réussir à sortir ce genre de répliques. Finalement, In Su ne lui donna pas l’occasion de réfléchir plus à quoi faire puisqu’il continua sur sa lancée, s’excusant à son tour. Harley releva presque timidement la tête et le détailla. Ses doigts se serrèrent contre sa main qui le tenait. Une pression agréable, presque tendre. Très distraitement, son pouce caressait cette peau. C’était tellement étrange ce qui se passait entre eux. Il avait l’impression de n’être qu’un spectateur étranger que de réellement vivre cet instant. « Je ne te ferai plus de mal. » Une promesse murmurée à demi-voix, mais une promesse qu’il comptait bien tenir.

Il sourit doucement alors que la pression sur sa main disparu doucement. Rester. Il pouvait rester dans cet appartement, avec In Su. Son sourire s’élargit un peu plus, peut-être que tout n’était pas joué entre eux. Et si il y’avait la moindre chance, Harley ne la laissera plus jamais lui échapper. « Tu ne pourras plus faire marche arrière, attention. » La voix taquine mais qui démontrait à quel point cette nouvelle le rendait heureux. « J’aurais dû te prévenir de ma venue aussi, au lieu de m’imposer ainsi. » continua-t-il, avouant à ses tords à son tour. Il savait que ce moment ne durera pas bien longtemps. Ils étaient trop fiers, trop bornés. Leur faiblesse ne durera pas si longtemps. Il profita du fait qu’In Su tourne le dos pour l’approcher doucement et l’enlacer. Ses bras l’enserrèrent contre son torse.

« Je sais, mais merci de me laisser rester. » Il rit, l’étouffant presque dans cette étreinte un peu maladroite mais sincère. « Je ferais en sorte que tu aimes ce con à nouveau. » C’était dit sur un ton si léger et enfantin, que presque tout le sérieux que cette phrase aurait pu avoir disparaissait. Il délaissa In Su et le dépassa tranquillement. « Tu veux bien manger maintenant ? » Non, il ne perdait pas le nord.




electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Sam 14 Mai - 16:00






faint.
Harley & In Su.





« Tu ne pourras plus faire marche arrière, attention. »  Je le sais. Je ne le sais que trop bien, Harley. Et, pourtant. Malgré les multiples points quelque peu négatifs que je parvenais à mettre en avant à l'encontre de cette situation... Il ne mettait guère permis de faire, à nouveau, marche arrière. J'en étais, très certainement, incapable. Mais cela s'avérait être tout aussi : impensable. Je ne réaliserais, sûrement, que bien trop tard l'erreur que je venais de commettre en agissant ainsi, auprès de cet être à la fois, si détestable. Mais tout aussi, adorable. Et parfois, grandement déstabilisant. Néanmoins, ces pensées n'étaient aucunement permises de se voir exprimées au travers de véritables propos tenus verbalement. Comme j'avais pu le faire, auparavant. Non, pas cette fois. Et, c'est à la suite d'un vulgaire hochement de tête afin de démontrer une réponse quelque peu positive à l'encontre des paroles du jeune homme en question que je vins détourner mon attention à l'égard de sa personne. Humidifiant très légèrement mes lippes, je vins finalement lui offrir une réponse : « Ouais. T'aurait dû, mais j'suppose que tu apprécies l'idée de créer un effet de surprise, hein. » Une douce taquinerie glissée à l'encontre de sa personne et voilà que le naturel revenait au galop. Une altercation menait rapidement à une reprise du temps. Un retour aux normes. Aussi bien au travers de nos esprits, de nos agissements, que de nos discussions. Et, c'est à l'aide de ce naturel quelque peu déconcertant qu'il vint remettre en place l'idée que je ne devais guère me nourrir uniquement de ces plats peu délectables et si peu convenables à l'égard de mon organisme.


