AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: est :: Look At Me

Lounge act [ft. Chailai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Messages : 136
Age : 22 ans
groupe : Ghost (Busters)
rôle dans le groupe : sub-vocal & dance, le retardataire™
nom de scène : Luigimansion
occupation : rookie, parolier à ses heures — crevette dans ce bol de tomyam qu'est la vie
avatar : DPR Live (©pastelbreathing)
DC : bae mun hee (ym), yang gabriel (flow ent), bang woo jin (wdl), park sunwoo (staff), nae hyunbin (wdl)
Points : 85

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t9181-to-myself-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9183-martini-blue-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9191-chuensang-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9190-sunan-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9189-sun_an http://www.lights-camera-action.org/t8501-ghost_off http://www.lights-camera-action.org/t8059-ghost-flow-ent
Message
Ven 6 Avr - 0:11

And I wanted more than I could steal

C’est la promesse d’un retour au calme, ne serait-il que temporaire, après la frénésie d’une journée à l’horaire, bien trop chargé, qui fait bouillir l’impatience sous sa peau. La promesse de voir ce visage, entendre cette voix et ce rire, toujours aussi plaisant que dans les souvenirs - ceux de temps anciens où ils se sont connus, l’enfant sauvage et le garçon perdu, dans ce pays inconnu, qui a vu en elle une main tendue. L’a peut-être un peu poussée, à la lui offrir, veut plus la laisser en paix depuis. Elle. Chailai la belle, la jolie Lolita, celle qui l’a vu passer des années au sein de cette agence, et pourquoi ? Pour rien, rien jusqu’à récemment, parce qu’enfin, il peut espérer, toucher les étoiles, et espérer lui aussi faire partie des grands.  

J’veux briller comme toi, Chai, et étrangement j’espère, que tu seras fière de moi.

Une soirée dédiée, rien qu’à elle, un de ces précieux moments passés à deux, qui se font trop rare, dans l’agitation qu’apporte ce métier, contraignant (mais pourtant si plaisant). Dans l’intimité d’un café, où les mots peuvent fuser à foison, où aucun souci ne se dessine à l’horizon - du moins il l’espère, Sunan. Aucune envie, de se prendre la tête, pas avec elle et pas maintenant - pas de raisons. Simple désir, d’oublier un peu les contraintes et la fatigue, avoir ce soir un peu, l’esprit libre, et profiter de la présence de la belle, aussi simple que cela.

Alors Sunan, il a le coeur léger quand il s’avance vers le lieu de leur rencontre - en retard comme toujours, mais probablement Chailai s’y attendait-elle, si elle connaît un tant soit peu le garçon jamais ponctuel. Rien qu’à la voir, y a les lèvres qui s’étirent, en un sincère sourire, jeune homme en joie, pour un simple visage. Et il s’avance vers elle, sans se départir de sa bonne humeur, peut-être l’air un peu coupable, pour les minutes passées à attendre.

Hey, Chai ! Comment tu vas ? Tu m’attends pas depuis trop longtemps j’espère ? Enfin j’me dis, que depuis le temps, tu dois plus espérer que j’arrive à l’heure.

Et c’est un rire léger, sur fond de vérité, qui échappe de sa gorge. Bien vite à l’aise, avec cette présence plaisante, presque apaisante.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 733
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 285

