AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord

나를 찾아줘, (haru).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 2732
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nis, ss, qm.
Points : 129

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t9732-6rhymes-off#152760 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Lun 5 Mar - 20:51







❝ Memories that I will recall time to time as I live.
If you were within them, that’s enough. ❞


haru&junho, (aesth.) °✧ Les obligations professionnelles, les ambitions, les voyages, les programmes et productions en tous genres. Jeune homme mené au travers d'innombrables pensées, tandis qu'il jette de multiples regards à l'intention de cette affiche. La programmation est clôturée, les dates sont terminées et il sait pertinemment que la jeune demoiselle est présente en ces lieux. La capitale, qui n'est autre que Seoul. Ils sont - dès à présent, tous les deux au sein de cette agence. Si ce n'est, de croiser son regard au travers des couloirs. L'observer en ces salles d'entraînement. La danse, le chant. Qu'importe. La chance ne souris guère au jeune homme et aujourd'hui il ne sera aucunement capable de croiser la jeune demoiselle. Il est évident qu'il se permettra d'écrire (en toute discrétion) un message à l'intention de sa compagne. Lieu et heure du rendez-vous fixés. Le tout clôturé d'une demande particulière concernant la présentation de la demoiselle, qui ne sera autre qu'une tenue quelque peu... Chic, semble-t-il. Il est naturel que leurs retrouvailles doivent se dérouler sur les chapeaux de roues (aussi rares, ses surprises à l'intention de la jeune femme soient-elles). Il sera donc mené au travers de multiples bâtisse afin de parfaire son image : ravalement de façade et capillaire - sa chevelure auparavant brunâtre sera troqué pour un noir corbeau. Et enfin, ces parcelles vestimentaires empruntées à une boutique en vogue. L'artiste jouant de sa personnalité et de l'attention résidant à son égard afin de rassembler les moindres aspects positifs de son côté. Les derniers détails sont travaillés, les détails sont réglés et il est en mesure de dissimuler son faciès empli de stress. Prendre la fuite, en son antre personnel et non, ce dortoir emplis de personnalités taquines, curieuses et fouines. Les minutes défilent, la pression s'installe. Longtemps qu'ils ne s'étaient pas tous deux retrouvés. Longtemps qu'ils n'avaient pas partager une soirée, l'un et l'autre. Longtemps qu'il n'avait pas fait tant d'efforts pour une demoiselle.

L'heure sonne, son téléphone portable s'agite à l'encontre de l'ameublement auprès duquel il s'était permis de délaisser l'objet. L'alarme retentis. Signifiant son départ. Les poches du veston blanchâtre sont fouillées afin de rassembler ses effets personnels : portefeuille, téléphone portable et ce présent qu'il avait mis un temps fou à dégoter. Il n'avait aucunement pris l'initiative de rejoindre la jeune femme afin de mener celle-ci en ce restaurant, au contraire. Chacun devait s'y rendre, de son côté. La surprise n'en serait que plus impressionnante.

Le restaurant est discret et chic. Les couleurs de l'antre jonglent entre le noir, le blanc, le rouge et le doré. L'ambiance est tamisée, une douce mélodie se laisse entendre. Et bien vite, la célébrité sera accueillie afin de mener le jeune homme en cette pièce. Privé. Les préparatifs et les détails ajoutés ou quémandés ont été respectés. Le bouquet de fleurs accompagnait à la perfection la présentation réalisée sur cette table. Bougies, pétales. Si un jour, on se serait permis d’énoncer qu'il serait prêt à aller à ce point-là pour une femme... Jamais il n'aurait été en mesure de le croire. Jamais. « Prévenez-moi, lorsqu'elle sera là. » Se permet-il d’énoncer, finalement. L'employée se contentera de signifier la présence de sa compagne, en toute discrétion. Il se tiendra debout, bouquet en mains et cet air idiot proche d'une nonchalance sans nom (on ne change pas les mauvaises habitudes).

