AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Une rencontre pas comme les autres (Ae Ra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 25 Juin - 22:03

Une rencontre pas comme les autres
Ae Ra & Ezra
Les plateaux de tournage se multipliaient dans les différents lieux de la ville et notamment dans la partie la plus prisée, un hagard divisé en plusieurs boxs permettant aux productions de choisir leur matériel en fonction de leur budget. Le numéro cinq était prit pour une journée entière de tournage sous l'œil avisé d'un réalisateur peu commode. Il était arrivé très tôt ce matin, clope à la main pour en aspirer doucement la nicotine afin de combler son vice. Il ne s'arrêterait certainement pas à ce nombre, bien trop accroc à cette sensation de bien être que cela lui promulguait. La journée s'annonçait longue et douloureuse pour l'ensemble du staff présent car Ezra ne plaisantait pas sur la ponctualité et encore moins sur le niveau de travail à accomplir durant ce temps de présence; Un seul couac et il saurait dévoiler son côté obscur. Pour l'heure, il se contenta de marcher pour attraper le gobelet de café posé sur une tablette à son attention. Les habitudes étaient mauvaises à perdre mais sans son café, il ne tiendrait pas longtemps derrière l'objectif à monitorer des idiots. Avant de vérifier tout le matériel à sa disposition, son regard balaya rapidement les pages du script proposé par l'agence. Son doigt détailla chaque ligne tout en esquissant un sourire narquois face aux écrits. Aujourd'hui, plus personne n'avait peur du ridicule même pas ces agences qui perdaient bon nombre de wons sur les paris réalisés sur de mauvais chevaux et celui qui se présenterait dans un peu plus de dix minutes, faisait il partie de cette catégorie ? Ses doigts délaissèrent les feuilles de papiers, qui glissèrent sur la table en contre bas de façon anarchique. Les instructions seraient suivies à la lettre c'était le contrat qu'il avait signé après tout mais ce ne serait pas sans faire un montage final digne de ce nom.

Son assistante l'interpella rapidement pour lui donner les détails de la journée dans un air désolé. Le premier à passer se nommait Sen et serait accompagné par son manager. Un bien comme un mal puisqu'il pourrait se retrouver face à deux épines dans le pieds. Il détestait par dessus tout les complications qu'il n'arriverait pas à gérer en solo ou qui pourrait tout simplement mettre à mal l'ambiance sur le plateau. Ce n'était pas son genre non plus de réaliser des courbettes d'excuses pour passer ensuite à autre chose. Dans le monde de la corée du sud, les ainés avaient leurs mots à dire et les plus jeunes se devait de les suivre. Ezra possédait ce petit côté tyrannique et pourtant il s'avérait des plus juste avec les personnes qui travaillaient sous son aile. Un bruit de frein attira son attention, de toute évidence,les invités ne tarderaient pas à faire leur rentrée. Un bon point pour eux. Ils seraient très certainement happé par les maquilleurs,  coiffeurs et stylistes avant de venir par ici. Ce qui lui laissait le temps de mettre ses affaires en ordre, vérifier sa caméra et ses réglages, donner les indications à l'équipe aux alentours avant de manger son petit déjeuner. Un homme à l'estomac bien remplit serait surement plus efficace qu'un homme proche de faire un malaise pour cause d'hypoglycémie. Sa main porta le gobelet à ses lèvres pour qu'il puisse boire quelques gorgées de cette substance addictive le temps pour lui de cliquer sur quelques lumières. "Met les spots plus à gauche. Oui oui comme ca c'est tout bon merci." Il avait même le droit à un outil spécial pour parler à l'autre bout de la pièce sans s'égosiller. La technologie avait du bon. Et si sa concentration s'était tourné vers le plateau qui se mettait en place petit à petit, il venait tout juste de remarquer une silhouette blonde à l'entrée de la pièce qui ne semblait pas être une idole. Ezra descendit alors de sa tour pour aller à sa rencontre afin de contrôler son identité à la place des vigile. De toute évidence, ces sombres crétins laissaient entraient les magnifiques créatures sans broncher ce qui avait le don de l'agacer. Il n'avait pas vraiment envie de devoir chasser les fans saesang qui tournaient autour des lieux de tournage afin d'obtenir une exclusivité. "Bonjour ? Vous avez une carte à me présenter ?" Il s'était positionné de tel façon à lui bloquer la voie si elle tentait d'avancer un peu plus dans les locaux. Son visage restait neutre, sans aucune agressivité. Il n'était juste pas très souriant ni même suffisamment sociable pour la laisser s'installer avant d'avoir vu son passe droit. Il fit tout de même un signe en direction de la jeune femme qui possédait la liste des noms acceptés dans ces lieux pour pouvoir le vérifier de lui même. Son index et son pouce s'entrechoquèrent afin que le bruit puisse attirer son attention. Lorsque sa liste se trouva en sa possession, il tira sur ce qui ressemblait à un collier avec un badge sans demander à la jolie inconnue son nom, tout en listant les identités avant de la trouver. "Ok tout est en ordre, c'était juste un contrôle de routine."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 6 Juil - 21:11