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Mer 11 Avr - 15:59


❝ And I wanted more than I could steal ❞
(sunan & chailai -- avril 2018.)
et elle a l’impatience aux bouts des ongles la gamine, les doigts qui tapotent un peu sur le bois de la table,
qui attirent quelques regards des clients encore présent –
verre d’eau disposé sur le bois, presque terminé. et la douce odeur des boissons chaudes, des quelques gourmandises flottent dans l’air, lui donne envie de manger. mais elle doit résister, elle doit attendre.
les jambes qui se croisent, qui se décroisent. c’est un manège incessant. et plus les minutes s’échappent, plus la gamine a l’impression que ça fait une éternité qu’elle l’attend. mais ça ne fait que cinq petites minutes –
et chailai, elle devrait avoir l’habitude, du retard perpétuel de cet ami très cher. mais elle s’évertue l’enfant, le sourire aux lèvres, à chaque fois, à avoir l’espoir, à avoir la manie d’arriver un peu en avance tant la joie de le revoir fait succomber son âme.
et elle relève le visage, le regard qui fait vague, qui divague. qui s’attarde sur ces silhouettes inconnus, petit café reculé, pas très connu ; idéal pour garder l’identité encore secrète. et chailai, elle a les joues qui se gonflent d’air, enfant qui comble le manque, l’ennuie de façon puérile. qui tente de faire passer l’attente – et lorsque le jeu n’est plus amusant, elle soupire. dégonfle les poumons trop pleins, fait vibrer ses pulpes. la tête qui se baisse légèrement, elle pose doucement ses coudes sur le rebord de la table, place la tête dans les mains. et elle fait voile sur le monde de ses paupières, sombre dans la douce pénombre. coince sa lèvre inférieure entre ses dents.
et elle pense la gamine, à tout, à rien.
à lui, à elle. (à eux)
au monde.
et elle entend – le monde encore éveillé, celui qui dit bientôt au revoir à cette journée encore, celle qui découvre un nouveau coucher de soleil.
le myocarde qui se gonfle un peu plus à chaque seconde dans la cage dorée, elle serre un peu la mâchoire. une petite boule d’anxiété qui flotte en son sein et chailai, elle ne sait pas si elle doit aborder le sujet, si elle doit parler d’hawon.
hawon – et instinctivement, il y a les joues qui se teintent d’une couleur roses, sourire timide sur le bout des lèvres alors que son cœur implose quand sa voix résonne –
sunan.
et elle redresse le visage, le sourire jusqu’au ciel. « sunan ! » et y a la voix qui se fait mélodieuse, un peu mielleuse. l’étincelle qui se réveille un peu plus à chaque moment passé avec son ami. elle se redresse un peu plus, l’éclat de rire qui s’échappe. « très bien et toi ? vas-y, installe toi ! » qu’elle lui lance, en lui montrant la place à côté d’elle. « tu veux rire ? ça fait une éternité que je t’attend, j’ai bien crûs que t’aller m’foutre un lapin. » lâche-t-elle en levant les yeux au ciel. croisant un de ses bras contre sa poitrine, elle fait un signe de main. « mais t’inquiète, comme tu dis, depuis le temps, j’devrais avoir l’habitude. il n’empêche que j’serais pas surprise de me retrouver desséchée en t’attendant » et elle hausse les épaules l’enfant. elle rit un peu.

by kass —
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 136
Age : 22 ans
groupe : Ghost (Busters)
rôle dans le groupe : sub-vocal & dance, le retardataire™
nom de scène : Luigimansion
occupation : rookie, parolier à ses heures — crevette dans ce bol de tomyam qu'est la vie
avatar : DPR Live (©pastelbreathing)
DC : bae mun hee (ym), yang gabriel (flow ent), bang woo jin (wdl), park sunwoo (staff), nae hyunbin (wdl)
Points : 85

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t9181-to-myself-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9183-martini-blue-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9191-chuensang-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9190-sunan-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9189-sun_an http://www.lights-camera-action.org/t8501-ghost_off http://www.lights-camera-action.org/t8059-ghost-flow-ent
Message
Mer 18 Avr - 2:53

And I wanted more than I could steal

Le sourire qu’on lui offre qui réchauffe la pièce, cette voix, éclat de rire, qui se font mélodie si douce au creux de l’oreille, éléments clés de l’aise dans laquelle il baigne après quelques secondes à peine, avec elle. Y a la joie qui pétille dans le regard, habille de malice le sourire, quand il s’installe aux côtés de la belle, trop heureux d’avoir enfin quelques instants avec la demoiselle. Et maintenant qu’il est là, il voit plus qu’elle - l’esprit concentré uniquement sur cette amie, oublie un peu, le monde autour de lui.

J’vais très bien aussi, tout roule ! Et désolé, hein, pour le retard.

Et les lippes s’étirent un peu plus, les yeux pourtant montés au ciel, à l’entendre. Incorrigible amateur, d’un humour assez lourd, veut vite placer, quelques remarques qu’il pense capable d’amuser.

Écoute, va falloir que tu te fasses à l’idée que maintenant que j’suis une star, j’ai plus l’temps d’être à l’heure.

Risible - pas du tout crédible. Pas une once de sérieux dans les mots du prétentieux, qui pourtant poursuit dans la lancée, tente soudainement de se donner, l’air de celui pris sur le fait. La main qui vient se plaquer sur son propre front.

Et merde - tu m’as démasqué. En réalité mon but depuis tout ce temps, c’est de te faire attendre de plus en plus, jusqu’à ce que tu finisses toute vieille et toute desséchée. Tu fais foirer mon plan machiavélique, j’espère bien que t’en es heureuse !

Et la comédie prend fin, d’un simple éclat de rire, preuve d’un malin plaisir, à ces quelques jeux. Sunan pourtant, tente de recouvrer quelque sérieux, s’informer un peu. Sur elle, Chailai, et ce qui pourrait bien rythmer sa vie - insatiable curieux, a vite besoin de tout savoir, désir que l’on exprime au travers d’une banale interrogation.

Bon, t’as des trucs intéressants à me raconter ? Des choses croustillantes dans ta vie ? Moi j’m’attends à ce que ce soit palpitant - j’ai rien à raconter moi, alors, faut que tu rattrapes le coup.

Fastidieuse manière de poser cette question qui pourrait être si simple - quoi de nouveau ? Les coudes sur la table, et la tête entre les mains, les yeux qui la lâchent pas d’un brin.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 733
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 285

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Mer 23 Mai - 23:29


❝ And I wanted more than I could steal ❞
(sunan & chailai -- avril 2018.)
sunan, sunan, sunan –
ça résonne comme une douce mélodie dans le myocarde ; tambour battant d’une rythmique édulcorée qui donne envie d’avancer, de continuer - sunan, c’est l’avant, le pendant, le présent avec pour volonté qu’il soit le demain, l’avenir, l’infini. sunan, c’est l’ami rencontré lorsque les temps étaient compliqués, lorsque la volonté de survivre était de fer, la volonté d’abandonner était du plomb dans la poitrine. c’était l’insolence clachant avec la méfiance – collision d’astres paumés aux terres semblables. les origines en raccord qui ont facilité l’amitié entre eux.
et sunan, c’est le tout le temps, le pilier, la fondation d’un être bancal, qui vit à l’envers. sourire lumineux sur les pulpes maquillées, elle s’enchante de l’arrivée de cet ami – même si celui-ci est en retard. mais chailai, elle peut attendre des heures sur le quai pour attendre sunan ; parce qu’au fond, elle sait qu’il viendra toujours. taquineries émises, les obsidiennes rejoignant le ciel pendant quelques instants, la jeune femme soupire, amusée des blagues du brun posé à ses côtés. elle a l’habitude ; routine ancrée en bordures dorées dans la parure qu’elle ne se voit pas retirer. à vouloir les garder pour toujours encore. « oh oh, les chevilles commencent à gonflées ? fais attention, bientôt, tu ne pourras plus te promener si librement. » qu’elle ricane doucement – un peu amèrement, liberté mise à prix, scellée par les contrats, pour pouvoir briller le temps de quelques secondes partagées sur une scène aux lumières néons. « tant que tu as du temps pour moi, alors tout me va. » sourire trop sincère se dessinant sur le visage, elle secoue un peu aux âneries de son cadet. « mais bien sûr ! t’en as d’autres en réserves, des conneries de ce genre ? » et grand dieu qu’elle connaissait déjà la réponse. « non, ne réponds pas, je connais déjà la réponse » à lâcher quelques éclats de rire.
légèreté ressentie, trop émise dans les sillons de la carcasse en sa compagnie, à savoir que le jugement n’a pas sa place dans cette relation – pourtant.
pourtant, une pointe d’anxiété s’insinue en ses marbrures lorsqu’il vient aux nouvelles. et le sourire s’efface légèrement en ses coins de bouche. « intéressante, je ne sais pas, je dirais … qu’elle est comme d’habitude ? les journées se suivent, les entraînements s’enchaînent et hm, les projets se font … puis, ma. hm. » propos interrompus par une boule au ventre implosée. les épaules qui s’affaissent tandis que la silhouette se dandine maladroitement. à relever le regard vers lui, croiser le sien – gamin tout ouï de ses dernières aventures. à se mordre les lèvres, se rapprocher pour le mettre dans la confidence. « je. promis, tu me juges pas hein ? regard désespérément en quête de. je. je sors avec quelqu’un … ?! » légère grimace face à l’incompétence, trop novice pour savoir gérer tout ça.

by kass —
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 136
Age : 22 ans
groupe : Ghost (Busters)
rôle dans le groupe : sub-vocal & dance, le retardataire™
nom de scène : Luigimansion
occupation : rookie, parolier à ses heures — crevette dans ce bol de tomyam qu'est la vie
avatar : DPR Live (©pastelbreathing)
DC : bae mun hee (ym), yang gabriel (flow ent), bang woo jin (wdl), park sunwoo (staff), nae hyunbin (wdl)
Points : 85

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t9181-to-myself-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9183-martini-blue-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9191-chuensang-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9190-sunan-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9189-sun_an http://www.lights-camera-action.org/t8501-ghost_off http://www.lights-camera-action.org/t8059-ghost-flow-ent
Message
Lun 28 Mai - 0:01

And I wanted more than I could steal

Chailai et les mots qu’elle laisse échapper, charmeuse d’une voix enchantée. Chailai qui d’un simple geste, pourrait retourner la voûte céleste. Chailai qui d’un simple mot, saurait faire envoler tous les mots - quelques phrases seulement, auront suffit à alléger le palpitant ; d’une humeur de gaieté qu’il ne saura que conserver, tant qu’aux côtés du gamin, la demoiselle se tient.

Chailai elle a la si douce odeur, d’un certain bonheur - familière figure, qui réchauffera à coup sûr ; comme la sécurité d’un chez-soi, que toujours on retrouvera. Chailai c’est à coup sûr le pilier, le visage qui n’aura pas été effacé par les vagues des années ; stabilité d’une amitié ancestrale, indispensable à un équilibre sans elle bancal.

Sunan se plaît bien trop à provoquer chez elle quelques rires, lui qui n’a jamais su se tenir ; heureux d’être auprès de la belle sans jugement, pas obligé de surveiller le comportement - heureux quand quelques frasques sauront l’amuser, plutôt que comme les autres l’agacer. Et se délecte d’une réponse tout aussi plaisante, demoiselle décidément amusante ; le rire sur les lèvres refuse de se taire, envahit de son tintement l'air.

Mes chevilles vont très bien, merci - et j’ai pas besoin qu’elles gonflent pour plus pouvoir me promener librement.

Un soupir face à l’allusion comprise, à la dureté de cette si spéciale entreprise ; de cet univers qui depuis l’enfance, le fait rêver de sa magnificence. Sacrifice d’une liberté pour l’espoir, de faire carrière et de pas choir ; pas rester anonyme parmi la foule, étouffé par l’oubli et sa houle. Espoir pour lui peut-être d’un jour briller à côté d’elle - ce genre d’espoirs qui donnent des ailes.

J’ai toujours du temps pour toi - enfin j’essaie. Dernièrement...c’est pas bien évident, c’est un peu la folie. Et c’est c’que je voulais mais..j’avoue, que j’ai du mal à m’y faire.

Sincère soupir qui oublie d’être reconnaissant, témoigne le désir de liberté brûlant, de celui qui pourtant est enfermé depuis sept ans, entre les murs de cette agence et de ce monde si exigeant. Puis témoin aussi du manque d’elle, frustration d’un manque de temps avec la belle - parce qu’elle est une amitié nécessaire, sans laquelle on risquerait de manquer d’air.

J’vois pas de quoi tu parle, j’dis toujours des choses extrêmement sensées.

L’air faussement bougon, dessiné sur le visage du garçon - dissimule nouvel éclat de rire, de ceux qui font frétiller le coeur de plaisir. Et on sent naître pointe de curiosité inopportune, à l’entente de la réponse de la brune ; naître une envie d’en savoir plus sans se douter, que la réponse saura peut-être nous déranger.

Puis ? Te fais pas trop désirer, j’veux savoir moi.

Sourire enfantin et désir certain (de savoir - tout savoir).

Écoute, Chailai - depuis le temps que je te connais, j’ai largement eu celui de te juger par le passé...tu peux m’faire confiance pour me dire ce que bon te semble sans que j’le fasse, du coup - j’suis dispensé de tout jugement à ton égard.

Pas de jugements pas de juge pas de sentence pas de condamnation - pourtant l’annonce goûte un peu trop comme un poison ; celui de la jalousie qui s’infiltre doucement dans les veines, gonfle un peu trop l’organe vital de peine - sans qu’on sache pourquoi ; puisqu’on ne la voit pas comme ça. Sans qu’on sache pourquoi la savoir avec un autre, dérange autant que si elle était nôtre ; désagréable sensation épine dans la conscience, qui résiste à la raison avec fougueuse insolence.

"Oh - tu - oh. Oh. C’est, bah, c’est cool pour toi. Vraiment. J’suis content pour toi.

Aucune sincérité, aucune crédibilité - mauvais acteur, a jamais su être menteur.

Eh hm. Qui es l’heureux élu ?

Qui est cet homme que je puisse le maudire, puisque c’est toi qu’il a voulu choisir. Jalousie jalousie jalousie injustifiée, affreuse sensation qui veut pas le quitter. S’imaginer simple ami possessif et protecteur ; pas vouloir écouter ce que crie le coeur.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 733
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 285

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Mar 3 Juil - 18:30


❝ And I wanted more than I could steal ❞
(sunan & chailai -- avril 2018.)
sourire dessiné sur les pulpes maquillées, elle ne cesse de briller par l’éclat du regard – celui qui s’illumine, quand sunan est dans l’équation. à se sentir plus légère malgré la crainte que les regards ne s’attardent avec noirceur sur la silhouette des deux amis. et chailai, elle reste attentive, à scruter le moindre de ses gestes, de ses sourires et de ses soupirs. a essayer de capter les maux cachés devant les mots édulcorés. et l’air se fait compréhensible lorsqu’il ose parler de cette liberté mise à mal pour quelques paillettes portées. le regard s’abaisse, s’aveugle des essais de l’enfant. je sais, ne t’inquiète pas – on est tous passé par là. ; et elle ne sait que trop bien chai. les dommages collatéraux du métier. rêve passionné devenu chaînes pour certains. mais elle ne s’est jamais plainte chailai – parce que c’est une deuxième chance à la vie. faut juste s’y habituer. j’sais que ce n’est et que ce ne sera pas facile, mais oublie pas le chemin que t’as bouffé quand tu te plaindras ! douce chaleur dans le langage, elle rit un peu chailai. mais l’enfant refuse de voir les épaules de son ami se voutées sous la tâche, si les siennes ont tenus le choc après toute ses années, il peut très bien le faire lui aussi.

et le rire se fait plus fort, les yeux qui se soulèvent vers le ciel alors qu’elle hoche doucement la tête. mais bien sûr, où est-ce que j’ai la tête !, la mine un peu bête sur les traits, elle fait la fausse idiote. approuvant faussement la véracité quelque peu sensible de certains de ses propos. mais l’enfant reprend un peu de sérieux, sentant la nervosité prendre part dans la conversation quand elle laisse échapper les informations sur son quotidien –

temps stagnant pour la jeune femme, quelques offres ici et là, mais elle ne se montre pas dupe quant aux changements qui se préparent ; naissant alors le sentiment que quelque chose de plus gros va se terminer. la tristesse peinte quelques secondes dans le regard, elle inspire doucement avant d’afficher un sourire confiant.

et elle pince les lèvres lorsque la raison de son stress se fissure à la vue. et il se montre pressé, tambourinant contre la porte de son jardin secret. mais quelque part, elle se dit qu’elle peut lui dire à lui, qu’il ne dira rien. c’est son ami

(et le cœur se serre – ami.
ami – pourquoi ça sonne si étrange soudainement ?)


et les yeux pétillent, lorsqu’il la rassure. lorsqu’il rappelle que le jugement n’est pas de mise dans leur relation – et les joues se teintent de rose alors qu’elle abaisse son visage avant d’inspirer profondément, se rapprocher un peu alors qu’elle lâche enfin la bombe.

silence reprenant le dessus sur la gamine, les mots qui s’entrechoquent dans l’esprit, à pas pouvoir les sortir correctement. gamine qui pose des mots sur la relation avec hawon. hawon qui fait briller quelques étoiles dans son regard, mais qui s’éteignent lorsque la voix de sunan résonne.

pourquoi le cœur se serre si fort à sa vue ?
pourquoi ?


et le souffle vrille un peu, à déglutir difficilement quand les félicitations sortent – et elle sourit quand même. à se dire qu’elle voit trop de choses sur papier blanc. merci. hm, c’est un acteur. je ne sais pas si tu le connais ? myung hawon, il est … dans ton agence. et elle a presque peur de lui en dire plus. ça ne fait que quelques semaines que nous sommes ensembles. c’est tout nouveau. hm, c’est un peu étrange. chai qui n’a jamais connu la chance de connaître ça, de partager des moments avec un homme – elle qui les as si longtemps fuit.


by kass —
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 136
Age : 22 ans
groupe : Ghost (Busters)
rôle dans le groupe : sub-vocal & dance, le retardataire™
nom de scène : Luigimansion
occupation : rookie, parolier à ses heures — crevette dans ce bol de tomyam qu'est la vie
avatar : DPR Live (©pastelbreathing)
DC : bae mun hee (ym), yang gabriel (flow ent), bang woo jin (wdl), park sunwoo (staff), nae hyunbin (wdl)
Points : 85

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t9181-to-myself-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9183-martini-blue-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9191-chuensang-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9190-sunan-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9189-sun_an http://www.lights-camera-action.org/t8501-ghost_off http://www.lights-camera-action.org/t8059-ghost-flow-ent
Message
Mer 18 Juil - 21:15

And I wanted more than I could steal

C’est le son de sa voix sa présence qui rassurent plus que les mots ; pourtant ses paroles sont jamais de trop - c’est son écho si particulier qui fait partie de ceux qui si facilement viennent se graver, au fond de son crâne (fond de son âme) pour plus en être effacé ; une des seules personnes que l’on écoute et croit sans discuter, et y a tellement d’importance à ses paroles accordées ! Parce que Chailai au fil des années elle a su rester aux côtés du gamin insupportable, à l’humour douteux et à l’éducation parfois déplorable ; prendre par la main l’enfant perdu qu’il était avant, et pas la lâcher depuis tout ce temps. Alors sur les pulpeuses il dessine sourire léger, témoignage d’un coeur apaisé.

Ouais - ouais, ça doit être une question d’habitude. Et comme tu dis...j’ai attendu ça pendant des années. J’devrais pas m’en plaindre, c’est plutôt une chance en vérité. C’est juste...compliqué de s’y faire.

C’est sincère et c’est vrai cette connaissance, que cette vie si dure soit-elle est une chance - et si par moments on pourrait croire que Sunan n’y tient pas tant, il est au fond si reconnaissant ; de pouvoir enfin montrer de quoi il est capable puis tenter de briller un peu, rejoindre d’autres étoiles pour éclairer les cieux.

Légères bribes de rire encore, à voir son sourire-trésor, et il enchérit une dernière fois sur ses propres sottises, pour quelques éclats d’une sensation qui le grise.

C’est rien, c’est rien - moi aussi, si j’étais devant moi, je serais trop perturbé pour penser correctement.

Mais leurs éclats solaires, ils sont bien éphémères - dissipés effacés par quelques nuages, et la nouvelle créé chez lui l’orage ; quelques éclairs intérieurs pour le coeur qui semble être frappé d’amnésie, oublier qu’elle n’est que son amie, et que c’est heureux qu’il devrait être lorsqu’elle rajoute quelques pages au chapitre de ses amours, prier pour que ça se passe bien et que ça dure toujours.

Sunan il veut que son bonheur (ou du moins sur le papier), ça lui pince pas du tout le coeur (il est plutôt comme écrasé).

Sunan il est heureux pour elle (ou du moins il le prétendra), et y a que de la joie dans ses iris qui étincelle (on ignorera la peine et son terne éclat).

Pour pas voir l’ombre qui décore tristement son visage d’ordinaire avec elle si solaire, on tentera d’y accrocher un sourire un peu faux un peu maladroit et éphémère - à pas comprendre ce qui peut bien générer cette jalousie, alors même qu’il n’est que son ami ; et se détester un peu de pas réussir à se réjouir pour cette personne précieuse, trop animé qu’il est par cette sensation affreuse. Et il comprend pas, prend ça pour ce que c’est pas ; mais pour pas froisser Chailai feindra la joie - et tentera d’étouffer ses quelques émois.

Et puisque le nom du coupable est finalement révélé au grand jour il se retient de le maudire, puisqu’il nous a rien volé et qu’on est pas censé le haïr - Hawon qui est qu’un visage pour nous parfois croisé dans les couloirs, que désormais on préfèrerait ne plus voir.

Ouais, je - j’vois qui c’est, j’ai dû le croiser quelques fois, mais j’me souviens pas qu’on ai déjà parlé.

C’est une voix neutre qui veut pas exprimer son trouble mais saurait pas se montrer enthousiaste ou joyeuse - parce que ce n’est pour lui une nouvelle heureuse.

Mais, j’suis sûr que c’est un type bien, j’vous souhaite tout le bonheur du monde.

Sunan il s’étrangle avec ses propres paroles lui qui est pas habitué à proférer dires si mensongers ; et il a bien du mal à les articuler sans que sa voix ne vienne trahir son secret - et sûrement qu’on pourrait voir même depuis la lune qu’il arrive pas à se réjouir, mais pour pas la froisser il mimera un affreux faux sourire.

BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 733
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 285

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Mer 1 Aoû - 17:05


❝ And I wanted more than I could steal ❞
(sunan & chailai -- avril 2018.)
et chailai, elle sourit – sourire tendre, compréhensif sur le bout de ses lèvres ; à savoir parfaitement ce qu’il ressent ; à comprendre ce sentiment bordélique. le regard se baisse lorsqu’elle se plonge dans ses propres souvenirs ; parcours sinueux que celui de ses débuts dans afterglow. début raté, baignant dans un anonymat mitigé ; entre l’inconnue et le titre de raté. elles ont mis longtemps, avant de revenir sur le devant de la scène avec le succès attendu – mais hélas, elles sont revenues lorsque les nouveaux groupes étaient à leurs apogées et où des groupes voyaient le jour le temps d’un mois ou deux. alors, elle ne pouvait que comprendre ce sentiment qu’il éprouvait. l’excitation qui se mêle à la peur et la nervosité, rythme effréné sur le fil du rasoir, se lever le matin sans savoir si ce jour sera beau ou gris. s'ils gagneront la lumière, ou se noieront dans l’ombre des autres. « dis-toi, juste, que tu n’es pas tout seul dans ce bordel. tu verras que c’est dans ces moments-là, que tu reconnaîtras les vrais des fausses personnes. et l’importance de tes bandmates. » parce que malgré les nuages à l’horizon, chailai ne regrette rien des moments passées avec les filles. anciennes ou nouvelles. devenues sa famille avec le temps – timide sourire rêveur se dessinant sur son visage lorsqu’elle repense aux hauts et bas qu’elles ont put vivre. « tssss, allez, pour cette fois, je te laisse avoir le dernier mot. » qu’elle rit la gamine, secouant doucement la tête avant de parler d’elle.

d’elle, de son quotidien devenu trop plat, d’elle et de sa nouvelle histoire. à sentir son cœur s’emballer lorsqu’elle appose les mots sur ce qui était secret jusque-là. à attendre sa réponse avec une certaine nervosité – de pas vouloir être jugé, de par l’homme fréquenté au tableau de chasse plutôt impressionnant, à son envie de vouloir découvrir les choses, de ne plus s’enfermer dans ses idées sombres. à vouloir grandir, ne plus être à l’écart lors des conversations sur les garçons.

mais les traces d’ombres sur son visage ne restent pas invisibles à son regard – chailai qui ne comprend pas les notes ternes sur ses traits. malgré le sourire qu’il veut bien arracher. elle pince les lèvres, inspire doucement alors qu’elle essaye de ne pas trop y penser. tente de protéger ce cœur qui semble vouloir se fissurer.

( et l’impression de le perdre se fait sentir en son sein – comme un sentiment dérangeant )

elle hoche doucement la tête, ne trouve pas les mots pour répondre ; n’en vois pas spécialement. après tout, elle ne s’attend pas forcément à ce qu’il le connaisse, elle ne le connaissait pas non plus avant ce shooting. et le palpitant se fissure un peu lorsque le manque d’éclat se fait sentir.

« oh oh, je n’ai jamais dit que c’était pour toujours, nous nous emballons pas d’accord. c’est tout récent. » et elle rit un peu, essaye de détendre l’atmosphère. chailai qui n’a pas signé pour le toujours – qui veut juste profiter du moment présent, à ne pas vouloir voir l’avenir de trop près. « on ne veut juste pas se prendre la tête. » surtout elle – pas tout à fait dévoué à l’idée de s’abandonner complètement dans les bras d’une personne. à vouloir protéger son jardin tenu secret depuis toutes ces années.

lentement, le regard se relève vers le sien – à avoir la question lui brûlant le bout de la langue, peser le pour et le contre. « tu n’as pas l’air … heureux de l’apprendre hm ? » et l’inquiétude s’installe en son sein, grandit un peu plus alors qu’elle attend sa réponse.

by kass —
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 136
Age : 22 ans
groupe : Ghost (Busters)
rôle dans le groupe : sub-vocal & dance, le retardataire™
nom de scène : Luigimansion
occupation : rookie, parolier à ses heures — crevette dans ce bol de tomyam qu'est la vie
avatar : DPR Live (©pastelbreathing)
DC : bae mun hee (ym), yang gabriel (flow ent), bang woo jin (wdl), park sunwoo (staff), nae hyunbin (wdl)
Points : 85

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t9181-to-myself-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9183-martini-blue-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9191-chuensang-sunan http://www.lights-camera-action.org/t9190-sunan-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9189-sun_an http://www.lights-camera-action.org/t8501-ghost_off http://www.lights-camera-action.org/t8059-ghost-flow-ent
Message
Jeu 16 Aoû - 3:30

And I wanted more than I could steal

Nouveau soleil percé au jour des lèvres en demi-lune ; éclat de lumières et iris verrouillés au visage de la brune - Sunan aime à se sentir compris, et à voir qu’elle est là pour lui ; à l’abreuver de ses quelques conseils et sages paroles, pour un artiste en devenir prêt à prendre envol. Drôle de mélange d’émotions, partagé par les étoiles de la nation, et ceux qui souhaitent les rejoindre, sans jamais devoir se plaindre - les nerfs qui s’agitent tant que tout dure encore, à savourer les quelques instants gagnés à prix d’or, et se demander si demain tout ne s’effondrera pas, malgré tous les efforts donnés pour en arriver là. Caractère temporaire d’un succès parfois enivrant, tant qu’on pourrait parfois oublier qu’il n’est pas toujours garanti - s’y perdre tant qu’on finirait par le prendre pour acquis, et finir par se réveiller en s’écrasant ; si on a personne pour aider à garder les pieds sur terre, pour nous garder en éveil quitte à déplaire. Et il est réconfortant de pouvoir se reposer sur elle, compter à ce point sur la belle ; sourire d’or, offert alors.

Toi tu feras toujours partie des vrais, hm ? Du moins c’est ce que j’aime à me dire.

C’est une rare sincérité qui vient décorer ses mots, car son humour maladroit est parfois de trop. Savoir quand s’arrêter est un rare don qui ne lui fut offert, et c’est bien pour ça qu’il peut parfois déplaire ; l’enfant funambule un pied au-dessus du gouffre vacille éternellement, incapable par instants d’évoluer correctement, sans tomber dans les abîmes d’indécence qui lui tendent les bras, attendent de le dévorer au premier faux pas. Mais Chailai elle semble lui permettre de poser pied sur la terre ferme à nouveau, donner au danseur de corde quelques instants de repos ; pour cesser un peu, de jouer avec le feu, à chaque nouvelle parole chaque nouveau soupir - quand il sait que ses mots font parfois si peu plaisir. Il verrouille ses iris à la douceur de son visage et la beauté de son regard, et sur les pulpeuses sourire plaisant saurait se faire voir - à se souvenir qu’on a tant de chance de l’avoir, sans se douter qu’elle le jettera à nouveau sur le fil par malheureux hasard.
Arraché à l’équilibre sans vraiment s’y attendre, à sentir à nouveau sous ses pieds le fil se tendre ; et encore une fois être plongé dans quelque incertitude, pas trop savoir si les mots sont rudes. Il est pas comme lui Sunan pas bon acteur, et peu importe le masque il saura pas cacher le cri du coeur ; incapable de déclamer quelconque tirade ramassis d’inepties, banalités récitées pour faire plaisir à une amie. Parce qu’il a été jeté sur scène sans texte ni personnage, face au public qui s’attend pas à assister à saccage, mais voudrait probablement observer la bien connue pièce de saine amitié - félicitations pensées même pas à moitié, voeux d’un bonheur qu’il aurait bien du mal à leur souhaiter. Et pour ça voudrait un peu se détester.

Il se sent ridicule un peu Sunan - comme coincé par hasard dans un costume incongru, étouffant attirail de sentiments inconnus. À lui offrir de faux sourires baignés seulement d’inconfort, puisqu’il sait si bien que Chailai n’a aucun tort ; et qu’elle a mérité d’aimer, au fond il sait pas pourquoi ça lui déplaît.

Oui, oui, j’veux - juste dire. Que j’espère que vous serez heureux le temps que ça durera. C’est tout ce qui m’importe, que tu sois heureuse.

Et il sonne faux et c’est horrible et ça blesse même ses propres oreilles, il déteste sa propre voix entourée de tout ce miel - se sentirait presque hypocrite sans trop savoir pourquoi, sa propre attitude lui causerait presque effroi. Ça sonne tellement faux que même elle a su le voir, sans comprendre probablement car elle ne pourrait savoir, quelle drôle de bête ronge l’organe vital, à le rendre un peu trop bancal, espèce encore si peu familière, bien trop étrangère.

Si, si. J’ai pas de raisons de pas l’être, après tout, hm ?

Question plus qu’affirmation -comme si elle y avait réponse, Sunan qui sait pas voir qu’il s’enfonce, approche ses doigts trop près des flammes - qui feront peut-être lumière sur les ombres de l’âme.


BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 733
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 285

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Mar 21 Aoû - 15:02


❝ And I wanted more than I could steal ❞
(sunan & chailai -- avril 2018.)
c’est instinctif, ces quelques éclats brillants dans ses prunelles à chaque fois qu’elle ose poser son regard sur sa silhouette – quelques flammes d’un bonheur constant à ses côtés se manifestant à chaque fois. c’est comme graver en son être, une réaction naturelle chez l’enfant de se voir lumineuse sous ses rayons. c’est beaucoup de choses sans pouvoir les expliquer, énigme résidant en son histoire sans avoir les clés pour faire éclater la vérité. et ses pulpes frémissent un peu, à la simple allusion, ou l’hypothèse qu’elle ne puisse pas être l’une des personnes vraies dans sa vie. parce que malgré tout, elle ne voit pas un demain sans ses blagues pas trop drôle, son humour lourd, ni sa présence. il est gravé en elle comme un mot taillé dans la pierre pour des années encore. « bien sûr que je le suis. ce n’est même pas discutable. » promesse forgée – elle ne se voit pas la brisée d’une quelconque façon. et si ce lien vient à rompre, ce ne sera sûrement pas elle qui coupera le fil rouge du destin. si il est là depuis toutes ces années, il le sera pour de nombreuses autres. du moins, c’est ce qu’elle aime croire. sunan, qui finalement, est une de ses seules constantes.

pourtant, elle le sent vaciller. teintes grisâtres peintes sur son visage alors qu’il feint le bonheur de cette relation nouvelle. et elle aimerait savoir pourquoi, seulement, elle s’oblige à ne pas y penser. se poser trop de questions inutiles – parce qu’ils ne sont pas comme ça. pourtant, elle jurerait que cette nouvelle le dérange d’une certaine façon. et lorsqu’il tente de s’expliquer, elle fronce légèrement les sourcils, y capte une once d’humeur qu’elle n’arrive pas à expliquer. sans avoir les mots, elle hoche doucement la tête.

son expression se ternit lorsque les mots lui volent l’inspiration. figée, liquide carmin glacé en ses marbrures, elle ne semble pas comprendre le sens de sa phrase. « comment ça ? » et le palpitant se gonfle – l’esprit se comble de pensées toutes plus impossibles, les unes que les autres. et si. et si. et non, c’est i m p o s s i b l e. le regard se baisse vers sa boisson, joue la carte innocente. elle hausse les épaules. « je ne sais pas … peut-être que … » et elle est à deux doigts de lâcher ses pensées avant de se raviser. « que tu penses que j’vais plus avoir de temps pour toi ?? » rire forcé, afin d’alléger l’ambiance.

by kass —
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Lounge act [ft. Chailai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge
» Petits faits divers de campagne
» [Smackdown](V.I.P. Lounge) Inviter Shane 'O' Mac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: est :: Look At Me-