 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 799
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal. maknae. variety queen. sub-marine
nom de scène : h4Ru // haRUDE // haru tchatchatcha haru haru ♪
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park xiyeon (pristin)
DC : nami (kg), rina (kg), yuhui (staff)
Points : 42

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficial http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media http://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
Message
Ven 9 Mar - 22:53







❝ Memories that I will recall time to time as I live.
If you were within them, that’s enough. ❞


haru&junho, (aesth.) °✧ Les pieds de retour sur cette terre bien natale, tandis que la tête se perd encore dans les nuages d'un voyage à peine terminé, tu te sens presque étourdie par le quotidien qui te tend les bras. Les journées de repos sont brèves, profitables mais te laissant un goût amer de frustration sur le fond de la langue à l'idée que dans quelques jours à peine, tu replonges dans la routine habituelle. Boulot, métro, dodo, boulot et encore boulot. Une fois la fatigue du voyage passée, ces nuits à rattraper les malicieuses heures de sommeil qui t'ont fuit comme la peste... tu n'éprouves pas la moindre envie de rester cloîtrer derrière les remparts de ton château. Ce que tu veux vraiment, c'est transformer la monotonie solitaire en une ribambelle de fous rires aux côtés de ta moitié. Tout ce que tu demandes, c'est une pause d'une minute, heure, journée même. Ton manager - la méchante sorcière de l'histoire - ne voit pas tes souhaits d'une très bon œil ; après tout ton égoïsme peut se révéler dévastateur si tu as le malheur de faire un pas de travers. Quand, dos étendu au fond de ton lit, la sonnerie familière te sort de ta rêverie romantique, tu tombes presque du matelas, effarée. Perplexe aussi, le concours de circonstance est presque effrayant. A-t-il un don de clairvoyance dont il s'est caché de ton parler ? Tu souris inconsciemment dans la lumière bleutée de l'écran. Les escapades secrètes sont devenues monnaie courante, chacun établissant multiples stratagèmes tous plus élaborés à chaque rendez-vous, dans l'unique but de fuir le regard un peu trop inquisiteur de certains fans ou employés de votre agence commune. Mais tu ne recules devant rien pour une échappée fugace, oubliant jusqu'au risque de te faire prendre la main dans le sac.

Tu organises parfaitement le moindre détail de ta fuite ; prétextant une dîner purement féminin en compagnie de tes bandmates pour justifier ta transformation des pieds à la tête ; de la Bête à la Belle en quelque sorte. Tu répètes mentalement ton excuse, mémorise soigneusement le discours confié à tes amis. Rien n'est laissé au hasard pour ne pas faire sauter ta couverture. Le taxi et lieu du rendez-vous sont aussi établis à l'avance, visiblement. Après plusieurs heures devant ta penderie, tu déniches la perle rare issues de ton voyage autour du monde. Et une fois le demi-mensonge glissé à l'oreille de ton manager, c'est le cœur battant que tu empruntes un chemin différent de celui ton groupe. Malgré le danger de l'interdit, il y a aussi la satisfaction proche de retrouver un peu de réconfort dans les bras de ton bien-aimé, mais aussi la curiosité enfantine des raisons d'un tel déploiement de consignes à ton égard. Tu as beau t'enquérir auprès du jeune homme par une centaine de messages, il refuse de répondre à tes instigations avant que tu ais posé un pied face à lui.

Impatience manifestée au travers du cliquettement anxieux de tes talons alors que tu empruntes les allées réservées au personnel, cherchant à rester loin de l'attention des clients lambda. Et soudain, l'inspiration fatidique te perfore les poumons tandis que tes mains tremblantes allant lisser une dernière fois ta robe noire qui enlace sobrement ton corps. Un pas de plus sur la moquette d'un rouge criminel et tes jambes menacent de t'abandonner. Alors, le souffle coupé, tu te tiens là comme une idiote béate, tes yeux grands ouverts brillants sous les lustres en cristal. Ta main va cacher ton sourire surpris alors que les mots te manquent en voyant la silhouette familière qui te fait face. Tu vacilles légèrement en arrière, prise de court par la surprise - plutôt réussie, tu dois admettre. « Oh Seigneur. » Ta voix se brise alors que tu peine à former une phrase cohérente. Une vague de panique menace de te faire perdre tout tes moyens, mais après une longue expiration, tu finis par reprendre contenance. Tu observes la tenue du jeune homme, de haut en bas, fronçant les sourcils avec inquiétude. Éventant dramatiquement les larmes qui perlent au coin de tes yeux, tu prends sur toi pour ne pas hausser la voix. « Es-tu en train de rompre avec moi ? » Tu ne vois pas d'autre raison que celle-ci justifiant un tel investissement après tout.