Une rencontre pas comme les autres
Ae Ra s'est occupée de bons nombres d'idoles pendant six ans, parfois même ceux qui n'étaient absolument pas à sa charge. Mais Ha Baek... C'est un sacré cas quand même. Elle n'a jamais vu quelqu'un d'aussi fermé émotionnellement parlant. C'est limite si elle ne doit pas se déshabiller devant lui pour attirer ne serait-ce qu'un peu son attention ou réussir à lui faire exprimer quelque chose d'autre que le mépris qu'il a l'air d'exprimer à longueur de journées. La jeune femme déteste les gens qui croient qu'être manager, c'est facile. Qu'il suffit de conduire les idoles d'un point A à un point B. C'est bien que cela. En tout cas, elle, elle y met beaucoup plus que ça. Chaque personne dont elle s'occupe, Ae Ra y met toute son énergie pour en tirer le meilleur. Ils ont le talent, elle le sien, c'est de leur permettre de le faire connaitre du grand public afin qu'ils réussissent. Voilà pourquoi elle doit travailler de concert avec toutes les branches. Aujourd'hui, un tournage attend son idole. Ils sont là depuis un bon moment. Ae Ra traîne ici et là pendant que le staff s'occupe de chouchouter de sa pierre brut de décoffrage qu'elle essaie de polir à la sueur de son front. La tâche n'est pas facile. L'agence avait omis pendant un certain temps tout ce qui était interview, publicité pour Ha Baek... L'y mettre soudainement pour qu'il soit plus connu, c'est juste un vrai désastre. Heureusement, la manager commence à l'apprivoiser et parfois elle arrive à tirer de belles choses de lui autre que la carapace qu'il affiche tout le temps.

La jeune femme écrase sa cigarette à l'extérieur. Elle salue d'un sourire le vigile avant d'entrer, sans présenter son badge. Tout le monde finit par se connaitre dans cet univers, à force de se croiser. "Bonjour ? Vous avez une carte à me présenter ?" Ae Ra répond, sobrement pour une fois, d'un inclinement de la tête. Elle est préoccupée et ne réagit pas sur l'instant au fait que c'est carrément le réalisateur qui contrôle son identité. Il n'a rien de mieux à faire? La blondinette se contente juste de retirer ses lunettes de soleil. Elle le fixe, silencieuse, alors qu'il tire sur son badge. "Ok tout est en ordre, c'était juste un contrôle de routine." La douloureuse est très présente aujourd'hui, mais pas au point où elle doive prendre quelque chose ou marcher avec ses béquilles, ce qui l'arrange franchement car elle n'aurait pas pu conduire si cela avait été le cas. Jongler avec son handicap minime parfois, c'est difficile. Supporter le regard des autres, c'est ça le pire. Les questionnements, les moqueries. Ces choses-là. Mais il y a aussi l’inconstance de son été. Ae Ra ne sera jamais combien sa jambe la fera souffrir. Elle n’a pas toujours aussi mal. Il y a des bons jours, des mauvais jours et des jours entre les deux. Elle ne peut le prévoir alors la manager a appris à vivre avec. Néanmoins, Ae Ra sait qu’elle a de la chance. Si son agence n’était pas attachée à ses idoles, probablement qu’elle serait totalement ailleurs aujourd’hui.

