AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre

Pick up pick up the phone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar

Messages : 643
Age : 24 ans (24/08/94)
groupe : 6RHYMES kssos
rôle dans le groupe : Rap, Chant, Meme.
nom de scène : Jiyun
occupation : humain de compagnie
avatar : Woo Ji Ho © Kiseok bg
DC : une bitch, un taré, un gangster emo, une dragqueen et la Diva
Points : 311

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6943-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6951-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6947-im-ji-yun#115635 http://www.lights-camera-action.org/t6948-im-ji-yun#115636 http://www.lights-camera-action.org/t6979-im-ji-yun-i-jy#115885 http://www.lights-camera-action.org/t7042-6rhymes-off http://www.lights-camera-action.org/t7300-im-ji-yun#119246 http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Dim 12 Aoû - 20:42

☾ Ce que je pensais être le mieux pour moi ? Et c'était quoi, ça... au juste ? S'il y avait bien un truc qui m'était difficile à faire, c'était de penser à moi. Même pas parce qu'un événement fâcheux m'en empêchait, non, mais juste parce que... eh bien... seul, je n'existais pas vraiment. Il fallait que ce soit mon groupe et moi, ma soeur et moi, ma famille et moi... il fallait qu'il y ait un humain en face, avec lequel je pouvais me lier et vivre des trucs. Me réjouir de ses réussites, me préoccuper de ses difficultés et tâcher de l'aider à les surmonter... les gens comme moi, on n'était pas forcément les mieux vus par cette société individualiste et compétitive... à moins d'être une femme à marier et à caser à la maison avec les enfants. Sans ça, sans coller à ce culte de la performance, surtout pour un mec c'était le tiroir « fainéant », ou « faible » qui nous, qui m'attendait au détour du couloir. Ouais, tout comptes fait, je crois que les mots de Taeyeob venaient de m'aider à le comprendre, ce truc qui me rendait morose. Je n'avais jamais remis le fonctionnement de la société en question, pas de cette manière, en tout cas... et voila que ça venait de me frapper, d'un seul coup. Si j'étais si 'malheureux' sans l'être, c'est peut-être parce que je ne pouvais pas vraiment être moi-même sans que ce soit stigmatisé négativement par... tout le monde ? Je n'avais pas de grand projet de vie, pas de passion ardente, pas de rêve fou à réaliser... en somme : pas grand chose à voir avec qui que ce soit dans le milieu du divertissement, qui lui, était rempli de personnes très carriéristes et ambitieuses, en général.

Et mon aîné en rajouta une couche. Mais qu'allait-il en penser, si je lui disais... ? Si je répondais par « je ne sais pas » à la question « qu'est-ce que tu veux faire dans la vie » ? Les seuls trucs que je sais, se limitent à mes plans dans la journée, la semaine, le mois, voir, l'année. Je n'ai pas de vision à long terme... et je ne sais pas quelle place offre la société pour ceux qui réfléchissent ainsi, mais elle n'est sans doutes pas très glorieuse. « Eh bien... » Lentement, je glissais mon regard sur sa main et sentis très vite mon coeur s'accélérer à nouveau... avant de remonter les yeux au niveau de son visage, tout en serrant mes doigts autour des siens. « Si j'en parle, tu vas me regarder de travers... » J'ai la gorge nouée... je fais quoi, s'il me juge mal ? « Je suis tout le contraire de toi... je veux dire... on est tous censés avoir un grand rêve et travailler pour ça, n'est-ce pas ? Sauf que moi... bah, j'en n'ai pas... pas vraiment. J'ai suivi Hayun ici pour être sûr d'être près d'elle en cas de besoin, parce que je sais que c'est difficile comme vie. Je fais ce que l'agence demande et j'ai la chance que ça se passe bien pour moi, mais... mais c'est pas pour autant que c'est ce qui me pousse en avant dans la vie. Je suis pas Junho qui vit ça comme sa vocation, j'suis pas... passionné par grand chose. » Je soupirais faiblement et haussais les épaules, puis lançais un regard par la fenêtre. « J'aime plein de trucs, pourtant, mais ce que j'aime le plus, c'est de voir les personnes autour de moi aller de l'avant, même si je fais que de suivre dans l'ombre. Du moment qu'ils sont heureux, ça me suffit... alors ce qui est le mieux pour moi, je sais pas ce que c'est et je l'ai jamais su. Je sais juste les petites choses qui me font du bien, dans l'immédiat... » Comme aller manger tel ou tel repas, faire telle ou telle activité, voir la personne X et passer du temps avec. Je n'avais... clairement rien à faire dans une société capitaliste. Oh, j'avais rarement parlé autant de moi à quelqu'un... et cette idée me décrocha un rire nerveux. « Cette nuit, le truc qui me faisait du bien, c'était de pouvoir au moins t'entendre. » Et je lui souris un peu plus, pour lui montrer que ma tête triste pouvait rapidement s'évaporer dès le moment où je pouvais exprimer ma vraie personnalité. « Alors là, tout de suite, je suis plus heureux, parce que j'ai eu plus que ce que j'imaginais. » C'était impensable d'être si facile à contenter, n'est-ce pas ? Et pourtant... je pouvais vous assurer que j'étais parfaitement sérieux.