 

 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2732
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nis, ss, qm.
Points : 129

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t9732-6rhymes-off#152760 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Sam 10 Mar - 18:29







❝ memories that I will recall time to time as I live.
If you were within them, that’s enough. ❞


haru&junho, (aesth.) °✧ Les présentations sont faites. Jeune demoiselle nichée sous le pas de la porte menant à cette pièce au sein de laquelle son compagnon se trouvait être. Néanmoins... La réaction de la demoiselle ne semble guère être celle qu'il aurait espéré obtenir. Bien au contraire. Ils se retrouvent tous deux plantés au travers de ces lieux. Le faciès de sa douce se transformant en de multiples états d'esprits : la surprise, la joie, la stupeur, l'effroi et la tristesse mêlée à d'innombrables questionnements. L'idiote. Son esprit divague en des futilités. Et il semble que le jeune homme ne soit guère en mesure de retenir ce ricanement mesquin. Se ruiner, afin de se débarrasser de sa petite-amie. Le raisonnement est fichtrement étrange. Et, de toute évidence : faux. Alors, il ricane. S'approchant de sa belle, il détaille celle-ci au travers de toutes ses coutures. Sublime, robe noirâtre, chic et simple. Efficace. La belle est vraisemblablement sa faiblesse numéro une.  « Alors, oui. Et non. » Se permet-il d'annoncer, dans un premier temps.  « La surprise, n'est pas une excuse pour me débarrasser de toi. Je m'en excuse. À moins que ce ne soit ce que tu espères, dans ces cas-là... Je m'en excuse aussi, parce que tu fais définitivement fausse route. » Ajoute-t-il, finalement.  « Je n'ai pas préparé cela pour me ruiner et t'envoyer balader. Bien au contraire. Simplement se retrouver toi et moi, seuls à seul. Je me suis dit qu'après tout ce temps et ce remue-ménage ce serait une bonne idée. » Réciter de telles paroles, s'approcher dangereusement de la belle et enfin, engager un contact physique. Résister ? Impossible. Les bras du jeune homme s'emparent de ce corps frêle et féminin. Simple tendresse mêlée à cette embrassade. Léger baiser, empli d'affection. « Je sais que, ce n'est pas dans mes habitudes. Peut-être gênant, ou dérangeant. Pourtant, je l'ai fait. Pour toi. » S'engage-t-il à expliquer tandis que ses gestes incitent la jeune femme à s'installer convenablement. Que cette tension s'apaise.

L'un, face à l'autre. Les employés se permettent de jeter de simples coups d’œil, curiosité mal placée. Et lui ? Il s'engage à disposer d'une certaine romance en ces premiers instants. Que ce soit, ce bouquet fleuris ou ce présent (longuement recherché, longuement hésité). La langue bien trop pendue, il semble incapable de tenir ne serait-ce que quelques minutes de plus avec ce présent glissé au sein de l'une de ses poches. Sans quoi, il aurait divulgué ce qui se trouvait être en ce cadeau avant même d'avoir été capable de lui offrir. « Je ne sais pas si ça te plaira. Je ne sais pas si tu aimeras. Je ne sais pas si tu seras en mesure de la porter. Enfin, j'ai espoir - après toutes les heures que j'ai perdu en farfouillant dans les boutiques du centre-ville. Rien que pour toi. » Répliquer de tels propos et finalement glisser ce cadeau sous le nez de sa douce. « Libre à toi de l'ouvrir maintenant, ou après. Il est à toi. » Paroles dévoilées, l'une de ses mains se dressera afin d'attiser l'attention de cette employée batifolant non loin de là. Quémander deux coupes de champagne et cette entrée quelque peu basique. Qui arrivera - de toute évidence, ultérieurement.


« Alors, ces voyages, ces villes, ces concerts ? J'ai été occupé et préoccupé, je suis désolé. Je ne t'ai pas envoyé beaucoup de messages, ni appelé. » Il se renseignait malgré tout sur le net, articles, photographies et informations en tous genres. Malgré les moqueries de son frère aîné, de ses camarades et band-mate. Qu'importe. « J'aurais aimé venir à l'une de ces dates en Corée, mais. L'agence ne m'a pas offert un seul temps de répit. Que ce soit seul, ou accompagné. J'espère que tu as jeté un œil à ma dernière chanson. Sans quoi... Le cadeau, il revient dans ma poche. Je te préviens. » Les menaces sont férocement ridicules. Lorsque soudainement.. Les boissons auparavant demandées surgissent. L'aspect festif se permet de prendre place et enfin, la pression redescend. Petit à petit. Il sourit, sans cesse. « À toi, à nous, à cette soirée. En espérant que ce ne soit pas la dernière et que mademoiselle cesse ses pitreries en pensant que j'ose organiser de telles choses, pour la plaquer. » Reprendre ce détail afin de taquiner la demoiselle. Moqueries. Et taquineries.

 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 799
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal. maknae. variety queen. sub-marine
nom de scène : h4Ru // haRUDE // haru tchatchatcha haru haru ♪
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park xiyeon (pristin)
DC : nami (kg), rina (kg), yuhui (staff)
Points : 42

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficial http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media http://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
Message
Dim 15 Avr - 20:59







❝ Memories that I will recall time to time as I live.
If you were within them, that’s enough. ❞


haru&junho, (aesth.) °✧ Tu t'agites, harcelant nerveusement la luxueuse moquette du bout de ton escarpin vernis. Te trémoussant sur place, remettant incessamment en place des mèches de cheveux invisibles et mordillant tes lèvres en menaçant de faire disparaître le délicat rouge à lèvres rosé posé sur celle-ci, tu  laisses libre court à ta Bella Swan intérieure. Hésitante, tu t'apprêtes à faire un pas vers le jeune homme avant de suspendre ton geste face à l'incertitude de sa première réponse, plus ou moins cryptique. Et son regard brûlant détaillant le moindre détour de ta silhouette n'aide absolument pas à calmer les battements désordonnés de ton cœur. D'ailleurs tu as beau pertinemment savoir que ce-dernier est enfermé ; précieusement retenu dans les tréfonds de ta cage thoracique, tu es persuadée qu'il menace de jaillir hors de ta poitrine à tout moment à la manière d'un personnage tout droit issu d'un cartoon américain. Et pourtant, la tempête qui se forme, prend de l'élan dans tes pensées, s'essouffle aussitôt que le grand brun laisse couler les mots hors de sa bouche. Lorsqu'il lâche enfin sa pluie de justifications ; tu te sens rassérénée, l'impatience qui t’assoiffe depuis quelques minutes se calmant à peine, relâchant lentement l'étau d'indécision enserrant tes entrailles depuis ton arrivée au même temps que celui des bras de ton petit-ami se resserre autour de tes épaules. Les tiens aussi vont s'attacher dans son dos, poignets reposant doucement sur sa nuque, mus par une volonté fantôme, un réflexe tendre auquel tu te laisses aller avec saveur. « Tu ne pouvais pas tout simplement m'appeler et m'inviter à un simple rendez-vous au parc, comme un petit-ami normal ? Il faut toujours que tu me causes du soucis, même pour les choses les plus élémentaires. Je vais finir par avoir un arrêt cardiaque pour si peu, avec tes surprises. » chouines-tu d'une voix boudeuse, ta voix étouffée alors que tu enfouis ton visage dans le cou du jeune homme. Tandis que tu prends place autour de la table - remerciant Junho d'un sourire encore timide mais sincère - tu te sens si stupide, si ridicule d'avoir sauté à de telles conclusions. Il faut croire que le drame coule tout autant de tes veines que dans celles de ton fraternel ; ce-dernier ayant visiblement hérité d'une petite surdose à la naissance, puisqu'il s'en servit même pour bâtir sa carrière.

Tu ne remarques même pas les regards plissés des serveurs à la curiosité brûlante. « Oh, depuis quand es-tu si modeste ? Je croyais que tu ne doutais jamais de tes choix ; être le meilleur, le plus intelligent, le plus beau dans le game, comme on dit. Le grand, fier Kang Junho tremblerait-il face à une demoiselle sans défense ? » lances-tu sur le ton de plaisanterie mesquine. Ne résistant pas à l'appât du gain cependant, tu t'empresses de défaire le délicat ruban. Les yeux aussi brillants qu'un gamin éveillé devant son sapin le jour de noël, tu lâches un court cri d'émerveillement en découvrant la surprise qu'il renferme. Tu caresses soigneusement la surface blanche du bracelet-montre encastré à l'intérieur, alternant entre admiration béate de l'objet et regards choqué à ton petit-ami. Tu balbuties, bégayes quelques remerciements gênés avant de finir par soupirer d'un air déçu. « Merci, elle est magnifique. Vraiment. Par contre, j'ai bien peur de n'avoir rien d'aussi attentionné à ton égard. » La joie de recevoir une telle attention de sa part menace de fléchir face à la déception de ne pas pouvoir lui rendre la pareille. Te penchant légèrement au-dessus de la table, faisant fi de ta réserve naturelle à l'égard du contact physique en public, tu attrapes la main du jeune rappeur avant de mêler tes doigts aux siens, plaquant maladroitement tes lèvres sur sa pommette. Espérant que cela soit suffisant pour te pardonner - temporairement, du moins.

« Oh, eh bien, j'en ai retiré beaucoup de courbatures à des endroits dont j'ignorais même l'existence de muscles... mais il faut croire que j'en redemande. Même si les occasions de faire du tourisme ont été plutôt rares. » Tu glousses, te remémorant la longue tournée ponctuée de multiples émotions et tentes de te lancer dans une description la plus détaillée possible. Les coupes de champagne s'enchaînant, à l'heure du plat principal tu peines à aligner les évènements dans l'ordre chronologique ; tes mots se font plus confus, tes idées plus farfelues alors que tu écarquilles les yeux tandis qu'une idée de génie semble arpenter ton esprit embrumé. Lorsque le jeune homme exprime ses attentes concernant ton support de sa carrière musicale, tu renifles d'un air suffisant. « Disons que la version audio m'a largement suffit. Pardonne-moi de ne pas grandement apprécier la dimension artistique des backdanceuses et autres figurantes sulfureuses qui se dandinent aux alentours. Ton fanclub grandit à vue d’œil, tu dois recevoir de jolies lettres d'amour de la part des trainees. » Les moqueries diverses du jeune homme interrompant régulièrement ton récit finissent, malgré ta bonne volonté, par lui attirer un petit coup de pied amicalement balancé sous la table en direction de ses mollets.  « Tu sais ce qui serait sympa ? La prochaine fois je passerais par le bureau du CEO pour lui soumettre l'idée d'un concept un peu plus mature à mon égard. Je suis sûre que les fans seront ravis d'un peu plus d'exposition de la part de la pure maknae de D.A. » menaces-tu en te reculant dans ta chaise, levant un sourcil de défi. Mensonge ou pas, l'idée germait depuis quelques temps auprès du tout-puissant directeur de la YM, bien que tu ne sois pas vraiment enchantée par la nouvelle.

