AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre

(rebels with a cause) ; chaiyoung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 731
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 281

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Ven 13 Avr - 12:39





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

et elle court chailai,
court jusqu’à sa loge. manque de se ramasser au sol à plusieurs reprises à cause des câbles, des personnes barrant le chemin, et ses talons. et le manque de sécurité commence doucement à l’énerver parce que le temps presse, les secondes s’écoulent, elle n’a pas le temps de. respirer, de se poser. invitée, guidée, poussée, elle suit docilement d’un pas trop rapide les agents de sécurités jusqu’à sa loge, abandonnant compagnes pour leurs prestations personnelles – et chailai, elle se bouffe de ne pas pouvoir les admirer sur scène. on la presse, toujours plus et un grognement fatigué s’échappe de ses lèvres lorsqu’une main ose se poser dans le bas de son dos pour la guider ; un grognement qui fait déguerpir l’intruse et chailai, elle s’engouffre dans le vestiaire. les bras levés en l’air, elle a juste besoin d’être seule, là maintenant. caprice d’une insolente qu’elle est prête à tout pour avoir. se retournant alors vers une des agents du management du groupe, chailai lui adresse un sourire froid. « ça va aller, j’pense, je n'ai pas besoin d’aide pour me changer ! » qu’elle laisse entendre en invitant la personne à prendre la porte. et elle ne lui laisse pas le choix, tant pis si les réprimandes se feront entendre par la suite, elle veut juste être seule. pouvoir avoir quelques secondes pour respirer –
la personne quitte enfin la pièce et chailai souffle de soulagement alors qu’elle ferme la porte, lâchant un « pas besoin d’attendre derrière la porte, j’connais le timing et le chemin !! »

le silence règne enfin dans la pièce, soupire lourd qui s’échappe de ses pulpes, la jeune femme inspire doucement avant de se tourner vers le miroir mural – et la gamine, elle ne perd pas une seconde avant de préparer l’outfit stage de fantasy sur le portant près d’elle. et la jeune femme se presse de retirer ces talons, sautillant sur place – manie infantile qui ne sert à pas-grand-chose. et chailai, elle retire avec attention l’outfit stage d’excuse me, prenant soin à ne pas l’abîmer – ne voulant pas se retrouver six pieds sous terres par la styliste. et chailai, elle se retrouve désormais en sous-vêtements. le regard qui s’accroche instinctivement sur la cicatrice qui orne sa peau galatée –

et ce n’est pas beau, ça ne donne pas envie.
et elle se tourne légèrement sur le côté, regarde cette marque laissée par la haine et la sauvagerie s’étendre jusque dans son dos – vestige d’un passé gardé bien secret. si secret qu’elle n’existe pas aux yeux du monde.
et de sa main, elle parcourt, frôle du bout de ses doigts cet épiderme cabossé
les paupières qui font voile sur le monde, elle pince les lèvres. l’inspiration qui se bloque dans la gorge, les poumons qui suffoquent un peu, le palpitant qui manque des battements –
silence, pénombre.
elle n’entend rien, se fond dans un monde silencieusement profond –

l’artiste qui ne sent même pas le regard d’un autre,
et les secondes s’envolent et chailai, secoue doucement le visage, ouvre les yeux et croise ce regard dans le reflet –
le palpitant qui chute, chailai qui se retourne
les mots qui coincent qui ne viennent pas qui.

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 311
Age : 23
groupe : SUIT : Xquisite
rôle dans le groupe : Vocaliste & Danseur
nom de scène : mir
avatar : Koo Jun Hoe
DC : Jiyun,Taehwan,Hakyun,Haneul,Jaebeom
Points : 57

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7638-bae-jinyoung-cherche-pas-mehdi-a-14h-il-est-au-cafe-du-coin http://www.lights-camera-action.org/t7961-bae-jin-young-i-m-with-stupid#125802 http://www.lights-camera-action.org/t7712-bae-jin-young#123523 http://www.lights-camera-action.org/t7653-bae-jinyoung#122740 http://www.lights-camera-action.org/t8447-bae-jin-young-baejin#136339 http://www.lights-camera-action.org/t8014-suit-off http://www.lights-camera-action.org/t8695-suit
Message
Jeu 31 Mai - 16:13