Lui offrant alors, un énième hochement de tête. C'est à la suite d'une quelconque attention glissée à l'encontre de sa chevelure afin de démontrer un certain mécontentement que je pris l'initiative de me rendre au sein de cette pièce qui se voyait emporter le plus grand espace de mon antre. Mon corps gisant lascivement à l'encontre de ce large canapé, c'est au travers d'un esprit affamé que pris possession de ce plat. Fort délectable, en soi Je n'avais jamais osé soupçonner de tels talents cuisiniers de la part de cette personne. Une surprise. Certes. « C'pas mauvais. » Argumentais-je entre deux bouchées tandis que mon regard poursuivait le moindre de ses agissements. « Si tu m'fait ça, tous les soirs, quand je rentre. Je n'aurais pas trop d'mal à t'accepter. » Poursuivais-je finalement.

« Harley. » Ajoutais-je, tandis que je me redressais. Réajustant mes propres vêtements tout en osant me redresser afin de parvenir à lui faire face. Mon regard se portait envers cet être animalier qui semblait fort excité face à la simple et unique proposition que je m'apprêtais à faire. Il le savait. Il me connaissait. Il possédait ses propres habitudes, lui aussi. « J'dois sortir Haru. Tu veux venir ? Histoire de. J'aimerais éviter de te laisser seul, ici, sans surveillance. Toi aussi. » Était-ce une excuse ? Tout me portait à croire que oui, j'usais de la présence de cet animal que j'affectionne tant afin de parvenir à rallier sa présence auprès de ma personne. Quel idiot. Et, pour la énième fois : je me maudissais intérieurement d'agir tel un véritable adolescent. Si semblable à celui que j'avais été autrefois. Je ne me permettrais aucunement de faire marche arrière. Non, jamais.

« Enfin, je ne t'oblige à rien, ouais. C'juste comme ça que j'dis ça. T'sens vraiment pas obligé. » Crédibilité ? Zéro.




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 189

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 14 Mai - 17:53






faint.
Harley & In Su.




Son regard se posa sur le jeune homme assis sur le canapé et qui daignait, enfin, prendre la peine de goûter au plat qu’il lui avait préparé plus tôt. Une tentative d’enterrement de hache de guerre qui avait lamentablement échoué au début. Néanmoins, In Su semblait plus docile à présent, à son plus grand bonheur. Il avait juste fallu qu’il s’excuse. Peut-être aurait-il dû le faire avant, il y’a plusieurs années de cela par exemple. Mais le salop qui était à ce moment là aurait préféré se taillader les veines à prononcer ce genre de mots qui n’étaient pour lui que signe de faiblesse. Pourtant, Harley ne ressentait pas la moindre faiblesse après avoir demandé à se faire pardonner. Au contraire. C’était un sentiment de légèreté, de quiétude qui s’emparait de lui. Parce qu’ils pourraient, il l’espérait, reprendre toute leur relation sur une nouvelle base. Le blond ne pouvait pas encore savoir s’il aurait ce qu’il voulait. Mais il pouvait déjà tenter de devenir l’ami du danseur. Il préférait laisser le reste entre les mains du destin, qu’il n’hésitera pas à forcer malgré tout. La tête posé sur l’accoudoir, Harley détailla le jeune homme qui mangeait. Le plat était surement plus froid mais l’acteur n’en restait pas moins certain de ses talents culinaires, ce sera encore bon. Il en eut la confirmation et un sourire illumina légèrement son visage. Ses doigts jouaient distraitement avec le cuir du canapé. « Je te ferai à manger chaque soir. Tu n’auras qu’à me dire ce que tu aimes manger. » Il tourna la tête, observant le plafond pensivement plutôt, même si le visage d’In Su était bien plus agréable. Mais il n’avait pas envie que le jeune homme sente son regard insistant tandis qu’il mangeait.

Il tourna la tête avec un peu trop d’entrain quand In Su prononça son prénom, le faisant presque frissonner. Il leva un sourcil devant cette hésitation dans les propos du jeune homme. S’ils habiteraient ensemble dorénavant, il y’aurait certainement des occasions où Harley sera seul dans l’appartement, sans la surveillance d’In Su, et où il pourra faire ce que bon lui semblerait. Le danseur ne devait pas vraiment se préoccuper de ce genre de choses.

Au final, quelles que soient les motivations derrière cette proposition, Harley ne comptait pas la refuser. Il se leva du canapé où il était allongé, s’étirant tel un chat, son regard ne quittant jamais celui du danseur. « Non, j’viens. » répondit-il simplement. « Je veux passer du temps avec toi, laisse-moi juste le temps d’aller prendre une veste. » Il prononçait chaque mot avec tranquillité, comme s’il ne pesait pas le poids de ce qu’il pouvait bien raconter. Mais au fond, In Su devait bien se douter qu’il n’y avait pas un élan soudain d’amitié qui le mouvait. Il n’avait pas grand-chose à cacher. Harley n’était pas le genre à se prendre la tête de toute façon.

De retour au salon avec une veste en cuir sur ses épaules, au dessus de son débardeur, il sourit au chien qui semblait à chaque fois le regarder avec curiosité. « Il est mignon, il a quel âge ? » Un maitre était toujours content qu’on prenne le temps de poser des questions sur son animal domestique non ? Harley était toujours aux anges quand on flattait son chat, tel un fier père, cela devait s’appliquer à tout le monde.

Harley leva les bras au ciel, s’étirant avec joie en sentant l’air frais dehors, sans demander son avis à In Su, il lui attrapa le bras. Son sourire de con bien en place.






electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Sam 14 Mai - 18:39






faint.
Harley & In Su.





Naïvement, un faible sourire parvint à prendre possession de mes lippes. Tel un véritable enfant auprès duquel, on aurait si facilement concédé à un vulgaire caprice, je me voyais afficher cette expression faciale quelque peu enjouée. Le tout, caché du simple regard du nouvel habitant des lieux qui, quant à lui, venait de se rediriger vers cette pièce auparavant vide, qu'il se devait d'habiter à présent. Dos tourné. Accroupis. Une main nichée contre le sol afin de parvenir à rester ainsi. Je vins m'occuper de cet animal que j'affectionne tant afin de parvenir à attacher celui-ci. Malgré l'idée que cet être parvienne à m’écouter au doigt, et à l’œil, je semblais fort inquiet concernant le simple fait de ne pas attacher celui-ci. « Deux, trois ans. Mais... Apparemment, les animaux sont le reflet de leurs propriétaires. Alors, j'apprécie le compliment, Harley. » Un léger ricanement parvint à se frayer un chemin au travers de mes lippes avant que je ne puisse me permettre de me redresser. Enfilant une veste quelconque afin de ne pas frémir au contact de l'air frais ambiant de l'extérieur. Réajustant très rapidement ces vêtements que je portais, c'est après avoir délaissé légèrement une pression contre la poignée de la porte d'entrée que l'heure de notre départ avait sonnée.


Mon échine frissonnait légèrement, lorsque nos corps furent permis à rejoindre l'extérieur. Le tout, accompagné d'une douce excitation de la part de cet être canin, les nombreux aboiements, les multiples regards lancés à l'égard de nos personnes. Je ne connaissais que trop bien les « mauvaises habitudes » de cet animal. Au grand dam de certains. Néanmoins... Mon attention fut rapidement détournée envers cette personne qui se voyait m'accompagner en cette soirée. Il semblait démontrer son contentement au travers d'un geste quelque peu affectif. Son bras prenant alors, possession du mieux. Je fus partagé entre l'idée de lui offrir une liberté d'agir « comme bon lui semble-t-il », ou, tout bonnement répliquer que je n'étais pas encore prêt à m'offrir si naturellement à lui. « Harley. » Débutais-je, alors. « T'es pas possible, putain. » Poursuivais-je, alors. Le tout, accompagné d'un faible grognement avant que je ne puisse être permis de prendre, une nouvelle fois la fuite. Le tout, accompagné de Haru. Celui-ci semblait fort heureux de voir que j'avais, une nouvelle fois, cédé à son ultime caprice qu'est : celui de se laisser mener par le bout du nez au travers d'une course effrénée, le tout, au sein du parc gisant aux côtés des lieux que j'habitais.

Un vulgaire clin d’œil lancé envers le jeune homme abandonné, et voilà qu'un énième éclat de rire parvint à franchir mes lippes. Délaissant, doutes, sombres pensées et tout autre mauvais côtés au sein de mon antre.


« Alors, alors, alors... On s'avoue vaincu si rapidement ? » Argumentais-je au travers d'un léger haussement de voix. Le tout, afin de parvenir à captiver l'attention de la personne en question envers laquelle je m'adressais. Malgré tout. Je pris l'initiative de me stopper, petit à petit. Le tout, afin de parvenir à attendre le jeune homme en question. Peu sportif ? Tout naturellement, Harley n'était très certainement pas un jeune homme qui appréciait de s'donner à de tels efforts physiques. « Bah. Alors ? On n'apprécie pas de s'donner à d'autres efforts physiques que celui qui se réaliser auprès de ta literie très cher ? » Une faible pique. Une taquinerie. Une vérité ? Je ne souhaitais guère en entendre davantage concernant le simple fait que de multiples conquêtes, jeunes femmes ou jeunes hommes, osaient se glisser au travers de cette literie qui lui avait appartenu.

« Aller Harley, si tu bouges tes fesses rapidement jusqu'ici, j'accepterais certaines conditions que tu pourrais faire pour le bon fonctionnement de la colocation. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 189

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 14 Mai - 21:26






faint.
Harley & In Su.




Il sourit à cette énième taquinerie de la part du plus brun, certainement que le complètement pouvait s’appliquer à lui aussi. Quoi que, Harley aurait choisi un autre qualificatif qu’un vulgaire mignon pour parler du jeune homme en face de lui. Mais ils n’en étaient pas encore au point où il pouvait s’extasier sur lui à haute voix comme bon lui semblait. A son plus grand malheur, d’ailleurs. Mais il ne pouvait réellement se plaindre. Ce soir, ils avaient fait plus de progrès qu’en toutes ces dernières années. Ils avaient une réelle discussion où ils ne se criaient pas dessus et où aucun ne tentait volontairement de faire du mal à l’autre.

Cela aurait pu être pire.

Néanmoins, In Su ne cessait de se dérober à lui, continuellement, une autre fuite et certainement pas la dernière. Le blond sentit ce bras qu’il avait tenu se retirer de la pression qu’il y exerçait après une remarque du danseur. Il aurait pu s’en offusqué. Au fond, Harley était peut-être vexé qu’il continue à agir ainsi en sa présence. Il lui tenait le bras, lui montrait une certaine affection quelle mal y’avait-il à cela ? Ils avaient fait bien plus ensemble, se sont retrouvés dans une situation beaucoup plus intime. Pourtant, le chinois le laissa le dépasser silencieusement, s’accordant un simple soupir. Cela allait être dur. Désespérément dur. Mais au fond, Harley avait su dès le début dans quel bordel il se mettait. Il observa le maitre et son chien devant lui sans tenter de hâter le pas afin de les rejoindre. Il sentit son portable vibrer et y jeter un regard rapide, son manager. Il attrapa ce petit appareil de haute technologie mais ce ne fut pas pour répondre au texto ni même pour prendre la peine d’en lire les quelques lignes. Mais plutôt pour prendre un cliché, de l’homme en face de lui et du canin à ses côtés. La photo était pourrie, il n’avait pas utilisé de flash mais elle lui convenait. Il rangea le téléphone et releva la tête, attiré par le rire clair d’In Su. Il haussa simplement des épaules en guise de réponse.

In Su s’arrêta et un petit rictus releva le coin des lèvres de l’acteur. Monsieur avait-il décidé de ne plus fuir pour le moment ? « Si j’ai un chat, c’est bien pour une raison. » Il n’aimait pas courir. Et certainement encore moins courir derrière un chien comme un idiot. Même si In Su n’avait en aucun point l’air d’un idiot. Loin de là. Il était beau. Cela ne changeait rien pour autant. Si Harley s’adonnait avec plaisir à quelques heures d’arts martiaux durant son temps libre, c’était autre chose que de courir sans but dans un parc. Il préférerait de loin d’autres activités, comme celles que venaient de lui sous entendre, assez directement, le danseur. Il sourit malicieusement. « Tu n’as pas à t’inquiéter pour mon endurance. Et mes efforts physiques peuvent parfaitement se perpétrer dans d’autres pièces que celle qui enferme mon lit. »

Il faufila ses mains dans les poches de sa veste, attentif à la proposition du jeune brun. « N’importe quelle condition ? » demanda-t-il en soulevant toujours un sourcil, une manie qui lui donnait souvent l’air de quelqu’un qui se pensait supérieur à l’humanité. Il s’était longtemps exercé à ce lever de sourcil durant son adolescence. Aujourd’hui, il n’en avait plus besoin, mais c’était ancré dans ses habitudes. Il marchait déjà plus rapidement. Il aimait les défis. Il aimait gagner. Encore plus si cela lui conférerait le moindre petit pouvoir.




electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Dim 15 Mai - 0:59






faint.
Harley & In Su.





Il se jouait de mes paroles. Les maniaient à la perfection. D'un naturel quelque peu déconcertant. Et, c'est au travers d'une certaine malice qu'il se voyait me renvoyer celles-ci contre mon faciès afin de parvenir à me déstabiliser davantage. Quel idiot. Je me maudissais, une nouvelle fois, intérieurement tandis qu'une faible grossièreté à l'égard de sa personne parvint à se frayer un chemin au travers de mes lippes à la suite de ses propres répliques. Tentant, avec tant bien que mal, d'ignorer « naïvement » celles-ci. Un faible sourire prit part de cette expression faciale quelque peu mécontente que j'osais démontrer en l'instant présent. Prenant enfin, la parole à mon tour. Mimant une certaine indignation : « Voyons. Harley, pas devant les enfants. » Argumentais-je tandis que mon corps vint s'accroupir aux côtés de cet animal qui semblait étrangement patient à l'égard de ce nouvel habitant que nous venions d’accueillir au sein de notre quotidien. Mes mains venant rejoindre ses oreilles, je vins y affliger une faible pression afin de parvenir appuyer davantage mes propres paroles. Le tout, argumenté d'un quelconque hochement de tête, de droite à gauche, dans le seul et but de démontrer une réaction quelque peu exagérée à l'encontre d'un tel cinéma. « Le pauvre. Souillé par de tels propos... » Mes lippes pincées, le regard fixé envers ce jeune homme. C'est à la suite d'un énième ricanement fort enfantin que cette action théâtrale prit fin.


Intéressé. Il semblait l'être tout autant. Et c'est finalement à la suite d'une initiative de ma part que, l'une de mes mains vint prendre possession de l'un de ses bras afin de l'attirer à mes côtés. Animal lâché au travers de ce parc très certainement dénué de toute autre présence humaine, il n'y avait rien à craindre. Mon corps rejoignant rapidement l'un de ces nombreux bancs mis à disposition tout en entraînant sa personne lors de cette chute contrôlée, et maîtrisé. « Je suis prêt à écouter tes conditions. Mais, n'crois pas que je vais toute les accepter. » Débutais-je. L'un de mes index se relevant auprès de son faciès afin d'agiter celui-ci d'une manière négative. « Non, non, non. Je t'écoute juste, j'aviserais ensuite. » Pression relâchée. Assis en tailleur, flanc adossé contre le dossier de ce banc boisé que nous occupions, c'est finalement appuyé contre l'une des paumes de mes mains où j'observais avec attention cet être qui semblait, à présent, mûrement réfléchir envers mes précédentes offres. « Mais. J'tiens à balancer mes propres conditions, aussi. Y a pas moyen que ça n'aille que dans un sens, hein. J'suis pas bête, non plus. » Tout naturellement, j'avais moi-même quelques conditions de vie, de comportement à offrir à ce jeune homme afin de parvenir à vivre au travers d'une attente et d'une certaine harmonie en ces lieux que nous devions à présent, partager. Ensemble.