• Amor fati •
Just give me one second 'cuz I, I- I, I got a special message but I, I-I-I gotta breathe. my mouth can’t translate the things my heart says.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 131
Age : 34 ans
nom de scène : H.I.M / The Hobo
occupation : Producteur / Réalisateur / Compositeur
avatar : The Quiett (fouiny babe)
DC : Ahn mingi ; Moon gyuheon
Points : 70

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t8394-it-s-all-about-the-money-and-the-power-man#135840 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t9383-kwon-taeyeob http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Lun 13 Aoû - 0:33

☾ Eh bien, c'était beaucoup d'informations d'un coup. "Regarde moi ce beau crétin." Sans un mot, j'étais resté là, observant ses doigts rencontrer les miens. Buvant chacun de ses mots parce qu'ils étaient importants. Parce qu'ils étaient rares. Tellement rare que je n'en revenait pas d'en entendre autant... Je me sentais chanceux. Je ne savais pas quand un tel miracle se produirait à nouveau. Je voulais lui accorder toute mon attention. Comme toujours, mais plus encore... JiYun qui ne parlait jamais pour rien dire. Combien de fois je m'étais prit à jouer à compter ses mots en souriant ? Il ne daignait jamais en dire plus, jamais trop. Juste ce qu'il fallait. C'était toujours pareil. Là, mon cher jeune microbe c'était ouvert. C'était la première fois que j'entendais son cœur parler. Vraiment. Devrais-je remercier l'alcool pour ça ?

"Si j'en parle, tu vas me regarder de travers..."
qu'il disait. Et moi je pensais "Je te regarde déjà souvent de travers, mais pas pour les mêmes raisons..." Il disait
"Je suis tout le contraire de toi..." Et je sentais mon cœur s’accélérer encore.
Il m'expliquait. Alors c'était donc pour ça que mon Jiyun peinait autant ? C'était ça qui le travaillait autant, et qui l'empêcher de sourire ? Il disait "du moment qu'ils sont heureux, ça me suffit..." Et moi, je me sentais fondre, complètement. Je me mis à sourire, à laisser échapper quelques faibles rire aussi, de bonheur. Il me rendait heureux. Parce qu'il n'était pas seulement un beau garçon, il était surtout une belle personne. Maintenant que j'avais eu le droit à un fragment de ce cœur, je me dis une chose. Je voulais le reste aussi. Je voulais tout connaitre de lui. Je voulais que JiYun me parle encore... Parce que personne n'était assez impressionnant à son âge, pour m'impressionner. Pour me surprendre. Pour me faire sourire simplement en décrochant au téléphone. Pour me faire quitter mon travail au milieu de la nuit ou en plein pendant une réunion. Jouant avec ses doigts tendrement, mon second genoux se posa au sol et je pu enfin reposer les yeux sur lui.

Personne d'autre n'était assez impressionnant pour me faire m'agenouiller ainsi.

"- Moi aussi je suis heureux. Je suis heureux de faire partie de ce qui te fait du bien."
J'avais soudain envie de le prendre dans mes bras. J'avais envie de le protéger, et de lui laisser tout le temps et l'espace dont il avait besoin pour parler. Je voulais qu'il vide ce sac qui pesait si lourd sur ses épaules. Je voulais qu'il me dise tout ce qui le chagrinait. "- Mais tu te trompe. Je n'ai jamais eu de grand rêve non plus. J'ai travaillé pour ce qui me plaisais. C'est vrai. Seulement, rien de ce que j'ai accomplie n'a était pour quelqu'un d'autre que moi même tu vois..." Alors quelque part, je l'enviais tellement. Parce que moi, ce monde régis par le nombrilisme et l'argent, le pouvoir et les sacrifices, il m'avait profité, j'en avais usé... Mais je n'avais rien accomplie pour qui que ce soit d'autre... Je n'avais rien ajouté, parce que rien ne pouvait être dit. JiYun avait raison sur toute la ligne d'être comme il était. Personne ne pouvait lui enlever ça.. "-Tu vaut mieux que moi. T'es un sacré numéro JiYun..."
Un sacré numéro que je ne pouvais plus me retenir plus longtemps d'avoir envie de serrer contre moi. Ma main quitta la sienne lentement pour remonter caresser son visage. Son doux visage.



More Money, More Power, More succes

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 643
Age : 24 ans (24/08/94)
groupe : 6RHYMES kssos
rôle dans le groupe : Rap, Chant, Meme.
nom de scène : Jiyun
occupation : humain de compagnie
avatar : Woo Ji Ho © Kiseok bg
DC : une bitch, un taré, un gangster emo, une dragqueen et la Diva
Points : 311

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6943-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6951-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6947-im-ji-yun#115635 http://www.lights-camera-action.org/t6948-im-ji-yun#115636 http://www.lights-camera-action.org/t6979-im-ji-yun-i-jy#115885 http://www.lights-camera-action.org/t7042-6rhymes-off http://www.lights-camera-action.org/t7300-im-ji-yun#119246 http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Lun 13 Aoû - 17:27

☾ Alors, il le prenait bien.

Sa réponse me décrocha un petit rire, tandis que je me redressais pour me retrouver assis face à lui. Je crois qu'avec tout ça... nous commencions réellement à devenir proches, n'est-ce pas ? « Mais c'est bien, de travailler pour toi ! Tu as l'avantage de ne pas te rendre malade pour rien si ceux que tu soutiens, si jamais ça va pas trop pour eux... c'est pas vraiment négligeable. » Je souris un peu plus et secouais la tête, parce que je le pensais vraiment, ça. C'était plus pénible qu'autre chose, l'empathie, parfois... et quand je regarde ce que cet homme à accompli par ses propres moyens, je suis réellement impressionné. Ça demandait beaucoup de ténacité, du courage, de l'intelligence... de ne jamais abandonner et d'y croire, en somme. Je ne voulais pas lui dire qu'à mes yeux, c'est ce qui se rapprochait d'un rêve, mais dans le fond, c'était ça, non ? Faire ce qui nous plaisait et construire quelque chose autour de ça... la quantité de travail derrière ne se comptait pas en argent, mais en temps et en énergie. Dieu sait ce qu'il avait mis dedans. Beaucoup de sacrifices, sans doutes... j'aimerais entendre sa vision des choses, son récit. « C'est quand on fait les choses pour soi-même qu'on va le plus loin... non ? Enfin... ça dépend de ce qu'on entend par 'loin', j'imagine. » Le 'loin' de la société, d'un point de vue matériel ? Oui, mais dans le relationnel aussi, c'était valable, non...? Je l'avais appelé cette nuit en le faisant pour moi-même, à la base, n'est-ce pas ? Argh... ça y'est, voila que je me mettais à nouveau à trop réfléchir.

Et puis, sa dernière phrase me choqua. Comment ça, mieux ? Comment est-ce qu'on pouvait dire un truc pareil ? Et puis, en se basant sur quelles caractéristiques, d'abord ? Non, non non. « Je crois que t'es pas très gentil avec toi-même, quand tu dis des choses pareilles. » Je déposais mes yeux sur les siens en le disant, comme pour le sermonner, pour qu'il soit plus clément avec sa propre personne et lui présente, potentiellement, ses excuses. « Y'a pas de mieux ou de moins bien... on est juste différents, non ? » Et c'est en le disant que je finis par me courber en avant, jusqu'à sentir mon front s'appuyer contre le sien. « Pis je crois que quelqu'un qui se lève au milieu de la nuit pour aller récupérer un déchet dans le parc... c'est quelqu'un de vachement bien. » Un faible rire m'échappa à nouveau, mais s'évanouit très rapidement aussi, parce qu'à nouveau, la situation me réduisit au silence... je suis assez proche pour l'entendre respirer... je fais quoi, maintenant, putain... ? J'ai pas envie de partir pour autant. Le fait de me poser la question créa d'ailleurs une drôle de saccade dans mon souffle, et bien que je fis un effort monstrueux pour reculer de quelques centimètres, ce ne fut pas assez pour pouvoir dire que nous étions revenus à une distance acceptable l'un de l'autre.

Et je ne sais pas comment décrire ce moment, ou quels mots poser dessus, mais là, tout de suite, le fait qu'il n'y ait personne pour juger de l'extérieur m'empêche de me rétracter face à lui. Pitié, pousse-moi, que je me reprenne un coup, car c'est beaucoup trop facile de s'habituer au contact de tes mains sur moi ou de ta façon de parler quand on est juste tous les deux, là... et si ça continue, j'sais pas. J'sais pas, mais ça va être trop tard pour revenir sur les rails, à moins que ce soit déjà le cas, parce que toi aussi, hyung, t'es quelqu'un... que j'aimerais accompagner sans ta recherche de bonheur.


• Amor fati •
Just give me one second 'cuz I, I- I, I got a special message but I, I-I-I gotta breathe. my mouth can’t translate the things my heart says.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 131
Age : 34 ans
nom de scène : H.I.M / The Hobo
occupation : Producteur / Réalisateur / Compositeur
avatar : The Quiett (fouiny babe)
DC : Ahn mingi ; Moon gyuheon
Points : 70

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t8394-it-s-all-about-the-money-and-the-power-man#135840 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t9383-kwon-taeyeob http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Lun 13 Aoû - 23:57

Oh... ne me fais pas ce regard JiYun. S'il te plaît...

Ce regard, accompagné de ce qu'il disait, ça me faisait quelque chose. J'étais là, planté devant lui, les yeux captivé par lui. Il avait sourit, rit... Son sourire me faisait du bien. Mais entendre son rire, c'était quelque chose d'encore meilleur. Je ne savais pas trop comment agir, et je me perdais alors dans tout ce qu'il disait. Il disait que je ne me rendais pas malade pour les autres. Il avait raison. J'avais sentie un pincement, aie, ça faisait mal ça idiot. Je crois qu'il ne se rendait pas compte que non, ce n'était pas un "avantage". Du moins, pas après tout ce qu'il venait de dire. Il me faisait me sentir encore plus mauvais que j'en avais l'air.

Si seulement il pouvait arrêter de me regarder comme ça. Si seulement il était resté allongé. J'aurai pu rester maître de moi même. J'aurai pu continuer à croire que tout ce que je ressentais à cet instant n'était que pure affection amicale. Mais, le voir ainsi, assis devant moi, me surplombant légèrement, c'était dur de se voiler la face. Je me sentais petit, dominé, par ce regard qui dégageait tant de sérieux, et de reproche. Waouh, JiYun me faisait un reproche. C'était fou quand même. Et sacrément plaisant... Merde, je devenais fou je crois. JiYun se rapprocha. Je n'en espérais pas tant en venant le rejoindre ici. Comment nous étions nous débrouillé pour en arriver là? Pourquoi ni lui ni moi ne réagissait. L'un de nous deux devait se reprendre non? A moins que, non... Emporté déjà bien loin par sa voix, son regard, son souffle, et la chaleur de ses mains que je ne m'étais pas rendu compte avoir prises dans les mienne, j'avais fermé les yeux. Juste quand son front toucha le mien.

Ça ne dura que quelques secondes. Quelques secondes tellement, tellement courtes. Je sentis la frustration dés l'instant ou son front se décolla du miens. J'étais bien bon sang... Et je n'étais pas d'accord avec ce mouvement de recul. Mes yeux se rouvrirent, vivement ma main droite quitta la sienne et vint se plaquer derrière sa nuque. "Reviens." Si mes yeux avaient eu une voix, c'était probablement ce qu'ils auraient dit, sur un ton suppliant. Oh, peut-être qu'il comprenait... Ma mains se pressa un peu. Juste un peu. Je n'avais pas envie de le forcer à quoi que ce soit. Je ne savais pas moi même ce qui me prenais. Son attention avait finit par me toucher... Je n'avais pas vu venir tout ça... Et maintenant je suis là, cherchant désespérément à comprendre. Si il le voulait, il pouvait revenir là contre moi. Je lui donnerai ça, je lui donnerai tout ce qu'il voudra...

"- Je ne me souviens pas être aller chercher un déchet. Un sale gosse torché, beau et attachant oui. Mais pas un déchet..."

Le déchet ici, ce n'était pas lui.


More Money, More Power, More succes

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 643
Age : 24 ans (24/08/94)
groupe : 6RHYMES kssos
rôle dans le groupe : Rap, Chant, Meme.
nom de scène : Jiyun
occupation : humain de compagnie
avatar : Woo Ji Ho © Kiseok bg
DC : une bitch, un taré, un gangster emo, une dragqueen et la Diva
Points : 311

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6943-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6951-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6947-im-ji-yun#115635 http://www.lights-camera-action.org/t6948-im-ji-yun#115636 http://www.lights-camera-action.org/t6979-im-ji-yun-i-jy#115885 http://www.lights-camera-action.org/t7042-6rhymes-off http://www.lights-camera-action.org/t7300-im-ji-yun#119246 http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Jeu 16 Aoû - 11:45

☾ Il fallait que ça s'arrête. J'avais la sensation d'être au bord d'une falaise, à deux doigts de me jeter dans le vide, sans savoir exactement à quel moment mon corps allait rencontrer le sol dur et s'y disloquer. Parce qu'après tout, c'est ça qui se passerait, non ? Voila que sa main derrière ma tête me poussait un peu plus vers ce fichu ravin et même si quelque part, j'avais l'envie furieuse d'essayer de sauter là en-bas pour, peut-être, qui sait, apprendre comment on faisait pour s'envoler, je n'oubliais pas que j'étais un humain et non pas un piaf, que la gravité faisait son effet et que de toute façon, c'était pas possible. Ce gars allait me tuer, et en plus, c'était de ma faute. C'est moi qui initiait le tout à chaque fois... qui allais le chercher, qui le réclamait... ce n'était pas lui. Il se contentait de suivre. Et ça faisait doublement de moi un égoïste de me montrer hésitant, maintenant que j'avais poussé le truc jusque là, au point qu'il en vienne à me dire des mots... des mots pareils, des adjectifs comme ça. Bientôt vingt-quatre ans et personne ne m'avait fait cet effet-là... jamais. Ni la voisine de l'époque, ni les filles de ma classe, ni même cette nana pour qui j'avais complètement changé, au lycée, tout ça pour finalement me prendre un râteau. Ça n'avait rien à voir, ce n'était même pas comparable... cette impression d'être dépassé par mes propres ressentis, d'être emporté, je ne la découvrais que ce soir... et elle faisait tellement, tellement mal, parce que vraiment, je ne pouvais pas me résoudre à l'accepter, même en sachant la joie et la passion profondes que ça me procurait.

« Pardon... » Déglutissant lourdement, ma main se retira finalement de la sienne en tremblant tellement que je fus obligé de la serrer en poing, afin de contenir ma peur, mes larmes et ma colère. Et c'est dans un faible sanglot que je détournais finalement la tête, jusqu'à ce qu'il comprenne que je ne reviendrais pas renouer le contact entre-nous. « Il faut pas... » Un murmure. Vraiment pas... il y avait une bonne dizaines de voix dans ma tête qui me rappelaient à l'ordre, à l'instant, pour me dire d'arrêter ce cirque et de me reprendre une bonne fois pour toutes. Ça allait de mes parents, à ceux de mes amis latino de San Diego, à celles de mes potes de l'église. Etrangement, la croix que je portais constamment autour du cou et à laquelle je n'avais jamais fais plus attention que ça, venait de devenir beaucoup plus lourde que d'habitude. Je m'en saisis de ma main libre, à la fois avec l'envie de l'arracher, ainsi que celle de m'y accrocher désespérément. Pourquoi ça arrivait... qu'est-ce que c'était encore, comme test ? Et pourquoi ça devait faire autant souffrir, on n'en n'avait pas eu assez comme ça, Hayun et moi, jusqu'à présent ? Et pourquoi la seule personne à qui j'ai pu me sentir libre de parler ouvertement, dans la joie, c'est quelqu'un de mauvais pour moi ? « Désolé, c'est ma faute... » Ravalant mes larmes, je reculais un peu plus et baissais la tête en rentrant, comme toujours, mes épaules en position défensive, pour rentrer dans ma coquille.


• Amor fati •
Just give me one second 'cuz I, I- I, I got a special message but I, I-I-I gotta breathe. my mouth can’t translate the things my heart says.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 131
Age : 34 ans
nom de scène : H.I.M / The Hobo
occupation : Producteur / Réalisateur / Compositeur
avatar : The Quiett (fouiny babe)
DC : Ahn mingi ; Moon gyuheon
Points : 70

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t8394-it-s-all-about-the-money-and-the-power-man#135840 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t9383-kwon-taeyeob http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Dim 19 Aoû - 17:51

☾Que faire ? Que faire quand... Quand..? Ces choses aux-quelles on ne peut rien. Même avec tout l'argent du monde, tout le pouvoir du monde, tout... Quand ces choses contre lesquelles on ne peut rien faire viennent se dresser devant soi. Que faire ? Et bien, rien. Je ne pouvais rien faire. Je voyais les limites. Je comprenais les mots de JiYun. Je savais.., que je ne pourrais pas briser ces barrières cette fois. Que j'allais devoir les contourner et trouver un moyen de juste, vivre avec...

C'était ces choses que je redoutais le plus. Apprendre à se défendre, s'armer de culture, de pouvoir, de richesses, de reconnaissance et de respect, pour se retrouver nu face à "ces choses". Rien ne pouvait briser les barrières de l'âme. J'en savais quelque chose. Rien de ce que j'avais, de ce que j'aurai pu dire, ou offrir à JiYun, rien de tout ça n'aurai pu apaiser son cœur. J'étais désarmé, et le seul qui y pouvait quelque chose, c'était lui même.

Avaler ma salive, ainsi que toute la frustration du moment, fut compliqué et douloureux. Retenir ma subite envie de l’enlacer en le voyant pleurer l'était encore plus. L’espace d'une demi seconde, une grimace rageuse vint tordre mon visage imperceptiblement. Je ne pouvais rien faire. Et je ne devais rien faire. Parce que ce n'était pas mon combat, parce qu'il aurait de toute façon refuser que je le touche. Peut-être qu'il n'avait plus non plus envie de m'entendre... ça faisait mal. Le cœur serré, je m'étais relevé lentement. La tête baissé, honteux de l'avoir poussé inconsciemment jusqu'à ses retranchements. Honteux d'avoir fait n'importe quoi avec lui comme si il s'agissait de n'importe qui...

Les yeux tournés ailleurs, j'étais pourtant resté là, planté comme un con au milieu du salon devant le canapé. Je ne voulais pas entendre ses sanglots. Je ne voulais pas peser plus lourd pour lui. Il fallait que je parte. Et c'est ce que je fis. Mes pas, trop lentement à mon goût, me menèrent jusqu'à cette foutue bouteille de cognac qui n'avait aucune saveur. Rien n'avait de saveur maintenant. Pas même cette chanson que j'aimais sur laquelle je devais encore travailler. J'allais devoir finir, pourtant.
Les gorgées d'alcool dévalaient à toute vitesse mon œsophage pour aller faire travailler mon putain de foie qui n'avait rien de mieux à faire ! Bordel !

Après toutes ses minutes de contre coup, j'eu tout de même le bon sens d'appeler son manager. Griller une autre clope n'était peut-être pas aussi raisonnable cela dit. Accoudé à la fenêtre, le regard perdu dans le vague mes yeux ne percevaient que tout ces petits points lumineux éclairant la ville.

La bouteille atterrit au fond de la poubelle. Avant de repartir m'enfermé dans le studio, j'étais passé déposer une couverture sur le bord du canapé. Je lui aurais bien proposé mon lit... Sans arrière pensées.

"- Repose toi, demain je te conduirai chez toi. Bonne nuit."

« Désolé, c'est ma faute... »

Non.

Mais moi, je n'avais rien dis...



More Money, More Power, More succes

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 643
Age : 24 ans (24/08/94)
groupe : 6RHYMES kssos
rôle dans le groupe : Rap, Chant, Meme.
nom de scène : Jiyun
occupation : humain de compagnie
avatar : Woo Ji Ho © Kiseok bg
DC : une bitch, un taré, un gangster emo, une dragqueen et la Diva
Points : 311

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6943-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6951-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6947-im-ji-yun#115635 http://www.lights-camera-action.org/t6948-im-ji-yun#115636 http://www.lights-camera-action.org/t6979-im-ji-yun-i-jy#115885 http://www.lights-camera-action.org/t7042-6rhymes-off http://www.lights-camera-action.org/t7300-im-ji-yun#119246 http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Ven 24 Aoû - 12:15

☾ C'était difficile de le voir se lever. Difficile de le laisser repartir vers son studio. Difficile de laisser la coupure se faire... pourtant, il le fallait. Et lorsqu'il eut disparu derrière la porte, la chaleur que j'avais ressenti un peu plus tôt, l'espèce de... bien être, rare, tellement rare qui m'avait gagné pendant qu'on discutait, il s'était évanoui comme on éteindrait une chandelle dans une pièce bien sombre.

Froid.

Le temps de me reprendre, je partis à la cuisine ouverte sur le salon, afin de me servir un verre d'eau, puis m'humidifiais le visage sans vraiment savoir comment me calmer. Mettre tout ceci sur le dos de l'alcool serait bien trop simple... ce n'était pas le cas, ce n'était pas lui, le fautif, c'était juste... je ne sais pas.

Et il revint poser la couverture.

Je n'osais pas m'approcher, cette fois-ci, bien que mon regard se fit intense sur le sien et que mes doigts se replièrent, tout en sachant pertinemment que sa main n'était pas dans la mienne. « D'accord... oui, bonne nuit... » Bonne nuit, et puis quoi, encore. Peut-être que je devrais rentrer en uber ? Ah... l'envie me démangeait. Je ne savais pas comment je pourrais assumer de lui adresser à nouveau la parole, demain, si je restais ici et pourtant... pourtant, mes jambes finirent par m'emmener jusqu'au canapé. Même si le sommeil ne viendrait pas vraiment, pas tout de suite, au moins, l'intention y était.

(...)

Les yeux ouverts depuis maintenant une heure, j'attendais que le soleil commence à pointer le bout de son nez.... sauf que ça devenait long, là. Cinq heures trente. Du coup, c'est aussi discrètement que possible que je me tirais hors de la couverture pour faire un peu le tour de l'appartement plongé dans la pénombre. La vue sur la ville était imprenable... il y avait plein de trucs high tech partout, c'était net, propre, mais mes yeux restaient attirés par les livres posés sur l'une des bibliothèques. Non, puis aussi, la faim pointait le bout de son nez, même si la nervosité et la gêne d'être ici me tordaient l'estomac. Soit... il ne m'en voudrait pas de fouiller dans ses placards, hein ? Je tentais de rester discret en allant ouvrir plein de portes pour constater le nombre de cochonneries qui trainaient dedans... sérieusement. Ah... et si... ?

Non.

Mais...

Bon, allez.

Sortant du riz et quelques autres ingrédients basiques, je finis par faire complètement connaissance avec les recoins de la pièce, afin de pouvoir me mettre à préparer de quoi manger pour deux personnes, ou plutôt pour quatre, parce que j'avais un sérieux problème en matière de calcul de quantités, d'ici une heure. Une fois la plupart des choses prêtes et posées sur la table, je finis par céder et me calais dans l'un des larges fauteuils pour commencer à lire le bouquin qui m'intéressait depuis tout à l'heure. Quitte à stresser de son réveil, autant faire quelque chose pour m'occuper... et puis, je n'aurais plus qu'à me comporter comme si rien ne s'était jamais passé. À contre coeur.


• Amor fati •
Just give me one second 'cuz I, I- I, I got a special message but I, I-I-I gotta breathe. my mouth can’t translate the things my heart says.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 131
Age : 34 ans
nom de scène : H.I.M / The Hobo
occupation : Producteur / Réalisateur / Compositeur
avatar : The Quiett (fouiny babe)
DC : Ahn mingi ; Moon gyuheon
Points : 70

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t8394-it-s-all-about-the-money-and-the-power-man#135840 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t9383-kwon-taeyeob http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Ven 24 Aoû - 17:53

☾ La nuit avait été plus courte encore que prévus. La tête qui tournait, les tempes qui battaient. Mes doigts sur la sourie et le clavier tremblaient d’anxiété. Alcoolisé, embrouillé, dispersé. Tel était mon état. Rien ne pouvait me calmer. Le son tourbillonnait dans le haut de ma tête, c'était horrible, et pourtant, je devais finir. Quelle nuit. Foutue nuit. Elle avait si bien commencé... Je regrettait d'avoir bu. Je n'étais pas obligé. J'ai étais stupide et irresponsable. Je savais pourtant, que cette merde ne me réussissait pas.

Lamentablement échoué sur le canapé, les mains sur la tête, et mon travail inachevé. Voilà, il était environ quatre heure et demi, bientôt cinq heure, quand, épuisé et confus, je m'étais endormie.

Quelques heures plus tard, c'était une série de petits bruits échappés de derrière la porte qui m'avait tiré de l'ombre. Qui avait troublé mon sommeil sans rêve, et qui m'avait fait ouvrir les yeux. Après un long moment à contempler le plafond comme s'il s'agissait d'une oeuvre d'art millénaire comme un con, je réussis lentement à me redresser. Inutile de mentionner la douleur et l'anarchie dans ma tête. Si ? Si... J'étais encore plus mal qu'en m'endormant. J'avais envie de rester là. Comme ci fuir serait la solution. La solution... Y'en avait il une ? Crétin que j'étais, je continuer de faire comme si je n'entendais rien. Comme si JiYun n'était pas là. Comme si rien de tout ça n'était arrivé hier.

Je continuais à croire que je pouvais y croire.
Pourtant, j'avais passé l'âge de me mentir à moi même. J'avais arrêté de regarder le plafond et m'étais tourné. Plié en deux, les bras croisés sur mon torse, la tête bien enfoncé dans l'angle d'une extrémité du canapé, trop petit, et pourtant tellement confortable. Tellement plus confortable que de sortir d'ici, et d'affronter ce qu'il y'avait derrière la porte. De la lâcheté, ça y ressemblait. Mais je n'étais pas lâche, juste, perdu et faible. Ça faisait longtemps, tien.

Dans un soupir douloureux, je pris finalement sur moi pour me lever et rejoindre la cuisine, poussé par l'envie bien trop irrépressible de me camer à l'aspirine. Quelle heure était-il ? J'entendais vibrer, où était mon téléphone ? Pourquoi.. tien, pourquoi je n'entendais plus rien ? Debout devant la porte, je pris une inspiration profonde avant de l'ouvrir, stressé comme un gosse salement acnéique à son premier rendez vous. Sauf que je n'étais plus un gosse. L'acné avait laissé des marques cela dit. Frappez moi. Silencieusement j'avais atteint la cuisine. La cuisine, avec sa table, sa table couverte de bouffe qui n'étais pas là la veille. J'en étais sur. Alors c'étais ça ?

Trop mal pour réagir à ça, je me dis qu'il valait d'abord mieux que je mette la mains sur les cachets. Et ce n'était qu’après en avoir avalé trois que j'avais daigné me retourner, calé contre l'évier et tenant toujours mon crâne comme s'il menaçait de tomber à n'importe quel moment. M'avait il remarqué ? Je me faisais pas d'illusion, je devais pas être si discret que ça...

"- Hé gamin. Viens par là."


Parce qu'il fallait bien vivre sa vie, après tout...


More Money, More Power, More succes

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 643
Age : 24 ans (24/08/94)
groupe : 6RHYMES kssos
rôle dans le groupe : Rap, Chant, Meme.
nom de scène : Jiyun
occupation : humain de compagnie
avatar : Woo Ji Ho © Kiseok bg
DC : une bitch, un taré, un gangster emo, une dragqueen et la Diva
Points : 311

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t6943-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6951-im-ji-yun http://www.lights-camera-action.org/t6947-im-ji-yun#115635 http://www.lights-camera-action.org/t6948-im-ji-yun#115636 http://www.lights-camera-action.org/t6979-im-ji-yun-i-jy#115885 http://www.lights-camera-action.org/t7042-6rhymes-off http://www.lights-camera-action.org/t7300-im-ji-yun#119246 http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Ven 31 Aoû - 9:29

☾ Tiens, mais c'est qu'il était intéressant, ce bouquin ! Au fil des minutes, la nervosité que j'avais accumulée durant l'heure précédente se retrouva totalement dissipée par les pages de l'ouvrage littéraire qui, dans le silence complet du matin, aidèrent mon esprit à finalement par se tranquilliser un minimum, au fur et à mesure que mon attention quittait la réalité pour se plonger dans ce monde raconté par quelqu'un d'autre. Naturellement, le calme fut de courte durée, puis-ce qu'une silhouette visiblement mal lunée ne tarda pas à sortir de son antre pour rejoindre la cuisine, me faisait redresser le visage discrètement au passage, pour l'observer de derrière mon livre et mes lunettes, avec cette timidité palpable, doublée d'une bonne dose de curiosité. Après ce qui s'était passé hier... il y avait plusieurs choses dont j'étais certain. Premièrement, qu'il serait impossible de faire comme si rien n'avait eu lieu entre nous. Deuxièmement, qu'il serait impossible de m'approcher à nouveau de lui, par principe, pour éviter les problèmes. Troisièmement, que même dans un état pareil et sans ses habits de jour, il restait charmant. Quatrièmement, que décrire un homme avec un tel adjectif était bien trop révélateur sur ce que j'avais dans le coeur.

"- Hé gamin. Viens par là."

Ahhhhh, non. Gamin est absent, prière de rappeler plus tard. Tel un enfant qui se pensait caché lorsqu'ils fermait ses yeux, je m'étais plus ou moins imaginé en sécurité et invisible derrière mon bouquin, jusqu'à ce qu'il m'appelle. Et maintenant ? Plus le choix. C'est avec une boule dans la gorge que je refermais ce que j'avais dans les mains et me levais lentement du fauteuil, sans lâcher l'objet pour autant, afin de me rapprocher de mon hôte du soir en glissant mes doigts dans ma chevelure mal arrangée, au passage.

Oh woh, mais c'est que la nuit avait vraiment été aussi chaotique pour lui que pour moi, la vision de près en était d'autant plus flagrante... ce qui ne m'empêcha pas de lever une paume et de venir la déposer sur son front, par réflexe. On pouvait considérer ça comme un geste purement normal, hein ? Que j'aurais eu avec n'importe qui d'autre, hein ? Oui, voila, pas d'arrières pensées... on se rassurait comme on pouvait.

« Ça va aller ? »


• Amor fati •
Just give me one second 'cuz I, I- I, I got a special message but I, I-I-I gotta breathe. my mouth can’t translate the things my heart says.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 131
Age : 34 ans
nom de scène : H.I.M / The Hobo
occupation : Producteur / Réalisateur / Compositeur
avatar : The Quiett (fouiny babe)
DC : Ahn mingi ; Moon gyuheon
Points : 70

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t8394-it-s-all-about-the-money-and-the-power-man#135840 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t9383-kwon-taeyeob http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Dim 2 Sep - 0:34

☾ Tout semblait aller toujours trop vite quand le mal était aussi intense. Pourtant, le temps qu'avait mit JiYun à me rejoindre m'avait semblait une éternité... L'ange sur mon épaule venait de me gifler. Aie...

JiYun avait finit par arriver. Malgré cette foutu tornade dans ma tête, je le voyais clairement, juste là...
Je sentais bien sa présence. Qu'est ce que.. J'avais vraiment songé qu'il aurait pu se tirer alors ? Inconsciemment, je croyais que oui.
Mais, le gosse était là. Planté devant moi. Il avait obéie à ma demande, il m'avait surpris. Moi qui croyais qu'avec cet écart de conduite j'aurai... abîmé quelque chose... Il s'était réveillé, avait cuisiné... Avait cuisiné. Juste ça. Et.., je ne sentais plus vraiment la douleur.
Je ne la sentais plus du tout.
Parce qu'à la place, je sentais sa mains.

Aussi perdu qu'un adolescent en cours de math, je me doutais que mon visage devait afficher l'incompréhension la plus nette qui soit. Tien, c'étais beau ça... Il est beau, ouai... Mes pensées dérivaient, après la crainte d'accepter de comprendre, après la douleur la dans mon crâne, après la colère d'avoir été minable, venait... l'envie. Encore l'envie. L'envie.. celle dont j'avais conscience de ne probablement plus pouvoir me débarrasser. Même en le voulant, même en me forçant. Quand quelque chose devient juste... évident. Voilà, j'en étais donc là.. TaeYeob, mon gars, tu ne te passera plus de ce garçon... C'était la voix qui vrillait ma raison depuis hier, qui faisait perdre la tête à mon cœur. C'était celle qui me demandait de suivre mon envie... L'envie de sauter à pieds joint dans l'inconnu, d'y rejoindre JiYun.

"- Ça va."

Je ne voulais pas savoir pourquoi hier. Je ne voulais pas plus savoir pourquoi aujourd'hui. Ma conscience me disait de rester sage. JiYun choisira... Alors même si l'incompréhension déformait mon visage, mon corps n’esquissa aucune réaction, et rien ne laissa entrevoir l'explosion dans ma cervelle à son contact, à sa proximité. JiYun choisira... Pitié, si quelqu'un m'entend, faites..,  

faites qu'il fasse le bon choix... pitié...

"- C'est quoi tout ça..?"

Faites qu'il fasse le bon choix, parce que tout ce que cet homme contient est entre ses mains désormais... Sauve moi gamin...




More Money, More Power, More succes

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Pick up pick up the phone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Draft Pick 2016
» Tirage au sort pour le 1st pick overall 2013 TSHL
» ⊰ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» Quand le téléphone portable peut sauver la vie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre-