AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

[hot]Hurt (feat Bailey Hunter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 27 Juin - 22:52



Hurt
Hunter & Ha-Seon
Deux semaines s'étaient écoulées et toujours pas de retour d'inspiration du côté de Hunter. Afin de lui changer les idées, le plus jeune avait imposé qu'il l'accompagne à la OVER&OVER. Ce fut bien entendu en grognant et en traînant des pieds que l'américain s''était exécuté. Le moment dans les toilettes et surtout le baiser, avait été un dénie totale de la part du blond, ce qui ne l'avait pas surpris du tout. C'était tellement pratique d'avoir une mémoire aussi sélective… Le coréen n'étant pas du genre à se prendre la tête et plutôt préférer saisir les opportunités, n'avait ni renchéri ni tenté d'en discuter, bien qu'il était clairement resté sur sa faim. Si c'était pour entendre des grumpfs de sa part, autant se faire la discussion tout seul. D'ailleurs, avec le comeback qui approchait, il y avait suffisamment de domaines qui nécessitaient toute son attention. Un détail qui l'arrangeait et éludait toute autre pensée scabreuse.

Malgré la bonne volonté des autres membres, la chorégraphie était loin d'être parfaite. Le moment de lancer de grumpy, plus difficile que le lancer de nains, n'était pas encore assuré, il y avait également eu des chutes, des ratés, bref, ce n'était pas la joie. Le main dancer savait se montrer patient, une chance, même si, des fois, il avait bien envie d'en attraper un pour taper sur les autres. Enfin, l'important était que tout se passe avec le maximum de sécurité, son Leader n'était pas le seul à risquer de sérieuses blessures. Une seconde pouvait d'inattention pouvait se montrer fatale. Hier encore, ils avaient répété matin et soir. Aujourd'hui, les corps étaient un peu trop cassés pour qu'ils furent efficaces, c'était d'ailleurs pour cela qu'était prévu de faire quelques photos afin de les offrir aux fans durant les préparatifs. Il y avait également un enregistrement sur l'application V, avec le français, pour son plus grand malheur… A croire que le manager se vengeait de les mettre que tous les deux. Il n'y avait bien que pour ce genre d'occasions que le brun se pliait au jeu des réseaux sociaux. Contre toute attente, le tournage s'était déroulé assez vite. Le coréen n'avait pas demandé son reste.

A midi, c'était dans le réfectoire de l'agence qu'il avait mangé tout en discutant avec quelques amis.  Certains étaient curieux quant aux détails de leur retour, mais Ha-Seon tenait bon et s'amusait même à torturer leur imagination en les lançant sur de fausses pistes.  Après le repas, ce fut dans une salle de chant avec son coach vocal qu'il s'exerça. Ce n'était pas parce qu'il n'avait pas beaucoup de paroles dans les chansons qu'il devait s'abstenir de s'entraîner. En sortant, il croisa le regard d'un certain chinois et une certaine idée monta jusqu'à son cerveau, ou plutôt descendit. Quelques minutes plus tard, il se retrouvait en bonne compagnie dans un des débarras peu utilisés de la Yuseong. Il n'y avait pas à dire, il n'y avait pas mieux que le sexe pour apaiser corps et esprit. Serein, il s'était séparé de son partenaire pour se rendre en salle de danse. Le repos, il ne connaissait pas. Puis, s'il ne se dépensait pas un minimum quotidiennement, il ne se sentait pas bien.

Quelques heures plus tard, il se perdit dans la douche du vestiaire des hommes. Enfin changé, et n'ayant pas oublié son t-shirt cette fois, il marcha en direction du dortoir. Son téléphone vibra sur le trajet, sa mère. Comme ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas eu, il prit le temps de décrocher et de parler longuement avec. Au moins, elle était contente et lui rassuré de savoir que tout allait bien pour ses parents ainsi que le reste de la famille. Alors qu'elle lui fit promettre de passer le bonsoir à son roomate, il put enfin raccrocher. C'était bien pour ça que quelques fois il ne décrochait pas, sinon il y en avait pour des heures… L'appareil rangé dans la poche de son short, le coréen se remit à marcher, le pas léger, ayant hâte de rentrer. Il ouvrit la porte, laissa tomber son sac sur le sol. Tiens, la lumière était éteinte. Bizarre… A moins que le blond ne soit pas encore rentré. Le brun appuya sur l'interrupteur, remarquant aussitôt les morceaux de verre sur le sol. L'inquiétude le figea une seconde. « Hunter... » Dit-il tout bas et pour lui-même. Sans se soucier de ses baskets qu'il retira de force avec son pied, il fit attention à ne pas marcher sur les éclats. Après tout, des fous, il y en avait partout…

Le cœur battant, il se précipita dans le salon. Ce fut là qu'il découvrit un spectacle qui lui fendit le cœur. L'américain se tenait là, le visage dévasté, la main sanguinolente, à ne pas savoir s'il devait s'arracher les cheveux ou bien les traits. Il s'agenouilla aussitôt devant lui. « Hey… Qu'est-ce qui se passe ? » Fouillant dans sa poche, il en sortit son mouchoir propre. « Tu as vu dans quel état tu as mis ta main ?? » Sans demander son avis à Hunter, il vérifia l'absence de morceaux de verres et enroula le bout de tissu sur la plaie afin d'au moins arrêter le saignement, en attendant de pouvoir le faire bouger. Le nœud fait, il approcha sa main de son visage pour la poser. « Je veux bien que ton histoire d'inspiration te rende fou, mais de là à te mettre dans cet état... » Le plus jeune ne voulait pas imaginer le pire, bien que, connaissant le plus vieux, c'était probablement autre chose qui le mettait dans cet état. N'obtenant bien entendu aucune réponse de sa part non plus, Ha-Seon soupira, détestant se sentir si impuissant. Au final, il se redressa, appuya son genou entre les jambes du blond et l'enlaça assez fort, espérant qu'il sentirait un peu sa présence. Alors qu'il ignorait tout de la raison, son cœur se montra toujours aussi généreux. Il n'était pas le genre à trouver les bons mots, mais, lorsqu'il s'agissait de ses proches, il était de ceux qui étaient capable de pleurer pour les autres. Jamais, il ne le faisait pour lui. En même temps qu'il était devenu silencieux, il caressait doucement le dos de Hunter.
Codage par Emi Burton


Dernière édition par Kim Ha-Seon le Jeu 7 Juil - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 6 Juil - 16:55

Hurt
Hunter & Ha-Seon

Déjà deux semaines de passées après cette fichue après-midi caniculaire où la raison avait fait défaut à Hunter et son cadet. Si il savait Ha-Seon nullement gêné par cette erreur de parcours, la réciproque n'était pas présente du côté du rappeur. Comment en étaient-Ils arrivés là déjà ? Ah oui, la chaleur, le caractère explosif du coréen et une dose de déraison. Un cocktail détonnant qui les avait conduit à commettre ce que le blond considérait comme l'irréparable. Bien évidement, après cet incident, aucun des deux hommes n'en n'avaient ait mention. Hunter car il ne voulait pas en entendre parler, le danseur car il connaissait par cœur son leader et ex compagnon. Enfin, il avait d'autres chats à fouetter et son syndrome de la page blanche accaparait toutes ses pensées .

Du moins... jusqu'à cette après-midi. La nuit précédente, un mauvais sentiment avait taraudé l'américain qui n'avait presque pas fermé l’œil. Une nuit blanche de plus ou de moins, quelle différence pour cet insomniaque résigné ? Le ventre noué par une inquiétude inexplicable, il avait alors passé la nuit à ruminer sur l'exigu balcon que leur manager avait réussi à leur offrir. Nullement en état de travailler après une pareille nuit, il avait laissé son roomate partir pour une journée de travail. À quoi bon s'obstiner à perdre une journée en pure perte ? Ne voulant se faire questionner par celle qui veillait si bien sur eux depuis des années, il s'était fait porter pâle par son cadet, sachant pertinemment que ce dernier ne trahirait pas son petit secret. Parfois, un mensonge arrangeant est nécessaire, n'en déplaise aux biens pensants. Enfin, aujourd'hui il n'avait guère la tête à m'éditer le bien fondé de la vérité à tout prix...

13H46, heure maudite qui restera funestement ancrée dans la mémoire du rappeur. Tout à son exaspération du moment, un numéro familier avait attiré un sourire sur ses lèvres. Sûrement que les gars se faisaient chier entre deux titres et qu'ils avaient eu l'envie de taquiner la face de sioux comme aimaient le surnommer les autres membres du groupe au paternel de Hunter. Toutefois, les mots qui l’accueillirent ne furent pas de ceux qu'espérait le compositeur... Non, c'était impossible ? Tous les pères étaient indestructible non ? Pas lui ! Putain....Les larmes de rage dévalaient généreusement sur le visage ciselé du jeune homme tandis qu'on lui déroulait les événements de cette soirée cauchemardesque pour lui et ses proches. Un seul point consolait le leader, son père avait eu la mort que tout guitariste désirait, celle de pousser son dernier soupir en exerçant son art. Cela n’amoindrissait en rien le vide que laissait celui qu'il avait adulé toute sa vie, mais le jeune homme ne pouvait pas seulement songer  égoïste ment à sa peine. Et voilà que les gars remettaient sur le tapis cette histoire de marcher sur les traces de son père. Il n'y avait pas à dire, il aurait mieux fait de dormir et d'oublier de se réveiller jusqu'au lendemain...

Appel terminé, les traits du blond s'étaient douloureusement déformés et un cri rageur avait ravagé sa gorge tandis que son corps s'était lamentablement massé contre le fauteuil. Cruellement bercé par la peine, il était resté prostré de longues heures à agoniser dans l'obscurité . Néanmoins, la colère tapie tout au fond de son être avait finit par ressurgir par une vague destructrice et le salon fut mit à sac par l'animal blessé qui avait, juste après explosé un verre contre la table basse, trouvé à nouveau refuge sur le canapé.

Enfermé dans son monde douloureux, il n'entendit même pas l'appel de son cadet, ni remarqué que la lumière avait reprit ses droit dans le salon du groupe.  Ce n'est que lorsque que Ha-Seon fut agenouillé  devant lui à lui parler d'une douce voix que le plus vieux prit enfin conscience de lui. « Hey...Qu'est-ce qui se passe ? » Question sans réponse, l'américain ayant momentanément oublier comment formuler une réponse intelligible. « Tu as vu dans quel état tu as mis ta main ? » Pas vraiment, seule la douleur lui indiquait qu'une plaie ornait sa peau, la gravité, elle, il l'ignorait. Il préférait se concentrer sur la fraîcheur rassurante de la paume du brun posée sur sa joue, ce qui fit relever faiblement la tête d'Hunter une fraction de secondes. « Je veux bien que ton histoire d'inspiration te rende fou, mais de là à te mettre dans cet état... » Si il savait, cette panne d'inspiration n'était rien face au trou béant qui ornait à présent sa poitrine meurtrie...

Le silence s'était naturellement installé et le plus vieux s'était laissé bercé par les douces attentions de sa madone qui le gratifiait encore et toujours de sa douceur désintéressée. Le plus vieux ne sait pas combien de temps dura cette bulle réconfortante suspendue dans le temps. Bien qu'encore blessée, la bête s'était écartée de son sauveur et avait retrouvé son statut d'homme. Un baiser fut dispensé à la tempe de son cadet. « Merci …. » Son front se posa contre celui du brun et un soupir traversa ses lèvres. « Je ne sais pas ce que je ferais sans toi Ha-Seon... ». Après ça, le rappeur s'était relevé. «  Je n'ai pas envie de m'éterniser sur le sujet mais... mon père est décédé ce soir sur scène. Je lui ai déjà assez fait honte  comme ça en chialant comme une gonzesse, je n'ai pas envie d'en rajouter. Tu vois, quand il disait qu'il crèverait sur scène ce con, et bien il ne s'était pas trompé putain... » En apparence détendu, les dents du plus vieux crissaient sous la crispation de ses mâchoires. Signe manifeste de sa retenue, leur propriétaire ayant décidé qu'il suffisait à ses prunelles de disperser à tout va leur liquide lacrymale.

Maintenant dans la salle d'eau, le leader des ECHO s'était saisi de quoi panser sa plaie et la désinfecter. Un coup d'eau sur son visage ravagé par les rives salées et le sang de sa plaie ne fut également pas de trop. À nouveau présentable, il fit son retour dans le salon avec son haut qui avait été tâché par le sang. Il le posa sur ses genoux et disposa le nécessaire de soin sur la table basse. Sans un mot, il se saisit d'une aiguille stérilisée et de fil. Sa plaie désinfectée il se mit à l’œuvre en prenant sur lui. «  Désolé de t'avoir inquiété, on s'y attend tous pourtant. C'est dans l'ordre des choses et de la nature que nos parents doivent partir un jour. Et pourtant, quand ça arrive, on se retrouve comme des cons à implorer tous les dieux et à demander des pourquoi à tout va... C'est assez risible... »

Il marqua une  pause avant de reprendre, les derniers points étant les plus douloureux. Enfin arrivé à l'étape du bandage il put reprendre. «  Tu ne trouves pas Ha-Seon ? » Le regard de l'amérindien sondant les prunelles sombres de son vis-à-vis. Après ça, il était retourné à son bandage qu'il avait assuré par un bout d'adhésif. Chose faite, le plus vieux avait rangé la mallette dans la salle d'eau et jeté son haut qui était de toute manière perdu.

Entre temps, son cadet avait finit de ranger, ou plutôt de maquiller ce qui avait bien pu se passer quelques heures auparavant. De nouveau auprès du danseur, Hunter s'était laissé aller contre lui, inspirant son parfum apaisant comme un camé en manque de la dose salvatrice qu'il recherche chaque jour, puis ses prunelles se relevèrent vers l'autre. L'instant d'après, ses lèvres  se posèrent sur celles du brun ….

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 7 Juil - 20:04



Hurt
Hunter & Ha-Seon
Le salon du dortoir avait été mis sans dessus-dessous. Des gouttes de sang tachaient le sol ici et là. L'inquiétude s'invita dans la tête du coréen. Comment ne pas se faire de films avec tout cela ? Arrivé plus loin, la détresse de son roomate avait transpercé son cœur. Près de lui, ses phrases n'avaient pas trouvé de réponses. Au moins, pendant ce temps, il avait pu bander sa main afin d'arrêter le saignement, à défaut de pouvoir désinfecter la plaie. Ses yeux finirent par croiser les siens, puis c'était ses bras qui s'étaient enroulés autour de son ami. L'état de Hunter n'avait pas mis longtemps à faire couler les larmes des joues de Ha-Seon. L'un contre l'autre, il n'avait pas bougé d'un seul centimètre ni flanché dans son rôle de rempart et de réconfort. Ensuite, le blond se recula un peu, signe qu'il estimait s'être suffisamment laissé aller. Alors qu'il reçut un baiser sur la tempe et un merci, il murmura au moment où l'américain s'écarta un « C'est ce que les amis font. » Il n'avait pas envie de faire dans sa surenchère habituelle sans connaître la raison de cette peine.

Assis sur le canapé, il s'essuya les yeux et les joues tout en écoutant le discours du plus vieux. La nouvelle l'attrista bien entendu et un immense regret l'envahit, celui de ne pas avoir jamais pu rencontrer cet homme exceptionnel dont il avait entendu si souvent parler. « Je suis désolé pour toi et ta famille... » Commença-t-il à répondre, tout en posant une main douce sur celle de son roomate, les yeux levés vers lui. « Mais, même si je ne l'ai jamais rencontré, je constate que, jusqu'au bout, il a continué à vivre comme il l'entendait, en homme exceptionnel qu'il était. Au moins, les fans ne pourront jamais l'oublier. Tu as eu un père génial et je suis certain qu'il était fier de son fils. Il continuera de vivre dans nos mémoires, dans celui que tu es et dans ta musique. » Ensuite, son regard avait accompagné le blond jusqu'à la salle d'eau. Le voir revenir et commencer à se recoudre, même de loin, ne le mettait pas très à l'aise au vu de la douleur qu'il devait ressentir. Il prit sur lui et se décida à attendre qu'il termine avant de répondre, mais ce regard s'accrocha aux siens, le faisant se noyer quelques secondes. « Je ne suis pas d'accord. On a beau le savoir, on ne s'y attend jamais. C'est pour se donner un genre, mais on oublie surtout ce détail, autant que nous pouvons aussi très bien mourir dans la seconde qui suit. Peu de personnes sont capables de vivre en acceptant ce fait, en y pensant chaque jour. C'est l'espoir qui nous fait toujours penser que ça arrivera dans longtemps et, parfois, le destin se fait une joie de donner des piqûres de rappel. Tu n'es pas risible ou bien idiot, les autres non plus. Chercher des réponses, poser des questions, c'est le propre de l'homme doué de raison. »

Les soins terminés, l'américain retourna dans la salle de bain et le coréen décréta qu'un peu de rangement ne ferait pas de mal. Ce fut ainsi qu'il rendit au salon son apparence initiale, à quelques détails près. Hunter revint contre lui, le faisant s'abstenir de passer ses bras autour puisqu'il ne portait plus de haut. Il n'avait pas encore envie de rester sur sa faim ou que l'autre lui prenne la tête si ça partait un peu trop loin. Au mouvement de tête du plus vieux, il tourna un peu la sienne, s'attendant à ce qu'il parle à nouveau. Mais ses lèvres furent scellées par leurs semblables. Le coréen répondit au baiser durant quelques instants, avant de rouvrir les paupières. Ses mains se posèrent au niveau de ces pectoraux, descendirent en étant synchrones, lentement. Ses prunelles scrutaient le moindre grain de peau. Arrivées sur les vallons de ses abdominaux, il appuya pour faire reculer leur propriétaire jusque dans leur chambre. La porte à peine passée, ses doigts s'agrippèrent aux hanches de l'américain et le tournèrent tout en le bougeant si bien qu'en le plaquant contre le bois, elle claqua. Un tout autre baiser fut donner, chaud, électrisant, de ceux qui font grimper la jauge de désir d'un seul coup. Ses lippes se décollèrent ensuite. « Je te préviens. » Le bruit du verrou qu'il ferma à clé se fit entendre. « Si t'essaies encore de te défiler, je t'attache aux barreaux de ton lit... » Le coréen était très sérieux sur le sujet.

Ensuite, il retira tout seul son haut qui rejoignit le sol dans un bruit d'étoffe sourd. Un pas, puis un autre, en arrière, alors qu'il tenait le pantalon de Hunter entre les doigts. Il ne voulait pas que les choses continuent contre la porte. Ces deux dernières semaines, il s'était allégrement imaginé la suite dans les toilettes s'ils n'avaient pas été interrompu. Là, à présent qu'une nouvelle occasion se présentait, pas question de la laisser passer. Sa bouche effleurait la sienne tellement elles étaient proches. Son regard chaud, tentateur, ne le quittait pas de sous ses mèches de cheveux. Ses doigts glissèrent sur les bras musclés de Hunter, jusqu'à attraper ses mains puis il les remonta et les posa sur le haut de ses fesses, susurrant d'une voix suave un « Touche-moi... »
Codage par Emi Burton


Dernière édition par Kim Ha-Seon le Jeu 7 Juil - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 7 Juil - 23:27

Hurt
Hunter & Ha-Seon

Comme à son habitude l'ange gardien du blond n'avait guère tardé à le rejoindre pour prendre soin de lui. Apaisé par le rempart réconfortant offert par le corps du brun, Hunter s'était peu à peu abreuvé à la quiétude du cœur, essuyant de temps à autre une gouttelette salée de sur les joue de l'autre. Le silence bénit cette interlude mélancolique pendant toute sa durée. Vidés, les jeunes hommes furent séparés par la volonté du plus vieux qui embrassa juste après la tempe d'Ha-Seon pour le remercier de prendre si bien soin de lui. « C'est ce que les amis font » Avait alors simplement murmuré le plus jeune qui n'avait pas tardé à retirer les dernières traces laissées par les rives humides sur son visage tandis que son aîné lui avait expliqué les rouages de son mal-être .

« Je suis désolé pour toi et ta famille... » La main du danseur se posant juste après ça sur la main de l'américain. « Mais, même si je ne l'ai jamais rencontré, je constate que, jusqu'au bout, il a continué à vivre comme il l'entendait, en homme exceptionnel qu'il était. Au moins, les fans ne pourront jamais l'oublier. Tu as eu un père génial et je suis certain qu'il était fier de son fils. Il continuera de vivre dans nos mémoires, dans celui que tu es et dans ta musique. »  À ces mots, Hunter retint de justesse une larme et avait fat volte face jusqu'à la salle d'eau pour chercher de quoi penser sa plaie, une plaie au corps guérissant toujours mieux que les bleus à l'âme. De loin, il put sentir le regard inquiet de son roomate caresser sa silhouette, un sentiment de culpabilité envahissant à ce moment là le leader. N'était-il pas celui censé veiller sur son groupe ? Rester fort pour eu ? Quel raté il faisait oui....

Bien qu'Ha-Seon avait du mal à soutenir le regard de sur ce spectacle peu ragoûtant, il écouta le plus vieux qui grimaçait de douleur tandis qu'il rapprochait les lambeaux de chair coupés par le verre. « Je ne suis pas d'accord. On a beau le savoir, on ne s'y attend jamais. C'est pour se donner un genre, mais on oublie surtout ce détail, autant que nous pouvons aussi très bien mourir dans la seconde qui suit. Peu de personnes sont capables de vivre en acceptant ce fait, en y pensant chaque jour. C'est l'espoir qui nous fait toujours penser que ça arrivera dans longtemps et, parfois, le destin se fait une joie de donner des piqûres de rappel. Tu n'es pas risible ou bien idiot, les autres non plus. Chercher des réponses, poser des questions, c'est le propre de l'homme doué de raison. » Les mots de son cadet étaient très justes, mais le perfectionniste et maître de la maîtrise de soi en toutes circonstance n'était pas satisfait par pareils mots, ce qui lui fit lâcher un petit soupir. « Tu fais chier à avoir trop souvent raison... » Un petit coup à la tête de son cadet finissant de clore cet échange.

Le matériel ne mit guère de temps à être de nouveau entreposé dans la salle de bain tout comme le salon retrouva bien vite son apparence originelle. À présent sans haut, l'américain n'avait guère tardé à retrouver Ha-Seon pour se gaver jusqu'à plus soif de sa présence. Sans doute un peu trop... Le reste se passant bien trop vite pour que sa raison puisse y faire quoique ce soit, perdu il s'était égaré contre les lèvres de son danseur adoré. Très vite, ce furent les mains bien trop douces du brun qui se mirent à sillonner son torse puis son ventre qui se contracta au passage de ces viles tentatrices de velours. Envoûté par l’apparition hésitant entre ange et démon, la victime consentante ne put que reculer sous son impulsion sans jamais une seule fois la quitter du regard.

La porte claque, le piège se met peu à peu en place par le biais d'un baiser ardent. « Je te préviens. » Un cliquetis métallique indiquant alors au même moment que le plus vieux était maintenant à la merci de l'homme pressé contre lui, le bloquant contre le bois de la porte. « Si tu essaies encore de te défiler, je t'attache aux barreaux de ton lit... » Le blond savant très bien que le diable brun ne plaisantait nullement à ce sujet... Diable maintenant délesté de son haut, laissant sa peau hâlée caresser le regard d'Hunter qui était encore et toujours sous le charme de l'apparition face à lui. Bien évidement, l'enchère n'était pas terminée, non, ce serait mal connaître le démoniaque Ha-Seon. Faisant remonter les mains d'un Hunter sur des courbes aux luxuriantes promesses. « Touches-moi... »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 8 Juil - 0:43



Hurt
Hunter & Ha-Seon
Sa main qui se voulait réconfortante se posa sur la sienne, ses mots s'écoulèrent de ses lèvres pour continuer à aller dans ce sens. Peut-être que ce qu'il avait dit n’avait rien d'orignal ou bien que c'était plat, c'était pourtant dit avec sincérité. Il espérait qu'il trouverait cette fois une oreille attentive et soulagerait, ne serait-ce qu'un peu, un cœur meurtri. Au mouvement de tête de l'américain, à sa fuite dans la salle de bain, le plus jeune comprit qu'il y était parvenu. Sans pour autant ressentir le besoin d'en faire des tonnes. La séance de couture, il s'en serait bien passé... Mais c'était le minimum après s'être emporté dans la pièce et d'avoir jeté un verre de rage. Encore une fois, il répondit à sa manière, donnant son avis sur le sujet. Le petit coup de tête le fit sourire un peu. « Et je ne m'en lasse pas... »

Le coréen n'avait pas été à l'origine du nouveau rapprochement, mais il ne l'avait pas rejeté pour autant. Le baiser terminé, il avait commencé sa symphonie car, dans l'art de la parade amoureuse, il était passé maître. Hunter avait certainement imaginé le potentiel du plus jeune en sortant avec lui au lycée, mais il était loin de la vérité. C'était justement ce qu'attendait la tentation incarnée, pouvoir distiller chaque goutte de poison, charmer, tisser les fils de sa toile, savamment suggérer son jeu, feinter pour mieux dévoiler une carte, telles étaient les règles de son jeu. Le brun n'avait jamais ignoré l'effet envoûtant qu'il créait chez cet autre. Ce regard fixé sur lui, prêt à bondir sur sa proie à tout instant, ne mentait pas et ce potentiel danger le grisait,

Une fois dans la chambre, la mise en scène continua, emportant toujours plus loin son roomate dans la déraison. Le baiser sulfureux donné, il l'avait mis en garde. Pas de porte de sortie. Pas de fuite. Les regrets, pour plus tard. Il savait déjà qu'il n'en aurait aucun. Ce n'était pas non plus comme s'ils étaient en couple avec qui que ce soit. Le haut en moins, les prunelles de Hunter lui donnaient déjà l'impression de caresser sa peau. Un peu plus loin dans la pièce, une nouvelle demande de sa part. De celle qui ne se refuse pas. Le meilleur moyen de faire perdre la tête à celui qui le contemplait. Le plus vieux répondit à son appel, pour sa plus grande joie. C'était l'avantage d'avoir un partenaire qui vous connaît sur le bout des doigts. Il n'oubliait pas non plus qu'il avait été son premier.

Codage par Emi Burton


Dernière édition par Kim Ha-Seon le Sam 9 Juil - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 8 Juil - 1:59

Hurt
Hunter & Ha-Seon

Quelques minutes auparavant le plus jeune souriait en taquinant un peu son aîné d'un « Et je ne m'en lasse pas ... » Mais la donne avait bien vite changé et les deux hommes n'avaient guère tardé à panser les plaies du blond d'une toute autre manière s’appelant les délices oublieux de la luxure. Si Hunter incriminait Ha-Seon à chaque fois, si il voulait bien faire preuve de bonne foi, il se rendrait compte que la seule donnée le poussant à la faute n'est autre que sa faiblesse face à sa muse.

Plusieurs baisers et caresses plus tard, le corps du rappeur épousait la moindre des courbes qu'offrait le corps de son cadet qu'il redécouvrait avec ferveur. Ni tout à fait le même, mais guère différent. C'est instinctivement qu'il retrouva les oasis nichées sur les plaines de sable à la robe dorée. Lorsque les mains de la muse délicieusement offertes se posèrent sur son dos puissant, les muscles en pleine action roulèrent sous la pulpe des doigts de  cette dernière. Mais ce n'était là qu'une mise en bouche qui s'était bien vite chargé d'ailleurs de malmener le cartilage sensible de la nymphe lascivement installée sur ces draps défaits. Ces douces et tendancieuses attention eurent l'effet escompté et le premier « Hunter... » fut arraché des cette jolie bouche qui eut le droit à un baiser bref avant que le supplicié ne doive de nouveau voir son oreille assailli par son bourreau.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 10 Juil - 17:06



Hurt
Hunter & Ha-Seon
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 14 Juil - 15:05

Hurt
Hunter & Ha-Seon

Chose faite, il avait attiré son cadet dans son lit et l'avait enserré dans une étreinte puissante et protectrice. La fatigue l'empêcha de repenser à ce qui venait de se passer, mais une chose était sûr, le retour en arrière était devenu rime d'impossible. Si les esprits trop peureux pour se lier à nouveaux se mentaient en fuyant, les corps eux, s'étaient confessés avec toute leur sincérité. Hélas pour eux, demain redeviendra mensonge et séparation, mais méfiez-vous jeunes hommes, ils n'ont pas encore dit leur dernier mot....

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

[hot]Hurt (feat Bailey Hunter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Primos Blood Hunter
» Tricks-Hunter _ Tony IRL
» [PC] Silent Hunter V
» the hunter
» Le swing de Hunter Mahan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-