AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

You save me from Seoul | ft Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Messages : 929
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 8

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Mer 27 Juil - 21:01


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Il était dans le même état qu'Eun Ha, énervé contre ce stupide article. Ils se rejetaient l'un sur l'autre cette culpabilité, cet énervement. Mais ça n'avançait à rien, ou pas grand chose. Si ce n'est rendre la jeune femme anxieuse et laisser le poing de Jun Ho s'abattre sur la table, en plus de tout ces propos acerbes à l'encontre de ce blog. Ils étaient la cible d'un scandale, possible. Leurs agences n'allaient pas accueillir cela avec joie. Alors, au lieu de laisser l'inquiétude la gagner, la brune décida de suivre le jeune homme au travers des verres. L'alcool lui ferait certainement oublier tout cela, pour une soirée, une nuit tout au plus. Mais elle n'avait pas besoin de se prendre la tête. C'était la dernière chose dont elle avait besoin.

« Tu le crois réellement ? Ma naïveté est pourtant grande, tu ne peux même pas imaginer. »

A son tour, elle riait. Comme pour envoyer au loin toutes ses inquiétudes. Jun Ho voyait plus clair en elle qu'elle ne l'espérait. Il avait appuyé ses propos d'un hochement de tête. Avec cette histoire raconté plus tôt, la brune savait parfaitement dans quoi elle risquait de s'embarquer. Elle n'était pas certaine de pouvoir le suivre correctement dans ses délires, mais au moins elle essaierait. Eun Ha avait sérieusement besoin de penser à autre chose. Le rappeur approcha les verres avant d'énoncer son idée. Le jeu avait l'air simple, elle braquait son regard sur l'homme en question alors qu'il lui annonçait quoi faire. Il l'encourageait, même. Appuyé par un clin d'oeil.

« Bien ! Tu vas voir. Je pourrais lui demander les yeux fermés. »

La maknae montrait une assurance qui était, vraisemblablement, surjouée. Elle n'avait jamais osé draguer un homme, ou demandé son numéro. Faire une chose de ce genre était nouvelle. Pour être honnête, elle ne savait pas si c'était l'alcool ou la perspective de gagner qui lui donna le courage de se lever. Doucement, elle remonta les bretelles de son sous-vêtement ainsi que son pantalon. Mette les chance de son côtés ! Avec une assurance toute nouvelle, elle se dirigea vers l'homme désigné.

Face à lui, elle pris place sur une chaise alors qu'il relevait la tête pour lui prêter un peu d'attention. C'était comme jouer face à une caméra, prendre un rôle pour prendre un numéro. Eun Ha lui fit du charme, lui offrit son plus grand sourire. Le visage de l'homme était tiré par la fatigue, par l'alcool qu'il devait avoir ingurgité à forte dose. Elle réussit à lui arracher un rire. Mais pas son numéro. Il lui montra sa main et, avec une mine défaitiste, la jeune femme vint reprendre place aux côtés de Jun Ho.

« Dis moi que t'es des yeux de lynx, ou je sais pas faudrait que tu me donnes une explication. » elle croisa les bras sur son buste, désignant l'homme ciblé du menton. « Sur tous les mecs ici, t'as réussi à choisir celui qui s'est juste disputé avec sa femme. C'est bien ma veine ! »

Eun Ha était mauvaise perdante, sur ce coup. Elle devait donc relever le défi. Boire son verre d'une traite. Il pris place dans sa main et, alors qu'elle en buvait tout le contenu, une grimace prit place sur son faciès. L'alcool bu de manière si rapide lui brûlait doucement la gorge. Il ne tarderait pas à lui monter à la tête, elle qui tenait si mal ce genre de boisson. Un fois le verre, vide, reposé sur la table elle donna un léger coup dans le bras du rappeur à ses côtés. Elle riait, elle s'amusait. Bien qu'elle ait perdu. La rookie posa alors son doigt sur ses lèvres. Si elle n'avait pas réussi à séduire cet homme, elle se demandait ce qu'il en était de Jun Ho.

« Ok. A ton tour. » elle désigna un groupe de filles, quelques table plus loin. « Si t’arrive à en séduire au moins une du lot, j'offre trois tournées. Ce que tu veux comme alcool. Mais si t'y arrive pas... tu me devra une faveur. »

Quelle genre de faveur, la chanteuse n'en était pas encore tout à fait certaine. Mais elle se dit qu'elle aurait tout le temps d'y penser lorsqu'il serait avec ces filles. Le défi était légèrement plus corsé puisqu'elles étaient en groupe. Il fallait d'abord réussir à s'approcher du lot sans passer pour un pervers, ou un truc du genre. De plus, elle ne semblaient pas encore avoir ingurgité tant d'alcool. Ce qui les rendaient certainement bien moins malléables.

« Et comme je suis gentille, t'as pas de limite de temps. » elle regarda une dernière fois le groupe de filles avant de poser ses yeux sur Jun Ho. « Et je veux une preuve. Un numéro, un baiser, un objet. N'importe quoi ! Mais ramène un truc. »

Eun Ha ne savait pas exactement ce qu'il était possible de ramener comme ''preuve'' d'avoir réussi à séduire une femme. Mais elle désirait quelque chose pour confirmer sa réussite. Là, elle ne demandait pas qu'une interaction entre deux personnes. Ce défi demandait une certain jeu de charme. Ce que la brune à toujours et incapable de faire. Doucement, elle vient tapoter le bras de Jun Ho avant de poser, quelques instants, une main sur sa joue pour appuyer ses porpos.

« Avec ce faciès tu devrais pas avoir trop de difficultés. »

Les joues de la jeune femme commençaient doucement à chauffer. L'alcool imbibait doucement son corps, laissant de nouveau mots traverses ses lèvres et de nouvelles pensées envahir son cerveau. Doucement, elle se détournait de l'article. Ce qui était une bonne chose. C'est ce qu'elle avait espéré, après tout. 