« Dix minutes, j'te laisse dix minutes pour réfléchir. » Telle une bombe à retardement lancée, je vins tapoter délicatement contre l'une de ses épaules avant que je ne puisse m'aventurer au travers de ces lieux quelque peu sombres. Non loin de sa personne, je pris la peine d'offrir une énième attention à l'égard de cette présence canine qui affectionnait tout particulièrement, cette attention que je lui donnais. Un bâton, rien ne semblait plus simple afin de convenir les désirs joueurs d'un animal. Deux, cinq, huit, dix minutes. Il s'avérait que le temps se jouait si facilement de ma personne.

Filant à une vitesse folle.

Je filais à mon tour, à une vitesse folle, auprès de cet être délaissé. « Je t'écoute. Je suis tout à toi. » Répliquais-je, dans un premier temps avant que je ne puisse poursuivre : «  Enfin, mon attention est toute à toi. Plutôt, ouais. » Une quelconque reprise, qui valait néanmoins, la peine d'être énoncée.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 189

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 15 Mai - 16:11






faint.
Harley & In Su.




Ils étaient de réels idiots. Autant l’un que l’autre, au travers leurs remarques, ces incessantes taquineries qu’ils s’échangeaient. « Je ne suis pas fait pour avoir des enfants autour de moi. » rétorqua-t-il, sourire malicieux sur ses lèvres. Harley n’était pas le genre à calculer ses mots, il était beaucoup trop grossier de toute façon. L’attention d’In Su se tourna à nouveau vers son canin, s’accroupissant à ses côtés. Il n’appréciait pas que son regard ne soit porté que vers l’animal alors qu’il s’approchait tranquillement de lui. Mais il n’allait pas se retrouver à être jaloux d’un simple chien non plus après tout. In Su eut tout son intérêt quand il lui proposa d’accepter certaines de ses conditions. L’acteur ne savait pas réellement quoi lui demander, mais il trouverait surement, capricieux comme il était. Il devait simplement le rejoindre et il trouvera bien assez rapidement quoi demander au jeune homme. Cette fois, In Su attrapa son bras et le jeune chinois se retrouver à sourire assez idiotement. Heureusement que la pénombre cachait cette air niais qu’il devait aborder en ce moment. Il avait presque envie de se dérober à lui et le fuir, juste par simplement de lui retourner la monnaie de sa pièce et jouir d’une enfantine vengeance. Il n’en fit rien pourtant, faiblissant devant cette simplement pression qu’il ne pouvait qu’apprécier.

Il le suivit presque docilement jusqu’au banc. Harley s’y plaça correctement, relevant ses pieds qu’il posa sur la surface en bois pour ramener ses genoux contre son torse. « Tu avais dis que tu accepterais mes conditions. » lui reprocha-t-il vivement en fronçant les sourcils. Il poussa alors l’index qui s’agitait face à lui, boudeur. Soit. Il arriverait bien à le faire accepter ses conditions. In Su avait déjà accepté qu’il habite chez lui, ce qui était un exploit en soi. Le reste ne serait qu’un jeu d’enfant, certainement. Il essayait de s’en convaincre en tout cas. Il balança sa tête en arrière, les yeux fixés vers le croissant de lune au-dessus de leurs têtes. Evidement que ces conditions se devaient d’aller des deux côtés. Cette colocation, aucun n’était certain du temps qu’elle pourrait durer et il valait mieux qu’elle se passe dans les meilleurs conditions. Cela les fatiguerait autant l’un que l’autre.

In Su l’abandonna pour une courte durée, le laissant réfléchir à ces conditions qu’il pourrait lui énumérer. Les lèvres pincées, il baissa les yeux vers le danseur qui était retourné à ses côtés. « Je t'écoute. Je suis tout à toi. » Harley sourit doucement en ancrant son regard dans le sien, riant quand le jeune homme corrigea sa phrase. Ce qui valait certainement mieux avec le blond. « Je préférais la première version. » ne put-il s’empêcher de lui faire remarquer.

« Ce qui m’agace, c’est que je n’ai pas grand-chose à demander. » Et il semblait réellement irrité de ce constat. « Hm, j’aime faire la cuisine mais pas la vaisselle. Je n’aime pas qu’on touche à mes affaires. » Cela risquait de rapidement déborder si In Su transformait à nouveau ses affaires en réel carnage. Il se mordilla les lèvres et fixa le sol. « Il se peut parfois que je vienne dans ton lit. Ça restera rare. Ne me repousse pas. Je ne ferai que dormir. » Murmura-t-il sur un ton hésitant. Il pensait à ses soirées d’orages qui le laissaient sans défense. Dans son ancien appartement, ses parents n’habitaient pas loin, il courrait directement chez eux. Ce serait plus difficile à faire chez In Su. « Qu’en est-il pour toi ? »




electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Dim 15 Mai - 20:15






faint.
Harley & In Su.





Tout naturellement, le jeune homme tenu face à ma personne se voyait – une nouvelle fois – me taquiner à l'encontre de mes propres paroles, ou agissements. À croire que tout ceci semblait être l'un de ses jeux de prédilection. Je me maudissais intérieurement de sembler si à mes aises, à ses côtés. Le tout poussé au travers de ce faible sourire que j'osais démontrer à l'intention de sa personne. Torturé entre l'idée de n'avoir que d'infimes conditions à m'offrir. Néanmoins, l'une d'entre-elles me fit rapidement tiquer. Ma langue venant vulgairement claquer contre mon palais afin de démontrer un certain mécontentement à l'égard de cette « proposition » qu'il osait m'offrir. Sans la moindre once de gêne, ni même, la moindre honte. Comment, diable, pouvait-il agir ainsi, si insouciamment ? Je ne put me retenir davantage. L'une de mes mains vint vulgairement s'écraser à l'encontre du haut de son crâne afin de lui offrir une quelconque attention de ma part. Action, démontrant très certainement une réponse négative à l'égard de cette proposition qu'il avait pris soin de déballer. Si naturellement. « Harley. Inutile de m'offrir de telles conditions. T'sais pertinemment, que je dirais non. » Annonçais-je dans un premier temps. Et ce, avant que je ne puisse être permis de détourner mon attention envers cette présence canine. Bâton niché entre ses canines, je pris l'initiative d'ôter celui-ci de la faible pression que cet animal osait affliger à l'encontre de ce vulgaire bout de bois afin de parvenir à l'envoyer paître, non loin de nos personnes. « Je veux que tu respectes ma manière de vivre. Et cela concerne même, ma manière de manger. Ouais, parce que même si tu trouves ça crade, les nouilles instantanées, moi, ça m'conviens. » Répliquais-je. Un air déterminé scotché à l'encontre de mon faciès.


« J'ne fouillerais pas dans tes affaires. Tu ne fouilleras pas dans les miennes. C'est donnant – donnant. J'veux bien passer du temps avec toi, mais j'ai moi-même une vie privée. Après, tant que tu ne t'amuses pas à te trimbaler à poil à l'appart. Inviter des personnes sans mon autorisation. Entrer dans la salle de bains que j'me douche. Te faufiler dans ma chambre sans ma permission... J'suppose que ça devrait bien se passer. J'suppose. » Je supposais. Il ne me restait que cette possibilité, après tout.


Paumes de mes mains nichées contre mes cuisses, je vins me redresser. Et, à l'aide d'un claquement de doigts, cet animal que je considérais comme étant « mien » fit son apparition. D'un simple coup de main, cette laisse auparavant délaissée à mes côtés reprit du service. Il semblait se faire tard. La lune semblait être à son apogée. L'air parvenait à faire frémir davantage mon échine. Et, c'est au travers d'un certain regret que, je fus bel et bien obligé d'émettre l'idée que cette balade fort agréable en ces lieux devait prendre fin. « Je propose un retour, au chaud. Je caille. Et, j'aimerais éviter de chopper une connerie, si je e retrouve malade, c'pas ma santé qui va en pâtir, mais plutôt mon salaire à la fin du mois. » Une nouvelle main tendue envers cet homme qui se trouvait à mes côtés. C'est au travers de ce geste, aussi quelconque soit-il, que j'osais lui démontrer une certaine acceptation de sa présence. Au sein de mon quotidien. Mais aussi, à mes côtés.

Aussi ridicule cela pouvait-il être.

Je rangeais ma fierté masculine. Glissant celle-ci de côté. L'abandonnant le temps de quelques heures.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 189

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 15 Mai - 21:17






faint.
Harley & In Su.




Il se disait bien qu’il allait écoper un refus face à cette demande. Il en était certain en fait. Ils n’étaient pas si proches que cela après tout. Il ne fallait pas qu’il se fasse des idées. Harley risquait de chuter de haut de sinon. Mais il avait toujours été un peu trop optimiste. Que ce soit avec cette colocation, avec cette idée qu’In Su accepterait simplement qu’il se glisse dans son lit sans qu’il n’ait une stupide idée de vengeance derrière la tête. Harley se pinça les lèvres, regard au loin et lâcha finalement un soupir. Pour le moment, cela lui importait peu que In Su lui dise non. Il ne risquait pas d’y avoir d’orages ces prochains jours. Mais après, ce sera un réel problème. Il n’arrivera pas à rester seul et autant il ne voulait pas paraitre faible, il savait d’avance qu’il se retrouverait à chercher une présence tiers. C’était incontrôlable. Et il se maudissant pour cela. « Tu n’avais qu’à pas proposer. » murmura-t-il malgré tout boudeur, juste pour avoir le dernier mot. Comme toujours. Il n’acceptait pas qu’un autre puisse donner l’impression d’avoir raison. L’acteur desserra ses jambes afin de les reposer sur le sol. « Tu ne penses pas sérieusement continuer à te sustenter de nouilles instantanées pour le reste de ta vie ? » De l’incompréhension et presque une once de mépris dans sa voix qu’il n’arrivait à contrôler, envers ce régime alimentaire qu’il était loin de cautionner. In Su avait en penser ce qu’il voudrait, il ne comptait pas le laisser continuer ainsi. Harley était ce genre de personne qui harcelait tant l’autre qu’il devenait plus facile de dire oui et subir, que continuer à refuser de faire ce qu’il voulait. In Su risquait bientôt d’en être témoin et principale protagoniste d’ailleurs.

Il leva un sourcil face à toutes ses conditions que le jeune danseur vint à lui énumérer. « Avec toutes ces demandes, tu refuses que je vienne simplement dormir dans ton lit quelques rares fois. » Il lâcha un grognement mécontent, à l’image d’une personne qui n’avait pas réellement d’arguments logiques à apporter. « T’en fais pas, je sais respecter la vie privée d’autrui. » Pourquoi est-ce que cela sonnait presque comme un mensonge entre ses lèvres ? La notion de vie privée, tout autant que celle d’espace vitale, était totalement floue dans l’esprit de Harley. Il supposait qu’il s’y ferait à la longue. « Je peux en tout cas te promettre, tout de suite, de ne jamais ramener qui que ce soit à ton appartement. Le lit est un peu petit. » Il sourit. Il préférerait largement que ce soit In Su dans son lit. Ce qui n’était pas réellement d’actualité. Mais il ne comptait pas pour autant passer sa vie à soupirer amoureusement en pensant à lui comme une adolescente en fleur.

« Je prendrais soin de toi si tu tombais malade. » l’informa-t-il sur un ton obscène avant de rire. Il attrapa cette main tendue vers lui mais ne la lâcha pas même quand il fut debout, allant jusqu’à glisser ses doigts entre les siens. « Rentrons chez-nous. »

Il éprouvait un malin plaisir à appuyer sur chaque petite syllabe, les réactions d’In Su l’amusant hautement à chaque fois.




electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

fools. } w/ harley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Roh, les belles machines (Harley)
» Harley XL Sportster 883, modele 2007
» Le Customizer Harley Davidson
» Insolite : Q-Tec, des Harley à 3 et 4 roues
» chaussures Harley-Davidson original (vendu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-