Cette fois-ci, la jeune femme prend le temps de poser une réelle attention sur lui. Elle étire discrètement sa jambe douloureuse. Ah, ça y est. Cela lui revient. C'est le réalisateur. Ae Ra lui adresse un sourire franc cette fois-ci. Plus appuyée, sa bonne humeur et son état d’esprit est de retour maintenant qu’elle sort de ses pensées. La tornade sera certainement bientôt de retour, pour le plus grand malheur de l’idole qu’elle accompagne aujourd’hui. Elle ne va se gêner pour hurler s’il ne fait pas correctement les choses. Elle est comme ça. Elle ne reste pas patiemment assise si son idole se sabote sous ses yeux. Ae Ra s’implique bien trop et prend trop les choses à cœur. Mais c’est aussi pour cela qu’elle obtient d’aussi bons résultats avec ceux dont elle s’occupe. Plus que ça, elle noue de vrais relations profondes avec eux. « Moi aussi j’ai le droit de vérifier votre badge ? Ou est-ce seulement réservé aux personnes qui ont un look atypique ? » Un autre sourire, une insolence à peine voilée. C’est certain que Ae Ra ne ressemble pas au stéréotype du manager discret. Elle est blonde platine, rien que pour cela, on la voit arriver à trente kilomètres. Elle a d’ailleurs même sa petite réputation dans le milieu, on connait son mauvais caractère et sa grande gueule.

Pour appuyer ses mots et continuer son discours, elle tend les doigts et les fait glisser sur le badge de la personne en face d’elle. Elle le connait déjà et n’en a pas vraiment besoin, mais c’est juste pour son petit plaisir. « Ne vous en faites pas, ils savent faire leur travail. Seulement, il y a des têtes que l’on n’a pas besoin de vérifier vingt fois pour les reconnaitre. Vous n’êtes pas le seul à être dans le milieu depuis quelques temps ». Ae Ra prend appuie sur sa jambe valide et se recule d’un pas pour zieuter discrètement son idole. Il est encore en train de se faire maquiller alors elle reporte son attention sur le jeune homme face à elle. « Blague à part. Le réalisateur n’est-il pas censé avoir quelque chose de mieux à faire que de contrôler l’identité des personnes sur le plateau ou dois-je croire que c’est une façon maladroite de m’aborder ? » Elle exagère, il n’a pas l’air intéresser. Mais elle joue avec sa langue incisive. En fin de compte, Ae Ra est parfois plus agréable quand elle se tait.

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 9 Juil - 21:18

Une rencontre pas comme les autres
Ae Ra & Ezra
L'odeur de cigarette lancinante dans la pièce, il essayait de se concentrer sur les derniers préparatifs des décors mais il semblait encore perdu dans  ses pensées. Etre réalisateur n'était pas une partie de plaisir. Certes, il avait l'occasion de rencontrer des idoles, des célébrités, des personnes de renoms mais il se devait de rester concentrer sur le moindres détails, de planifier les journées, tourner les séquences et les juger juste après, aiguiller les idoles mêmes les plus récents dans l'industrie. Les plus difficiles rendaient ses journées longues et laborieuses, non sans un haussement de ton et un recadrage régulier afin de finir dans les temps. Les membres du staff possédaient une famille, des amis, des personnes vers qui aller le soir venu alors il n'était pas question de les priver de cette joie simple sous prétexte qu'un glandeur venait de faire son apparition. Aujourd'hui, il le savait, il tombait sur un garçon difficile à gérer alors pour se détendre un peu, il prit le temps de marcher et de contrôler la première silhouette qui venait de passer les portes du hagard pour être sur qu'elle n'était pas un paparazzi ou autres nuisibles du même genre. Le contrôle fait, il se contenta de grommeler deux mots avant de retourner près de la table pour récupérer le script avec les quelques indications qu'il avait griffonné la veille. Il eut à peine le temps de tourner deux pages que cette silhouette féminine prenait sa revanche. « Moi aussi j’ai le droit de vérifier votre badge ? Ou est-ce seulement réservé aux personnes qui ont un look atypique ? Ne vous en faites pas, ils savent faire leur travail. Seulement, il y a des têtes que l’on n’a pas besoin de vérifier vingt fois pour les reconnaitre. Vous n’êtes pas le seul à être dans le milieu depuis quelques temps » Ezra ne bougea pas d'un centimètre, puisqu'il considérait l'avoir mérité. Son nom était connu dans l'industrie, une femme forte de caractère qui menait ses petits louveteaux à la baguette. Nulle doute qu'il aurait besoin de sa poigne de fer aujourd'hui pour régulariser celui qui se présenterait devant la caméra dans moins d'une heure. En attendant, il devrait se familiariser à la présence de la jolie blonde. « Blague à part. Le réalisateur n’est-il pas censé avoir quelque chose de mieux à faire que de contrôler l’identité des personnes sur le plateau ou dois-je croire que c’est une façon maladroite de m’aborder ? »  

La dernière question eut le mérite de lui décocher un rictus, faible mais bien présent aux coins de ses lèvres. Ses doigts replacèrent doucement le badge dans le bon sens, avant de refermer son script des deux mains et de déposer le document sur la table à ses côtés. Il la toisa du regard de haut en bas, prenant le temps de croiser ses bras devant lui d'un air pensif. L'un de ses sourcils s'arqua pour montrer sa surprise. Les rumeurs restaient des rumeurs jusqu'à ce que les faits soient avérés. "J'essaie de protéger l'équipe avant tout. Il est certain que votre réputation vous précède mais nous n'avons pas encore eut le plaisir de travailler ensemble ou plutôt, je n'ai pas eu le plaisir de filmer vos idoles à charge." Elle avait tout de même la réputation de gérer les idoles les plus difficiles de l'agence, de quoi le tirailler entre une pause clope toutes les heures pour supprimer l'angoisse et les envies de torture ou laisser la moutarde monter petit à petit avant de déverser le contenu de sa colère en plusieurs fois histoire de prendre plaisir à démonter le novice devant autant de visage inconnu pour laisser une trace derrière lui. Les deux s'avéraient tentant, il aviserait en temps voulu. Il n'en oubliait pas son job premier lorsqu'un petit nouveau manqua de tomber après s'être pris les pieds dans des fils électriques. "Hey toi là, qui est ton superviseur ? Le matériel que tu tiens vaut plus qu'un an de ton salaire alors fait plus attention." Il reporta son attention sur la blonde qui n'avait pas encore sa confiance sans l'avoir vu à l'œuvre. Ce n'était pas une excuse pour la laisser debout sans dire un mot. "Prenez une chaise, les préparatifs risquent de durer un petit moment. C'est l'opportunité de voir l'envers du décors." Ou de le redécouvrir, ce tournage n'étant certainement pas le premier qu'elle pouvait suivre durant une journée complète. Il étira une chaise pour accompagner le geste à la parole. Il pivota ensuite l'écran de sa caméra dans sa direction afin qu'elle puisse assister au tournage aux premières loges. Les plans seraient multipliés à plusieurs reprises pour qu'elle puisse entrevoir chaque étape avec le même regard que celui du réalisateur.

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre pas comme les autres (Ae Ra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» UN VFR VTEC PAS COMME LES AUTRES
» Une journée pas comme les autres..
» Réglage d'un moteur pas comme les autres ....
» Nouveau pas comme les autres :)
» Une usine pas comme les autres (Video)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-