 

 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2732
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nis, ss, qm.
Points : 129

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t9732-6rhymes-off#152760 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Mer 18 Avr - 11:56




haru&junho, (aesth.) °✧ La curiosité, piquée à vif. Jeune demoiselle – emplie de candeur, ses doigts tripatouillant le paquet afin de débarrasser celui-ci de son emballage et autres futilités décoratives. Perdre patiente. Si rapidement, son faciès dévoile ses sentiments à l'égard de cet objet. Le choix fut cornélien, cependant : il était sûr de lui. Lui, l'idiot, s'était renseigné à l'intention des goûts perpétuels de sa douce. L'erreur n'était aucunement permise. Et, c'est avec attention qu'il avait pris soin de se rendre en ces boutiques, bijouteries et autres. Jusqu'à trouver, la perle rare qui se trouve être entre ses mains. Heureuse. Il semble l'être tout autant. Qui plus est, fier. Il avait longuement hésité... Peut-être que cet objet n'était guère suffisant. Alors, il avait pris la peine de réaliser l'achat d'un bouquet floral (il se trouvait alors, au beau milieu de cette table qu'ils occupent tous deux). (…) Ainsi, les discussions fusent, s'enchaînent et bifurquent. L'homme écoute, il est suspendu aux lippes de sa compagne. Réagissant, de temps à autres : onomatopées, agitations, faciès secoué. Et ce, tandis qu'il dégustait ce repas. Il répond positivement, parfois négativement. Rares sont les occasions où, ils sont installés l'un sous le regard de l'autre. Les échanges sont simplistes, mais agréables. Il affectionne la moindre seconde, la moindre minute, le moindre instant. Et ces gestes, redirigés à l'encontre de sa personne. Il frémit. S'engageant silencieusement à n'oublier - en aucun cas, cette soirée. « Que veut-tu, c'est ainsi que je suis le plus vendeur. » S'enquit-il de répliquer, simplement. Il est évident : son image n'est aucunement autre que celle, d'un homme à femmes. Se mêler à la gent féminine semble être un aspect obligatoire. « Je fais attention, maintenant. J'ai un petit coeur, dont je dois prendre soin et dont je ne serais pas en mesure de briser ou de perdre. Paraît-il. » Le Don Juan à deux francs six sous, que voilà. Il est néanmoins sincère. Il ne désire guère être entouré d'une horde de demoiselles à l'apparence peu convenable. Tous du moins, seul. « Je serai un petit peu plus sage, à l'avenir ? » Ajoute-t-il, finalement. Quelque peu amusé. De part, cette jalousie dissimulée. « Et pareil, pour toi. » Concluant ainsi, les précédentes confessions.

Il se redresse soudainement, époussetant ses parcelles vestimentaires. Il contourne l’attablé, ses lippes déposant un faible baiser à l'encontre de l'une de ces joues rosées. L'énième surprise. « Juste attends, deux minutes. Je reviens, ne bouge surtout pas. Compris ? Zéro triche n'est autorisée. » Aussitôt dit, aussitôt fait. Il abandonne sa douce à son triste sort. Et ce, afin de préparer ce dernier acte. Intimement stressé, il manquerait de faire sombrer la pâtisserie à l'encontre du sol. De justesse, cela est évité. Soupirant longuement. Les minutes défilent. (...) Lumière finalement éteinte, il parvient (difficilement) à faire son entrée. Fièrement munis de cette pâtisserie chevauchée de multiples bougies. Il semble ridicule, pourtant. Il poursuit. « Je crois bien qu'on a jamais été en mesure de partager un jour comme celui-ci, ni même de célébrer ces mois passés à tes côtés. Alors, aujourd'hui. Fêtons ça. » Pratiquement deux années, qu'ils partagent les côtés de cette jeune demoiselle. Si un jour, on avait été en mesure de lui exprimer une telle idée... Il aurait tout bonnement ricané.


 

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

나를 찾아줘, (haru).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chroniques d'Haru Rav'Rain
» En un coup de vent Haru est là
» Fiche technique de Haru (en attente de validation)
» Haru no seikatsu [Storm]
» Compte en banque de Haru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord-