AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

You save me from Seoul | ft Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Messages : 932
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 9

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Jeu 30 Juin - 0:09


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Au départ rien de tout ça n'était compliqué. Elle n'avait que un bus à prendre et quelques stations de métros. Du moins au départ. Car même ça elle n'est pas certaine que ce soit juste. Sérieusement, comment s'était-elle retrouvée ici ? Eun Ha ne savait même pas exactement ce que ce "ici" désignait. Mais elle était quelque part, c'était certain. Séoul était une belle ville et maintenant qu'elle était majeure elle pouvait se promener comme bon lui semble dans les rues -elle pouvait aussi avant, mais c'était moins permissif-. De plus les Ne0n n'avaient aucun comeback à venir, ce qui laissait la jeune femme encore plus libre. C'était la N Seoul Tower l'objectif. Elle devait s'y rendre pour observer la ville dans sa globalité, ou presque, avec ses belles lumières. Mais elle devait s'être trompée de chemin puisque rien ne semblait vouloir la menait à cette fameuse tour.

Alors elle pris son téléphone pour contacter quelqu'un saurait mieux l'aider qu'elle même. Il faut avouer que c'était une véritable bille en orientation, tout juste capable de reconnaître correctement les locaux de l'agence. Alors une ville telle que Seoul ? Il ne fallait pas être étonné. Eun Ha voulu, par réflexe, envoyer un message à sa Ddol d'amour. Mais cette dernière était tout aussi douée qu'elle en orientation. Ce qui veut dire qu'elle n'aurait jamais pu l'aider. Elle laissa son doigt glisser sur l'écran le long des contacts afin de trouver quelqu'un capable de bien connaître la ville. Le jeune femme suspendit son geste en voyant « JUNHO(T) » s'afficher. S'il n'y avait pas eu autant de monde autour d'elle la jolie brune aurait rit aux éclats. Mais un simple rire et un sourire suffisait. Alors elle envoya plusieurs messages, et même une photo. Il allait l'aider. Il devait l'aider ! Ils s'appréciaient, non ? Et c'était le cousin de Jamie Unnie.

Elle resta un moment dans la rue, son portable en main comme promis. Eun Ha tournait en rond, ne sachant trop quoi faire. Depuis que Jun Ho lui avait parlé des types bizarre dans Séoul la jeune femme avait légèrement peur. Elle ne traînait jamais dans les rues de la capitale, encore moins seule. Cela devait être la deuxième ou troisième fois. Et pour tout avouer la première fois qu'elle s'éloignait autant de l'agence. A ce moment précis elle trouva YM bien plus rassurant que n'importe quel autre lieu.

Alors qu'un type semblait marcher droit vers elle, la jeune fille décida de se réfugier dans une boutique comme l'avait dit Jun Ho. C'était juste à côté du stupide chat rose -le même que Min Oh avait dessiné sur sa main, comment se nommait-il déjà ?-. Elle avança jusqu'au fond de la boutique, zigzaguant entre les vêtements. Cela semblait être une boutique pour des jeune fille d'un quinzaine d'année, à l'effigie de stars ou de marques. Par un leger égocentrisme elle chercha les vêtements possiblement créée pour son groupe. Elle savait que ce n'était pas des goodies officiels mais elle trouvait quand même ça chouette. Eun Ha laissa son regard parcourir les files avant de tomber sur un pull aux couleurs des Ne0n. Il n'y avait pas encore le mot Lights, nom de leurs fans, mais elle savait que ça ne saurait tarder.

Pourtant elle devait absolument sortir de cette boutique. L'homme n'avait peut-être pas l'intention de lui parler, mais les fans pouvant la reconnaître le voudrait assurément. Même s'il se faisait tard et que la boutique était vide, la maknae préférait sortir avant d'être reconnue par ne serait-ce qu'une seule personne. Alors qu'elle sortait de la petite boutique la brune manqua de foncer dans quelqu'un. Dans Jun Ho ! Elle lui offrit le plus grand et jolie sourire qu'elle avait en réserve.

« Merci d'être là ! » Elle soupira de soulagement. « Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi ! Désolée de t'avoir fait venir jusqu'ici. On est où exactement ? »

Eun Ha parlait beaucoup mais elle était soulagée. Maintenant que Jun Ho était là elle se savait sauvée. Tout comme elle se savait en sécurité. C'était fou comme elle appréciait la compagnie du jeune homme. Elle pensait que c'était un gars génial. Jamie l'était et ils étaient de la même famille ! C'était logique après tout, non ? 






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”


Dernière édition par Kwon Eun Ha le Ven 1 Juil - 15:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1723
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 125

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Ven 1 Juil - 0:42





bless you,
crush.




tenue
 ━


Tantôt, passif. Tantôt, actif. Paumes, recluses à l'encontre de mon faciès. Corps, lascivement disposé à l'encontre de cette surface plane et fort confortable que représentais, ma literie. De multiples soupirs, parvenaient à franchir la barrière de mes lippes. Et ce, tandis qu'une douce – et faible, mélodie se laissait entendre. Des multiples notes, se jouaient. Une voix féminine, se laissait entendre. La fatigue, persistait. Déglutissant, difficilement. De bien nombreuses images se recréaient, au travers de mon esprit. Morphée, se jouait de ma personne. Proche, éloignée. Elle divaguait, à son tour. Rêveries, en tous genres. Je tentais – avec tant bien que mal, d'y plonger. Néanmoins. Ce faible remue-ménage que je parvenais à discerner, non loin de ma personne. Au travers, de cet antre que je partageais en compagnie fraternelle. Semblait, tourmenter mes désirs de délaisser mon être se morfondre, auprès d'un sommeil incertain. De vulgaires propos acerbes, se laissaient entendre. Et ce, à l'intention du fruit de mes tourments. Qui n'est autre, que mon aîné. Aussi, agréable pouvait être sa compagnie. Il n'en était pas moins – en l'instant présent, une source de mécontentement considérable. Tout naturellement, je lui offrais ces attentions moindres et peu avenantes. Si, naïvement. Et, idiotement. Pourtant. « Bitch better have my money. » Ces paroles énoncées. Aussi vulgaires soient-elles, au travers d'une simple et unique mélodie. Fort différente, de celle qui se laisse entendre. Précédemment. Attirant, fort rapidement : mon attention. Faciès, peu avenant. Esprit, embué. Idées, égarées. Éparpillées. Je parvenais – avec tant bien que mal, à discerner les écrits d'une demoiselle. Messages, multiples. Questionnements, fort rapidement dissipés. Inquiétude, évincée. C'est au travers d'un certain contentement qu'il me fut d'offrir une réponse écrite à l'égard des propos de la jeune femme. Antre, délaissée. Lassitude, délaissée. Présence, délaissée. C'est, finalement vêtu d'une manière convenable qu'il me fut permis de quitter ces lieux quelconques que j'avais habité au travers des précédentes heures. Peu productif. Peu convenable.

Only fools,
do what I do.

Je haïssais tant, ces lieux. Perdu, auprès de ces corps inconnus. Ces multiples présences. Glissées, aux côtés de mon être. Discussions, en tous genres. Des rires, et des larmes. Certains, souhaitaient simplement fuir. D'autres, poursuivre leur route. Je ne semblais guère obtempérer. Casque, glissé à l'encontre de mon crâne, une énième mélodie se laissait entendre. Et ce, tandis que mon corps se mouvait – fort légèrement, au travers du rythme de celle-ci. Arrêts, après arrêt. Présences, auprès présence. Je distinguais cette allure. Rapidité, mise en avant. Ce moyen de transport semblait être, une source de convenance à l'état pur pour, toute personne souhaitant se rendre au centre-ville. Le plus rapidement, qu'il se soit donné d'être. « Ho, sh ━ » Avais-je été permis d’énoncer. Source de distraction recluse, au creux de l'une de mes mains. Un corps, gisant aux côtés du mien. C'est finalement, cette présence que j'affectionnais que je parvenais à discerner. Amusé, mais, pas moins surpris. Le hasard, se jouait-il de ma personne ? Souhaitait-il, simplement tourmenter ma personne ? Je n'étais, que purement égoïste. Et, réjouis. Par la même occasion. « J'ai failli t'insulter, heureusement que c'est toi, bordel. » Soufflais-je, dans un premier temps. « On est, on est. Genre, près du centre de la ville, chérie. Franchement, comment est-ce que t'a pu te perdre ici ? Ha. » Une douce taquinerie. Une faible pression, affligée à l'encontre du faciès de la jeune femme. Ses faibles compétences en orientation jouaient, en ma faveur. Il est vrai. « Qu'est-ce tu cherchais, pour être perdue comme ça ? Un jour, t'es déjà sortie de chez toi, dis-moi ? Sinon, j'vais me sentir obligé de te traîner au moins, une fois par semaine en ville. Je te jure. »



made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 932
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 9

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Ven 1 Juil - 16:34


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Jun Ho lui avait dit de ne pas bouger de cet endroit, qu'il arrivait. Et c'est ce qu'il avait fait. La jeune femme avait presque failli lui rentrer dedans en sortant de cette boutique et les mots du jeune homme la firent sourire. La personne qui se serait fait insulter n'aurait pas sourit, c'état certain. Il répondit ensuite à sa question même si cela ne l'éclairait pas beaucoup plus. Près du centre ville ? Tout lui paraissait être le centre ville. Seoul était une si grande ville. Chaque rue semblait se ressembler. C'est sans doute pour ça qu'elle était descendue trop tôt -ou peut-être trop tard- à l'arrêt de bus. Eun Ha se demanda également comment elle avait pu se perdre. Elle aurait dû faire demi tour plus tôt, remarquer qu'elle était loin de se diriger vers cette fameuse tour. Un court instant une grimace tira ses traits. L'orientation n'était pas son fort de toute manière !

Le jeune homme la taquinait. Il posa un instant sa main contre son visage, effectuant une faible pression. Suite au mv dans lequel elle avait joué ils s'étaient rapprochés, devenant ce qui s'approche le plus d'amis. Après tout elle n'en avais pas tant que ça depuis son arrivée sur Seoul. C'est pour cela qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de se promener en ville pour apprendre à la connaître. Alors elle souris à l'idée qu'il puisse vouloir l'emmener une fois par semaine pour qu'elle ne se perde plus, même si elle avait parfaitement compris l'ironie dans sa voix.

« Hé je sors de chez moi. » elle évita un instant son regard. « Enfin je suis déjà sortie quelques fois. Avec des amis. »

Avec Ddol qui était aussi nulle qu'elle en orientation. Avec les membres du groupe qui connaissaient la ville. Pour dire vraie elle était très peu sortie. C'est pour ça qu'elle voulait se rendre à Namsan, pour découvrir toute la ville d'un seul endroit. Pour voir ce qu'elle n'avait encore jamais vu. Tout Séoul. Mais Jun Ho avait raison, elle ne sortait que peu et c'est la raison principale de son manque d'orientation. Eun Ha savait que sa protestation était peu crédible, bien qu'elle soit vraie. Le "quelques fois" en question n'était que moins d'une vingtaine ou dizaine de fois, et ce en quatre ans. La jeune femme posa son regard sur celui de Jun Ho.

« Je cherchais la N Seoul Tower, à Namsan. Mais nous ne sommes pas à Namsan, c'est ça ? »

Autrement elle aurait vu la tour au loin. Ou quelque chose indiquant la proximité de la tour. Mais ce n'était pas le cas. C'est pour cette raison qu'elle avait avancée le long de cette rue sans réellement s'arrêter. Jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle s'était vraiment perdue. "Tous les chemins mènent à Rome" dit-on. Si elle ne l'avait pas fait Jun Ho ne serait pas venu la chercher.

Elle pose sa main sur le bras de Jun Ho alors que les personnes continuaient à marcher autour d'eux. La jeune femme n'était pas très confiante à rester devant cette boutique. Si elle en était sortie c'était pour s'en éloigner et ne pas rester devant. Maintenant que Jun Ho était avec elle ils étaient d'autant plus susceptible de se faire reconnaître. Eun Ha avait beau aimer les fans si elle était sortie c'était pour être tranquille et voir Séoul, pas pour des photos ou des autographes.

