AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

You save me from Seoul | ft Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Messages : 936
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 14

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Dim 17 Juil - 10:12


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

La jeune femme n'était pas certaine de pouvoir remporter un tel défi, mais elle l'accepta. Peut-être devait-elle déjà commencer à penser à la compensation qu'elle pourrait lui offrir, si ce n'est de lui que viendrait l'idée. Ils avançaient dans les rues, à présent méconnaissables dans la foule qui s'y dressait. Le jeune homme avait eu raison, beaucoup de personnes arborent cet accessoire. Ce qui rend étrangement les deux artistes parfaitement quelconques. C'est fou ce qu'une casquette peut changer les choses ! Cependant, Eun Ha veilla à ne pas l'agripper ou faire quoique ce soit qui puisse la trahir. Même lorsqu'elle le complimenta sur son album, elle resta vigilante.

Un rire lui échappa. Jun Ho estimait qu'il devrait la remercier, alors même que tout le mérite lui revenait. La jeune femme ne pu s'empêcher de lui offrir un léger coup de coude dans le bras avec une petite exclamation. Tout le mérite lui revenait. Pas aux filles du mv. Le fait d'entendre des critiques positive sur son album le rassurait, la brune n'avait pourtant pas douté une seconde sur ses capacités. Il lui avait suffit d'entendre la musique, quelques instants, pour savoir que ce ne serait pas le genre à tomber rapidement dans l'oubli. Puis un sourire tira les traits du jeune hommes face aux plaisanteries d'Eun Ha. Un léger rire et une douce frappe. Dans le mille !

« Je te fais confiance. »

Ses lèvres affichèrent un sourire, tel celui de Jun Ho. Ils étaient dans un coin plus retiré. Eun Ha observa un moment les lieux alors qu'elle ôtait sa casquette et son gilet. Elle n'avait jamais imaginé qu'on puisse la prendre en photo dans la rue. Mais face à ce lieu, l'extérieur de Séoul semblait bien trop exposé. Quant aux gamins, elle ne pensait pas qu'un seul puisse se jeter sur elle. Mais l'idée lui arracha un rire. La rookie n'avait pas peur pour elle, en plus d'avoir la présence du jeune homme.

Elle posa son regard sur la liste de boissons qui lui étaient proposées. Tout ces noms ressemblaient plus à une langue étrangère qu'à des noms de boissons. Long Island Iced Tea, piña colada, blue lagoon, mojito, gin tonic... et sex on the beach. Une rapide traduction dans son esprit lui permit de se demander comment on pouvait nommer un cocktail de cette manière. Une classique bière aurait pu être plus appropriée. Elle n'était pas une adepte de cette boisson, et avait pour habitude d'en boire à Busan devant un match avec du poulet.

« Pour le moment, je crois qu'une bière m'ira. Quelque chose que je connais, au moins ! » elle leva son regard sur Jun Ho. « Et le prochain tour sera pour moi. C'est certain ! »

Cette idée ne voulait pas se déloger de son esprit. La sortie d'Interlude devait être fêté. Le dernier album des Neon remontait, lui, à bien longtemps. Eun Ha pensa un instant à leur futur comeback. Jamie lui avait seulement parlé d'un gros projet, à venir avant la fin de l'été. En tant que leader, c'est elle qui s'occupait de tout. La brune était la maknae, donc celle que l'on protège pour le plus clair du temps. Alors, elle se concentra sur le jeune homme à ses côtés, le laissant prendre commande pour eux deux.

« Et tu viens souvent ici ? Tu dois sans doute avoir tes habitudes, ou des amis avec qui passer du temps. Sérieusement, vous vous mettez là et vous parlez du beau temps ? »

Les seules choses qu'Eun Ha n'ait jamais faites en dehors de l'agence, c'était d'aller au restaurant ou au karaoké. Au lycée et chez Ha Neul lors de ses années de trainee. Mais la brune avait toujours été occupé avec une activités. Elle souriait à Jun Ho, ce qui montrait qu'elle n'était pas le moins du monde sarcastique, ou quoique ce soit s'en approchant. Son bras se posa sur le dossier et sa main vint soutenir sa tête. Le rookie était réellement avide de savoir pourquoi ces lieux représentaient tant d'intérêt. Autant dire qu'elle ne se fiait jamais au dramas, elle savait que ce n'étaient que des scénarios, inventés.

« Par contre, je pense devoir t'offrir plus de verres que l'inverse. »

La jeune femme ne tenait pas l'alcool, c'était une certitude. Lors de la soirée karaoké, Lucy avait versé de l'alcool dans le verre des filles. Eun Ha n'avait pas été saoul. Mais elle savait à présent que seulement quelques verres ne procuraient pas autant d'effets sur son aînée. Que ses aînées tenaient mieux l'alcool qu'elle. La jeune femme commençait à légèrement redouter la soirée. Elle avait confiance en Jun Ho. Ce n'était pas le problème. Une bière, ce n'était rien.






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1730
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 133

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Lun 18 Juil - 16:28





bless you,
crush.




tenue
 ━


Index, et majeur. Alors, redressés. Et ce, dans le seul – et unique but, de parvenir à démontrer le désir de quémander la boisson souhaitée par la demoiselle, en double exemplaire. Pour, elle. Mais, aussi. Pour, moi. Ce léger alcool. Jaunâtre, et quelque peu pétillant. Sustentant à la perfection, mon organisme. Ma, cavité buccale. Une douce, entrée en la matière. Une simple marque, de festivité à l'encontre de l'instant présent. En, compagnie de cette jeune femme. Compagnie, des plus agréables qu'il soit. Il est vrai. Fait indéniable : je m'apprenais à rester convenable, en simple compagnie. Le tout, porté au travers d'une affection redirigée à son intention. Affection, aussi simpliste pouvait-elle être. Persistant, en mon esprit. Auparavant, porté au sein d'une vulgaire attirance. Dès lors, porté en une curiosité, sans nom. À son égard. En connaître, davantage. En apprendre, davantage. En découvrir, davantage. Avide. Sincère. Je ne l'étais, que. Bien davantage. Encore. Et, encore. C'est alors, que je pris place. Tout, naturellement. Bras croisés, auprès de ma personne. Faciès, argumenté d'une mine enjouée. Alors, ponctuée d'un ricanement à l'encontre de propos tenus par la jeune femme en question, à mon égard. « Premièrement, je retiens l'idée que tu t'occupes, de la prochaine tournée. Deuxièmement, de temps en temps. Mais, il est vrai que je favorise les lieux plus... Animés, en habitude. Pouvoir me fondre au travers de la foule. Feindre, l'ignorance. Et enfin, me laisser aller à de bien nombreuses folies. Je l'avoue. » Instants, délectables. Comme jamais. Néanmoins. Parviendrais-je à poursuivre de tels actes au vu, d'une notoriété gisant à l'encontre de ma personne depuis, ma venue, au travers des esprits d'autrui ? Simple débutant. Certes. Et pourtant. Guère ôtés de ces multiples faits peu agréables qui pouvaient induire, la notoriété. Ou, la simple idée de : « célébrité ». Un soupir, fébrile. Vins trahir, mon état d'esprit. « Enfin. J'suppose que je vais devoir me contenter de ces lieux, à présent. Soit prête, à recevoir des messages de ma part, pour te traîner ici. Souvent. Sinon, je risque de finir en dépression, bien vite. » D'une faible taquinerie. Je me permettais de pousser ces propos au travers de bien multiples gestes. Faciès, glissé à l'encontre de la surface plane que représentait cette table, glissée sous nos yeux. Une mine, désabusée. Désapprobatrice. De vulgaires soupirs, accentués. Des agissements, fort enfantins. Mon corps se mouvait, alors. Rendant cette scène, emplie de ridicule. « Je comprends peut-être mieux, pourquoi. Tu ne connais pas vraiment la fille, au fond. Mais. Jamie, devrait pouvoir t'aider. Elle doit connaître pas mal de coins. Je lui en ai montré certains, à l'époque où elle squattait encore chez moi. Rapidement. » Le savait-elle ? Je n'en étais que davantage fautif, si notre lien de parenté se laissait découvrir. Si, aisément. Cousin. Et, cousine. Un fait, caché au travers de bien multiples esprits. Néanmoins. Cela en méritait-il la peine ? Nous n'étions que deux êtres, issus de la même lignée. Tantôt, similaires. Tantôt, différents. Courant aveuglément, auprès de bien multiples rêveries à l'égard du monde du divertissement. Amusant, pour certains. Intrigant, pour d'autres. Un questionnement persistait, alors. Pourquoi diable, ne pas avoir rejoint la contrée verdâtre auprès de la jeune femme ? Simple désir. Esprit, de contradiction. Fort, probable. Je ne tarissais pas d'éloges à son égard. Et pourtant. Je souhaitais poursuivre mon propre avenir auprès de mes propres moyens. Qu'importe, les avis divergents. Qu'importe, les difficultés qui oseraient, se dresser. « Si, ce n'est pas le cas. Je vais lui taper sur les doigts et lui dire que c'est une leader indigne, je vais la renier, deux ou trois minutes. Et, tu verras. » D'une douce taquinerie, émane. Un énième ricanement. Capable ? Je l'étais, bel et bien. Tout aussi capable, de poursuivre ma route aux côtés de la jeune femme afin de parvenir à glisser ma personne au sein de leurs dortoirs afin de mettre la main sur mon aînée. Et ainsi, créée confusion et discorde en son esprit. D'une manière, davantage enfantine.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 936
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 14

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Lun 18 Juil - 23:57


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Leurs boissons furent bien vite apportées. Grâce à Jun Ho. La jeune femme profitait de cette boisson en écoutant le jeune artiste à ses côtés répondre à ses questions. L'information avait été bien retenue sur la deuxième tourné, ce qui lui arracha un sourire. De base elle aurait voulu lui offrir la première, les deux bières, mais il avait été plus rapide en plus d'être son aîné. Puis elle se demande quels étaient ces lieux animés et à quelles genre de folies il faisait référence. Mais elle ne posa pas la question. Le jeune femme ne voulait pas connaître immédiatement tout ce que Séoul avait à lui offrir. Elle en était certaine, elle le découvrirait bien plus tard. La conversation embarqua bien vite sur l'idée de la traîner ici. Ce qui la fit rire. Finir en dépression ?

« Je vais me préparer à devoir t'accompagner, en fait. Très bien. Du moment que tu ne déprimes pas de mon absence. »

Elle le taquinait à son tour. Parce qu'elle se rapprochait de lui, et qu'elle aimait beaucoup taquiner les personnes qu'elle appréciait. Eun Ha ne pouvait pas réellement imaginer qu'on s'ennuie d'elle, mais elle pouvait très bien comprendre que rester ici seul n'était pas ce qu'il y avait de plus fantastique. Au contraire ! Jun Ho avait raison, ce lieu n'était pas beaucoup animé. Mais ils avaient l'avantage de pouvoir se tenir dans un lieu à l'écart, sans yeux indiscrets ou personnes pour repérer leur célébrité. Ils n'étaient que des rookies, pourtant.

La rappeur lui parla alors de Jamie, de sa connaissance sur la ville et du fait qu'il l'avait hébergée. Information que ne connaissait pas Eun Ha. Bien sûr, suite à sa présence dans le mv de Jun Ho elle avait su que Jamie et lui étaient de la même famille. Si la leader des Neon ne lui avait pas caché cette information, elle ne lui avait pourtant pas révélé son passé. Mais comment la brune pouvait-elle lui en vouloir ? Elle n'était même pas capable de lui parler de son frère.

« J'essaierai de lui demander. Tu sais, on ne sort pas si souvent que ça avec les filles ! C'est vrai que pour le coup c'est dommage. » un nouveau rire. « Mais ça ne fait pas d'elle une leader indigne ! En vrai, Jamie est une mère poule avec les membres ! »

Et d'autant plus avec la maknae puisqu'elle était la plus jeune des Neon. Peut-être qu'elle s'était donné comme mission de la chouchouter et de la protéger. Ou quelque chose de ce genre. Mais depuis quelques temps tout évoluait vite autour d'Eun Ha. Et elle savait que Jamie ne pourrait pas toujours être là. Mais elle était tout de même heureuse de l'avoir, tout comme les autres membres du groupe. La jeune femme récupéra sa bière afin d'en boire une autre partie.

« Mais du coup, t'es proche de Jamie ? J'ai cru comprendre qu'elle n'était pas vraiment proche de sa famille... »

Alors que les filles voyaient de temps en temps leur famille, notamment celles qui vivaient à proximité, la leader ne quittait jamais l'agence. Si bien que la brune avait conclus qu'elle n'était pas proche de sa famille, envisageant même la possibilité qu'elle n'en ai plus. Mais Eun Ha ne pouvait pas demander à Jamie pourquoi c'était le cas. Elle ne pouvait pas lui demander de but en blanc de lui expliquer pourquoi elle ne voyait jamais sa famille. Puis elle posa son regard sur Jun Ho. Peut-être bien que lui non plus, n'était pas proche de sa famille. Alors, elle se pinça les lèvres.

« Désolée. C'est peut-être indiscret. Parler de famille ou de choses comme ça. Mais comme tu l'as hébergée, je pensais que vous étiez proches. »

Peut-être qu'au final il ne l'étaient pas tant que ça. Après tout, la plus jeune ne les avaient jamais vus ensemble. Et Jamie n'avait jamais réellement parlé de lui avant ce mv. Pourtant les paroles de Jun Ho laissaient croire qu'il l'appréciait tout de même, et qu'il la connaissait de manière suffisamment poussée pour pouvoir lui parler. Lui dire plus que quelques mots stupides sur la pluie et le beau temps.

« C'est drôle d'ailleurs. Deux rappeurs dans la même famille. Et doués en plus ! » elle fit tourner le verre entre ses mains. « Mais je suppose que vous ne voulez pas trop que ça se sache ? Parce que Jamie ne parle jamais de sa famille. Pour être honnête. »

D'une certaine manière la jeune femme faisait d'une pierre deux coups. Elle en apprenait à la fois sur Jamie et sur Jun Ho. Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, ce n'était pas de la curiosité mal placée. Loin de là. Elle laissait seulement les questions traverser ses lèvres aussi vite qu'elles apparaissaient dans son esprit. Avec l'artiste à ses côtés elle ne se retenait pas, ou bien trop peu. Alors elle pris d'autre gorgés de bière. Son verre serait bientôt vide.






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1730
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 133

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mer 20 Juil - 2:05





bless you,
crush.




tenue
 ━


Échine. Frissonnant, alors. Et ce, à l'encontre du simple – et unique geste porté, à l'encontre de ce vulgaire verre. Gelé. Alors, emplis de ce léger alcool. Jaunâtre. Et, quelque peu pétillant. Que représentais, la bière. Le tout, argumenté de bien multiples glaçons. Glissé, au sein de celle-ci. Il est vrai, que. Tantôt, commandé. Tantôt, servis. Le service devait être complimenté. Simpliste. Mais aussi, efficace. Et. Tout à la fois, rapide. Exemplaire. En, soi. Noyant, tout naturellement. Cette cavité buccale quelque peu sèche, au travers de bien multiples gorgées. C'est à la suite, d'un regard fort surpris qu'il me fut permis de porter – à nouveau, mon attention à l'égard de la demoiselle. Alors. Glissée, à mes côtés. Curiosité, piquée à vif. De par, mes précédents propos. Elle se voyait – à présent, quémander bien davantage de détails à l'encontre de ce lien de sang. Ce lien, me rattachant. Moi, Kang Jun Ho. À, cette jeune femme prénommée : Yoon Jamie. Si, différents. Exposé, ainsi. Et pourtant. Si, similaires. « La famille. Ha, la famille. » Me permettais-je, alors. D'argumenter, dans un premier temps. Ce sujet. Si, délicat. Situations, me filant bien souvent, entre les doigts. Je tâchais de maintenir la bride au creux de l'une de mes mains. Jugeant utile, de jouer sur une part de sincérité auprès de la demoiselle, en question. Demoiselle à l'intention de qui, je me permettais d'offrir une certaine confiance aussi ridicule, cela pouvait-il être. Je m'y aventurais. Aveuglement. Au travers de ce chemin, quelque peu dangereux. Ou, simplement houleux. Pour, certains. « Pour tout te dire, ses parents. Ouais, bah. Je n'ai pas grand-chose à dire, sur eux. À l'époque, je résidais encore dans une bonne vieille compagne pommée avec mes parents. Et, mon frère. Alors, tu sais. Les réunions familiales, ce n'était pas vraiment le délire, chez nous. Et, franchement. Heureusement, je pense. » Argumentais-je, finalement. Creusant, au tréfonds de mes pensées, à l'égard de ce simple – et unique fait. Usant, de propos convenables. Le tout, porté au travers d'une sincérité. Dont, je ne faisais guère usage. D'habitude. Favorisant, l'ignorance. Ou, le mensonge. Aussi abjecte, cela pouvait-il être. À l'encontre, de tels questionnements. Cependant. Devais-je me heurter, année après année, à ce mur que j'avais moi-même construit à l'égard de ce passé, souhaitant, être évincés de mon esprit ? Ma personne. « En vrai. Je me suis barré de chez moi, quelques années après mon frère. Je l'ai rejoint, ici. À Séoul. Et, c'est à ce moment-là qu'on a retrouvé ta chère et tendre mère poule. Elle a squatté, sur notre canapé. De temps, en temps. On n'a pas vraiment posé de questions. Sur le pourquoi, du comment. Même si, au fond. Je m'en doute. J'ne voulais pas qu'elle se sente mal. Alors, j'en avais rien à foutre, clairement. Tant que la savais en sécurité. Et, non en pleine rue sans savoir quoi faire. C'était le principal. J'crois. » Main, redirigée à l'encontre de ma chevelure. Je vins ébouriffer vulgairement celle-ci. Quelque peu frustré de parvenir, à délaisser la jeune femme. Entendre, de tels propos. Émanant alors, de ma personne. « Enfin, ouais. Franchement, j'en ai rien à foutre que les gens, ils sachent le fait que j'sois son cousin. C'plus le fait qu'ils balancent des conneries, sur elle. Ou même, sur vous. Qui va me faire chier. Alors, pour l'instant. On reste discrets. Tranquilles, quoi. » Pourquoi diable, énoncer de tels faits ? Si. L'effet escompté s’avérait être, le total opposé ? Je ne souhaitais guère, encourir ce risque. Et ce. Malgré mon goût incertain envers le risque. Seul ? Très certainement, capable. Emporter quiconque au sein de ma chute . Inconcevable. « Et toi, alors ? Pas frère caché ? Ni, de cousin ? De fiancé ? Ou autres, petit secret intéressant, hein ? » S'approprier la situation. Contourner celle-ci. L'amener, à mon avantage. Une manière, de s'y prendre. Malin. Et, tout aussi manipulateur. Ce n'était qu'une mince, affaire.


Lemon soju, tequila for me, mojito for you.
Let’s go to Jeju, California, Rome,
Let’s go to a white pearly beach with great waves,
P A R T Y.



made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 936
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 14

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Mer 20 Juil - 23:51


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Les mots de Jun Ho s'imprimaient dans son esprit alors qu'il lui en révélait plus sur lui et sa famille. Au départ, elle se sentie affreusement peinée pour Jamie. La brune ne savait pas par quoi sa leader était passée, mais elle imaginait sans mal que ce n'était pas une histoire facile pour qu'elle en vienne à dormir sur le canapé de ses cousins. Car le jeune homme venait bien de précisé qu'il avait rejoint son frère à Séoul, et vivait donc avec lui. Mais ce qui frappa Eun Ha était qu'il ne semblait pas si proche de sa famille. Pas de réunions familiales, il ne connaissait pas réellement les parents de la rappeuse. Qui étaient pourtant son oncle et sa tante.

Puis Eun Ha hocha la tête de haut en bas, presque stupidement lorsqu'ils lui expliqua pour quelle raisons ils restaient discret. Pour le moment. Mais à vrai dire, la maknae ne trouvait pas où serait l'intérêt de raconter cela au monde. S'ils voulaient en parler aux autres, soit. Mais si ce n'était pas le cas, c'était leur choix. De plus, elle ne pensait pas que ça pourrait faire une différence pour les fans de l'un ou de l'autre. Suite à ces révélations la brune le trouvait attendrissant. Il était gentil, malgré ces airs détachés il avait accueilli sa cousine. Plutôt que de la laisser n'importe où ailleurs. Et elle rit suite aux question de Jun Ho.

« Ouais. J'ai peut-être bien un fiancé caché quelque part. » un grand sourire tira ses lèvres. « Je plaisante. A vrai dire... J'ai pas grand chose à cacher ! »

Mais "pas grand chose" impliquait déjà quelque chose. Elle se mordit la lèvre un instant, réfléchissant à ce qu'elle pouvait bien lui révéler. Après l’honnêteté dont il venait de faire preuve, Eun Ha ne pouvait pas rester sans rien dire, sans rien révéler. Une fois, à cause de la fatigue, de la peluche, et surement parce que l'ambiance le permettait, elle avait sous-entendu le "départ" de son frère. Mais à vrai dire, elle ne savait pas si l'autre l'avait compris ou non. Cette histoire était sans aucun doute une des choses qu'elle cachait.

« Je viens de Busan, mais j'ai perdu mon accent. D'ailleurs il faudrait que je retourne voir ma famille ! Je ne les aient pas vus depuis le début des Néon. Il parait que je serai tante, bientôt. »

Son accent. C'était une chose qu'elle cachait. Mais pas la primordiale. Il suffisait de trouver un des rôle qu'elle avait eu enfant pour entendre son accent ! Eun Ha trouvait elle même sa réponse totalement banale et idiote. Le rappeur avait sous-entendu quitter sa famille pour Séoul, pour rejoindre son frère. Qu'il n'était pas si proche de sa famille, apparemment. La jeune femme donnait l'impression d'être proche de la sienne et, même si c'était presque le cas, ce n'était que parce qu'ils étaient brisés par la même douleur. Alors elle amena son verre près de ses lèvres afin de vider le contenu.

« Peut-être que je vais plomber l'ambiance. Je sais pas. A Busan ils avaient tous cette pitié dans leur regard. Cette pitié que je déteste ! » elle posa son regard sur celui de Jun Ho. « Tu vois l'accident de la kg en 2007 ? Hm. L'un des jeunes décédés, c'était mon frère. C'est pour ça que je suis venue à Séoul. Et que j'ai auditionné. »

La jeune femme sourit, évitant de montrer toute marque de peine. C'était comme ça depuis neuf ans. Et elle n'avait pas versé une seule larme en neuf années. Alors elle posa son verre près d'elle. L'information était sortie sans préambule, comme ça. Mais il voulait savoir si elle avait un frère caché, n'est-ce pas ? D'une certaine manière c'était le cas. Un frère décédé caché. Eun Ha n'en parlait quasiment jamais. Comme elle l'avait énoncé, elle ne voulait pas de pitié. La brune en avait horreur. De plus, ses fans auraient tout autant de tristesse pour elle. La maknae ne voulait pas être vue ainsi. Et surtout, sans le savoir, elle n'avait jamais réellement fait son deuil.

Son regard se posa une nouvelle fois sur la feuille avec une grande liste de boisson. Après lui avoir confié ça elle ressentait bizarrement le besoin de boire un truc plus fort. En tant que Maknae des Néon, elle donnait toujours l'image d'une fille pétillante et innocente. Mais au fond d'elle, c'était bien plus compliqué. Il faut croire que nous le sommes tous ! Certainement au moins un peu ! Elle ne savait même pas pourquoi elle s'était confié avec tant de facilités au jeune homme. Parce qu'il l'avait fait juste avant ? Ou parce qu'il l'avait sauvé des rues ? Allez savoir !

« D'ailleurs, ton frère, il est comment ? Tu l'as quand même rejoins jusqu'ici. Il doit être aussi sympas que toi, j'imagine. » même technique, même défense: faire parler l'autre. Stupide. « D'ailleurs, tu voudra boire quoi après ? Je crois que je prendrai... un sex on the beach. Ce nom m'étonne toujours. Comment on peut nommer une boisson comme ça ? »

Tout pour changer de sujet. C'était son but. Et essayer de nouvelles choses, aussi. D'un certaine manière ils avaient l'air de deux idiots, jetant une information sans vouloir plus enchérir par la suite. La rookie n'avait pas imaginé un seul instant aborder ce sujet avec Jun Ho. Ni lui dire ça de but en blanc. Pourtant elle n'avait encore rien bu. Réellement. Une bière ne lui faisait rien. Le cocktail serait peut-être une autre affaire...






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1730
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 133

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Jeu 21 Juil - 14:54





bless you,
crush.




tenue
 ━

De surprises, en surprise. De révélations, en révélation. De confessions, en confession. À cœur, ouvert. Sincérité alors, mise en avant. Des tabous ? Évincés. Une once, de gêne ? Oubliée. La jeune femme, se dévoilait. À mes côtés. Au travers, de bien multiples propos. Tantôt, simplistes. Tantôt, personnels. Et, je l'écoutais. Encore. Et, encore. Bras, croisés à l'encontre de cette surface plane que représentais, cette table. Nous séparant. Elle. Et, moi. Tête, disposée à l'encontre de ceux-ci. Je l'observais. Inlassablement. Attention, portée au creux de ses lippes. Je m'y accrochais. Aveuglément. Chaque mot. Chaque phrase. Chaque trait. Trahissant, cette expression faciale enjouée – qu'elle osait offrir, à mon intention. Et, enfin. Chaque détail. Oui. Chaque détail. Aussi infime, pouvait-il être. Inspirant. Expirant. Lourdement. Silencieusement. Imprimant, en mon esprit. Ce récit. Inutile, pour certains. Important, d'après moi. Une part, de sa personne. Un fait, passé. Ayant alors, définit cette jeune femme. Tenue. Là, sous mon regard. Cruelle ? Elle ne l'était, que. Bien davantage. Un fiancé ? Certes. J'aurais favorisé être témoins, d'une telle, idée. Et pourtant. Pourquoi diable, jouait-elle ainsi, au travers de mes ressentiments ? De la pitié ? De la compassion ? Jamais, encore. Il ne m'avait pas été permis de concevoir de tels, ressentiments. Impossible. Impensable. Néanmoins. Je persistais, plongé au creux de bien multiples affections, à son égard. Bras, tendu. Main, glissée à l'encontre de l'une des siennes. Je vins y affliger, une faible pression. Avant, que ma voix ne parvienne à se laisser entendre. « Hé. Tu sais, parfois. Ça fait du bien de chialer un bon coup. Et, de se laisser aller. Surtout. Se laisser aller. » Aussi, ridicule. Cela, pouvait-il être. Je n'en étais, que. Entière confirmation. À l'encontre, de tels propos. Une preuve, vivante. Au travers, de l'humanité. Avais-je, tort ? Je vins noyer, ce questionnement. Auprès, d'une énième dose de ce liquide quelque peu alcoolisé, ingurgitée. Le tout. Soldé, d'un vulgaire soupir. D'aisance. Bien. Je l'étais. Pleinement. Affectionnant davantage, la compagnie de la demoiselle en question. Alors, tourmentée. « Lâche-toi, putain. Commande, ce que tu veux. Balance, ce que tu veux. Fait, ce que tu veux. Ce n'est pas moi, que t'en empêchera. Ça, tu peux en être sûre. Et, certaine. » Un large sourire. Accompagné, d'un vulgaire clin d’œil. Bras, levé. Commande, passée. Cocktails (prénommés d'une manière quelque peu étrange), quémandés. Sources nourricières, afin d'accompagner le tout. « T'sais quoi ? Quitte, à rester cloîtrer ici, jusqu'à pas d'heure. Autant, en profiter. Juré. »  Poing, heurtant ma personne. Parole, énoncée. Parole, tenue. Capable. De tout. Et, du pire. Je n'étais que, diable. Et, tentation. Poussant la demoiselle, à me suivre. Inlassablement. « Et puis. Mon frère. C'est le genre de type, peu fréquentable. Pire, que moi. Bien, pire. Carrément, même. Et, franchement. Je doute, de te le présenter un jour. Il fabule sur les nanas. Enfin, les nanas... Plutôt, semblables, à toi. » À l'aide. D'un simple, regard. D'un simple, geste. De simples, mots. Le jeune homme dont il semblait être question, serait parvenus à détruire la demoiselle. Semblable, à l'une de ses multiples conquêtes. Il, n'en avait que faire. Se jouant, des apparences. Et, bien plus. Encore. Trouvant alors. Refuge, auprès d'une débauche. Incertaine. Et pourtant, véridique. Je ne remettais guère, l'affection que je portais à son égard. Cependant. Je ne cautionnais aucunement, de tels agissements. Se jouer, de la gent féminine. Ainsi. Si, déroutant. Si, détestable. Et pourtant. Il n'en avait que faire. Aucune, conscience. Aucune, limite. Encore. Et, encore.

You're dripping like a saturated sunlight, you're spilling like an overflowing sink.
You're ripped at every edge, but you're a masterpiece.
And now you're tearing through the pages and the ink.


« Hé, bah voilà. Alors, dis-moi ce que t'en pense de ce fameux cocktail, au nom quelque peu... Étrange. Ou, déroutant, ouais. » Commande, desservie. C'est avec un léger amusement qu'il me fut permis de dévoiler à la jeune femme, le fruit de ses désirs. Et, de ses précédents questionnements.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 936
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 14

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Jeu 21 Juil - 23:29


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Jun Ho l'écoutait sincèrement, sans cette pitié tant redouté dans ses yeux. Une faible pression sur la main de la jeune femme. Cela en disait bien plus encore que des mots. Mais il enchaîna, de façon plutôt surprenante. Car on ne lui avait jamais dit une telle chose. Eun Ha avait toujours tout refoulé, chialer n'avait jamais été envisageable. Mais même si elle le voulait, elle ne pourrait pas. Ses canaux lacrymaux fonctionnaient-ils encore ? Ce moment était mal choisi pour laisser aller ses émotions après neuf longues années à les terrer, tout au fond d'elle. Aussi, la jeune femme changea rapidement de sujet. Technique absurde et stupide. Technique utilisée plus tôt par le jeune homme.

Le sujet ne revint pas. Il avait certainement compris son envie, celle de ne pas s'étendre plus. Sa réponse la fit sourire, reflet de celui qui s'étirait sur les lèvres de Jun Ho. Un clin d'oeil, un bras levé. Le rookie commanda pour eux, une nouvelle fois. Sauf que c'était la tournée d'Eun Ha. Au moins. Ses mots se fixaient dans l'esprit de la jeune femme. Ils n'étaient que deux, elle pouvait se permettre de se laisser aller. Faire ce qu'elle voulait, dire ce qu'elle voulait. Sans même s'en apercevoir, il avait cet effet positif sur elle. Celui de lui permettre de s'ouvrir, un peu. Surtout s'ils devaient en effet  rester cloîtrer ici, jusqu'à pas d'heure.

Puis, il lui répondit quant à son frère. L'artiste le présentait comme quelqu'un de pas fréquentable, très certainement coureur de jupons. C'est ce qu'elle s'imaginait. Mais la dernière phrase retint son attention. C'est pour cette raison donc qu'elle ne le rencontrerait sûrement jamais ? Eun Ha voulait rire un peu. Alors elle pencha légèrement sa tête en souriant et en posant sa main sur le bras du jeune homme.

« Aurais-tu peur que je détourne mon regard de toi ? » une voix enfantine, les mains en v sous son faciès. « Oppa ~ Pourquoi as-tu déjà pris mon cœur ? ~ »

La maknae se mit à rire comme jamais. Sa voix était ridicule, tout autant que son aegyo. Peut-être qu'elle était attendrissante, mais ce n'était pas le but recherché. Elle n'était pas sérieuse dans ses attitudes ou dans ses paroles. Pourtant elle voulait en savoir plus, une fois sa plaisanterie terminée. Que voulait-il exactement dire par ces derniers mots ? Mais elle n'eut pas le temps d'énoncer ses pensées. On leur posa les boissons face à eux. Sa main se posa autour du verre alors qu'elle s'approchait pour goûter au fameux cocktail. Au nom étrange, que Jun Ho venait de nommer également déroutant.

« Ce que j'en pense... » elle bu plusieurs autres gorgées. « C'est vraiment pas mal. Mais très sucré. C'est vraiment bizarre après une bière. En fait. »

Bizarre et pourtant presque addictif. Eun Ha aimait les choses sucrées. Il était donc logique que ce cocktail lui plaise. Elle ne s'était pas attendu à ce que le goût soit si plaisant pour de l'alcool. Cela ne lui irritait pas un seul instant la gorge, ou le palet. La jeune femme se délectait donc de sa boisson quelques instants avant de poser le verre sur la table. Elle se pencha ensuite en arrière afin d'appuyer son dos sur un dossier.

« Toi, tu prends quoi d'habitude ? Dis moi. J'ai cru comprendre que tu étais souvent sortis. Avec des mecs aussi fréquentables que toi, j'espère ? »

Elle était davantage intriguée sur la façon dont Jun Ho pouvait bien passer ses soirées. Il avait dit plus tôt que c'était plus animé, avec plus de folies. Tout dépendait de quelles folies il parlait. La brune avait beaucoup de difficultés à s'imaginer une nuit, ou une soirée type que pourrait faire des jeunes en sortant le soir. Mais leur montée dans le milieu de la musique les avaient obligé à se terrer ici, jusqu'à une heure encore inconnue. La présence du jeune homme était bien loin de déplaire à la jeune femme. Elle voulait réellement passer ces moments avec lui. Mais à cause de leurs statuts, ils ne pouvaient peut-être pas être complètement libres de leurs choix, de leurs lieux.

« Comme tu as parlé de folies avant, ça m'intriguait. » une courte justification. « Et... qu'as-tu voulu dire par les nanas semblables, à toi ? Hm ? »

Le verre à nouveau entre les mains, elle continua de siroter. Il avait usé de ce type de mots pour une raison. C'est à ce moment que son téléphone émit une alarme. Une actualité. Elle le récupéra dans son sac, ayant préalablement reposé son verre sur la table. Le Netizen Corner postait à une heure pareille ? C'était étonnant. Depuis que les Neon avaient annoncé le nom de leur fandom -proposé par la maknae qui plus est- elle suivait ce blog critiquant ou faisant éloge des stars de l'entertainment. Le titre la laissa perplexe. Son étonnement fut encore plus grand lorsqu'elle s’aperçut des personnes citées. Elle. Et Jun Ho.  






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1730
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 133

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Sam 23 Juil - 0:27





bless you,
crush.




tenue
 ━


Aussi, surprenant. Cela, pouvait-il être. Un léger ricanement, se laissait entendre. Se glissant, alors – si, aisément, au creux de mes lippes. Paume, glissé à l'encontre de mon faciès. Tentant avec – tant bien, que mal. De dissimuler, celui-ci. En vain. Si, naturellement. La jeune femme, agissait de bien multiples façons. À la fois, simpliste. Et, tout à la fois. Surprenante. C'est alors, au travers de cet élan quelque peu... Étrange. Et. Mignon ? Certes. Qu'il ne m'avait guère été permis de voiler, mon amusement. À, son encontre. Jamais, encore. Mon regard, n'avait osé se porter à l'intention de tels agissements issus de la gent féminine. Semblable, à une première fois ? Il est vrai. Première fois. Alors, soldée, d'un vulgaire ricanement. Habitué ? Je ne semblais guère, l'être. Néanmoins. Peut-être parviendrais-je à le devenir, désormais. « Pitié... Plus de ça, non. Plus de ça, avec moi. Sale gosse. » Surnom, peu convenable désignant, la demoiselle dont il semblait être question. Cependant, porté auprès d'une incertaine affection glissée à l'encontre de son faciès. Pouce. Et, index. Pinçant. Si, naïvement. L'une, de ses joues, afin de démontrer un certain mécontentement. Et, ce. Au travers de, ce simple – et unique, fait. Faciès détourné. De droite, à gauche. Accompagné, de. Ce muscle rosâtre et quelque peu humide, résidant au travers de ma cavité buccale. Claquant, à l'encontre de mon palais. Mimant, un faciès. Déconcerté. Peu crédible ? Naturellement. Je ne l'étais, que. Bien davantage. Et, malgré cela. Je persistais au travers de ce rôle. Aussi ridicule, pouvais-je paraître aux yeux de la demoiselle. Yeux, rapidement déportés envers ce verre. Verre, cristallin. Emplis, de bien multiples coloris. Chaleureux. Fruité. Décoré. Un désir, inconcevable. De plonger, ses lippes aux creux de cette création liquide et légèrement alcoolisée, réalisée avec soin. Je la questionnais. « Sucré, hein ? » Doigts, reclus à l'encontre du fruit de nos tourments, je vins – à mon tour, y plonger mes lippes. Une gorgée. Une simple, et unique, gorgée. Réfléchie. Appréciée. « T'as raison, ouais. C'pas mauvais, cette connerie, en fait. » Un goût. Sucré. Persistant au creux de mon œsophage. Noyé, au travers de cet alcool commandé auparavant. Pour, ma part. Incolore. Brûlant alors, mon palais. Inlassablement. Si, délectable. « Je traîne souvent, avec un pote en particulier. À vrai, dire. Il partage le même délire de vie, que nous. Pas encore, connu. Mais je pense que ça, ne saurait tarder. Alors, ouais. On s'comprends. Au final, je partage davantage avec lui, que mes anciennes connaissances. Je dois bien, te l'avouer. Après... Faut pas se fier aux apparences. Être simplement deux, peut créer autant de bordels que si, nous étions dix. » Simple, ami ? Bien au contraire. Davantage. Encore. Une marque fraternelle, en mon esprit. « Il me traîne, dans ses conneries. Je le traîne, dans les miennes. On s'amuse. De tout. Et, n'importe quoi. Par exemple. La dernière fois, il avait parié que je devrais montrer mon... Cul, ouais. S'il arrivait à choper une nana au bar. Au final. Il s'est fait choper par le copain, de la nana en question. On s'est taillés. Comme des vrais gamins. Mais, putain. Qu'est-ce que c'est bon, parfois. Ces conneries. » Un énième ricanement, se laissait entendre. Argumenté, de bien multiples gestes, redirigés à l'encontre d'une recherche. Cet objet, issu des nouvelles technologies reclus, au creux de l'une des poches que je possédais, en ces bien multiples couches vestimentaires, portées. Une fouille ? Une réussite. Une connexion réalisée, auprès des réseaux sociaux. Un compte, démontré. Application, favorisant la communication d'autrui au travers du partage photographique. Simplistes. Néanmoins. Fort, agréable. « Y a un souci ? » Regard, inquisiteur. Questionnements, détournés. Attention, intriguée. Une main alors, disposée à l'encontre du fruit des tourments de la demoiselle. Je vins attirer, son téléphone portable auprès de ma personne. Un regard. Un seul, regard. Une phrase. Un article. Une photographie. Prise, à notre insu. De bien multiples commentaires. Tantôt, positifs. Tantôt, négatifs. « Ils n'ont vraiment pas chômé, ces cons. 'Tain. Je te jure, que. D'où, d'où... Mais, d'où. Ho, merde. Ça va me foutre en rogne, ces conneries. Juré. je ne vais pas en rester là. Ils vont m'entendre parler, y a pas moyens. Je sens déjà les appels, du manager. Et, de la compagnie. Joie, ultime. » Ironie. Mise, en avant. Mécontentement. Et, propos acerbes. À nouveau. Mes lippes vinrent se joindre à ce verre. Ingurgitant d'une simple gorgée ce liquide alcoolisé ayant persisté, au sein de celui-ci. « Casse les couilles, ces gamins. Je te jure. J'vais finir par passer la soirée ici, à me saouler la tronche. Y a pas moyen. »


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 936
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 14

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Dim 24 Juil - 21:10


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Au moins Eun Ha avait pu lui enlever un ricanement, même s'il espérait pouvoir le cacher derrière sa paume. Une réaction de sa part était tout ce qu'elle avait espéré. C'était gagné. Naturellement, elle rit à son tour. Il vint pincer sa joue, hochant la tête et faisant claquer sa langue, quelques instants après avoir assuré que c'était une sale gosse. Ce surnom l'amusait, pour être honnête. Alors elle goûta ce cocktail, découvrant toutes les saveurs qu'il avait à lui offrir. Sucré, en effet. Jun Ho y trempa à son tour ses lèvres. La maknae avait encore raison. Cette nouvelle connerie -au même titre que la vue de Namsan- n'était réellement pas mauvaise.

Mais déjà la jeune femme était intriguée par les sorties et les folies de l'artiste. C'est le dos appuyé contre le dossier, vidant lentement son verre, qu'elle écouta son récit. Elle fut intrigué par son ami, pas encore connu dans leur milieu. C'était donc un trainee, qui ne tarderait certainement pas à débuter. Eun Ha était davantage aspirée par son récit sur l'une de leurs conneries, et ne manqua pas de rire suite au défi lancé. Quels idiots ! La jeune femme pouvait aisément visualiser la scène. Il ricanait, encore. Elle aurait aimé être là, juste pour les voir se tailler face au copain de la jeune femme, que son ami avait tenté de ''choper''.

« Quel défi quand même ! Sérieux, fallait que cette nana ait un mec... Je suis certaine qu'ils auraient aimé voir tes fesses, là-bas. »

Alors qu'elle se demandait ce qu'elle pouvait bien être comme type de nana, pour qu'il y en ait des semblables, l'alarme de son téléphone retentit et toute son attention fut accaparée par cet article. Le Netizen Corner avait une nouvelle fois frappé. Sauf que cette fois, c'était Eun Ha et Jun Ho les victimes. Ces photos étaient bien réelles. Les auteurs de ces clichés n'avaient pas manqué d'envoyer tout ça à ce stupide blog. La brune était bloquée, incapable de répondre à l'interrogation du jeune homme. Trop de questions tournaient dans son esprit pour qu'elle puisse en sélectionner une seule, et tenter d'y répondre.

C'est en attirant le portable de la rookie qu'elle se débloqua, offrant alors cet appareil aux mains du rappeur. Son regard se posa sur Jun Ho, qui lisait l'article avant de pestiférer contre ce dernier. Injures. Ironie. Il était énervé, autant que la jeune femme était pommée. Elle aurait voulu râler, à son tour, mais elle en état bien incapable. Son regard se concentra sur son téléphone. Ils ont été rapides. L'artiste à ses côtés avait raison : managers et agences n'allaient pas être heureux de cette nouvelle.

« Si ça ne touchait que moi... Au fond, j'en aurais rien à faire. Mais c'est pas le cas ! » elle récupéra son téléphone, jetant un nouveau regard aux commentaires. « Qu'est-ce que ça donne comme image pour le groupe ? Certains commentaires parlent des autres filles. Et toi ? Ça te touche. Toi, aussi. »

Être au cœur d'un scandale était une chose, mais impliquer d'autres personnes en était une autre. L'agence n'allait pas être joyeuse de l'image que la maknae venait d'offrir. La plus jeune des Néon, qui plus est. Jun Ho termina sa boisson, d'une traite. A ce moment précis, elle était quelque peu désorientée. Comment allait-elle pouvoir gérer ça ? Elle ne savait même pas s'ils devaient démentir la rumeur, la laisser couler et l'ignorer.

« Et un couple... Comme si nous étions ensemble. Toi, moi. J'en étais sûre... Ils ont réellement cru ça ! »

C'est exactement de quoi elle s'était inquiétée, plus tôt. Qu'on puisse les supposer en couple. A présent, l'article pointait ses craintes. C'est bel et bien ce que les personnes ont cru en les voyant. En s'apercevant que la jeune femme était pendue au bras d'un autre artiste. Elle rangea son téléphone, comme si elle pouvait repousser au loin ce stupide article. Puis, Eun Ha avala le contenu de son verre d'une traite, à l'image de Jun Ho. Bras levé, elle commanda une autre tournée.

« Ouais, je crois que t'as raison. Tant qu'à être ici, autant se lâcher. Comme tu l'as si bien dit. Avant. A deux on peut autant s'éclater qu'à dix. Alors amusons-nous ! »

Au fond, ça bloquerait peut-être un certain temps toute les questions qui tournaient dans sa tête. Il paraît que l'alcool désinhibe, qu'il nous aide à nous vider l'esprit. Et c'est exactement ce dont la maknae avait besoin, à cet instant précis. L'alcool, si rapidement ingéré, avait laissé une trace de chaleur dans son œsophage. Ce soir, elle profiterait. Eun Ha penserait demain à cet article. A tout ce qu'il implique.

« Si je fais pas ça, je sais que je vais me prendre la tête toute la soirée à cause de cet article. » elle posa sa main sur le bras de Jun Ho. « Alors, amusons nous. Faut que j'arrête de trop penser. T'as des idées ? »

Une fois leurs verres posés devant eux, ils étaient prêts à pouvoir s'éclater. Se saouler, comme l'avait dit le rappeur. Il devait lui changer les idées. Eun Ha imaginait qu'il en était bien capable. Et elle le suivrait dans ses délires. Le seul problème en vue était qu'elle ne tenait pas l'alcool. Absolument pas. Ses joues étaient déjà roses, du verre bu quelques instants plus tôt. Déjà. 






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1730
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 133

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 26 Juil - 0:09





bless you,
crush.




tenue
 ━


Inspirant. Expirant. Lourdement. Si, lourdement. Mon crâne vint s'échouer, à l'encontre de la surface que représentais : cette table. Auprès, de bien multiples tourments. Je me voyais, emporté. Si, insoucieusement. Ils se jouaient bien davantage, de nos personnes. De nos, esprits. Sans la moindre once, de gêne. Ni même, la moindre retenue. À, notre égard. De photographies, en photographie. De propos acerbes, en propos acerbe. De rumeurs, en rumeur. Une mine, désapprouvée. Alors, nichée envers mon faciès. Perplexe. Oui, perplexe. Je pris l'initiative de, réduire à néant le fruit de mes tourments. Un simple bouton, enclenché. Téléphone portable, éteint. Silencieusement. Je soupirais, bien davantage. « Franchement, j'en ai rien à carrer des critiques. Pour moi. Mais, toi. Et, les filles. Ça me fou hors de moi. Putain. J'serais capable de claquer le premier con, qui oserait passer devant moi. Je te jure. » Poing. Vulnérable. Heurtant à son tour, cette surface plane. Je me redressais. Peu. À peu. Main libre glissée, auprès de mon faciès. Y affligeant, une faible pression. Aspirant, à contenir cet excès de mécontentement persistant, en mon esprit. Ma personne. Mon être. De par. Et, d'autres. « J'ai déjà évité un scandale. Violent. J'peux bien, en éviter un deuxième. L'agence a de l'argent à foutre en l'air, de toute façon. Ils sont tellement accrochés au fric que je pourrais leur rapporter, que. Ils sont capables de tout. Et, n'importe quoi. Pour le bien du compte en banque principal, de l'agence. Putain. » Me permettais-je, d'ajouter. Ainsi. De but. En blanc. Si, naturellement. Porté, au travers de bien nombreux propos acerbes. Une habitude, en soi. Ravivée, en de terribles instants. Terribles instants. Virulents. Noyés, de par. Cet alcool se glissant – à nouveau, à mes côtés. Qu'il, me fut permis d'ingurgiter le contenu. Reclus, au creux de ce verre. À présent, vidé. Et ce. Au travers d'un fragment de secondes. « 'Tain. » Pestiférant. Ce simple – et unique, mot. Mon attention, finalement attirée. Se portant, à l'intention de la jeune femme. Sourcil, haussé. « Tu sais. Genre, de base. Une fille, ne demande pas ça à un homme. Encore moi, un homme de mon envergure, chérie. Tu devrais, le savoir. Tu n'es pas si naïve que tu oses le prétendre, hein. Je le sais bien. » Tête. Disposée, de droite. À gauche. Cependant. Amusé. Désirait-elle, véritablement porter son être au travers d'un léger amusement ? Très, bien. « Très bien. » Argumentais-je, finalement. Verres disposés, sous mon regard. Je glissais ceux-ci, à l'encontre de la table. D'une certaine, manière. Le tout, accompagné de vulgaires sources nourricières. Peu touchées. Jusqu'à, présent. Alors, goûté. Convenable. Certes. Néanmoins, cela ne s'avérait guère être l'enjeu mis en avant. « J'te préviens. C'pas digne d'une intelligence suprême. Faut pas, chercher bien loin. Je vis, comme un con. Au fil, des jours. Et, lorsqu'il y a de l'alcool en jeu. c'mort. Je finis par faire, tout. Et surtout. N'importe quoi. Alors. Pour débuter, simple. Je vais te proposer un petit jeu. Simple, ouais. » Simpliste. À mon avis. Le serait-il, au travers de l'esprit de la demoiselle ? C'est, avec une certaine appréhension que je lui fis part, de mes pensées. « Tu vois. Lui ? » Index, discrètement pointé à l'encontre du jeune homme. Disposé, à l'encontre des lieux que nous occupions en l'instant présent. « En, dix minutes. Pas plus, ni moins. Tu dois choper son numéro. Si tu échoues. Tu dois t'enfiler, ce verre. D'une traite. Si tu gagnes. Je serais la prochaine victime. Alors, partante ? » Une taquinerie. Un défi. Libre a la demoiselle, d'accepter. Ou non. Néanmoins. Qu'importe le défi, lancé. Je serais prêt. Prêt, à la moindre éventualité. Qu'importe, la difficulté engendrée. « Tu pourras te venger et me frapper, ensuite. T'en fais pas. Il doit être tellement mort, qu'il captera même pas, qui t'est. » Clin d’œil. Échangé. Assurance. Sans nom.

Like, everything.
Know, everything.
Play, everything.




made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

You save me from Seoul | ft Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Vos plus belles photos pour un save screen
» European Tour - Ballantine's Championship in Seoul 2011
» Fail save
» Opération save a ride Republique dominicaine 100 % caisson 100 %light wind
» Save my Bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-