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1715
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Sam 30 Juil - 16:39





bless you,
crush.




tenue
 ━

À distance, je l'observais, alors. Inlassablement. Silencieusement. Peu, discrètement. Chaque geste. Chaque mimique. Chaque initiative. Chaque mot. Distingué au creux des lippes, de la demoiselle dont il semblait être question. De vulgaires propos, glissés. Bout, à bout. Ne semblant guère, sustenter ma curiosité comme il m'avait alors, été permis de le désirer. Aussi ridicule, cela pouvait-il être. J'aspirais à un échec, de la demoiselle. Et ce, dans le seul – et unique but, de sembler victorieux (ou simplement, mesquin) à, son encontre. Bras, croisés auprès de mon buste. Lippes, humectées. Regard, persistant. Mes pensées, fusaient. Incessantes. Cependant. Un léger sourire parvint à prendre possession de mon faciès, lors du retour de la jeune femme. Un faciès, peu avenant. Une mine, désapprouvée. Un échec, essuyé. Ravivant en mon esprit, cette idée de compétition. Ou, de simple jeu. Au travers duquel, je me devais de maintenir la victoire, aux creux de mes mains. Scrupuleusement. Fierté masculine. Tout, naturellement. Verre, ingurgité. Mon tour, était venus. Soldé, d'un faible ricanement à l'intention du défi, lancé. Je répliquais, alors. « Pas besoin, de limite de temps. Uniquement, une preuve ? Un baiser ? Va, pour ça. Et, pas besoin de commencer à t'ennuyer, chérie. Je reviendrais aussi vite, que j'ai pu partir. » Un clin d’œil, échangé. Index et majeur, redressé. Confirmant à l'aide de ce simple, geste. L'idée de parvenir à m'absenter. Un court, instant. « Prépare-toi. Sûrement. Bien pire, t'attends. » Aussitôt, dit. Aussitôt, fait. Je prenais la fuite. Provoqué, par les précédents propos, de la jeune femme. Une aisance ? Une facilité ? Mon faciès. En était-il, la cause ? Pensées, glissé aux tréfonds de mon esprit. Large sourire, arboré. Salutation, échangée. Attention, attirée. Quatre, jeunes femmes. Nichées, auprès de cette table. Échangeant de bien multiples éclats de rire. Portés, au travers de conversations. Sceptique, je m'approchais davantage. Idées, fusant en mon esprit. À présent... Deux choix, s'offraient à moi. Premièrement, la jouer fine ? Deuxièmement, y aller au culot . Sous peine, de rencontrer un excès de violence à l'encontre de mon être. De la part, de la victime de mes propres agissements. Plaisanterie, échangée. Place, prise. Des simples regards, différés. Mon attention vint soudainement se porter, envers l'une des sombres inconnues. Trousse emplie de cosmétiques. Disposée, à l'encontre de la table. Courage, épris. Actes, soudains. Brillant à lèvres, emprunté. Usé, auprès de mes lippes. « Pas besoin de ça, chérie. » Pression affligée, à l'intention de son faciès. Je me jetais à l'eau. Un baiser furtif, échangé. « Aussi, efficace que ça. » Murmurais-je, alors. Fuite, de nouveau prise. Et ce, avant qu'un grondement. Un vulgaire excès de colère. Ne parvienne à se laisser, entendre. « Je te l'avais dit, deux minutes. » Victorieux. Certes. Cependant. Avais-je véritablement été convenable à l'encontre du défi, lancé ? Mes atouts en matière de séduction, mis en avant ? Bien, au contraire. Une simple marque, de fourberie. Tantôt, amusant. Tantôt, détestable. Il est vrai. Les propos acerbes fusaient, à l'encontre de tels agissements. Issus, de la gent masculine. Et pourtant. J'assumais, pleinement. Ce fait. Aussi ridicule, cela pouvait-il être. « Je suppose, que cela compte comme une semi-victoire ? » Questionnais-je. Si, naturellement. Paume, recluse à l'encontre de mes lippes. Je vins ôter, de celle-ci. Ce goût amer et pailleté. Noyé, auprès d'une infime d'ose alcoolisé. Ingurgité. « Perdu. À moitié. La moitié, d'un verre, ouais. Alors, pour toi, chérie. Pour toi. » Une mine faussement, réfléchie. Regard, dissipé. Un nouveau défi devait être entendu. Et, pourtant. Je me devais de la jouer, fine. Rester, convenable. Tout, du moins. « Alors. Puisqu'ils veulent jouer, aux cons. Autant, s'amuser. Aussi. C'pas drôle, s'ils sont tous contre nous. Pour toi, je peux bien, faire l'effort de taper la pause. Alors. Cap. De balancer une photo de nous, sur les réseaux sociaux ? Pour bien casser les couilles, à ces gamins ? » Jouer. Encore. Et, toujours. Avec le feu. Si, naïvement. Et pourtant. Y trouver, son compte.


made by pandora.


somebody said you got a new friend, does he love you better than i can ? i know where you're at, i bet he's around. and, i know it's stupid. but i just gotta see it for myself. so far away, but still, so near.

and I'm giving it my all, but i'm not the guy you're taking home.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 929
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 8

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Dim 31 Juil - 18:46


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Rempli de confiance, Jun Ho acceptait le défi. Plus encore, il affirmait n'avoir besoin que de deux minutes. Montrées à l'aide de son majeur et de son index. Un clin d'oeil. Il allait prendre un baiser. Eun Ha n'était pas totalement convaincue, au fond elle espérait pouvoir remporter ce défi. Ayant perdu le précédent. Son regard suivait le jeune homme alors qu'il allait à la rencontre de ces quatre demoiselles. Un sourire tirait ses lèvres en essayant de penser à ce qu'elle pouvait s'attendre, en retour. Bien pire ? Elle n'était pas vraiment certaine de pouvoir faire pire qu'un baiser, avec un inconnu de ces lieux. Mais soit, le rappeur semblait avoir des idées folles à en revendre.

Il prit place auprès des jeunes femmes, qui riaient et semblaient passer une excellente soirée. La brune le vit prendre un objet, le glisser sur ses lèvres. Il n'osait pas tout de même ? Et, sans prévenir, il déposa ses lèvres du l'inconnue avant de quitter leur table. Rapidement. Les filles s'exclamèrent, râlèrent contre cet intrusion. Contre ce baiser volé. Mais Jun Ho était déjà revenu aux côtés de la maknae. Il semblait fier. Sa tête s'articula de haut en bas. Deux minutes. Il avait raison. Et pourtant Eun Ha savait qu'il n'avait pas respecté toutes les conditions du défi. Même s'il avait réussi à avoir un baisé. Une semi-victoire, donc.

« Ok. La moitié d'un verre. Et une tournée. » elle regarda une nouvelle fois vers la bande de fille. « Parce que bon, tu as volé un baisé. »

Non pas trois, mais une. Parce qu'il n'avait pas totalement gagné. Il avait ôté ce brillant à l'aide de sa paume, tandis qu'Eun Ha avait une nouvelle fois levé le bras pour une autre tournée. Elle bu, à son tour. Les trois quarts du verre et d'une seule traite. Plus le temps avançait, plus ses joues se teintaient. De rose et de rouge. L'alcool commençait sérieusement à monter jusqu'à son cerveau. Elle en perdait même ses notions essentielles. Mais au fond, cela lui faisait oublier cette histoire. Sauf lorsque le rappeur la lui rappela.

« Sur les réseaux ? Carrément ? » elle hésita, quelques secondes. « Cap. »

Suite à ce mot, elle récupéra son téléphone dans son sac. Eun Ha ne pensait à rien d'autre que relever ce stupide défi. L'agence, et ses règles, ne comptait plus. Elle laissa son doigt glisser sur l'écran pour déverrouiller l'appareil, puis lancer l'application. Rapidement, elle vint se coller contre Jun Ho en tendant le téléphone devant eux. Mais elle ne parvenait pas à cadrer la photo correctement. Ce qui lui arracha un soupir. La brune colla donc le téléphone entre les mains de l'artiste.

« Vas-y, prend la photo. J'y arrive pas. » peut-être que l'alcool n'arrangeait rien. « Et fais une bonne tête, s'te plait. »

La jeune femme lançait ces phrases en riant. Il ferait une bonne tête, ne l'avait-il pas dit ? Qu'il prendrait bien la pose pour une photo avec elle ? Eun Ha pose donc un bras sur l'épaule du rappeur, puis sa main contre sa joue. Elle s'approcha même plus près, encore, pour déposer un baisé sur sa joue alors qu'elle le laissait prendre la photo. Ce n'est qu'une fois celle-ci prise qu'elle pris son téléphone pour mettre la photo directement sur les réseaux sociaux, sans réfléchir beaucoup plus longtemps. Les commentaires allaient certainement arriver tout aussi rapidement.

« Voilà. J'espère que ça va réellement ''casser les couilles de ces gamins''. Parce que l'agence va vraiment faire une crise si elle voit ça. Et, je voudrais pas avoir fait ça pour rien. Sérieux. »

En temps normal, elle ne l'aurait pas fait du tout. Par peur. De ce qu'il pourrait arriver à son groupe, de ce qu'il pourrait lui arriver à lui. Mais c'est ce dernier qui avait eu l'idée, alors elle l'avait fait sans réfléchir. Puis, Eun Ha laissa son regard sur les réseaux, pour voir les réactions. Cette photo sonnait presque comme une confirmation. Comme s'ils approuvaient ce qu'avait dit ce stupide article. En vérité, Jun Ho voulait certainement les provoquer. Et la jeune femme l'avait suivi, les yeux fermés.

« Ils réagissent déjà. C'est fou ! » comme s'ils n'avaient rien d'autre à faire. « Finalement, c'était pas si horrible. Tu sais, prendre une photo avec toi. » elle soupira. « Je pensais vraiment que ce serait plus dure que ça. »

Pour le moment, ça ne l'était pas. Au réveil, ce serait tout autre. C'est sûrement en pensant aux jours à venir que, soudain, la brune eut une idée. Une idée très bête, loin d'être merveilleuse. Mais ça vallait d'en être une dans son cerveau empli d'alcool.

« On a qu'à jouer, encore. Tu sais dans les jours à venir. Jouer de l'article au lieu de l'ignorer ou je sais pas. Faire des excuses. Cap ? »

C'est sûrement ce que l'agence demanderait. A moins qu'elle ignore tout simplement l'article, comme elle a l'habitude de le faire dernièrement. Eun Ha ne savait pas exactement dans quoi elle s'embarquait. Mais elle venait d'y plonger la tête la première. La maknae récupéra son verre pour en vider le contenu. Puis, alors qu'elle se leva, elle perdit un instant l'équilibre et retomba aux côtés de Jun Ho. Définitivement, elle ne tenait pas l'alcool. 






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1715
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Lun 1 Aoû - 2:10





bless you,
crush.




tenue
 ━

Une, hésitation. Une gorgée, ingurgitée. Regard, fuyard. Finalement, déporté à l'intention de ces multiples demoiselles auparavant dissipées. De part, ces multiples éclats de rire qui se laissaient entendre. À présent. Réduites, auprès d'un silence incertain. De simples regards, accusateurs. Des majeurs, fièrement dressés à mon encontre. Des faciès, peu avenants. Cependant. Entre. Réagir. Et, agir. Il y avait bien de nombreux pas, à réaliser. Et, les jeunes femmes dont il semblait être question ne semblaient guère, posséder le désir de se glisser à mes côtés. Et ce, afin de parvenir à m'en faire voir. De toutes, les couleurs. Me maudissant, simplement. Au travers de leurs esprits. Et, de ces murmures qui se glissaient, entre elles. Source, de discorde. Actes, peu convenables. Et pourtant. Je ne possédais guère, de remords. Un amusement. Aussi enfantin, cela pouvait-il être. Aussi ridicule, pouvais-je être. Jamais encore, il ne m'avait été permis de discerner la moindre once de gêne. En ma personne. Mes propos. Mes agissements. Qu'importe, l'instant. Qu'importe, la situation. Qu'importe. Ces simples – et uniques, faits. Mis, en avant. Un soupir se frayait alors, un chemin aux creux de mes lippes. Plongé, au creux d'un mutisme sans nom. Plongé, au travers d’innombrables pensées. La réalité, prônait. Mon regard, se portait à l'encontre de cette demoiselle. Glissée, à mes côtés. Défi, accepté. Muni, de cet appareil issu des nouvelles technologies. Une proximité, sans nom. Une onde, de surprise. L'alcool, jouait-il en ma faveur ? Un doux ricanement, émanait de ma personne. Soldé, d'un hochement de tête. De bas, en haut. Un simple, acquiescement. « Va, va, va. Balance que j'fais la tronche H24, aussi. Sale gosse. 'Tain. » Une douce frappe, redirigée à l'encontre du crâne de la jeune femme. La pose, se devait de suivre les directives de la jeune femme. Proximité, mise en avant. Côté tactile, ouvertement dévoilé. Faciès, démontrés, subtilement. Deux, trois essais. Soldés, d'un contentement. Paume, recluse auprès de mon faciès. Un rictus, satisfait. Disposé, auprès de mes lippes. De telles initiatives. Appréciées. Félicitées. « Jalousie, jalousie. Genre, « han, mon Dieu, mais qu'est-ce tu fais avec un tel gars, je suis bien mieux que lui« , et. Blah, blah, blah. » Mimiques, exagérées. Voix, haussée. Si, ridicule. Et pourtant. Sérieux. Je ne connaissais que trop, bien. Ces sombres inconnus. Faciès, niché auprès de ces écrans tactiles. Disposant leurs attentions, auprès des demoiselles portées au creux d'une popularité similaire à celle, de la demoiselle. Faciès. Fort, agréable. Physique, peu négligeable. Et, de bien multiples détails. Délaissant la gent masculine, à ses pieds. D'un simple, regard. Un clin d’œil. Un sourire. Une attention. Aussi quelconque, soit-elle. « J'ajouterais un com. En secret, genre. « T'es la plus belle, chérie. » Avec amour, et passion. T'vois. » Me permettais-je, d'ajouter. Une douce taquinerie. Dévoilée, en ce vulgaire sous-entendu. Tout naturellement, évincée au péril de cet énième défi. Lancé. Faire perdurer, ce jeu . Poursuivre, au travers de telles fabulations ? Se jouer, d'autrui ? Bras, croisés à l'encontre de mon buste. Une réflexion devait être émise. Cependant. La jeune femme, se jouait bien davantage de ma personne. Chute, redirigée auprès de mon être. Réflexes. Retenue, au creux de mes bras. Front, touché. À l'aide, du bout de mes doigts. Perplexité, mise en avant. « Chérie. Premièrement, les excuses. C'pas mon délire. Alors, quitte à jouer. Autant y aller, à fond. Jusqu'au bout. Deuxièmement, t'es carrément morte. J'te propose qu'on bouge. Et, troisièmement. T'a rien, à dire. » Index, planté à l'encontre des lippes de la demoiselle. Bras libre, dressé. Addition, payée. Attirail du parfait inconnu, enfilé. Je quémandais malgré tout, de l'aide auprès du personnel résidant, au sein de la bâtisse. Et ce. Afin de glisser le fruit de mes tourments à l'encontre de mon dos. Jambes, maintenu fermement de chaque côté, de mes hanches. Je me frayais un chemin, en ces lieux. Néanmoins. Amusé. « L'alcool, c'vraiment pas ton fort. Y a pas à dire, chérie. Va falloir t'endurcir un petit peu, juré. La prochaine fois, j'vais te refiler du sirop à la menthe, pendant que je me saoulerais la tronche, tout seul. » Propos, énoncés. Sortie, réalisée. Un taxi, se devait d'être interpellé. Guère, idiot. Parcourir les rues de la capitale du pays du matin calme, ainsi. Qui diable, parviendrait à passer inaperçu ? Impossible. Impensable. « J'doute, que. Te raccompagner comme ça, chez les filles. Ce soi judicieux. J'te traîne chez moi, si tu n'y vois aucun inconvénient. Et, t'façon. Même si t'en a, c'mort. »


made by pandora.


somebody said you got a new friend, does he love you better than i can ? i know where you're at, i bet he's around. and, i know it's stupid. but i just gotta see it for myself. so far away, but still, so near.

and I'm giving it my all, but i'm not the guy you're taking home.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 929
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 8

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Lun 1 Aoû - 22:17


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

La jeune femme écoutait tous les commentaires que Jun Ho faisait suite à ses propos. Mais plus le temps s'écoulait et plus ils semblaient loin. Comme lorsqu'il la traita de sale gosse ou qu'il parlait des commentaires. Ainsi que la possibilité d'en ajouter un. Avec amour, et passion. Tout cela renforçait son idée, celle de continuait encore ce jeu, que l'article à lancé. Que le rappeur a récupéré. Mais, alors qu'elle tentait de se lever, elle perdit l'équilibre et retomba sur le siège où elle avait pris place pendant une longue partie de la soirée. Eun Ha fut récupérée, retenue par les bras du jeune homme qui plaça bien vite une main sur son front. Avait-elle sérieusement de la fièvre ? Ou un truc de genre ?

Les mots de Jun Ho étaient parfaitement clairs et, alors qu'elle voulu protester, il posa un doigts sur ses lèvres. Non. Elle n'avait pas d'autres choix que de bouger. Quitter ces lieux et, très certainement, rentrer. En temps normal la brune aurait pensé à Jamie. A sa réaction en la voyant dans cet état. Mais son cerveau n'était plus apte à émettre la moindre pensée cohérente. Tout ce qu'elle avait retenu était qu'ils devaient partir, et qu'avant ces propos il avait accepté de jouer le jeu.

Ils enfilèrent à nouveau l'attirail des parfaits inconnus. A l'aide de quelques personnes, la maknae se retrouva sur le dos de Jun Ho, les bras sur ses épaules et les jambes contre ses hanches. Voilà qu'elle n'était même plus capable de marcher. Puis elle rit, plutôt fort et sans retenue, suite aux phrases du rappeur. Elle flanqua une petite tape, sans force aucune, sur son épaule alors qu'il s'avançait hors de ces lieux, dans les rues de la capitale.

« Tu t'ennuierais beaucoup trop si je devais rester au sirop de menthe. Tu sais, c'est pas drôle de se soûler tout seul. »

Ou du moins, de boire tout seul. Puisque soûlé, Eun Ha l'était. Et seule. Le jeune homme semblait tenir bien mieux l'alcool qu'elle. Après avoir ingurgité trois verres et une bière, elle perdait l'équilibre et n'arrivait plus à réfléchir. Si bien qu'elle était également plus lente à réagir, à rétorquer. Il appela alors un taxi, pour les ramener. Alors qu'elle retrouvait la fermeté du sol -toute relative puisqu'elle croyait tanguer- son regard se posa sur Jun Ho. Elle n'avait pas réellement compris tous les mots, mais plutôt l'idée qu'ils dégageaient. Elle ? Chez Jun Ho ?

« J'ai un inconvénient. » elle hésita, quelques secondes. Du moins elle en avait un. « Non. En fait, oublie. »

De toute manière il ne lui laissait pas le choix. Eun Ha l'avait bien compris. Le taxi arriva plus vite qu'espéré et ils prirent place à l'arrière. C'est Jun Ho qui donna l'adresse afin d'arriver jusqu'à son habitation. Le taxi bougeait, beaucoup. C'est la première fois qu'un trajet lui faisait un tel effet. Si bien que, une fois à destination, elle donna plusieurs billets au chauffeur en lui laissant le peu de monnaie. Ou beaucoup de monnaie, elle ne savait pas vraiment.

« Sérieux. Je me sens pas vraiment bien là. »

Alors qu'à l'intérieur des lieux elle s'était sentie bien, cette balade en taxi l'avait rendue mal. Les effluves d'alcool avaient eu le temps de remonter. Et le trajet dans un véhicule n'avait peut-être été la meilleure chose pour son estomac. Eun Ha se retenait donc à Jun Ho jusqu'à ce qu'ils pénètrent dans son appartement. Elle retira ses chaussures, rapidement, puis chercha des wc. Rapidement. Son esprit était encore tout retourné par l'alcool et, à l'image des pires discours, elle se demanda pourquoi elle avait ingurgité de telles conneries.

Et elle dégurgita, expulsant tout l'alcool encore présent dans son estomac. Eun Ha eut tout de mettre le réflexe d'éviter ses cheveux, qu'elle retenait d'une main sur le côté. L'alcool quittait au moins une partie de son organisme, à défaut de ne pouvoir immédiatement quitter son sang. Sur le coup, elle se sentait honteuse, encore brumeuse et nauséeuse. La jeune femme trouva le lavabo, où elle rinça à plusieurs reprise sa bouche.

« Pourquoi un truc aussi bon a de tels effets ? » car les cocktails avaient été excellents. « C'est cliché si je dis un truc, du genre : je boirai plus jamais ces trucs là ? »

Elle rit, ou grimaça plutôt. Ses mains étaient appuyée sur le lavabo, pour ne pas perdre l'équilibre. Eun Ha s'accrochait partout où elle le pouvait. Même sur Jun Ho quand il avait été question d'arriver jusque là. Elle s'approcha des toilettes pour évacuer l'alcool, puis s'appuya contre le mur pour se retrouver assise au sol. Même ses jambes la tiraient. Tout son corps, semblait la tirer.

« Je me répète. Mais là, je me sens vraiment pas bien. »

Un nouvelle fois, elle se traîna jusqu'au toilettes pour vomir. Eun Ha vidait son estomac de la moindre dose d'alcool. Pendant de longues secondes, elle resta près de l'objet en question avant d'évacuer une nouvelle fois ce qu'elle venait de dégurgiter. Avant de se rincer une nouvelle fois la bouche. Avant de laisser ses fesses rencontrer une nouvelle fois le sol. Ainsi, elle avait presque l'air pathétique.  






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1715
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 2 Aoû - 23:46





bless you,
crush.




nouvelle tenue
 ━

Ma raison, se déchire. Mon être, se morfond. Mes pensées, m'abandonnent. Chevelure, ébouriffée. Lippes, mordillées. Inlassablement. Ces images, ressassées. De bien multiples soupirs, étouffés. Nos êtres, se mouvant. Aléatoirement. Au travers, de ce rythme, effréné. Discerné, au sein de ce moyen de locomotion emprunté. Si, soudainement. Capitale, du pays du matin calme. Rues. Et, ruelles. Redécouvertes, en cette pénombre incertaine. Tout, à la fois. Similaires. Si, similaires. Les unes. Des, autres. Tantôt, observateur. Tantôt, inquiet. Demoiselle, disposée à mes côtés. Main, nichée à l'encontre de son faciès. Je persistais au creux, d'un mutisme. Surprenant, en soi. Cependant. J'observais, alors. Le moindre de, ses faits – et gestes. Chaque trait étirant alors, son faciès. Chaque mot parvenant à se frayer un chemin, aux creux de ses lippes. Une douce mélodie, murmurée. Une pression faiblarde, disposée auprès de la chevelure de la demoiselle. Une affection, fort surprenante. Et, pourtant. « Certains, disent qu'il faut soigner le mal. Par, le mal. D'autres, parlent simplement d'une aspirine. Et, d'un verre d'eau. Je suppose, que la deuxième option t'intéresse, davantage. Je me trompe, hein ? » Argumentais-je, finalement. Accroupis, aux côtés de la jeune femme dont il semblait être question. Après moult, étapes. Moult, péripéties. Notre entrée au travers de mon antre se fut, sans encombres. Tout du moins... Chutes, contrôlées. Évincées. Gorges, déployées. Éclat de rire, délaissé. Mon échine, frémissait. Mon corps, se voyait disposé, auprès de ce carrelage blanchâtre. « Alors, premièrement. Tu n'échapperas pas à une nouvelle sortie, en ma compagnie. Rumeurs bidons, oblige. Deuxièmement, tu ne pourras aucunement oublier le goût de ces cocktails. Aussi dégueulasse, cela peut-il être. Actuellement. Tu y goûteras, à nouveau. Et, troisièmement. Tu ferais mieux, de prendre ces foutus médicaments. Avant de me repeindre les chiottes, Chérie. J'doute que mon frère soit carrément chaud pour nettoyer ça, et. J'le suis pas franchement, non plus. » Une douce taquinerie, mise en avant. Au travers d'une sincérité, sans nom. Médicaments blanchâtres. Et, verre empli de ce liquide incolore. Tendus. « Franchement, prends ça. Et après. J'vais m'occuper de toi. Et, fait pas la tronche. J'ai déjà vu des nanas, pire que toi. Dans ces cas-là, juré. Sur ma sale tronche. » Paume, glissée vers le ciel. Une promesse. Rapidement évincée, de par. Mon départ. Pièce en question, quittée. Antre personnel, parcourue. Un vulgaire haut, ample. De couleur noirâtre. Accompagné de ce vulgaire short. De couleur sombre, à son tour. Disposés, aux creux de mes mains. Je vins, lui apporter. Si, naïvement. Si, gentiment ? Diable. Quelle mouche, s'était alors permise, de piquer mon échine ? « Tu peux, enfiler ça. J'suppose que ce sera toujours plus confortable que... Ces trucs de nana, là. T'en fais pas. C'est propre, ouais. » Annonçais-je. Un sourire, aux lèvres. Vêtements, délaissés aux côtés de la demoiselle. Porte, close. Un court instant. Où, il ne m'était guère permis de me joindre à ses côtés. De par, la gêne qu'il me serait permis d'occasionner. Mais aussi. L'idée, d'être issu de la gent masculine. Tout homme. Aussi convenable, soit-il. Ne parviendrait guère à rester stable, auprès d'une simple – et unique demoiselle. Daignait, ôter la moindre parcelle vestimentaire résidant à l'encontre, de son échine. Sous, son regard. « Si, y a un souci. Dis-moi. » Répliquais-je, néanmoins. Errant. Vulgairement. De pièces, en pièce. Source nourricière, vulgaire ingurgitée. Paumes, glissées à l'encontre de bien multiples faits. Meubles. Murs. Bibelot. Vêtements. Changé. Pull de couleur noirâtre, enfilé. Argumenté de vulgaires symboles blanchâtres. Indescriptible. Argumenté de ce short. Bicolore. Porté, au travers d'une certaine originalité. Association, quelque peu surprenante. Cependant. Un cet antre. Seul, mon reflet. Et la demoiselle se voyaient disposées d'une telle image, de ma personne. « Alors, tu t'en sors ? Parce que, que. Genre, c'pas que j'apprécierais pas à te voir à poil. Mais, j'pense que ça te gênerait pas mal, si je rentrais sans pression. Comme ça. Alors, que t'es en pleine galère. » Voix, haussée. Propos, quelque peu déconcertant. Soldé, d'un faible ricanement. Si, ridicule. Il est vrai. Une grande première, au travers de cette vie. Emplie, de bien multiples surprises.

Surprises.
De jours, en jour.

made by pandora.


somebody said you got a new friend, does he love you better than i can ? i know where you're at, i bet he's around. and, i know it's stupid. but i just gotta see it for myself. so far away, but still, so near.

and I'm giving it my all, but i'm not the guy you're taking home.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 929
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 8

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Mer 3 Aoû - 21:55


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Tout son corps semblait engourdi, une sensation qu'elle n'avait encore jamais connu jusque là. Ce n'était pas un engourdissement comme on en ressent après des heures passées à danser. C'était tout autre. Assisse contre le carrelage, elle se sentait incapable de bouger de ces lieux. Eun Ha se sentait encore affreusement nauséeuse, mais elle ne vomissait plus. Ce qui, en soi, semblait déjà être quelque chose. Mais elle se plaignait. Étonnement. Sur combien elle se sentait mal en cet instant précis. Alcool, urine du démon. Si elle avait connu les effets sur son corps, la brune n'aurait sans doute pas bu autant. Quoique ce soit tout relatif puisqu'elle n'avait pas bu tant de verres. Au final.

« Ils le sont à cet instant en effet. Très dégueulasses» elle attrapa le verre et les médicaments. « Je suis désolée. J'ai... J'ai l'impression d'être au bout de ma vie ! »

C'était donc la deuxième solution qui était envisagée. Mais Jun Ho avait parlé de ces deux solutions durant le trajet de la même manière qu'on donne les options existante, sans préciser celles qui sont possibles. C'était naturel qu'il lui donne des cachets, blanc, et de l'eau. Pour vaincre cette affreuse sensation au creux de son estomac, et une migraine qui ne tarderait pas à apparaître dans quelques minutes. Docilement, la jeune femme avalait ce qu'il venait de lui apporter, buvant ensuite entièrement le contenu du verre.

Pire qu'elle ? Sans doute. Pourtant, Eun Ha avait l'affreuse sensation d'être réellement au bout de tout. Et en dessous de tout. Le rappeur revint rapidement avec un haut et un bas qu'il déposa entre ses mains, lui indiquant de se changer avant de sortir de la pièce. En se levant, elle manqua une nouvelle fois de tomber et décida de prendre appuie contre le lavabo. La brune n'avait plus aucun équilibre. Lentement, elle retirait ses vêtements pour qu'ils prennent place sur le sol et enfila ceux que Jun Ho venait de lui apporter. Ils semblaient larges, mais elle était davantage à l'aise. Elle devait l'avouer.

« Ouais. Je pense pas que ce soit la meilleure idée du siècle. »

Sa têt commençait doucement à la lancer, mais elle savait que l'effet serait bientôt contre balancé par les médicaments qu'elle avait ingéré. Après un moment à reprendre ses esprits, ou du moins tenter de les reprendre, elle sortit de la pièce en s'appuyant sur tout ce qui était à sa portée. Meuble. Mur. Porte. Jun Ho. Elle se redressa, encore alcoolisé. Tout tanguait autour d'elle. D'une main elle repoussa ses cheveux en arrière pour apercevoir le jeune homme.

« T'as pas un endroit où je pourrais m'asseoir. J'ai l'impression que tout tourne encore autour de moi. C'est pas vraiment agréable. »

C'était même affreusement désagréable. Elle avança en s'appuyant sur Jun Ho, puis sur le mur. Jusqu'à trouver une chambre, un lit. S'y laisser tomber et ne plus bouger. Eun Ha ferma les yeux, un long instant, et posa un bras juste sur son front. Elle ne bougeait plus d'un seul centimètre, sans même savoir comment elle était exactement allongée sur ce lit.

« Putain. » elle manqua de s'étonner d'avoir eu un tel propos. « J'ai envie de pleurer. Je sais même pas pourquoi. Ça craint. »

Bien qu'elle tenta de les retenir, les larmes se mirent à couler le long de ses tempes. Eun Ha, qui n'avait pas pleuré depuis neuf années. Trois verres, une bière, des larmes. Finalement c'était pas compliqué. Pourtant aucun sanglot ne suivait. Rien que de vulgaires larmes qu'elle chassait rageusement de son visage.

« C'est logique ça ? Pleurer sans raison ? »

Pourtant elle en avait, des raisons de pleurer. Sa famille loin d'elle, des semaines à s'entraîner, et d'autres choses plus encrées. Mais elle l'avait toujours refusé. Eun Ha ne voulait pas pleurer. Elle ne pouvait pas pleurer. Les larmes revenaient, même en les chassant. Elle se redressa pour s'asseoir puis cacha son visage entre ses mains. Neuf ans sans pleurait, tout revenait en une soirée. Elle était incapable de gérer ça.

« Putain. Non. »

A l'aide de ses mains elle cacha son visage. Elle ne voulait pas que Jun Ho la voit ainsi. Pour être honnête, elle aurait préféré que personne n'ait à la voir ainsi. Sérieusement ? Pourquoi ce soir ? Pourquoi l'alcool avait-il de tels effets sur elle ? 






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1715
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Sam 6 Aoû - 2:33





bless you,
crush.




tenue
 ━

Soudainement. Si, soudainement. Cette présence féminine, échappe. À, m'a portée. Cette infime brise, dissipée. De par, sa précipitation. Il me fut, néanmoins. Permis de discerner son apparence. Ce mal-être, niché à l'encontre de son échine. Prenant. Peu, à peu. Possession de son, faciès. Traits, tirés. Mine, désapprouvée. Esprit, embué. Tentant avec, tant bien – que mal, de se dissimuler. Et, ce. Au travers de mon antre personnel. Ces perles, salées. Disposés envers, son échine. Son faciès, humidifiée. Ses joues, rosées. Ses paumes, brisant cette image. Cette image, de demoiselle. Si, forte. À présent. Si, dérisoire. Tout, naturellement. À mon tour, je semblais. Perplexe. Ces précédents propos, tenus à son encontre. Prenant, à présent sens. Plaisanteries, devenant... Réalité. Pourquoi diable, la demoiselle se jouait-elle ainsi de ma personne ? Le destin se jouait-il, à son tour, de ma personne ? Effets, secondaires. D'un taux d'alcoolémie, en hausse ? Jamais, encore. Il ne m'avait pas été permis d'observer, de tels revirements. De tels, états. Cependant. Il ne m'était aucunement accordé à demeurer, ainsi. Stoïque. Aussi ridicule, semblais-je, être. Aussi idiot, pouvais-je être. Cancre. Ne possédant guère, de convenance envers, de telles situations. Réconfortant ? Plongé, au creux d'un mutisme, sans nom. Je m'aventure, en ces lieux. Incertain. Hésitant. Pas, à pas. Silencieusement. Si, silencieusement. Porte, close. Intimité. Lieux, introduits. Épaules, haussées à l'encontre de bien multiples questionnements. Se laissant alors, entendre. Je m'approchais. Davantage. Encore. Et encore. Si, naïvement. Délicatement. Mon être, vint se joindre à ses côtés. Disposé, en tailleur. Entrée en matière, dérisoire. Paume, orientée vers la jeune femme. Chevelure, éprise. Cette bulle. Percée, à jour. Étreinte. Une simple et – unique, étreinte. Tendre. Affectueuse. Alors, ponctué de murmures. Tels, que. « Je vais commencer à déteindre, sur toi. Fait gaffe. » Dans, un premier temps. Poursuivis alors, par de bien nombreuses idioties. Dîtes. Si, subitement. « Désolé, chérie. Je n'ai pas de maquillage, ici. Va falloir faire, sans. Mascara et toutes ces pacotilles. » Lippes, mordillées. Goût de fer, persistant au creux de ma cavité buccale. Déglutissant, difficilement. « Tu peux bien pleurer. Je serais, là. Et, j'te lâcherais pas, pour autant. Tu peux en être, sûre. Juré. Sur, ma sale gueule. » Main, redressé. Paume, disposée vers le plafonnement. Une pointe, d'humour. Certes. Cependant. Cela paraissait, être. Le seul et unique sujet, au sein duquel. J'excelle. Et, ce. Depuis ma plus tendre enfance. Façade, brisée. Sous, mes sens visuels. La jeune femme, s'abandonnait aux creux de ces bien multiples ressentiments. Aussi désagréables, pouvaient-ils être. Surpris ? Guère, surpris. Cette faiblesse, inavouée. À l'encontre, de son défunt aîné. Se lisait, entre ses lippes. « Tu sais. Tu n'es pas aussi forte, que tu oses le prétendre. » Rassuré ? Demoiselle, emplie d'humanité. Semblable, à ces sombres inconnus se glissant, à ses côtés. Humanité, semblable à quiconque. En, ce bas-monde. Je redoublais, d'affection à son égard. Étreinte, dissipé. Mains, repoussées. Pouces, glissés sous ses yeux. Perles salées, évincées. Cette représentation animale, disposée. « Alors, c'est ce à quoi ressemble. L'idée « après larmes », panda. Dont, vous parlez tant. Vous, les femmes. » Propos, soldés d'un faible ricanement. Un baiser, glissé à l'encontre du haut de son crâne. Chevelure, ébouriffée. Élan verbal, poursuivis. « Je suppose qu'il m'aura été permis de te voir, sous bien de nombreux états, aujourd'hui. Alors. Qu'est-ce que tu me réserves, pour la prochaine fois ? J'suis plutôt curieux. Maintenant. Tu sais comme te jouer des hommes, fourbes. » Mimant. Ce faciès, faussement outré. Je me redressais, convenablement. Recul, pris. Volets, fermés. Énième taquinerie, dévoilée. « Au cas ou. Ces fans, pourraient tomber sur une image choquante de leur idole, chérie. Ce serait dommage que je ne puisse plus être le seul à profiter de cela, voyons. » Aussitôt, dit. Aussitôt, fait. Ridiculement, agité. Ces papiers, blanchâtres. Emplis, de douceur. Tendus. « Motus. Bouche, cousue. Qu'importe, la torture. Je resterais silencieux, comme une tombe. Jamais, je ne balancerais. Ce qui s'est passé, ce soir. »

made by pandora.


somebody said you got a new friend, does he love you better than i can ? i know where you're at, i bet he's around. and, i know it's stupid. but i just gotta see it for myself. so far away, but still, so near.

and I'm giving it my all, but i'm not the guy you're taking home.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 929
Age : 19 ans
groupe : ne0n
rôle dans le groupe : second vocal, visual & maknae
occupation : idole
avatar : seolhyun (noralchemist)
DC : meeyon; jisung; fangyin
Points : 8

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t828-eun-ha-titreenconstruction-chu#12701 http://www.lights-camera-action.org/t874-eun-ha-wanna-be-with-me http://www.lights-camera-action.org/t887-eun-ha-my-life#62421 http://www.lights-camera-action.org/t888-kwon-eun-ha-ding-ding-ding#13826 http://www.lights-camera-action.org/t889-kwon-eun-ha-eun_nana#13848 http://www.lights-camera-action.org/t1535-kwon-eun-ha-yuseong-media#30947
Message
Sam 13 Aoû - 18:00


And you are here.
Jun Ho & Eun Ha

Eun Ha se sentait affreusement mal de pleurer ainsi. Pourquoi l'alcool avait-il tendance à faire ressortir tout ça ? Toutes ses larmes gardées en elle depuis si longtemps ? La jeune femme se haïssait, à cet instant précis. Elle commençait même à regretter tout cet alcool ingurgité. Sans lui, ces larmes n'auraient pas roulé sur son visage. Ses mains restaient collées contre ce dernier. Un simple étreinte, elle cherchait du réconfort auprès de Jun Ho. Elle l'accueillait, acceptant ce qu'il lui offrait. Déteindre sur elle ? Peut-être bien. Son esprit était encore embrumé par tout ces verres bu plus tôt.

Un rire, déformé par ce nœud naissant dans sa gorge, traversa ses lèvres. Pas de maquillage. Pas d'artifice. Rien pour caché son visage trempé, noyé par ce chagrin trop longtemps gardé. Son cœur se serra. Fort. Il lui assura d'être là, pour ses pleurs. D'être là, tout simplement. Alors que personne n'avait encore trouvé les mots. Même lorsqu'il lui assura qu'elle n'était pas si forte qu'elle le prétendait. Bizarrement, Eun Ha ne se sentit pas faible. Non. Elle se sentit rassurée. Comme si elle avait le droit de se laisser aller. Comme si Jun Ho lui offrait ce droit.

« J'aurais préféré ne pas craquer. Pas comme ça... Pas du tout, même ! Désolée... »

L'étreinte fut rompue pour mieux balayer ses larmes. Les mains du jeune homme vinrent les chasser. Un rire franchit même une nouvelle fois ses lèvres. Alors qu'il la comparait à un animal. Un panda. La rookie n'avait jamais connu ce faciès, pourtant reconnu sur les filles qui pleuraient maquillés. Du noir, qui coulait sous les yeux. Sur les joues également. Qui repeignait le visage suite aux larmes. Il rit à son tour, déposant par la suite un baiser contre son front, ébouriffant ses cheveux. Son cœur se serra. Encore.

« Il suffit de quelques larmes pour tous les faire tomber ! » des mots pour appuyer les dire de Jun Ho. « Je te réserve bien des surprises, encore. »

Une main se posa sur son front, alors que sa tête la lançait de moins en moins. Eun Ha supposait que les cachets, avalés plus tôt, faisaient finalement effets. Doucement, elle se sentait fatiguée. Son corps encore engourdi, comme si cette fatigue se répandait dans ses veines. Il ferma les volets, revenant ensuite vers après des mots qui lui arrachèrent un sourire, et en tendant des mouchoirs. Du bout des doigts elle les récupéra, s’essuyant le visage humide. Se détournant ensuite pour se moucher, quand bien même les sanglots n'avaient pas appuyé ses pleurs. Elle chercha des yeux une poubelle pour les déposer, puis s'allongea sur le lit. Encore.

« Même sous la torture ? Eh bien... Après tout ça, je suppose que je peux te faire confiance. »

Plus confiance qu'à bon nombre de gens. Seule Sying l'avait vue dans un tel état. Mais c'était différent. C'était une autre époque, une autre journée. Une autre situation. Là, avec Jun Ho, c'était presque spécial. Même si Eun Ha ne le connaissait que depuis peu, il avait réussi à capter sa confiance. Il avait réussi à voir en elle, où tant d'autres avaient échoués. C'est un livre ouvert, mais pas pour autant le plus simple à lire. Le jeune homme avait capté ça. Il avait réussi à obtenir sa confiance. Et peut-être plus encore.

« Du coup, je vais encore rester là, un peu. » elle bailla, comme pour appuyer la fatigue qui émanait d'elle. « Au moins le temps de ne plus avoir d'alcool dans le sang. »

Jamie ne serait pas des plus ravie de la voir rentrer dans un tel état. Non pas qu'elle bride Eun Ha, ou les autres membres. Mais elle restait une leader attentionnée et attentive. Puisqu'elle était la maknae, elle était surprotégée. Par rapport aux autres membres. Elle avait l'habitude, étant dernière d'une fratrie. Mais à présent, cela semblait différent. La brune semblait grandir, mûrir, changer à Séoul. Auprès de toutes ses rencontres. Du regard, elle chercha Jun Ho. A tâtons, elle finit par récupérer sa main.

« Reste avec moi. Ne me laisse pas. Ne pars pas. S'il te plaît ! »

Le sommeil la gagnait de plus en plus et elle ne se sentait pas capable d'attendre plus longtemps que l'alcool quitte son sang. Ses mots sonnaient presque comme une supplication. Eun Ha ne voulait pas qu'il parte, même si elle s'endormait. Même si elle devait partager le lit de Jun Ho avec son propriétaire. Lui. A cet instant précis, elle s'en fichait. Sa main serra celle du rappeur, le cœur tout aussi serré. Plusieurs semaines auparavant, elle n'aurait jamais imaginé se rapprocher de la sorte de lui. De ce jeune homme qui rappait, pour qui elle devait simplement être figurante pour ses débuts.

Ses yeux se fermèrent, lentement, alors qu'elle murmurait une nouvelle fois ces mots. Jamais elle n'aurait pensé que laisser quelques larmes rouler, que s'ouvrir de cette manière l'éreinterait. Dans ses murmures, en plus de désirer sa présence, elle s'excusa. Encore. Mais elle ne lâcha pas sa main. Eun Ha la gardait serrée dans la sienne. Même endormie. 






“When you have a good heart: You help too much. You trust too much. You give too much. You love too much. And it always seems you hurt the most.”
Revenir en haut Aller en bas

You save me from Seoul | ft Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Vos plus belles photos pour un save screen
» European Tour - Ballantine's Championship in Seoul 2011
» Fail save
» Opération save a ride Republique dominicaine 100 % caisson 100 %light wind
» Save my Bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-