« Tu crois que tu peux m'y emmener, toi qui connais si bien la ville ? » elle laissa un sourire étirer quelques instants ses lèvres. « Tu dois sortir bien souvent pour connaitre Séoul comme ça ! »

En vérité elle se demandait où il pouvait bien passer son temps pour connaître Séoul. Peut-être bien que ce n'était pas une mauvaise idée qu'il l'emmène voir de nouveaux endroits en ville. Même si elle n'était certaine que ça puisse changer quoique ce soit au niveau de son orientation. Même à Busan la jeune brune se perdait aisément en ville. Alors même qu'elle y était née ! Mais au moins ça aurait le mérite de la faire sortir et de profiter enfin un peu de son temps libre. Tout comme sa récente majorité !






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1723
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 125

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Dim 3 Juil - 0:07





bless you,
crush.




tenue
 ━


Si, enfantine. Si, attendrissante. Fébrile ? Je ne pouvais que – bel et bien, l'être. Et ce, à l'encontre de la demoiselle glissée à mes côtés. Bien davantage. Et. Encore. Cette expression faciale, si avenante. Ce large sourire, si sincère. Ces actes, si réconfortants. Je n'étais qu'idiot à l'égard de la jeune femme. Fort ridicule, en soi. Et pourtant. Je jouais au travers de multiples tableaux. Facettes. Taquineries. Éclats de rire. Propos convenables. Agissements, simplistes et affectueux. Quelle mouche, pouvait alors, avoir piqué le jeune homme si désinvolte que je semblais être, au quotidien . Était-ce donc, le miracle que parvenait à provoquer une demoiselle, auprès d'un quelconque spécimen issu de la gent masculine ? Tantôt, agréable. Tantôt, étrange. Néanmoins. Cela méritait de bien multiples réflexions à l'encontre de ce simple, et unique fait. Et, c'est finalement à l'encontre de ce faible contact dirigé par la demoiselle en question. Et ce, à l'intention de ma personne, qu'il me fut permis de reporter mon attention envers, l'instant présent. Et, elle aussi. Par la même occasion. Désirs, enregistrés aux creux de mon esprit. Regard déporté, envers ce qui semblait nous entourer. Je vins alors, délaisser mon être réalisé de faibles secousses afin d'attirer son attention. « Mademoiselle Kwon. Permettez, que je me moque de vous, quelques instants. » D'une certaine politesse, émane un sentiment d'autodérision. S'ensuivis alors, un faible ricanement porté au travers de cette voix quelque peu grave et fatiguée que je traînais, depuis de nombreuses journées, à présent. Le travail n'avait guère cessé. Esprit, corps et voix torturés. Un début au travers du monde du divertissement ne semblait guère devoir être pris à la légère. Bien au contraire. Pour un jeune homme de mon envergure, cela semblait demander davantage de responsabilités. Et, de mises en jeu. Enfin. « Bien sûr, je peux t'y amener, idiote. » Répliquais-je alors. Un faible pincement redirigé à l'encontre de son faciès. « Si j'suis venue, c'pas pour te dire que, ouais, effectivement t'es pommée en plein centre-ville, et repartir aussitôt. Enfin, Eun Ha. » Une mine désapprobatrice. Un hochement de tête négatif. Je jouais naturellement, sur les apparences.


catch me,
if you can.


Bras dessus. Bras dessous. C'est en fervente compagnie que je me frayais un chemin au travers des rues, et ruelles, de la capitale du pays du matin calme. « Heureusement pour toi, mes potes me traînent un petit peu partout en ville, dernièrement. J'ai pu voir un paquet de trucs, et puis, la tour c'est un incontournable, d'après certains. Enfin, surtout pour vous, les filles. Avec les histoires de mettre des petits cœurs en mousse, ou des cadenas, hein, hein. » De simples coups de coude, accusateurs à l'intention de la gent féminine. De telles actions, je n'avais encore jamais acceptées d'en réaliser de similaires. Puérils. Fort ridicule. Inutile. D'après moi. Ce ne semblait être qu'une marque éphémère. Dans le vent. « Faudra m'expliquer, toutes ces petites choses. Un jour. » Un jour. Guère, de sitôt. Et pourtant. Je souhaitais malgré tout offrir une quelconque attention à l'intention d'explications qui parviendraient – faiblement, à inciter le jeune homme que je suis, à comprendre davantage la gent féminine. Mystère. Existentiel. Persistant alors, depuis de multiples décennies. Encore, et toujours. À jamais. Il me semble. « Dans tous les cas, je vais t'obliger à m’accompagner plus souvent en ville, très chère. Je connais des endroits qui valent le détour, même s'ils ne sont pas connus. Une salle d'arcade. Un café, avec des chats. Partout. Des bons restaurants. Des cafés. Des bars. Et j'ose en passer. » Un entrain sans nom. J'avais moi-même, découvert cette ville (quelque peu impressionnante) au travers des précédentes années. Partagé, mon savoir. Ne semblait guère, être une mauvaise initiative. Quelle qu'elle soit.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 932
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 9

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Dim 3 Juil - 23:48


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

La jeune femme essaya de se justifier quand à ses sortie mais pour dire vrai ce n'était pas vraiment concluant. Tout cela tomba à l'eau lorsque Jun Ho affirma qu'il se moquait d'elle. Gentiment, évidement. Il riait. D'un rire grave et fatigué. Mais ce qui semblait être un rire vrai. Sans savoir exactement pourquoi ce rire réchauffa son cœur. Cela ne l'empêchait pas d'être ridicule pour autant. Est-ce possible de vivre dans une ville que l'on ne connait pas vraiment ? C'était le cas toute sa vie à Busan, mais au moins elle savait où elle devait éviter d'aller pour se perdre. Séoul c'était un tout autre monde. Eun Ha le réalisait bien, sans doute à cet instant plus que n'importe quel autre. C'est lorsque les réponses du jeune homme vinrent que la brune se sentit encore plus ridicule. Une grimace tira es trait face au pincement du garçon. La situation énoncée par sa réponse aurait pu être hilarante. Enfin si elle ne lui était pas adressée et si cela se déroulait dans une comédie.

« Tu aurais pu me ramener chez moi. Comme une sorte de grand garçon protecteur. Tu sais, quelque chose du genre ! »

Comme on ramène une gamine qui s'est pommée dans sa maison. Mais il n'en ferait rien. C'était une pauvre tentative d'excuse. Une tentative totalement débile. Il n'avait pas l'air d'être ce genre de gars. Ou du moins elle avait espéré que ce ne soit pas ce genre de gars. Passer du temps avec d'autres personnes que l'agence ne pouvait que lui faire du bien, encore plus si ce temps passé était en ville. Non pas dans un studio ou quoique ce soi du genre. C'est exactement ce dans quoi ils étaient lorsque ces deux jeunes gens s'étaient rencontrés. Pour le mv de Jun Ho. Être ailleurs n'était vraiment pas si mal.

Ils avançaient bras dessus, bras dessous à travers les rues de la capitale. Eun Ha se laissait guider par ce connaisseur jusqu'à la tour tant convoitée. Elle espérait que la nuit tombe doucement pour voir les lumière une fois arrivée tout en haut. Pas qu'il fasse nuit noir, mais juste assez sombre pour que tout brille et scintille. C'est de cette manière qu'on lui avait vendu la vu et c'est de cette manière qu'elle espérait la voir. Alors Jun Ho affligea des coups de coudes accusateurs contre toutes ces filles qui accrochaient des cœurs en mousse ou des cadenas. La rookie en avait entendu parler sans y prêter attention. C'était un truc de couple non ? Or elle n'était pas en couple. Loin de là ! Bien qu'elle l'ait peut-être cru un moment, elle savait que tout ça n'était qu'illusoire. Et à ce moment précis elle trouva l'idée d'un cadenas fort ridicule.

« Un jour on t'expliquera. Les filles accordent beaucoup d'importance à des choses dont vous, les mecs, vous n'en avez rien à faire ! »

Parlait-elle pour elle ou pour les cadenas ? Elle ne voulait pas laisser ses pensées s'attarder sur ça pour le moment. Dans son esprit cette histoire se résuma à une sorte d'incompréhension des genres. C'est peut-être physique, cette opposition. Les filles et les garçons sont très différents, c'est une évidence. C'est peut-être ça qui cloche au fond. De ne pas réellement accepter ces différences. Alors elle préféra se concentrer sur les mots de Jun Ho, à ses côtés. Il citait tant de lieux où elle n'avait jamais posé les pieds. Une salle d'arcade ? Un café avec des chats ? Des bars ? Eun Ha n'était allée qu'au restaurant et au noraebang. Rien d'autre.

« Ce serait bien de découvrir tout ça. A part le restaurant je n'ai rien vu... En fait... » elle lui offrit un nouveau sourire. « Mais si tu es là tout ira bien pour cette découverte ! »

S'il était là elle ne pouvait pas se perdre. Chose la plus évidente : elle ne serait pas seule ! C'est en continuant de penser à cette fameuse "obligation" -pour reprendre ses mots- que la jeune femme avançait au bras de Jun Ho vers la N Seoul Tower. Elle se dressa devant eux et, pendant un instant, elle fut émerveillée par la hauteur de la tour. Le crépuscule menaçait au loin et la jeune femme pensait que c'était le moment idéale pour monter et observer la vue. Elle s'avança près du guichet et pris deux places, sans réellement demander au garçon s'il voulait toujours l'accompagner. Il lui avait affirmé l'emmener jusqu'à la tour, non pas forcément monter avec. Dans sa petite main se tenait les deux billets et elle en tendit un au jeune homme.

« Comme t'as pris le bus et que tu m'as amenée jusqu'ici je te devais bien ça. Même si t'es sans doutes déjà monté dedans. C'est un lieu incontournable ! »

Une fois de plus Eun Ha avait repris ses mots, mais à voix haute et non plus dans son esprit. Sa main glissa dans celle de Jun Ho pour le tirer jusqu'à la tour et arriver à son sommet. On aurait cru une gosse découvrant le monde. Toutes ces choses nouvelles qui s'offraient à elle l'excitait. Certains sont terrorisés par le monde qui les entourent et par la nouveauté. D'autres s'y font et s'y habituent en un claquement de doigt. La rookie était de la troisième catégorie. Ceux qui observent le monde avec de grands yeux et s'émerveillent toujours devant sa beauté. Et tout cela n'avait rien à voir avec une relation humaine. C'était juste le monde et une réaction face à ce dernier.






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1723
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 125

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 5 Juil - 19:12





bless you,
crush.




tenue
 ━


Un jour. Peut-être. Qu'un jour, ces multiples présences résidant au travers de l'humanité, issues de la gent féminine – daigneront exprimer leurs pensées à l'encontre de la gent masculine. Leurs motivations. Leurs raisons de vivre. Leurs habitudes. Aussi bien, bonnes, que mauvaises. Et, bien plus encore. Un jour, parviendrais-je à comprendre. Naturellement, oui. Un jour. Peut-être. Néanmoins. Il ne me fut permis de répliquer à la demoiselle, qu'au travers d'un simple et unique, hochement de tête. Positif, en soi. Et ce, à la suite de cette promesse quelque peu accusatrice (à l'encontre de nous, les hommes) dont elle semblait s'être permis de me faire part. Le tout, soldé d'un faible ricanement. Tantôt, actif. Tantôt, passif. « C'est promis, va. Je te garderais une petite place dans mon emploi du temps – très chargé, chaque semaine. Pour te faire découvrir, chaque semaine, une nouvelle facette de la capitale. J'suppose que tu ne seras pas contre. Me trompe-je ? » Auriculaire dressé. C'est au travers d'une promesse désignée de par, ce geste, qu'il me fut permis de sceller ces multiples propos. Et. Enfin. Ou, finalement. Au détour, d'une ruelle, ce bâtiment fort imposant vins se glisser sous mon regard, fort surpris. Jamais encore, il ne m'avait été permis de gravir cette bâtisse. De simples regards, dirigés à l'encontre de celui-ci. De simples propos, tenus à l'égard de celui-ci. Une grande première pour la demoiselle ? Tout autant, pour ma personne. Et, je n'en étais que davantage curieux de découvrir ce que, ce lieu tant convoité, pouvait offrir à l'intention de ses « visiteurs ». « Ha. J'te revaudrais ça, chérie. J'te revaudrais ça, hein. » Une main, glissée à l'encontre de la jeune femme. Une douce attention, déposée envers l'une de ses épaules. Étages, après étage. Ce vulgaire tas de ferraille parvenait à nous hisser – fort rapidement, au sommet de cette tour. Un émerveillement. Une surprise. Un ressentiment, enfantin. Un doux, ricanement. Cette scène. Ces multiples images. Ce soleil, couchant. Tout semblait être ressemblé afin de sustenter les multiples désirs d'autrui. Ces nombreux cadenas, fixés aux rembarres. Ces bancs, fort originaux. Ces multiples écrits, réalisés d'une manière peu légale. Cette vue. Je n'étais qu'avide d'en découvrir bien davantage. « Bon, ok. Je m'avoue vaincu sur ce coup-là. C'est grave beau quand même, cette connerie. Putain. » Osais-je prononcer, alors. Un simple et unique, propos acerbe. Certes. « N'oublie pas d'prendre des photos, hein. » Aussitôt, dit. Aussitôt, fait. C'est muni de cet appareil issu des nouvelles technologies qu'il me fut permis de m'abandonner auprès de ces lieux. Çà, et là. Tantôt, à droite. Tantôt, à gauche. Immortalisant à de multiples reprises, ce qui osait se dévoiler sous mon regard. Fort curieux. Et, tout à la fois, amusé. « N'empêche, on peut voir pas mal d'truc. D'ici. J'reconnais quelques trucs, on peut même voir une ou deux agences, au loin. La merde. Elles nous suivent jusqu'ici. Impossible de s'en débarrasser. » Un soupir. Une taquinerie, sous-entendue.


It goes,
round, and round.


Par mégarde. Il ne m'avait guère été permis de diriger mon attention à l'encontre du simple et unique fait que pouvait être : la notoriété. Artiste. Au côté, d'un artiste. Reconnus. Par, la même occasion. Délaissant, leurs êtres, (si, naturellement) au travers des rues, du pays du matin calme. N'était-ce donc, pas, un régal pour ces sombres inconnus portant un quelconque regard à l'intention du domaine du divertissement ? Des strass. Des paillettes. Et, de la célébrité. « Merde. Mais merde, Eun Ha. J'avais pas capté, mais, des gens, ils ont pris de photos de toi, rapidos, là ? Fin. Genre. Tout à l'heure, quand tu étais toute seule ? On va grave être dans la merde, si jamais on s'est fait choper. » Répliquais-je, alors. Légèrement perplexe. Il est vrai.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 932
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 9

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Mer 6 Juil - 17:53


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

La tour était encore plus grande que ce qu'Eun Ha avait pu imaginer. Au pied de cette dernière, toute la ferraille dominait la ville. Un fois en haut la vue devait être merveilleuse. Le temps était idéal alors la demoiselle ne prit pas longtemps pour se décider et acheter deux billets. Jun Ho affirma qu'il lui revaudrait ça mais c'est bien plus elle qui se sentait redevable. Il était venu l'aider, la chercher en plein centre ville. Peut-être même qu'il était occupé lorsqu'elle lui avait envoyé ces messages. Mais il était là, à ses côtés. Pour tout dire c'est elle qui devait lui rendre ça. L'excitation pris le dessus et, au lieu de tenter de répondre en affirmant que ce n'était pas nécessaire, elle prit sa main pour grimper au sommet de cette tour.

Ils grimpèrent sans difficultés en haut, avec une rapidité étonnante. La vue émerveilla la jeune femme en un instant. Toute la ville s'offrait à elle dans des couleurs chaudes et douces. Les images qui avaient défilé dans son esprit auparavant étaient loin d'être à la hauteur de la réalité. Sa main lâcha celle du jeune homme pour s'avancer une peu plus vers cette image. Plusieurs bancs, des centaines de cadenas. Tant de choses inscrites. Les personnes semblaient venir graver une idée, une envie, un rêve au sommet de ce lieu. Eun Ha comprit enfin pourquoi tant de personnes tenaient à voir la tour Namsan. C'était comme être loin de tout, de cette ville pendant un instant. Et c'est exactement ce que la jeune femme recherchait ces derniers temps. Un doux rire quitta ses lèvres face aux propos de son ami.

« Je suppose que tu as bien fait de me suivre en haut alors ! »

Pour tout dire elle ne lui avait pas laissé le choix. La rookie l'avait traîné avec elle jusqu'au sommet de la tour. Il n'avait pas protesté, alors peut-être que le mot traîner ne convenait pas. Mais la réaction de Jun Ho la faisait sourire. C'est vrai que cette connerie était magnifique. Sa tête s'articula de haut en bas lorsqu'il mentionna les photos et, à son tour, elle sortit son appareil pour prendre quelques clichés. Ils étaient certainement chanceux d'être venus au bon moment pour prendre les bonnes photos. Eun Ha était certaine que ce crépuscule n'était pas offert à tous. Ses yeux se posèrent sur le jeune homme qui semblait tout aussi accaparé par ce paysage qu'elle. Peut-être n'était-il jamais monté auparavant, finalement. Un grimace s’empara de ses traits à la mention des agences, visible au loin. S'il ne l'avait pas dit elle ne l'aurait sans doute même pas remarqué.

« On ne pourra pas s'en débarrasser je crois. Ah ! »

C'était à son tour de soupirer, comme un écho à Jun Ho. La jeune femme savait que l'agence était à présent son lieu de vie, là où elle travaillerai pendant des années. Peut-être même toute sa vie si elle tente de se reconvertir. Ou peut-être qu'elle retournerait à Busan pour s'occuper des fleurs avec sa soeur. Ce dont elle était certaine c'est que la yuseong media allait la retenir encore pendant des années. C'était ce qu'elle avait désiré plus que tout, de toute manière. Intégrer une agence, un groupe et pouvoir montrer qu'elle était talentueuse. Son regard se posa sur le jeune homme. Un instant elle se demanda ce qu'il pensait réellement de tout cela. Un instant. Il la sortie de ses longues pensées.

« Sérieux ? Tu crois qu'ils ont pris des photos ? » elle s'inquiéta un moment. « Enfin si c'est de moi, seule, c'est embêtant, mais je pense pas bien grave. Non ? Mais. Mais si c'est de nous ? Enfin, si ils partagent ça ? S'ils nous croyaient ensemble ? »

Un fois qu'elle avait retrouvé Jun Ho elle n'avait pas fait attention à son comportement. Ils s'étaient promenés bras dessus, bras dessous en pleine ville; et sa main avait agrippé celle du jeune homme jusqu'au sommet. Les avait-on pris en photo ? Eun Ha n'avait rien remarqué, mais son ami lui avait remarqué quelque chose. La jeune femme se mit lentement à réfléchir, à s'inquiéter de cette histoire. Que dirait l'agence s'ils voyaient cette image d'elle ?

Son cerveau tentait de tirer tout ça au clair, cherchant d'avance une bonne excuse à fournir si des photos venaient à être révélées. Parfois elle ne réfléchissait pas ! Vraiment pas ! Sa main prit place sur son front, elle grimaça. Eun Ha espérait qu'il se trompait, qu'il n'avait pas réellement vu ça. Sa main retomba le long de son corps, platement. Pourquoi autant se torturer ?

« C'est sûr que si on s'est fait choppé, on est dans la merde » elle reprit ce mot avec tant de précaution que cela sonna comme un mot étranger. « Mais tant que rien ne sort de leur téléphone, tout va bien. Non ? Et puis s'ils s'imaginent des choses, nous n'aurons qu'à dire que c'est faux. »

La jeune femme essayait de se rassurer autant qu'elle le pouvait. Après tout ils ne pouvaient que s'imaginer des choses fausses. Peut-être que rien ne sortirait. Peut-être même que tout cela passera inaperçu. Mais elle espérait sans doutes trop. La seule chose qui accaparait l'esprit de la jeune femme à présent était la possibilité qu'on la reconnaisse à nouveau. Elle n'avait pas prévu ce genre de situation, et elle n'avait rien pour tenter de cacher un tant soit peu son identité. Quelle idiote parfois ! Ils étaient deux artistes à présent, et Jun Ho pouvait être tout autant reconnu depuis le lancement de son album. Ils étaient dans la merde.

« On fait quoi ? Parce que je pense qu'ici les gens pourraient toujours nous reconnaître. Tu connais des rues moins fréquentées ou des lieux où on passerait incognito ? » elle pinça un instant ses lèvres. « Sinon ils vont vraiment finir par croire qu'ils se passe quelques chose... »

En son fort intérieur Eun Ha se flagellait de l'avoir conduit jusqu'ici sans même penser à cette éventualité. L'excitation de pouvoir assister à un tel spectacle, d'admirer une telle vue l'avait empêcher de penser rationnellement. Si toute fois il lui arriver de penser de façon rationnelle. Alors elle tira Jun Ho près d'elle pour qu'ils puissent redescendre de cette tour en ferraille. La jeune femme ne voulait pas encore qu'ils se séparent. Elle voulait encore le féliciter pour son album, lui dire qu'elle était heureuse d'y avoir quelque peu contribué -rien qu'un peu- et tout ce genre de choses. Mais cette idée de photos et qu'on puisse les croire ensemble continuait de hanter son esprit.






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1723
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 125

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Sam 9 Juil - 22:55





bless you,
crush.




tenue
 ━

De photographies, en photographie. De découvertes, en découverte. D'expressions faciales, en expression faciale. De contentement, en mécontentement. Mes doigts glissaient alors, à l'encontre de cet objet issu des nouvelles technologies, reclus au creux de l'une de mes mains. Fort intrigué. Envers, le résultat que ces multiples photographies prisent – auparavant, parviendraient à m'offrir. Fierté à l'encontre de celui-ci. Il est vrai. Je n'étais que peu fier. Néanmoins. De simples instants immortalisés – si, ridiculement, parviendraient (tout de même) à sustenter mon esprit à l'encontre des souvenirs qu'il me serait permis de créer. En ces lieux. Instant, présent. Jeune femme, m'accompagnant. Et, pourtant. À présent, dubitative. Et ce, envers mes précédentes paroles tenues à son égard. Questionnements. Hésitations. Il résidait, perplexe. Frustrée. Tantôt, émerveillée. Tantôt précipitée. Main, recluse au creux de l'une des siennes. Tiré, au travers de cette tour. Emporté, au travers d'une telle frénésie. Sans avoir le temps, d'émettre la moindre objection à l'encontre des agissements de la demoiselle. Je ne fus réduit qu'à user de ma force afin de stopper, celle-ci. Très, légèrement. « Hé, hé, hé. Stop. Deux secondes. En vrai : je les emmerde ces gamins, sérieux. J'en ai rien à carrer. Qu'ils osent me prendre en photo, juré. Ils vont rien comprendre à leur vie. » Me permettais-je, d'annoncer. Dans un premier temps. Si, naturellement. Pestiférant alors, à l'égard de ces individus. Sombres inconnus. Qu'importe. « Tant, que cela ne te concerne pas. Ou, ne te porte pas préjudice. Moi, j'en ai vraiment rien à foutre. Et, je suis sérieux. T'sais, j'ai connu bien pire. T'en fais pas. » Soldé, d'un simple et unique haussement d'épaules. Tantôt, perplexe. Tantôt, satisfait. C'est au travers d'un tel élan verbal qu'il me fut permis d'accompagner la jeune femme au-dehors de cette bâtisse. Le tout, sous un regard fort curieux. Avisé. Jugeant, sans la moindre once de gêne. Autrui. « Attends. Reste là, deux minutes. Je reviens, hein. » Index, majeur. Redressés, au travers d'un simple et unique geste afin d'appuyer mes propres paroles. Le tout, suivi d'une véritable course contre la montre. Une « chasse au trésor ». Le trésor en question, semblait être simple. Néanmoins. Il se devait d'être pris au travers d'un choix. Judicieux. Et, convenable. Saillant, la tenue de la demoiselle. Sans, trop en faire. Un couvre-chef, parvenant à voiler son faciès au travers d'un regard d'autrui. Une casquette. Aussi simplistes, ces achats pouvaient-ils être. Ils n'en étaient pas moins, un choix astucieux. Approprié.


it's alright,
girl.


« J'suis désolé. Sérieux. J'suis pas le maître en matière d'accessoires féminins, mais c'est la seule chose à quoi j'ai pensé. Histoire de. Rapidement, cacher ça. Même si, c'est clairement con. Voilà. » Ajoutais-je, finalement. Le tout, déposé sous le regard de la jeune femme. Une, blanchâtre. Une, noirâtre. Le choix, s'offrait à elle. Malgré tout. Il lui était permis de jeter son dévolu à l'encontre de celle qui lui plairait, davantage. « Là, tu pourras au moins te balader tranquillement sans qu'ils ne te reconnaissent, directement. Et puis, il commence à se faire tard, c'parfait pour nous. Autant, en profiter. Maintenant tout l'monde en porte, vu que c'est l'été. On pourra plus facilement passer inaperçus, sans problème, même. Faut encore que je te fasse découvrir quelques petites choses dans les environs. Prête ? » Prêt. Un faible sourire. Tentant – avec tant bien que mal, de rassurer la demoiselle. Et ce, au travers de mon assurance personnelle. Sans failles. Sans la moindre once, de gêne. Ni même, d'hésitation. Ce naturel. Tantôt, déconcertant. Tantôt, étrange. Tantôt, intrigant. « La prochaine fois, tu me sortiras l’attirail de la célébrité tentant de se cacher. Je veux voir ça. »


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 932
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 9

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Mar 12 Juil - 3:02


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Sa main avait une nouvelle fois attrapé Jun Ho afin de les éloigner de ce lieu si fréquenté. Son cerveau fusait, elle agissait plus qu'elle ne réfléchissait. Eun Ha n'essayait pas de se montrer rationnelle, de penser correctement à cette histoire de photos. Alors le jeune homme la stoppa dans son élan. Les mots du jeune homme arrêtèrent quelques instants ses pensées. Eun Ha fut rassurée, un peu. Elle trouva ses mots gentils à son égard. Mais elle pensait de la même manière. Ces photos ne devaient porter préjudice à personne d'autre. Ce n'est pas tant sa carrière qui l'avait inquiété. C'est le groupe qui l'avait inquiété. Que pourrait-on dire d'elles ?

« T'as connu pire ? »

La jeune femme n'attendait pas de réponse de sa part, elle avait simplement relevé ce mot. On pouvait connaître pire que cette situation. Elle en était persuadée. Intérieurement, elle se demanda seulement à quelle genre de situation de mot, pire, faisait référence. Qu'est-ce que Jun Ho avait bien pu vivre de pire ? Eun Ha ne se rappelait pas d'un seul scandale, pas d'une seule situation avec lui affichée sur le web. Il faut dire que la jeune femme n'avait pas pour réflexe de chercher des informations sur ses amis. Certains fans devaient sans doutes les connaître plus qu'elle, encore.

Ils quittèrent cette tour, arrivés en bas les yeux du jeune homme semblait regarder tout autour. Jun Ho lui demanda soudainement d'attendre, deux minutes, deux doigts levés pour appuyer ses paroles. Que voulait-il faire ? Alors elle ne bougea pas, voyant simplement le ciel s'assombrir encore plus. Son absence fut courte, il s'était montré rapide. Deux casquettes à bout de bras. Eun Ha avait le choix, sa main se posa sur la noire qu'elle vissa à son crâne.

« Arrête. C'est pas con. Sérieusement, je me sens bête de ne pas y avoir pensé. Rien ne serait arrivé avec ça. Je crois. »

Les mots qui suivaient la firent sourire. Il avait donc encore d'autres choses à lui faire découvrir. La jeune femme aimait la présence de Jun Ho. Elle n'était pas si proche de beaucoup d'artistes, la plupart restaient des connaissances. Alors rester avec elle était heureuse de s'approcher de quelqu'un d'autre. Ses arguments sur cette objet, à présent posé sur sa tête, étaient juste. Il avait réussi à la rassurer avec un bête accessoire. Il ne lui fallait pas grand chose, pour une fois. Jun Ho souriait. Cette histoire n'était rien. Il n'y avait plus de risques, pensa Eun Ha. Alors elle hocha la tête. Prête.

« Ah ! Tu ne me reconnaîtrais sans doute même pas avec tout ces accessoires. » un sourire sur les lèvres. « Promis. Je te montrerai comment je peux être méconnaissable. »

Masque, bonnet, casquette, peut-être même lunettes. La jeune femme aurait dû penser à tout ça en venant ici. Mais elle n'avait pas imaginé se perdre, ni passer la soirée avec Jun Ho. Ses mains agrippèrent l'objet blanc pour le fixer sur la tête du jeune homme. Un léger rire traversa ses lèvres, alors qu'elle devait grimper sur la pointe des pieds et tendre les bras pour bien la placer.

« Mais faut que ce soit équitable. Moi aussi, je veux te voir avec l'attirail de l'homme passe partout»

Et ils se mirent en marche, la jeune femme ayant encore tant à découvrir. Eun Ha ne s'imaginait pas un seul instant ce que le jeune homme voulait lui montrer, mais cela l'excitait. Elle appréhendais cette soirée, bien qu'imprévue. Séoul offrait tant de choses à découvrir qu'elle n'avait jamais vu. Jun Ho semblait connaître beaucoup de choses. Peut-être avait-il l'habitude de sortir ? Ou peut-être avait-il toujours vécu ici ? La rookie savait de son passé son lien avec Jamie, celui d'un cousin. Mais pour tout dire, elle n'avait pas eu le temps de le découvrir beaucoup plus.

Plusieurs rues défilaient sous ses pieds. Elle ne reconnaissait rien. Chaque image qui passait sous son regard tentait de se graver dans son esprit. Comme si elle allait un jour réussir à s'en souvenir, comme si elle allait réussir à y revenir. Alors elle reporta son attention sur Jun Ho.

« D'ailleurs. Félicitation pour ton album ! Les musiques sont super bien ! Et bien sûr, j'aime le mv. » c'était une évidence. « On devra fêter ça. Je tiens à te féliciter correctement, t'encourager pour ton premier album. »

C'est d'ailleurs grâce à ce mv qu'ils s'étaient rencontrés. Eun Ha avait été une des principales figurantes. Ils s'étaient liés depuis le tournage. Son comportement l'avait gênée, au départ. Mais entre les discussions, les moments passés ensemble elle avait appris à être moins embêtée. A l'apprécier, réellement. Pas juste comme un artiste. La jeune femme se mit alors à rire, appréhendant sa prochaine bêtise. Pour cela elle prit une voix volontairement suraiguë, telle une fan très enfantine.

« Tu me passera l'album dédicacé, pour la peine. Oppa ? »

Jamais elle n'utilisait ce ton. Comme ces surnom qu'elle n'employait que lorsqu'elle avait besoin de quelqu'un, lorsqu'elle était triste ou essayait de se faire pardonner. En bonne coréenne elle se devait de les utiliser un minimum. Même si ces mots sonnaient toujours étrange depuis ces neuf dernières années. Mais à cet instant précis, cette phrase ridicule la fit rire. Comme une idiote.






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1723
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 125

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Ven 15 Juil - 20:43





bless you,
crush.




tenue
 ━

Désirs, de liberté. Rêvant, d'évasions. De, simplicité. C'est, auprès de ces simples et uniques couvre chefs que, résidaient mes espoirs. Aussitôt, apportés. Aussi, glissés à l'intention de notre personne. Vissées, à l'encontre de nos crânes. Noirâtre, pour la demoiselle. Tandis, qu'une couleur blanchâtre semblait convenir à ma personne. Une note accessoiriste, saillant à la perfection, ma tenue. Aussi simple, pouvait-elle être. Elle n'en était pas moins, agréable. Ou, tout bonnement : confortable. Néanmoins. Le tout, fut alors argumenté d'un faible ricanement offert, à l'encontre des paroles de la jeune femme, tenues à mon égard. Je ne put, me raisonner face à l'idée de rester silencieux à l'encontre de celles-ci. « Marché conclu. C'est noté. Semaine prochaine, prochain rendez-vous. Tenus passe-partout, de mise. Le premier qui viendra à se faire repérer, aura perdu, le jeu. Et, devra une compensation à l'autre. » Paume, dirigée vers le ciel. C'est auprès de multiples nuances de couleurs sombres qu'elle venait de trouver refuge. Le tout, argumenté de multiples touches lumineuses que représentais, ces bien nombreuses étoiles. Nichées, en ce tableau qu'il m’était alors permis, d'observer inlassablement. Chaque soir. Depuis, de longues semaines, à présent. Et ce. Dans le simple et unique but, de parvenir à glisser mon attention à l'encontre de Morphée. Morphée, qui semblait se jouer de ma personne. Inlassablement. À son tour. De rues, en rue. De ruelles, en ruelle. De boutiques, en boutique. De bâtisses, en bâtisse. Mon regard se portait à l'encontre de bien multiples faits. Sombres inconnus. Visages familiers. Et, bien plus encore. Une douce attention, alors glissée à l'intention de la demoiselle à l'encontre des compliments tenus à l'égard de mon travail réalisé au travers de cet album qu'il me fut permis de sortir. Surprenant. Mais, pas moins agréable. « C'était chaud, comme j'avais la pression, sincèrement. Mais, à force d'entendre de bonnes critiques, j'me dis qu'au fond. Ce n'est pas si mal, ce que j'ai fais. Et puis, c'est aussi grâce à vous. Les filles. Voir simplement vos petits visages sur cette vidéo m'a permis de recevoir pas mal de notoriété. C'pas rien, quand même. Je devrais aussi te remercier, tu sais. » Me permettais-je, d'argumenter. Un faible, sourire aux lèvres. Le tout, argumenté d'un faible ricanement. Soldé, d'une douce frappe dirigée à l'encontre de la jeune femme en question. Qui semblait, se jouer de ma personne. En l'instant, présent. « Ne jouez pas ainsi avec moi, jeune demoiselle. Prenez tout, mon album, ma signature, mon temps. Tout est à vous. » D'une simple comédie, émane des agissements fort ridicules. Il est vrai. Et pourtant. C'est au travers de tels agissements qu'il me semblait permis d'évincer de mon esprit la simple et unique idée que nous n'étions guère les bienvenues en ces lieux. L'anonymat devait être mis en place. Et, c'était un fait irrévocable. Que je, n'affectionnais guère.

My happy little pill,
take me away.


« Pour fêter ça, j'ai l'endroit idéal. » Répliquais-je, alors. Index pointé à l'encontre, d'une bâtisse. Aussi vulgaire, cela pouvait-il être. Alors. Postée alors, non loin de nos personnes. Le tout, dirigé d'une main de fer. Les présences, étaient triées. Les lieux, peu occupés. Néanmoins. Agréables. Et, convenables. Je n'étais, qu'un vulgaire habitué. Possédant alors, de multiples droits. Et ce, à l'encontre des présences résidant en ces lieux. Que ce soit, auprès de cet homme à l'entrée. Que, ces jeunes femmes s'adonnant à leur travail. C'est, auprès de ce coin éloigné des regards indiscrets qu'il nous fut permis de trouver refuge. « Tu peux te laisser aller, ici. Y aura sûrement pas de gamins prêts à se jeter sur toi, et encore moins, des appareils prêts à te mitrailler de photos. T'en fais pas. Fait moi confiance. » Un faible sourire. De simples gestes. Vêtements encombrants et couvre-chef, ôtés. Présence, quémandée. Je vins diriger mon attention à l'encontre de la jeune femme résidant à mes côtés. « Commande ce que tu veux, profites-en. C'est moi, qui offre. Le premier service. Le reste, sera encore, à négocier. »


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

You save me from Seoul | ft Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Vos plus belles photos pour un save screen
» European Tour - Ballantine's Championship in Seoul 2011
» Fail save
» Opération save a ride Republique dominicaine 100 % caisson 100 %light wind
» Save my Bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-