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

Quelle effervescence ! Cela ne faisait pas longtemps que je pouvais officiellement jouir du devant de la scène, grâce à cette toute nouvelle et unique chance qui m'avait été offerte, à la KG. J'étais conscient qu'à vingt-trois ans, je n'aurais pus tellement d'autres occasions de ré-essayer, si jamais le groupe dont je faisais actuellement partie se cassait la figure. Et après quoi, qu'est-ce qui se passerait ? Le marché de l'emploi était tellement saturé, dans ce pays, que je n'avais pas tellement envie d'y penser... non, pas d'échec possible. Malgré ça, le fait de savoir que Songhan et Jaesun s'étaient déjà cassé la figure deux fois par le passé me stressait beaucoup, tout comme ça semblait les stresser eux. Du jour au lendemain, SUIT pouvait mourir, nous en étions tous conscients, mais ce soir, juste ce soir, c'était pourtant à la fête que nous devions penser. Le concert, orchestré à la minute près, me faisait oublier les inquiétudes quand à l'avenir et pour être honnête, ça faisait du bien. Juste pour un temps, ne pas avoir à se faire du souci. Juste pour un temps bouger au rythme de la musique et apprécier l'énergie des lieux. J'aimerais bien que tout soit toujours aussi simple... nous n'étions pas juste là pour faire plaisir aux fans, n'est-ce pas ? C'était également une question d'ego... et d'argent. De l'argent qu'on nous faisait miroiter plus qu'autre chose, d'ailleurs, mais je ne m'étalerais pas à ce sujet. Cette vie, nous l'avions choisie.

Après avoir assisté à plusieurs représentations, je tournais la tête vers un membre du staff qui m'indiqua d'aller me préparer en vue d'un passage sur scène et quittais doucement mon point d'observation pour me glisser dans les coulisses. Habillage, maquillage, coiffure. Ne restait plus qu'à attendre, désormais.

L'ennui. Trente minutes... et que faire, pendant trente minutes ?

Dans un soupir, je glissais donc mes mains dans mes poches et déambulais comme un retraité, le lundi matin a 9h, place du marché, de gauche à droite, entre les membres du personnel qui semblaient, quand à eux, tous aussi pressés des une que les autres. Bon. L'ennui m'amena à explorer un coin plus tranquille de la salle de spectacle jusqu'à voir une porte entre-ouverte au fond. Curiosité oblige, vous vous doutez bien que mes jambes n'avaient pas attendu plus longtemps pour se mettre en route de quelque chose d'intéressant à voir...

Et autant dire que je n'avais pas été déçu.

Me retrouvant sans voix face à la scène et ceci pour plusieurs raisons diamétralement opposées, la surprise m'empêcha même de me cacher les yeux par pudeur, me laissant plutôt là, les lèvres entrouvertes et la conscience un peu plus lourde, car quelque chose me disait que je venais d'enfreindre un cruel secret sans même m'en être rendu compte. « D - » ésolé. Croisant le regard de ma sunbae, je fis quelques aller-retour entre son visage et sa cicatrice, avant d'avoir enfin la décence de tourner la tête, puis les épaules sur le côté. Et maintenant ? Maintenant, il valait mieux que je m'en aille, n'est-ce pas ? Mes pieds ne semblaient pas du même avis et mon cerveau non plus. « La porte... elle était mal fermée. » Autrement dit, ce n'était pas de ma faute.

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 731
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 281

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Mer 18 Juil - 21:11





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

et dans ce vestiaire,
elle a enfin l’impression de respirer ; de sentir son palpitant s’appaiser. son corps qui cesse de trembler face à l’effort. loin du tumulte du concert, elle baigne dans le calme. savoure les premières minutes, un air béat sur le visage. mais à son grand désespoir, elle ne peut profiter de cet éloignement plus longtemps, alors elle exécute la tâche qu’on lui a demander, de se changer.
alors elle enlève les premiers parcelles vestimentaires, fait attention aux pièces –
et le regard se perd sur cet épiderme abîmé.

et dans ce moment glorieux,
le passé est toujours présent –

trop présent ;
et elle le sait, il sera son futur aussi. comme une mauvaise blague, un rappel éternel de ce qu’elle fût.
héritage. souvenirs d’antan gravés sur la peau. pour toujours ; et le goût d’éternité à un goût acide sur la langue, un goût de poison dans les marbrures. et si aux yeux du monde elle n’est rien, elle n’existe pas ; lorsque la gamine quitte la scène, elle réapparait, plus ancrée que jamais. et son regard dessine les courbures de sa marque.
elle se perd dans le temps chailai,
et elle ne remarque pas la porte ouverte, le regard qui s’alourdit sur sa cambrure dorsale tant elle est absorbée par ce qu’elle est. ce qu’elle a. et quand le soupire se meurt sur le bout de ses pulpes, elle relève le visage, parce qu’elle doit se dépêcher – briller encore quelques instants devant les regards et les écrans.

sauf que c’est son cœur qui s’éteint dans la poitrine quand elle croise son regard –
celui de cet inconnu sur le pas de la porte et chailai, elle reste figée quelques instants, à ne pas savoir comment respirer, comment reprendre sens à la vie. il s’excuse maladroitement et chailai, tourne enfin la tête vers lui. et elle capte ce regard qui fait des aller-retour. les sourcils qui se froncent alors qu’elle s’étouffe sur sa respiration, à capter qu’il la vue. et il détourne la tête. et elle attrape un bout de tissu, tout ce qui lui passe sous la main afin de se couvrir, les bras croisés contre sa poitrine.

elle ferme les yeux quelques secondes, à s’insulter d’avoir oublié – de ne pas avoir vérifier. et elle n’a pas grand-chose à lui dire si ce n’est. « tu n’as rien vu d’accord ? » et le ton est loin d’être froid, presque suppliant, de ne pas révéler son existence. et elle s’approche d’un pas. « vraiment, ok, tu n’as rien vu. promets-le moi. » et les étincelles dans son regard vacillent un peu. fragilité trop apparente sur cette façade pourtant de glace et de diva.  

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 311
Age : 23
groupe : SUIT : Xquisite
rôle dans le groupe : Vocaliste & Danseur
nom de scène : mir
avatar : Koo Jun Hoe
DC : Jiyun,Taehwan,Hakyun,Haneul,Jaebeom
Points : 57

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7638-bae-jinyoung-cherche-pas-mehdi-a-14h-il-est-au-cafe-du-coin http://www.lights-camera-action.org/t7961-bae-jin-young-i-m-with-stupid#125802 http://www.lights-camera-action.org/t7712-bae-jin-young#123523 http://www.lights-camera-action.org/t7653-bae-jinyoung#122740 http://www.lights-camera-action.org/t8447-bae-jin-young-baejin#136339 http://www.lights-camera-action.org/t8014-suit-off http://www.lights-camera-action.org/t8695-suit
Message
Lun 27 Aoû - 15:49





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

Rien vu, rien vu... elle était bien mignonne, elle, mais je pense que faire comme si de rien n'était allait s'avérer compliqué, maintenant que cette large cicatrice venait de m'arriver en pleine figure. Ma première interrogation était surtout de me demander comment l'agence avait accepté de la garder, au vu des tenues très légères qu'elle devait parfois porter, puis, enfin, de me demander comment cette laideur, dont elle ne semblait que très peu fière avait atterri là. « J'ai tout vu. » Soupirant faiblement je restais dos tourné à la demoiselle et finis par croiser les mains, puis les bras. « Tu me dis quand t'es rhabillée... ? » Disons que ça ne me mettait pas très à l'aise de voir une personne dévêtue, en dehors du contexte professionnel... je n'avais jamais aimé montrer ma peau et n'aimais pas non plus trop voir celle des autres, même si... bon, Chailai était charmante dans son genre. On n'avait pas le droit de trop se rapprocher des autres membres de l'agence... en théorie, je n'étais même pas censé lui parler, c'est pour dire. « C'est là depuis longtemps ? » Je finis par laisser ma curiosité reprendre le dessus et me tournais enfin face à mon ainée pour l'observer, avec un regard néanmoins bien moins jugeant qu'en temps normal. C'était... étrange, cette marque. Il y avait une histoire derrière, n'est-ce pas ?

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 731
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 281

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Lun 27 Aoû - 18:25





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

impossible, non, impossible.
& elle se couvre chailai, cache cette marque avec ce qui lui tombe sur la main alors que ses obsidiennes, peureuses et tremblantes, se posent sur l’inconnu – identité passée sous silence par ses peurs. souffle se mourant sur le bout de ses lèvres, elle sert la mâchoire après lui avoir supplié d’oublier. il doit oublier, effacer l’image qu’il a pu encrer sur ses rétines. palpitant gonflé à l’adrénaline, elle le regarde de dos. fronce les sourcils quand sa répartie la surprend. si surprise, que le silence est sa réponse. secouant rapidement la tête, la gamine reprend ses esprits lorsqu’il lui demande de la prévenir lorsqu’elle est habillée. elle rompt le contact et se regarde dans la glace. une grimace tord ses traits alors qu’elle retire, avec attention, le reste de son vêtement. se retrouvant en sous-vêtement. et c’est comme une course contre la montre, enfilé l’ensemble suivant. et elle se rend compte, roulement d’yeux & grognement, la gamine se regarde de dos dans le miroir, fermeture éclair ouverte. béante. passant une main dans ses cheveux, la jeune femme gonfle sa joue de sa langue d’énervement. évidemment.
la question fait chavirer son être, glace le liquide carmin dans ses marbrures – son visage se tourne vers le jeune homme. tutoiement trop distinct – mais l’idée du respect n’est pas à l’heure actuelle. « c’est bon, fin, kind of » et elle déglutit difficilement alors qu’elle cherche du regard les chaussures adéquates. « depuis trop longtemps, du jour au lendemain, pouf. là voilà » qu’elle tente d’ironiser. et parfois, dans ses cauchemars les plus sombres, elle revivait la scène, encore et encore. quand des esprits malins ont pensés que la chair pouvait être une bonne toile pour de l’art abstrait. trouvant enfin les chaussures, elle les chausse rapidement.

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 311
Age : 23
groupe : SUIT : Xquisite
rôle dans le groupe : Vocaliste & Danseur
nom de scène : mir
avatar : Koo Jun Hoe
DC : Jiyun,Taehwan,Hakyun,Haneul,Jaebeom
Points : 57

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7638-bae-jinyoung-cherche-pas-mehdi-a-14h-il-est-au-cafe-du-coin http://www.lights-camera-action.org/t7961-bae-jin-young-i-m-with-stupid#125802 http://www.lights-camera-action.org/t7712-bae-jin-young#123523 http://www.lights-camera-action.org/t7653-bae-jinyoung#122740 http://www.lights-camera-action.org/t8447-bae-jin-young-baejin#136339 http://www.lights-camera-action.org/t8014-suit-off http://www.lights-camera-action.org/t8695-suit
Message
Lun 27 Aoû - 19:33





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

Je me contenterai du « c'est bon », pour le coup. Pas comme si en me retournant, j'allais me retrouver né à né avec l'une des queues (un peu trop actives à mon goût) de mon dortoir, si ? Là, ça m'aurait vraiment dérangé, admettons. Mais étant donné l'état de panique dans lequel j'avais mis mon aînée, je doutais donc bien fort de me retrouver dans une situation encore plus gênante avec elle que celle que j'avais aperçue en entrant dans sa loge. Voila que mes talons se retournaient et que mon regard se déposait à nouveau sur cette silhouette féminine affairée à enfiler une paire d'escarpins, le dos encore nu. Dans d'autres circonstances, je me serais considéré particulièrement chanceux d'être seul avec une telle figure de l'agence... mais là, mon cerveau pensait à d'autres choses. Du jour au lendemain, qu'elle disait. Trop longtemps, qu'elle disait. Et de clore le sujet au plus vite. Ce ton sec me rappelait cruellement... quelqu'un.

Quelqu'un de très familier.
Quelqu'un qui n'aurait, pour rien au monde, laissé qui que ce soit passer au-delà des apparences... ce précieux rempart de protection contre les Autres.

Après un silence, peut-être un peu trop long d'ailleurs, mon regard avait déjà changé. Pas pour de la pitié, pas pour de la compassion, parce que ça, je n'en n'avais jamais réellement, mais simplement, pour laisser disparaître les scarifications qui la tatouaient de mon filtre visuel à son égard. « Je crois que tu as besoin d'un coup de main... » N'insistant pas plus pour connaître le pourquoi du comment de son histoire, je m'approchais donc et vins faire glisser la cascade de cheveux sombres de Chailai au-devant de son épaule, afin de me permettre de remonter sa fermeture éclair jusqu'à sa nuque. « Tu passes bientôt, noona ? » Tu as raison. Si tu as décidé que je ne devrais rien avoir vu, alors je n'ai rien vu. D'ailleurs, il n'y a rien à voir.

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 731
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 281

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Lun 27 Aoû - 20:01





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

escarpins enfilés, elle a comme envie de s’échapper. les pensées sont folles, pourtant elle a l’impression d’être vidée. rempart fissuré qu’elle essaye de maintenir sur pieds. et ça cogne, ça cogne si fort dans la poitrine alors qu’elle repose enfin son regard sur lui. avant de s’en détacher. raz de marée d’émotions pour la gamine alors qu’elle tente d’essayer de calmer ce palpitant. et il se retourne, ça accroche son attention – et elle le scrute, l’examine, essaye de découvrir ses pensées. mais rien – rien n’en ressort, juste le regard qui semble changer et ça la perturbe. alors elle tente de se couvrir, d’enfiler son masque de glace alors qu’elle se redresse, se scrute dans la glace. il faut qu’elle soit parfaite et perdue dans ses pensées, elle ne remarque pas son avancée. sa voix s’élève dans la pièce, et elle le regarde. un coup de main – tandis que les siennes forment des poings. appréhendent. et il s’avance, comme décidé. elle est au ralenti alors que le frisson parcourt l’échine quand il déplace ses cheveux pour remonter la fermeture éclair. « merci » qu’elle arrive à souffler alors qu’elle ne le lâche pas de ses obsidiennes. et ses mains se détendent après quelques instants, la poitrine qui se soulève quand l’air gonfle les poumons. silence pesant, qui lui donne l’impression de suffoquer. figée, ne sait pas comment bouger – avant que. qu’il ne rompt la glace. « dans pas longtemps, oui » et la gamine remet ses cheveux, inspire profondément avant de se tourner, se retrouver face à lui. son regard s’accrochant réellement au sien. « merci …. ? » et elle se rend compte qu’elle ne connait pas son prénom – chailai, qui n’a jamais réellement pris soin de se perdre sur les artistes de son agence avec plus d’attention, trop ancrée dans sa routine qui la fatigue tant elle est monotone, terne.

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 311
Age : 23
groupe : SUIT : Xquisite
rôle dans le groupe : Vocaliste & Danseur
nom de scène : mir
avatar : Koo Jun Hoe
DC : Jiyun,Taehwan,Hakyun,Haneul,Jaebeom
Points : 57

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7638-bae-jinyoung-cherche-pas-mehdi-a-14h-il-est-au-cafe-du-coin http://www.lights-camera-action.org/t7961-bae-jin-young-i-m-with-stupid#125802 http://www.lights-camera-action.org/t7712-bae-jin-young#123523 http://www.lights-camera-action.org/t7653-bae-jinyoung#122740 http://www.lights-camera-action.org/t8447-bae-jin-young-baejin#136339 http://www.lights-camera-action.org/t8014-suit-off http://www.lights-camera-action.org/t8695-suit
Message
Mer 29 Aoû - 8:44





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

Dieu que le silence était gênant. Pourtant, cet art de faire semblant que tout allait bien, normal, alors que rien ne l'était en réalité, j'avais appris à le maîtriser à la perfection pour mes propres intérêts. C'est donc sans réel 'malaise' que j'étais venu aider ma collègue à parfaire sa tenue, à cacher ses scarifications loin des yeux du public qui l'attendait en haut et n'avait pas besoin de voir ça. « Ce sera plus pratique de danser sur scène si tu penses à respirer, quand même. » Lui glissais-je dans un sourire, tout en l'observant à travers le miroir fixé devant nous. Recul d'un pas, d'un deuxième et je m'appuyais finalement contre la tablette de maquillage, pour croiser ensuite les bras calmement, bien que pensif face à tout ça. Qui lui avait fait ces marques ? Hein ? Qui ? Ah, oui, mon identité était encore sous couvert... il est vrai que nous venions à peine de débuter... toutes ces années passées en tant que trainee, à tourner en rond, semblaient enfin devenir fructueuses. J'aimais vraiment le concept dans lequel je m'étais retrouvé... il me correspondait complètement et même si ma relation avec les autres membres du groupe n'était pas des meilleures, je me plaisais à l'agence. C'était mon rêve, après tout. « Bae Jin Young, du groupe Suit. On a débuté en février, tu sais ? » Un sourire m'échappa à nouveau, néanmoins très éphémère, et j'eus une hésitation en tournant finalement la tête vers la porte de la loge. « Je ne dirai rien... » Pianotant un peu des doigts sur mon bras, avec nervosité, je finis tout de même par me décider à défaire la boucle de ma ceinture et tirais légèrement le haut de mon sous-vêtement pour laisser voir une naissance de cicatrice au bas de ma hanche, avant de tout recouvrir à nouveau. « Promis, hein ? »

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 731
Age : twenty four. (31.10.94)
nom de scène : 'lolita'
avatar : sunmi (scythe)
DC : ksj, ssh, bih.
Points : 281

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3655-ins-and-outs-chailai#67951 http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171 http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766 http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-bling http://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeah http://www.lights-camera-action.org/t10364-lolita http://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlaya http://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
Message
Ven 31 Aoû - 19:31





“ do not look for healing
at the feet of those
who broke you ”

les sens sont en alerte – cambrure dorsale figée, elle redoute le contact accidentel entre ses doigts et sa peau brisée. le silence se fait si pesant qu’elle a l’impression de le ressentir sur ses épaules alors que le son dérangeant de la fermeture éclair résonne à ses oreilles. et finalement, pas de contact, les mains s’enlèvent et elle a de nouveau l’impression de pouvoir respirer. son regard croisant le sien, elle pince les lèvres avant de souffler un merci. et en une seconde, une parole, elle relâche la pression – les poings se défont, les obsidiennes se détachant légèrement de leur emprise alors que les poumons se gonflent d’air, sourire timide naissant à la base de ses pulpes. reconnaissante de son intervention, elle souffle un rire. « oui, en effet » et l’étrangère, ferme les yeux quelques secondes avant de se redresser, inspirer doucement avant de se tourner vers lui. et il semble prendre son aise, appuyé sur le rebord de la coiffeuse. et l’enfant sauvage écoute attentivement, ses obsidiennes affichent quelques éclats. « bae jin young » et la gamine souffle son prénom, comme si il était précieux. « enchantée, j’suis savika chailai » – et elle hoche doucement la tête. « suit … ah oui ! right ! » et la poitrine se gonfle, un peu gênée. « désolée de ne pas t’avoir reconnu, j’étais un peu …. surprise par la situation » et en y repensant, l’enfant était plus surprise par le fait qu’il ait vu sa brûlure plutôt qu’elle pratiquement dénudée. et d’instinct, son visage se tourne vers la porte lorsqu’il le fait, les sourcils se fronçant lorsqu’il prononce des mots qu’elle attendait. ne rien dire. son visage s’abaisse un peu avant de se tourner de nouveau vers lui. le rouge teintant ses joues lorsqu’il abaisse la naissance de son sous-vêtement – chailai, trop figée pour regarder autre part alors que ses obsidiennes s’accrochent à une marque ; cicatrice gravée – abîmant la chair de marbre. et ses yeux se relèvent vers les siens. à ne pas comprendre totalement. « promis … » et elle déglutit un peu, son regard s’abaissant de nouveau mais plus rien. cachée, recouverte, comme la sienne. « d’où vient-elle ? » et ce sont ses pensées qui s’expriment avant sa réflexion, à se bouffer les lèvres de lui avoir posé la question.

our backs tell stories
no books have the spine to carry
(c) SIAL ; icons afanen ; quote rupi kaur


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

(rebels with a cause) ; chaiyoung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rebel minds :: 23 janv :: 2h28
» The Rebels enfin Malgaches!!!
» [Illustration] Luke par Magalie Villeneuve
» [Série TV] Star Wars Rebels Saison 2 - Spoils
» From thought to words, from words to actions (rebels)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre-